La langue française

Monolingue

Sommaire

  • Définitions du mot monolingue
  • Étymologie de « monolingue »
  • Phonétique de « monolingue »
  • Citations contenant le mot « monolingue »
  • Traductions du mot « monolingue »
  • Synonymes de « monolingue »

Définitions du mot monolingue

Trésor de la Langue Française informatisé

MONOLINGUE, adj.

Synon de unilingue.
A. − [En parlant d'une pers.] Qui ne parle qu'une seule langue. Conversation entre deux sujets monolingues appartenant à un même groupe linguistique (Coyaud, Introd. ét. lang. docum., 1966, p.15).
B. − [En parlant d'un texte] Qui est écrit en une seule langue. Dictionnaire monolingue. (Dict. xxes.).
Prononc.: [mɔnɔlε ̃:g]. Étymol. et Hist. 1. 1955 «qui est écrit en une seule langue (d'un texte)» (E. Wüster, Bibliographie de vocab. sc. et techn. monolingues [titre]); 2. 1966 «qui ne parle qu'une langue (d'une personne)» (Coyaud, loc. cit.). Comp. de mono-* et de -lingue d'apr. bilingue*, unilingue*...
DÉR.
Monolinguisme, subst. masc.État d'une personne qui ne parle qu'une langue, d'un pays où l'on ne parle qu'une seule langue. (Dict. xxes.). [mɔnɔlε ̃gɥism̭]. 1reattest. 1968 (Lar. encyclop. Suppl.); de monolingue, suff. -isme*, d'apr. bilinguisme*.

Wiktionnaire

Adjectif

monolingue \mɔ.nɔ.lɛ̃ɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’utilise qu’une seule langue.
    • Dans la même étude, on présentait aussi à des nourrissons monolingues et bilingues des phrases de leur langue maternelle (soit l’espagnol, soit le catalan) et des phrases en anglais (langue totalement inconnue pour eux). Alors qu’on observait chez les monolingues le tableau de résultats attendu, avec des temps d’orientation plus rapides pour la langue familière que pour la langue non familière, on observait chez les bilingues le tableau exactement inverse : ils s’orientaient plus vite vers la langue non familière que vers la langue familière. — (Núria Sebastián-Gallés et Laura Bosch, Devenir et être bilingue, in Emmanuel Dupoux, éditeur, Les Langages du cerveau, Éditions Odile Jacob, 2002)
    • Un dictionnaire monolingue.

Nom commun

monolingue \mɔ.nɔ.lɛ̃ɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Substantif : personne qui n’utilise qu’une seule langue.
    • Dans la même étude, on présentait aussi à des nourrissons monolingues et bilingues des phrases de leur langue maternelle (soit l’espagnol, soit le catalan) et des phrases en anglais (langue totalement inconnue pour eux). Alors qu’on observait chez les monolingues le tableau de résultats attendu, avec des temps d’orientation plus rapides pour la langue familière que pour la langue non familière, on observait chez les bilingues le tableau exactement inverse : ils s’orientaient plus vite vers la langue non familière que vers la langue familière. — (Núria Sebastián-Gallés et Laura Bosch, Devenir et être bilingue, in Emmanuel Dupoux, éditeur, Les Langages du cerveau, Éditions Odile Jacob, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « monolingue »

(1963) Du latin lingua (« langue ») avec le préfixe mono-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monolingue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monolingue mɔnɔlɛ̃g

Citations contenant le mot « monolingue »

