La langue française

Minimement

Définitions du mot « minimement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Minimement, adv.Très peu. On nous objecte qu'il [le transformisme] a eu son utilité (...) il a entr'ouvert, minimement il est vrai, la porte et suscité, en tout cas, l'esprit de recherche (L. Daudet, Stup. XIXes.,1922, p.216).

Phonétique du mot « minimement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
minimement mɛ̃ɛ̃œmɑ̃

Citations contenant le mot « minimement »

  • Bonjour, Cette semaine, il y a eu des cas de covid (une quinzaine) dans l'ESAT que fréquente ma fille et pupille. L'établissement a été provisoirement fermé, le travail reprendrait dès ce lundi sur décision de l'ARS (trop hâtive peut-être ?). Le premier test PCR de ma fille est négatif, elle devra certainement en faire un autre de contrôle. Même si le travail en ESAT est salutaire pour nos enfants, même si l'essentiel de leur vie d'adulte s'y passe, je suis persuadée qu'il serait souhaitable qu'elle fût isolée à domicile, au moins le temps que la situation sanitaire se calme un peu dans notre département et que toute trace de cette première agression par le/la covid ait été jugulée dans son établissement. En effet, bien qu'elle ait une orientation foyer d'hébergement, pour des raisons psychologiques et de manque effectif de place en foyer, elle habite encore chez nous. Jusqu'ici, ça allait, nous "gérions" très bien la situation. Cependant le/la covid nous fait réaliser que nous sommes relativement âgés (63 et 69 ans), mais, surtout, nous présentons des pathologies graves (diabète de type 2 pas très bien équilibré, NASH, fibrose hépatique, asthme d'un côté et cancer et immunodépression de l'autre). Nous sommes donc extrêmement à risque et sommes le seul pilier de soutien moral et affectif de notre enfant, sans compter le fait que, même si elle participe à la vie familiale sous tous ses aspects, nous sommes ses seuls aidants pour toutes les obligations et contraintes de la vie, notamment ménagères. Vous serez sans doute d'accord pour dire que devrions faire partie des personnes ultra-confinées. Notre fille est elle-même en surpoids limite obésité (IMC : 29,5), avec un embompoint essentiellement localisé à la ceinture abdominale et des signes de probable futur diabète. Elle est souvent victime d'allergies plus ou moins chroniques et présente alors des rhinites, des soucis d'inflammation pharyngée, elle tousse modérément, etc. Néanmoins, en ce moment, à chaque fois qu'elle éternue ou tousse, c'est l'angoisse. Depuis quelque temps, elle présente aussi une infection dentaire sous-jacente sous une dent traitée et couronnée. Elle a rendez-vous chez le dentiste... le 24 novembre ! En ce moment, nous rencontrons nous-mêmes d'énormes difficultés pour nous faire soigner... Nous ne pourrions absolument pas gérer l'entrée du/de la covid à notre domicile. Si nous étions nous-mêmes atteints, fût-ce minimement (ce qui serait étonnant) qui donc s'occuperait d'elle ? Or, le simple fait que notre fille fréquente un ESAT où gravitent quelque deux cents personnes et que, de plus, elle doive emprunter plusieurs moyens de transport (deux heures par jour) pour ce faire, fréquenter un réfectoire au milieu de cent personnes, un atelier de dimensions réduites où travaillent une vingtaine d'usagers et où, bientôt, le froid venant, il ne sera même plus possible d'ouvrir les fenêtres, me paraît représenter un considérable danger pour elle et, par conséquent, pour nous. Elle bénéficie des services d'une auxiliaire de vie qui l'accompagne jusqu'au bus, néanmoins, celle-ci refuse de mettre des masques chirurgicaux au prétexte que cela la gêne pour conduire (j'ai conduit trois heures avec un masque FFP2 !). La semaine dernière, j'ai dû lui dire de remettre au moins son masque en tissu sur le nez. Il y a quelques semaines, j'ai dû insister pour que ma fille monte à l'arrière du véhicule et non à l'avant)... Nous sommes confinés depuis février. Chez nous, même les vacances d'été ont été gâchées car il y avait trop de touristes incivils et irrespectueux agglutinés sur nos plages, dans nos commerces, nos piscines et même dans nos campagnes... Nous faisons nos courses exclusivement au moyen du "drive". Risque de "désocialisation" si on l'isole ? Non, même si notre enfant se sent bien à l'ESAT et y travaille correctement, elle n'y a pas de grandes relations