La langue française

Mennonite

Définitions du mot « mennonite »

Trésor de la Langue Française informatisé

MENNONITE, adj. et subst.

RELIG. (Personne) qui appartient à une secte anabaptiste fondée au début du xvies. Les Mennonites n'approuvent la guerre et ne prennent les armes dans aucun cas (Ac. Compl.1842).Comme cette femme est mennonite Ses rosiers et ses vêtements n'ont pas de boutons (Apoll., Alcools, 1913, p. 65).Les Mennonites (...) refusent toute hiérarchie ecclésiastique (Philos., Relig., 1957, p. 50-3).
Prononc. et Orth.: [mεn(n)ɔnit] ou [menɔ-]. Littré: -niste ou -nite; Rob.: -nite ou -niste; Lexis 1975: -nite. Étymol. et Hist. 1673 (J.-B. Stoppa, La Relig. des Hollandois, Lettre III, p. 68). Du nom de Menno Simonis ou Simonsz [1496-1561], curé catholique frison qui rompit avec l'Église et devint en 1536 le chef d'une secte anabaptiste modérée; suff. -ite*. Bbg. Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1933, t.45, p.171.

Wiktionnaire

Nom commun

mennonite \mɛ.nɔ.nit\ masculin

  1. (Religion) Nom d’un mouvement parmi les anabaptistes qui repousse tout emploi de la force et de la violence et qui se donne à elle-même le titre de chrétiens sans défense ; ils n’administrent le baptême qu’aux adultes.
    • Faites donc un détour par La Crete, un village de mennonites, pour le plaisir de les entendre parler en plattdeutsch ! — (Petit Futé Ouest canadien, 2011, p.301)
    • Comme cette femme est mennonite
      Ses rosiers et ses vêtements n’ont pas de boutons
      Il en manque deux à mon veston
      La dame et moi suivons presque le même rite.
      — (Guillaume Apollinaire, Annie, in Alcools, 1913)

Adjectif

mennonite \mɛ.nɔ.nit\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à ce mouvement, à ses membres, à sa doctrine.
    • Luther, Calvin et Zwingli combattirent ces dissidents avec une violence qui rappelle les procédés de Rome contre ses propres sectes. Mais ils ne purent ou ne voulurent pas les anéantir totalement : de nos jours, on retrouve çà et là des communautés mennonites mêlées d’élément russes — doukhobors et klystis — au canada et jusqu’au Paraguay. — (Denis de Rougemont, L’Amour et l’Occident, 1938, édition de 1946)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MENNONITE, s. m. (Hist. eccl. mod.) les chrétiens connus dans les Provinces-Unies, & dans quelques endroits de l’Allemagne, sous le nom Mennonites, ont formé une société à part, presque dès le commencement de la réformation. On les appella d’abord Anabaptistes ; & c’est le nom qu’ils portent encore en Angleterre, où ils sont fort estimés. Cependant ce nom étant devenu odieux par les attentats des fanatiques de Munster, ils le quitterent dès-lors ; & ils ne l’ont plus regardé depuis, que comme une sorte d’injure. Celui de Mennonites leur vient de Menno Frison, qui se joignit à eux, en 1536, & qui par sa doctrine, ses écrits, sa piété, sa sagesse, contribua plus qu’aucun autre à éclairer cette société, & à lui faire prendre ce caractere de simplicité dans les mœurs, par lequel elle s’est distinguée dans la suite, & dont elle se fait toujours honneur.

Les Mennonites furent exposés aux plus cruelles persécutions sous Charles-Quint. Les crimes que proscrit cet empereur par son placard de 1540, sont d’avoir, de vendre, donner, porter, lire des livres de Luther, de Zuingle, de Mélancthon, de prêcher leur doctrine, & de la communiquer secrettement ou publiquement. Voici la peine portée contre ces crimes, & qu’il est sévérement défendu aux juges d’adoucir, sous quelque prétexte que ce soit : les biens sont confisqués, les prétendus coupables condamnés à périr par le feu, s’ils persistent dans leurs erreurs ; & s’ils les avouent, ils sont exécutés, les hommes par l’épée, & les femmes par la fosse, c’est-à-dire, qu’on les enterroit en vie : même peine contre ceux qui logent les Anabaptistes, ou qui sachant où il y en a quelques-uns de cachés, ne les décelent point. Les cheveux dressent à la tête quand on lit de pareils édits. Est-ce que la religion adorable de J. C. a pû jamais les inspirer ?