  • Non, il existe une tendance générale au développement du langage chez les enfants. En effet, chez les enfants monolingues comme bilingues, les premiers mots apparaissent entre 8 et 15 mois. , Bilinguisme chez l'enfant, quel impact sur l’apprentissage du langage | lepetitjournal.com
  • Les parents des filières monolingue et bilingue du RPI Callac - Bulat-Pestivien, ont manifesté ce vendredi, à 16 h 30, à la sortie de l’école de Callac et pour ce dernier jour avant des vacances sanitaires forcées. Ils rappellent que ce sont les deux filières qui dénoncent toujours la non-reconduction du poste « Plus de maîtres que de classes » (temps partagé entre les deux écoles). Cependant, il a aussi été précisé qu’une demande d’ouverture pour la filière bilingue était en cours. « Le poste que nous défendons est celui dénommé « Plus de maîtres que de classes », qui permet aux deux écoles de bénéficier de l’aide d’un enseignant supplémentaire pour lutter contre la difficulté scolaire », ont déclaré les manifestants. Le Telegramme, Le Télégramme - Callac - Parents, élus et sympathisants manifestent pour l’école
  • À Brest, dans les écoles Sanquer, Jacquard, Kerichen, Jean-Macé et Quéliverzan ; à Châteaulin, à Marie-Curie ; à Landerneau, au Tourous ; à Landivisiau, à rue d’Arvor ; à Douarnenez, à Victor-Hugo ; à Plourin-lès-Morlaix, à Martin-Luther-King ; à Plouguerneau, au Petit Prince. Toutes en filière monolingue. Le Telegramme, Le Télégramme - Bretagne - 10 ouvertures et 11 fermetures de classes à la rentrée prochaine dans le Finistère
  • Perpignan : Romain Rolland (monolingue), Perpignan : Ludovic Massé, Perpignan : Anatole France, Perpignan : Pont Neuf Ille sur tet : H.Wallon Le Boulou (monolingue) Port Vendres Torreilles Latour Bas Elne Pollestres La Semaine du Roussillon, La carte scolaire dévoilée : les syndicats dénoncent des classes surchargées
  • Ce lundi, jour de rentrée scolaire, l’école a accueilli un total de 132 enfants pour 6 classes : 3 classes pour 70 élèves en monolingue et 3 autres pour 62 enfants en bilingue. Cependant, de nouvelles inscriptions sont d’ores et déjà prévues en cours d’année. , Penvénan. Les parents ont occupé l'école publique | Le Trégor
  • En effet, sa symptomatologie s’exprimera différemment chez l’enfant monolingue, chez le bilingue simultané, celui de type consécutif précoce ou très précoce, et chez le bilingue tardif. Pour cela, l’évaluation orthophonique ne peut se baser sur la « norme » monolingue francophone. De même, les soins orthophoniques ne peuvent s’appliquer identiquement pour ces cinq catégories de locuteurs. Club de Mediapart, La dyslexie chez l’enfant bilingue | Le Club de Mediapart
  • Ce jeudi après-midi, Manuel Bock, inspecteur académique pour la circonscription de Morlaix, a reçu une délégation de six personnes de Plounéour-Ménez conduite par le maire Sébastien Marie. Ces derniers étaient venus faire savoir à l’inspecteur que transformer en élémentaire un demi-poste de monolingue en un demi-poste bilingue n’était pas envisageable et qu’il ne s’agissait , selon eux, que d’une fermeture déguisée d’un poste monolingue. C’était, désormais, tout un établissement scolaire, une commune et un conseil municipal qui était « vent debout » face à la proposition qui ne passait pas. Le Telegramme, L’inspection académique fait marche arrière - Plounéour-Ménez - Le Télégramme
  • En réponse la Dasen (Direction académique des services de l’Éducation nationale) envisage un « tricotage » en interne avec transformation d’un poste de monolingue en 1/2 poste et en ouvrant en parallèle 1/2 poste bilingue. Cette solution aboutirait à une dotation de 3 postes 1/2 en monolingue et 2 postes 1/2 en bilingue. Le Telegramme, La colère gronde chez les parents d’élèves à l’école Jules-Ferry - Plounéour-Ménez - Le Télégramme
  • Afin de faire profiter tous les enfants de l’école de Coray de l’apprentissage du breton, Rémi Toulhoat, enseignant bilingue et Saskia Schoor, enseignante bilingue et monolingue, interviendront régulièrement dans les classes monolingues, en accord avec les enseignants monolingues. Parallèlement à cette action, Anthony Menot, président de l’association Div yezh (deux langues, en breton) projette de faire connaître les classes bilingues de Coray dans la commune et les communes environnantes ; six familles sur les huit nouvelles inscrites pour la rentrée 2020 ont déjà choisi la classe bilingue. Le Telegramme, Un projet multilingue pour toutes les classes de l’école - Coray - Le Télégramme