sociales (pas d'amis, pas d'amoureux, rien que des collègues), elle se sent bien aussi chez nous qui est chez elle. Côté activités annexes au travail, il n'y en a guère d'ordinaire et là, pour le coup, elles ont été suspendues. Les activités annexes du samedi aussi. Seuls restent le travail (quand il y en a...), le repas de midi trop "collectif" à mon humble avis, le masque sous le menton, forcément..., la pause d'après repas au milieu des autres usagers et, quand il n'y a pas assez de travail, le profond ennui, assise sept heures durant à sa table de travail, à attendre que le temps passe... J'ai obtenu un arrêt de travail de quinze jours sans indemnisation, le médecin consulté (qui n'est pas le nôtre, ce dernier ayant pris un congé d'ordre familial) a en effet indiqué que l'arrêt est consécutif au fait que la personne qui n'est pas elle-même considérée comme étant "à risque" vit au domicile de personnes qui le sont. Je vais contacter le directeur de l'établissement pour voir ce que l'on peut faire. Je voulais néanmoins souligner ce cas qui ne doit certes pas être unique. Après le premier confinement la possibilité d'isoler à domicile ce type de personne avait été donnée. Nous n'en avions pas vraiment longtemps usé, notre fille a repris le travail début juillet. Je regrette et me préoccupe de devoir constater que le/la covid est entrée dans l'ESAT dès la mi-octobre (soit un mois et demi après la rentrée post-congés annuels), et ce sans que l'on ait pu savoir quelle est ou quelles sont les portes d'entrée. (3 cas constatés le lundi 26, 15 cas décelés le mercredi après premiers tests PCR effectués le mardi, fermeture de l'établissementjusqu'au dimanche inclus, reprise des activités et des trajets prévue le lundi). Mme la Secrétaire d'État, au lieu d'instaurer une obligation formelle relative à la totalité des usagers, ne pourrait-elle laisser seuls juges les parents, les tuteurs et les médecins traitants surtout ? Mon propos est long, j'en suis désolée, mais il me fallait expliquer... Très cordialement, M. T. Handicap.fr, Rebond du Covid, protocole sanitaire dans le médico-social?
  • Et pourquoi continuer avec tous ces partis politiques qui ne font rien d'autre que de se tirer dans le pattes les uns contre les autres sans s'occuper même minimement des nécessités du PEUPLE ?? il suffirait de voter MASSIVEMENT CITOYEN et arrêter avec cette dictature des partis politiques !!!! https://www.facebook.com/larelevecitoyenne/?eid=ARB6DsORfOfvpZLrFM-GT9Th1B069Grd4PhXrNAViFCMA5bukWdn30g5z72EskRHSfinIPfOGk7tLG7N LEFIGARO, Circulaire Castaner : les nuances politiques ne disparaîtront que dans les communes de moins de 3500 habitants
  • Bon jour. Je crois que la sagesse collective est fondamental dans une société minimement démocratique C’est sans doute une très bonne idée qui fera la différence entre la mini vision politique et économique qui nous dirige. Il y a beaucoup de choses à dire. Pour l’instant, on attend pour voir l’évolution et les priorités du chef de orchestra. Croissance et économie inclusive, L’intelligence collective suisse pour trouver des solutions face au COVID-19 – Croissance et économie inclusive
  • faire vite si c'est comme a saint martin on n'est pas sauvé,pourquoi l'etat ne pousse pas les assurances a rembourser les gens comme il faut et non comme les assurances le font c'est a dire minimement,ne plus construire n'importe comment et surtout creuser des canaux plus profondément L'Obs, "On va faire vite", promet Macron aux sinistrés de l'Aude
  • Ce monsieur, du haut de son incompétence, a relevé, en l’espace de 2 ans, le taux d’escompte de la FED de bien 17 fois sans s’occuper minimement des effets secondaires. Qui ont été dévastateurs. Pourtant il avait en main toutes les données pour les anticiper (par ailleurs son entourage l’avait mis en garde mais il a superbement ignorés les conseils, dans le registre « c’est moi le chef »). AgoraVox, Parlons gros sous (II) - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « minimement »

Langue Traduction
Anglais minimally
Espagnol mínimamente
Italien minimamente
Allemand minimal
Chinois 最少
Arabe الحد الأدنى
Portugais minimamente
Russe минимально
Japonais 最小限
Basque gutxienez
Corse minimamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « minimement »

Source : synonymes de minimement sur lebonsynonyme.fr

Minimement

Retour au sommaire ➦

Partager