La langue française

Monopoleur, monopoleuse

Sommaire

  • Définitions du mot monopoleur, monopoleuse
  • Étymologie de « monopoleur »
  • Phonétique de « monopoleur »
  • Citations contenant le mot « monopoleur »
  • Traductions du mot « monopoleur »
  • Synonymes de « monopoleur »

Définitions du mot « monopoleur, monopoleuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MONOPOLEUR, -EUSE, subst.

Celui, celle qui exerce un monopole. Je ne détruis point le commerce, mais le brigandage du monopoleur (Robesp.,Discours,Subsist., t.9, 1792, p.117).Say répond à Buchanam que le propriétaire n'est point un monopoleur, parce que le monopoleur «est celui qui n'ajoute aucun degré d'utilité à une marchandise» (Proudhon,Propriété,1840, p.250).Le monopoleur a (...) tendance à fixer un prix plus élevé que le coût moyen (Mathieu1970).
Emploi adj. Libérer le pays de sa dépendance vis-à-vis du capital monopoleur étranger (Univers écon. et soc.,1960, p.36-8).Les groupements monopoleurs (Perroux,Écon. XXes.,1964, 563).
Prononc. et Orth.: [mɔnɔpɔloe:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1552 «celui qui accapare des denrées» (Ch. Estienne, Dict. Latinogallicum, 581b ds Rom. Forsch. t.32, p.107: Comprimere frumentum. Serrer et supprimer les bleds pour les vendre plus cher, comme font les blatiers et monopoleurs); 1798 (Ac.); 2. 1780 «celui qui détient un monopole» (Raynal, Hist. phil., I, 11 ds Littré). Dér. de monopoler*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 37. Bbg. Delb. Matér. 1880, p.207. _ Dub. Pol. 1962, p.347.

Wiktionnaire

Nom commun

monopoleur \mɔ.nɔ.pɔ.lœʁ\ masculin (pour une femme on dit : monopoleuse)

  1. Celui qui exerce un monopole.
    • Tous les monopoleurs qui voulurent s’enrichir des ruines de l’État. — (Abbé Raynal, Histoire philosophique et politiques des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes I, 11)
    • L'œuvre de l’Industriel français qui pousse à l’association des petits contre l’implacable et mortelle concurrence des monopoleurs n'en est pas moins fort encourageable. — (Benoît Malon, La revue socialiste, volume 1, page 560, 1885)

Adjectif

monopoleur masculin

  1. Qui exerce un monopole.
    • c) Analogie entre les tendances à la "planification" inhérentes au capitalisme monopoleur et la planification soviétique. — (« L’U.R.S.S. et le Stalinisme »; thèse présentée au 2e congrès mondial de la IVe Internationale à Paris en 1948)

Forme d’adjectif

monopoleuse \Prononciation ?\

  1. Féminin de monopoleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MONOPOLEUR (mo-no-po-leur) s. m.
  • Celui qui exerce un monopole. Tous les monopoleurs qui voulurent s'enrichir des ruines de l'État, Raynal, Hist. phil. I, 11.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « monopoleur »

 Dérivé de monopole avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monopoleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monopoleur mɔ̃ɔpɔlœr

Citations contenant le mot « monopoleur »

  • D’un autre côté, il y a eu des économistes qui ont soutenu qu’un bien public est mieux produit sur une base collective par ou pour toutes les personnes qui peuvent profiter du bien une fois produit. Il peut s’agir d’un simple collectif de consommateurs. Par exemple, un club sportif pour des biens publics d’envergure limitée et locale ; ou pour des biens publics d’envergure plus large tels que l’environnement naturel, le réseau d’infrastructures de transport ou la défense nationale, une production du bien publique par l’État agissant au nom de ses citoyens. Même si le secteur public est susceptible de certaines inefficacités liées aux aléas politiques et de la corruption, il s’agit d’un monopoleur en principe bienveillant au service de la communauté et pas d’un monopoleur privé qui ne fait rien d’autre que maximiser ses rentes monopolistiques, ce qui en fin de compte n’est qu’une forme d’extorsion. The Conversation, Le transfert de technologie, l’autre pomme de discorde de la guerre commerciale sino-américaine
  • Une situation monopolistique de marché permet à l’unique opérateur de réaliser d’importants profits, bien plus que dans une situation concurrentielle. Dans ce cas de figure, les consommateurs ne peuvent se reporter vers des offres concurrentes, ce qui permet au monopoleur de capter la totalité de la demande, c’est-à-dire 100 % des parts de marché. En l’occurrence, la SNCF devrait enregistrer un net rebond de ses résultats en 2017. Les Echos, SNCF : le service public doit-il être rentable ? | Les Echos
  • Sans cela, le vendeur devient un monopoleur, fortement enclin à faire payer davantage à ses clients pour un moindre service. C’est bien là le problème du politique : dans un État centralisé, le pouvoir « fournisseur de biens publics » se comporte en monopoleur qui veut « extraire » un maximum de ses administrés mais également « dépenser pour exister ». Introduire l’aiguillon de la concurrence dans la gestion des biens publics par le biais de la solution fédérale permet de réduire ce comportement de monopoleur. Contrepoints, Ce fédéralisme compétitif qui pourrait réveiller l’Europe | Contrepoints
  • Toutes ces contraintes mises bout à bout, qui pèsent de plus en plus avec la croissance de l’État bureaucratique, favorisent l’apparition d’un véritable marché noir de la sécurité pour pallier les insuffisances du monopoleur. Les mafias qui se substituent à l’État dans les zones de non droit proposent l’ordre et la sécurité en échange du respect des codes de l’économie parallèle. Même quand il n’existe pas de concurrence officielle aux monopoles, si la demande est grande, elle apparaît tout de même de manière sauvage. Pour la polir, il faut l’autoriser. Contrepoints, Dijon : l’État de droit disparaît, la loi du plus fort réapparaît | Contrepoints
  • Dans cette optique il est évident que le monopoleur sera moins incité à innover qu’une entreprise en concurrence, car le différentiel de profit sera moindre ; en outre, étant donné que par sa nature l’innovation présente un processus de destruction créatrice de valeur, chaque nouvelle innovation générera une externalité négative pour le détenteur de l’innovation détruite. En l’occurrence, un monopole qui innove se voit donc contraint de détruire sa précédente innovation et il sera moins incité à innover. Contrepoints, Comment le libéralisme dynamise l’innovation | Contrepoints

Traductions du mot « monopoleur »

Langue Traduction
Anglais monopolist
Espagnol monopolista
Italien monopolista
Allemand monopolist
Chinois 垄断者
Arabe محتكر
Portugais monopolista
Russe монополист
Japonais 独占者
Basque monopolista
Corse monopolista
Source : Google Translate API

Synonymes de « monopoleur »

Source : synonymes de monopoleur sur lebonsynonyme.fr
Partager