  • Depuis, la suppression de classe a été reportée. La demande d’ouverture, effectuée par le collectif, a reçu une réponse négative en raison du calendrier. La préparation de la rentrée est faite sur la base de six classes monolingues pour l’accueil de tout-petits. La convention État-région sur l’enseignement bilingue, a débouché sur un aval à une ouverture dès la rentrée 2020 sous réserve de l’accord du directeur académique. « La réponse n’étant toujours pas connue, la préparation de la rentrée déjà effectuée, il semble inenvisageable d’ouvrir cette classe dans la précipitation, si cela devait engendrer la suppression d’une classe monolingue » explique Christophe Morice. Le collectif penche pour une ouverture en 2021. La municipalité continue d’apporter son soutien, mais il lui semble aussi nécessaire de différer la demande. Si le directeur académique propose l’ouverture d’une 7e classe, la solution pourrait être envisagée, nécessitant la mise en œuvre rapide de moyens pour que la rentrée s’effectue de manière satisfaisante. Le Telegramme, Classe bilingue : on y voit plus clair pour une ouverture en 2021 - Vieux-Marché - Le Télégramme
  • École Jules-Ferry. Le maire revient sur le refus d’ouverture d’une classe bilingue à la prochaine rentrée puis sur la volte-face de l’inspection académique qui avait proposé un mi-temps en monolingue et bilingue. Il a fait savoir que les parents vont devoir jouer l’unité à la rentrée, la création d’un poste se jouera à un ou deux élèves. Les élus seront à leur côté. Le Telegramme, Conseil : les subventions ont été votées - Plounéour-Ménez - Le Télégramme
  • Quelque 80 élèves répartis dans trois classes, dont 54 dans deux classes bilingues, ont été accueillis durant l’année scolaire 2020/2021 à l’école maternelle de la rue du Champ-des-Dîmes de Habsheim. Les effectifs prévisionnels prévoient qu’à la rentrée prochaine, il y aurait pour le même nombre de classes : 21 élèves en section monolingue et, c’est là où se manifeste le mécontentement des parents d’élèves, 33 élèves dans chacune des deux classes bilingues. « C’est bien trop pour commencer à apprendre une langue », argumente Philippe Battmann. Le président local de l’ Association des parents d’élèves de l’enseignement public en Alsace (Apepa) et la présidente régionale, Céline Martineau, ont pris les devants en rencontrant, la semaine passée l’inspectrice de l’Éducation nationale à Colmar. « Le gros problème, ont-ils retenu, c’est le manque d’enseignants. » , Education | Habsheim: des parents d'élèves veulent une classe bilingue de plus à la rentrée
  • Les parents d’élèves ont eu beau expliquer que « c’était le choix de la proximité et que ces projets sont menés par l’office public de la langue bretonne. En février, un premier échange informel avec les enseignants a montré que cette classe bilingue allait perturber un peu plus la filière monolingue déjà fragilisée. Le Telegramme, Le projet de classe bilingue a du plomb dans l’aile - Vieux-Marché - Le Télégramme
  • Pendant sa carrière, Anne Apprioual a occupé de nombreuses fonctions proposées aux enseignants : enseignante en monolingue, enseignante en bilingue, cheffe d’établissement, professeure animateur diocésain à la Direction départementale de l’éducation catholique et enseignante spécialisée en Clis. Le Telegramme, École Sainte-Anne : l’heure de la retraite pour Anne Apprioual - Ploudalmézeau - Le Télégramme
  • Le directeur se tiendra à la disposition des familles pour les inscriptions pour la rentrée, sur rendez-vous, pendant toute la période estivale. L’école accueille les enfants en filière monolingue ou en filière bilingue français-breton. Renseignements : tél. 02 98 87 61 37 ou mél [email protected] Site : [email protected] Le Telegramme, Des cadeaux pour les CM2 de l’école Notre-Dame de Bon Secours - Plonéour-Lanvern - Le Télégramme
  • Si l’on part de l’idée qu’un enfant normalement développé n’est pas capable d’apprendre deux langues en même temps, on peut s’attendre à ce que les enfants bilingues ne commencent à parler que plus tard par rapport aux monolingues. Toutefois, plusieurs études réalisées par des chercheurs dans le domaine (K. Oller en 1997 | F. Genesee et L.A. Petitto) ont démontré qu’un enfant apprenant deux langues différentes prononcent ses premiers mots en même temps qu’un enfant monologue. De plus, ils commencent à combiner les mots en même temps, soit entre 1 an et demi et 2 ans. Autrement dit, ces recherches prouvent que tous les enfants ont des capacités d’assimilation linguistiques élevées, et que l’apprentissage simultané de deux langues n’a aucun impact négatif, leur développement n’est pas ralenti et ils connaissent autant de mots que les enfants monolingues. La lettre économique et politique de PACA, PARIS : Elever un enfant dans un univers bilingue - La lettre économique et politique de PACA
  • L’école publique Éric-Tabarly de Loperhet a obtenu l’ouverture d’une classe supplémentaire, en filière monolingue. L’annonce a été validée par l’Inspection académique, ce jeudi après-midi, à Quimper. La mobilisation, lundi dernier, de l’association des parents d’élèves (APE), en présence de 70 familles, a donc été entendue. « Nous ne pouvons, évidemment, qu’être satisfaits de la décision » indique Julie Mourgaya, présidente de l’APE. Le Telegramme, École publique. Ouverture d’une classe monolingue - Loperhet - Le Télégramme
  • À Strasbourg. Primaire Ampère : une transformation de poste de maître supplémentaire. Élémentaire Stoskopf : monolingue. Élémentaire Gutenberg : monolingue. Élémentaire du Stockfeld : bilingue. Maternelle Vauban : un demi-poste en bilingue pour la création d’une nouvelle section en allemand. , Education | Bas-Rhin: la carte scolaire épargne la campagne, mais pas les quartiers strasbourgeois ni les remplaçants
  • Pour maintenir la puissance, PiS devra peut-être continuer à affûter la hache de la division. « La Pologne est un pays ethniquement homogène, monolingue et majoritairement catholique », Anne Applebaum a écrit dans l’océan Atlantique. « Néanmoins, au cours de la dernière décennie, les propagandistes du droit et de la justice ont réussi à créer, cultiver et promouvoir une division tribale aussi puissante que celle fondée sur la couleur de la peau ou le langage. » News 24, La réélection du président polonais Duda a des implications pour son avenir démocratique - News 24
  • École maternelle Louise-Michel : accueil en partie des élèves monolingues de l’école maternelle la Croix-Marie. , Mulhouse | Carte scolaire : les tendances pour la rentrée
  • Chaque année, en mars, la semaine de la langue française célèbre un patrimoine linguistique, précieux facteur de cohésion sociale. La France s’est construite comme un pays monolingue. Cette année, la pandémie de Covid-19 fait évidemment passer ce moment au second plan. Dans la perspective d’un confinement, les Français se sont surtout empressés de stocker des pâtes et du riz. Les Echos, Opinion | La France vue du rayon épicerie | Les Echos
  • Ce savoir scientifique est partagé inégalement entre plusieurs langues et chaque langue possède une part de connaissances. Maîtriser une seule langue ou être monolingue, c’est tout simplement se limiter à recevoir le savoir disponible via cette unique langue, surtout lorsque cette unique langue est pauvre en savoir. El Watan, Le monolinguisme limite l’acquisition du savoir | El Watan
  • - Maternelle du Boulou, en monolinguelindependant.fr, Rentrée dans les P.-O. : neuf ouvertures de classes et huit fermetures de dernière minute - lindependant.fr
  • Munster  : Maintien des structures en monolingue pour l’inclusion de l’Ulis école et accueil CADA (centre d’accueil de demandeurs d’asile). Fermeture de la 4e classe bilingue. , Colmar | Les mesures proposées pour la rentrée 2020 en région colmarienne
  • La France est certainement le meilleur exemple d’un pays monolingue : une République, un État, une langue. Cela n’a pas toujours été ainsi, rappelle Pennel : langue d’oc (occitan), langue d’oil, alsacien, flamand, breton, basque, corse, catalan, langues qui ont aussi développé leur propre littérature et donné lieu à des emprunts dans la langue française. Ainsi, balai et baragouiner viendraient du breton, auberge et abeille, du provençal, etc.  Le Journal de Montréal, Le français en péril ? | Le Journal de Montréal
  • À Caudan, école Jules-Verne, ouverture d’une 8e classe. À Lanester, école Eugénie- Cotton, ouverture d’un demi-poste le matin, à l’école René-Raymond ouverture d’un demi-poste les après-midis. À Lorient, au Manio, fermeture d’un demi-poste et ouverture de la 8e classe ; à Bisson ouverture de la 7e classe ; à Marcel-Pagnol, ouverture de la 5e classe (grande section dédoublée) ; à Jacques-Prévert, ouverture de la 5e classe. À Meucon, aux Sources, ouverture de la 7e classe ordinaire et transformation du quart de décharge de direction en tiers de décharge. À Ploeren, à Georges-Brassens, ouverture de la 12e classe monolingue. À Quéven, à Jean-Jaurès, ouverture de la 5e classe. À Vannes, à Anne-de-Bretagne, ouverture d’un demi-poste le matin ; à Brizeux, transformation d’un poste en poste bilingue anglais ; à Cliscouët, ouverture de la 5e classe monolingue (CP dédoublé). Le Telegramme, Le Télégramme - Vannes - Les prévisions de fermetures de classes dans le Morbihan, à la rentrée
  • Si chaque enfant va à son rythme, les étapes sont les mêmes pour ceux qui découvrent une ou deux langues. « Vers deux mois, ils font des vocalises, vers six mois du babillage, entre 11 et 13 mois ils disent leurs premiers mots pour apprendre un mot par semaine jusqu’à 24 mois, où ils atteignent un lexique d’une cinquantaine de mots, décrypte la linguiste. A la différence près que les 50 mots d’un bilingue sont répartis entre deux langues. » Ce qui peut donner l’illusion d’un retard dans une langue, mais « quand on étudie le vocabulaire des enfants bilingues et monolingues à trois ans, on trouve le même nombre de mots en moyenne ». , Parler deux langues est-il un atout ou un handicap pour les enfants?
  • Son nom restera attaché également au premier dictionnaire breton monolingue, Geriadur brezhoneg, publié en 1995 par les éditions An Here, qu’il co-dirige avec Martial Ménard. Il avait enseigné le breton à Brest, au lycée Kerichen. , Cap Sizun. Décès de Jean-Yves Lagadec, érudit de la langue bretonne - Redon.maville.com
  • Si malgré tout l’on tient absolument à imposer cette certification en considérant qu’un spécialiste monolingue est nécessairement mauvais, faut-il vraiment faire le choix de la seule langue anglaise ? Pourquoi un·e étudiant· parlant couramment portugais, allemand, basque, gallois ou chinois serait-il moins légitime à décrocher son diplôme qu’un·e étudiant·e certifié·e en anglais ? 7seizh.info, Oui au plurilinguisme, non à l'anglais obligatoire! (pétition) - 7seizh.info
  • – Maternelle au Boulou, monolingue La Semaine du Roussillon, Carte scolaire 1er degré : les ouvertures et fermetures de classes dans les P.O.
  • Vendredi 30 août, la directrice Marianne Le Maître et le personnel de l’école publique Les Quatre Vents ont terminé la préparation de la rentrée du lundi 2 septembre. L’équipe pédagogique a réparti les 217 élèves inscrits de la manière suivante : TPS - PS - MS monolingue, Céline Bernard ; TPS - PS - MS bilingue, Gwenaëlle Picart ; MS - GS - CP bilingue, Annie Jézéquel ; GS - CP monolingue, Marianne Le Maître et Nolwenn Nicolas (le lundi et un mardi sur trois) ; CE1 - CE2 monolingue, Annie Le Cléac’h ; CE1 - CE2 bilingue, Benoît Corvez (3/4 temps) (*) et Fanny Gonz (1/4 temps) (*) ; CE2 - CM1 monolingue, Pierre-Yves Gueganic ‘(* ); CM2 monolingue, Morgane Scouarnec ; CM1 - CM2 bilingue, Laëtitia Guehl. Le Telegramme, Le Télégramme - Lanmeur - École Les Quatre Vents. Une prérentrée studieuse
  • De sa langue, si l'on est monolingue, et des différentes langues si on est bilingue, trilingue ou plus… La mémoire est différente en fonction du nombre de langues parlées, car les connaissances ne sont pas les mêmes et leur volume est différent. Le Point, Mémoire : cet horripilant mot sur le bout de la langue… - Le Point
  • La langue réalise un voyage, tantôt heuristique, tantôt malheureux dans la mesure où chaque langue a ses spécificités régionales et culturelles. Comment dès lors se fait l’opération de la traduction au-delà des particularités et spécificités culturelles ? Comment la traduction est-elle possible devant l’influence mutuelle des poétiques plurilingues ? Comment alors passer d’une culture monolingue à une culture plurilingue ? Ou plutôt comment passer de l’unilinguisme monoculturel au plurilinguisme monoculturel ? Quelles spécificités en jeu et quels enjeux de a traduction ? , La traduction et ses en « jeux » : approche plurilingue et interculturelle (Béni Mellal, MAR)
  • Claire PILLOT-LOISEAU. - En France, nous sommes, dans la plupart de nos régions, dans une culture monolingue, c'est-à-dire dans un phénomène de centralisation autour de la langue française. Et puis, il y a globalement le français de Paris et celui de partout ailleurs. Dans l'Histoire de la diction, on observe dans les éditions du début du XXe siècle une insistance sur la façon, et non pas les façons, de prononcer le français. Il est donc probable, entre autres facteurs, que dans l'inconscient collectif français, appréhender une langue étrangère n'aille pas autant de soi que dans des pays plurilingues comme la Suisse. Le Figaro.fr, «Nous ne sommes pas égaux devant l'apprentissage d'une langue»
  • Comme le souligne fort justement le collectif Carré bleu, les anglophones de naissance sont rares et l'usage quasi exclusif de l'anglais par des locuteurs tardifs a considérablement appauvri l'anglais pratiqué, devenu une sorte de « globish » assez répétitif, chacun utilisant toujours les mêmes mots afin que tous en comprennent le sens... C'est malheureux mais l'affaiblissement du vocabulaire affaiblit en même temps la pensée ; le tout conduit à un « nivellement par le bas, chacun étant forcé de se conformer au plus petit dénominateur commun, ce qui en retour affaiblit, par manque de pratique, la maîtrise des autres langues, » note le collectif. (...) « Malheureusement, la présentation du collège, le 10 septembre dernier, n'a pas échappé à la règle : discours monolingue, documents (notamment les lettres de mission) et graphiques en anglais... À quelques rares exceptions, les briefings (le concept même n'est plus utilisé en français) sont rédigés exclusivement en anglais, y compris parfois lorsque les deux interlocuteurs sont francophones. » Le Point, Bruxelles : von der Leyen interpellée pour l'usage du français - Le Point
  • La classe des moyens-grands monolingue du Petit Prince participe à l’opération Jeunes reporters des arts et des sciences et de l’environnement, organisé par Océanopolis. Le projet porte sur l’étude des balanes (petits crustacés). Michel Salaün, animateur scientifique, a apporté à l’école deux loupes binoculaires pour découvrir les balanes. En juin, la classe de Béatrice Fitamant se rendra à Océanopolis pour exposer les dessins d’observation réalisés par les élèves et pour présenter une chorégraphie. La sortie en juin à Océanopolis réunira à la fois les moyens et les grands monolingues et bilingues. Le Telegramme, Le Télégramme - Plouguerneau - Les jeunes reporters du Petit Prince en action
  • D'autres témoignages vont dans le même sens. Un jour, il lance à une élue bretonne : "Madame, vous ne me ferez jamais dire que la France est autre chose que monolingue". Une contrevérité absolue - il n'est pas inutile de le rappeler - dans un pays fondamentalement plurilingue, riche de plusieurs langues latines (oïl, oc, catalan, corse, franco-provençal), celtique (breton), germaniques (alsacien, flamand, francique mosellan) sans oublier le basque (qui ne se rattache à aucune famille linguistique connue) et l'infinie richesse des langues d'Outre-mer. Dès lors, la conclusion s'impose : Chirac s'est peut-être "battu pour l'égalité de toutes les cultures", comme le prétend sa fille Claude, mais seulement à l'étranger. En France, en bon énarque qu'il était, il s'est comporté comme le plus obtus des jacobins.  LExpress.fr, Chirac: les arts premiers, oui ; les langues régionales, non. - L'Express
  • Détail d’importance, certains participants connaissaient parfaitement au moins deux langues, d’autres non. Ainsi parmi 68 personnes atteintes de trouble cognitif léger, la moitié était monolingue et l’autre moitié, multilingue. Par ailleurs, 26 personnes étaient atteintes de la maladie d’Alzheimer, dont la moitié était là encore, monolingue et l’autre, multilingue. Destination Santé, Être bilingue réduit l’impact d’Alzheimer sur le cerveau ? - A la une - Destination Santé
  • Un point principal cristallise la contestation, en plus des mots d’ordre nationaux : la suppression d’une classe en monolingue à la rentrée de septembre, malgré des effectifs attendus en légère hausse au niveau de l’école. Cela va conduire à des classes proches des 30 élèves en monolingue, un cursus qui, dans cette école où l’enseignement bilingue est aussi proposé, concentre les élèves en difficulté, ayant un handicap, ne parlant pas français etc. , Obernai-Rosheim | Obernai: grève exceptionnelle dans la principale école maternelle
  • L'étude s'est portée sur deux groupes distincts. L'un était composé de 13 étudiants bilingues ayant grandi aux Etats-Unis, mais avec des parents parlant le mandarin. Ils maîtrisent donc ces deux langues depuis qu'ils sont tous petits. L'autre groupe comportait 16 étudiants monolingues parlant seulement l'anglais. La particularité de cette expérience réside dans le fait que ces deux groupes ont dû apprendre une langue complètement fictive : le Brocanto2. L'avantage, c'est qu'elle est complètement différente, structurellement parlant, des deux langues déjà parlées et que les chercheurs ont pu entièrement contrôler l'exposition des apprenants à cette nouvelle langue. Topsante.com, Le bilinguisme précoce aide à apprendre d'autres langues - Top Santé
  • Je suis monolingue. Mon monolinguisme demeure, et je l’appelle ma demeure, et je le ressens comme tel, j’y reste et je l’habite. Il m’habite. Le monolinguisme dans lequel je respire, même, c’est pour moi l’élément. Non pas un élément naturel, non pas la transparence de l’éther mais un milieu absolu. Indépassable, incontestable. Hors de lui je ne serais pas moi-même. Il me constitue, il me dicte jusqu’à l’ipséité du tout, il me prescrit, aussi, une solitude monacale, comme si des vœux m’avaient lié avant même que j’apprenne à parler. Ce solipsisme intarissable, c’est moi avant moi. A demeure. Or jamais cette langue, la seule que je sois ainsi voué à parler, tant que parler me sera possible, à la vie à la mort, cette seule langue, vois-tu, jamais ce ne sera la mienne. Jamais elle ne le fut en vérité. Tu perçois du coup l’origine de mes souffrances, puisque cette langue les traverse de part en part, et le lieu de mes passions, de mes désirs, de mes prières, la vocation de mes espérances. Mais j’ai tort, j’ai tort de parler de traversée et de lieu. Car c’est au bord du français, uniquement, ni en lui ni hors de lui, sur la ligne introuvable de sa côte que, depuis toujours, à demeure, je me demande si on peut aimer, jouir, prier, crever de douleur ou crever tout court dans une autre langue ou sans rien en dire à personne, sans parler même. Mais avant tout et de surcroît, voici le double tranchant d’une lame aigüe que je voulais te confier presque sans mot dire, je souffre et je jouis de ceci que je te dis dans notre langue dite commune : « Oui je n’ai qu’une langue, or ce n’est pas la mienne. » France Culture, Le langage tient-il sa parole ? - Ép. 4/4 - Expliquez-moi Derrida
  • Jeudi, Gérard Quilin, maire, et Sonia Allain, adjointe aux affaires scolaires, ont invité Marina Primard, directrice de l’école l’année dernière, en charge de la classe monolingue CP-CE1-CM1-CM2, et Gaëlle Thouement, qui s’occupait des très petite, petite, moyenne et grande sections, afin de les remercier pour leur gentillesse, leur compétence et leur patience. Le Telegramme, Le Télégramme - Plounévez-Moëdec - École. Une cérémonie pour les institutrices
  • Barbara Abdelilah-Bauer. Il est préférable et souhaitable que l’enfant apprenne la langue de son pays d’expatriation. Pour un enfant monolingue francophone, une école bilingue (française + langue du pays d’expatriation) serait l’idéal, s’il y en a une à proximité. Si ce n’est pas le cas, il faut privilégier l’école locale, car l’introduction de l’anglais dans un pays qui ne parlerait ni le français ni l’anglais aurait peu de sens pour l’enfant. Mais l’école bilingue française ou un système d’école internationale seront des choix plus judicieux si la famille change souvent de pays, par exemple tous les deux ans. Le choix de scolarisation dépend du projet familial à long terme (y aura-t-il ou non retour en France ? y aura-t-il plusieurs expatriations ?) et de l’âge des enfants. Courrier international, Interview. Scolarité, bilinguisme: comment mieux accompagner vos enfants
  • "Il est clair que si on est monolingue dans cette ville, on est pénalisé. Et si on est monolingue francophone, on est doublement pénalisé. C'est une injustice qu'il nous faut combattre", reconnaît Cédric Némitz, conseiller municipal en charge de la formation. Il souligne toutefois que "dans certains domaines, le bilinguisme est obligatoire. On doit pouvoir se débrouiller dans l'autre langue. Pour les jeunes qui entrent dans le monde du travail, cet enjeu est décisif." rts.ch, A Bienne, toujours plus de Romands, mais des inégalités qui subsistent - rts.ch - Berne
  • Ce qui est vraiment spécifique dans le bilinguisme est qu’il est considéré comme un phénomène mondial qui apparaît au besoin de la société actuelle. Le besoin peut couvrir plusieurs formes : communication, relations, échanges, mobilité dans le monde de demain et qui sont à l’origine de ce que l’on appelle aujourd’hui le contact de langues. Autrement dit, elles contribuent à la présence du bilinguisme et/ou du plurilinguisme. Nous sommes aujourd’hui face à une situation où chacun de nous ne peut se limiter à être « monolingue », ainsi nous atteindrons tous un certain seuil de bilingualité. , Bilinguisme, plurilinguisme : mythes et réalités. Quels atouts pour la francophonie ? (Chicago)
  • La moyenne actuelle est de plus de 28 élèves en filière monolingue et l’on constate une augmentation notable des effectifs en bilingue. « Afin de ne pas se retrouver l’an prochain dans la même situation, il souhaite que les parents se manifestent dès le début octobre pour les inscriptions 2020/2021, car les prévisions d’effectifs sont à communiquer à cette période ». Le Telegramme, Le Télégramme - Caudan - Saint Joseph. Hausse notable des effectifs
  • Couple mixte, famille expatriée ou immigrée, famille plurilingue ou monolingue, de nos jours, il est devenu assez fréquent d'entendre des enfants s'exprimer dans une langue étrangère dès le plus jeune âge. En France, 4,5 millions de personnes ont une langue maternelle autre que le français . Un enfant qui a la chance d'avoir un environnement où plusieurs langues sont parlées devient bilingue par la force des choses. Le Huffington Post, Pourquoi choisir une nounou bilingue? | Le Huffington Post LIFE
  • Enfin, le changement de paradigme contemporain, qui fait du plurilinguisme la condition de l’homme du XXIe siècle, interroge les productions symboliques et littéraires en particulier : tout écrivain apparemment monolingue est habité par les langues qui l’environnent, pour paraphraser Glissant. Comment cela affecte-t-il son écriture ? , Bilinguisme, plurilinguisme et francophonie : mythes et réalités
  • La Direction départementale de l’Éducation nationale a dévoilé ce vendredi les nouveaux contours de la carte scolaire pour la rentrée 2020. À l’école du Tourous, alors qu’une quatrième classe bilingue avait été autorisée à ouvrir en 2018, c’est cette fois la fermeture d’un des neuf postes de la filière monolingue qui est actée. Le Telegramme, Le Télégramme - Landerneau - L’école du Tourous perd un poste
  • Si les dictionnaires bilingues ont toujours dominé dans la tradition lexicographique, la production d’un dictionnaire monolingue constitue actuellement le dernier processus de la lexicographie amazighe. La communauté scientifique s’est rendu compte de l’importance de l’élaboration de ce dictionnaire. Il s’avère nécessaire d’unifier et d’harmoniser les pratiques lexicographiques en vue de produire un dictionnaire monolingue pouvant répondre aux différentes attentes des usagers de la langue amazighe. Le projet serait en mesure de s’inscrire dans une nouvelle perspective d’orientation pour subvenir aux besoins de la communauté scientifique et combler certaines lacunes. , Colloque : « Les dictionnaires amazighes entre hier et aujourd’hui » (Nador, Maroc)
  • - Le bi-/plurilinguisme se construit selon une perspective additive (vs soustractive), mais non cumulative (Une perspective cumulative correspondrait à un point de vue monolithique et monolingue du bilinguisme (…) et où la compétence en L2 est clonée sur la L1, mais déconnectée de celle-ci, et donc située à l’opposé d’une perspective de décloisonnement didactique) ; , "Didactique du plurilinguisme en contexte algérien : pour une (re) définition des concepts" (Université Blida 2)
  • Le Département a-t-il fait poser un panneau monolingue pour surfer sur la tendance actuelle portée par les candidats souverainistes aux Présidentielles, à savoir la projection vers un territoire uniformisé, monolithique et monolingue ? , Le Département de Loire-Atlantique perd-il ses langues ?
  • 4. L'enfant recevra-t-il l'apport linguistique nécessaire? Pour développer une langue, il faut un apport linguistique suffisant, dans des situations différentes, de la part de personnes qui jouent un rôle important dans la vie de l'enfant: parents, membres de la famille étendue, enseignants, camarades, etc. La recherche du professeur P. Kuhl, notamment, a montré que pour développer les catégories des sons d'une langue, l'enfant a besoin que l'apport provienne d'une personne qui interagit avec lui et non pas d'une source audiovisuelle uniquement (télévision, DVD, enregistrements audio, etc.). De plus, il est important que l'apport soit non seulement bilingue (dans lequel l'on trouvera parfois des alternances codiques et des emprunts) mais également monolingue, à savoir émis par des personnes qui ne connaissent qu'une de ses deux langues. Plus tard, la langue écrite sera une aide primordiale pour le développement du vocabulaire, de la syntaxe mais également des aspects culturels. Le Huffington Post, Le bilinguisme planifié chez l'enfant: questions à se poser | Le Huffington Post LIFE
  • J. P. : L’Académie, fondée sous Louis XIII, a été la première à réfléchir à un dictionnaire monolingue, à la demande du cardinal Richelieu. Le pouvoir monarchique a la volonté d’instaurer une langue d’État, il faut donc un ouvrage qui fixe le sens des mots. Dès le départ, le dictionnaire a cette fonction universalisante de recherche d’un langage commun. Mais l’Académie ne publiera son dictionnaire qu’en 1694… Entre-temps, Pierre Richelet a mis au point le premier dictionnaire français, suivi du Furetière en 1690. Ce dernier est en quelque sorte l’ancêtre du Larousse, car il s’attache à l’aspect encyclopédique du mot. Quant au Robert, il serait plutôt l’héritier du Littré, qui dès le XIXe siècle développe l’étymologie et donne des citations – on en trouve 250 000 ! La Croix, Jean Pruvost : « Le dictionnaire a de l’avenir »
  • Un nouveau groupe scolaire baptisé Les coquelicots verra le jour à la rentrée prochaine à Michelbach-le-Bas et accueillera les élèves des cinq classes du RPI entre les deux communes voisines de Michelbach-le-Bas et Ranspach-le-Bas. À Huningue, une septième classe bilingue sera ouverte à l’école Marcel Pagnol. À l’école élémentaire Léonard de Vinci de Kembs Loechlé, la quatrième classe bilingue devrait fermer et un rééquilibrage des effectifs sera effectué avec l’école élémentaire Jean Monnet de Kembs. La classe bilingue ordinaire de l’école maternelle Les Tilleuls à Buschwiller devrait être transformée en classe bilingue LCR (langue et culture régionale) à la rentrée prochaine. Enfin, une deuxième classe de maternelle devrait être ouverte à l’école d’Uffheim et une troisième classe monolingue en maternelle au sein du groupe scolaire Pablo Picasso de Sierentz. , Saint-Louis | Carte scolaire : les tendances pour la prochaine rentrée
  • Agraire, isolationniste et monolingue, le nouveau chef de l’Economie agite les réseaux d’entrepreneurs. Certains y voient pourtant un choix stratégique qui permettrait de pacifier le front agricole pour se consacrer à l’innovation Le Temps, Les start-up s’inquiètent de l’arrivée de Guy Parmelin - Le Temps

Traductions du mot « monolingue »

Langue Traduction
Anglais monolingual
Espagnol monolingüe
Italien monolingue
Allemand einsprachig
Chinois 单语
Arabe أحادي اللغة
Portugais monolíngue
Russe одноязычный
Japonais 単言語
Basque elebakarra
Corse monolingue
Source : Google Translate API

Synonymes de « monolingue »

Source : synonymes de monolingue sur lebonsynonyme.fr
Partager