Le malheur des Mennonites voulut encore qu’ils eussent à souffrir en divers lieux de la part des autres protestans, qui, dans ces commencemens, lors même qu’ils se croyoient revenus de beaucoup d’erreurs, retenoient encore celle qui pose que le magistrat doit sévir contre des opinions de religion, comme contre des crimes.

Mais la république des Provinces-Unies a toujours traité les Mennonites, assez peu différemment des autres protestans. Tout le monde sait quelle est leur façon de penser. Ils s’abstiennent du serment ; leur simple parole leur en tient lieu devant les magistrats. Ils regardent la guerre comme illicite ; mais si ce scrupule les empêche de défendre la patrie de leurs personnes, ils la soutiennent volontiers de leurs biens. Ils ne condamnent point les charges de magistrature ; seulement pour eux-mêmes, ils aiment mieux s’en tenir éloignés. Ils n’administrent le baptême qu’aux adultes, en état de rendre raison de leur foi. Sur l’eucharistie, ils ne différent pas des réformés.

A l’égard de la grace & de la prédestination, articles épineux, sur lesquels on se partage encore aujourd’hui, soit dans l’église romaine, soit dans le protestantisme, les Mennonites rejettent les idées rigides de S. Augustin, adoptées par la plûpart des réformateurs, sur-tout par Calvin, & suivent à-peu-près les principes radoucis que les Luthériens ont pris de Mélancthon. Ils professent la tolérance, & supportent volontiers dans leur sein des opinions différentes des leurs, dès qu’elles ne leur paroissent point attaquer les fondemens du christianisme, & qu’elles laissent la morale chrétienne dans sa forme. En un mot, les successeurs de fanatiques sanguinaires sont les plus doux, les plus paisibles de tous les hommes, occupés de leur négoce, de leurs manufactures, laborieux, vigilans, modérés, charitables. Il n’y a point d’exemple d’un si beau, si respectable, & si grand changement ; mais, dit M. de Voltaire, comme les Mennonites ne font aucune figure dans le monde, on ne daigne pas s’appercevoir s’ils sont méchans ou vicieux. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mennonite »

De Menno Simons, fondateur du mouvement, né en Hollande dans les premières années du XVIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mennonite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mennonite mɛnɔnit

Citations contenant le mot « mennonite »

  • Une femme d’une communauté mennonite du Nouveau-Mexique a disparu en janvier. Elle a été retrouvée morte le 22 février dans l’Arizona. , Meurtre dans la communauté mennonite : Sasha, 27 ans, a été enlevée et tuée
  • Deux mille mennonites de toute l’Europe sont réunies jusqu’au dimanche 13 mai à Montbéliard, à l’occasion de la Conférence mennonite européenne. Un événement rare qui permet à ces protestants méconnus de promouvoir leur mode de vie sobre. La Croix, Qui sont les mennonites ?
  • Histoire d’un livre. L’écrivaine canadienne s’est inspirée d’une récente affaire de viols dans une colonie mennonite de Bolivie pour composer ce roman-manifeste. Le Monde.fr, « Ce qu’elles disent », de Miriam Toews : la parole libérée des femmes mennonites – et de toutes
  • Formé au XVIe siècle en Allemagne et en Hollande, le mouvement mennonite se veut pacifiste et croit aux bienfaits d’une vie modeste. Un peu à la manière des Amish (une branche historiquement issue des mennonites), les colonies les plus strictes habitent à l’écart de la société et suivent les préceptes de la Bible. Les familles vivent essentiellement de travaux d’agriculture - le travail acharné est une des clés d’accès au paradis - et refusent les objets modernes tels que la télévision, les téléphones port L'Obs, Viols en série chez les mennonites : la voix des oubliées
  • Jordi Ruiz Cirera est parti à la rencontre des mennonites de Bolivie en 2010. Il a récemment expliqué dans une interview accordée à Slate.fr qu'il était "curieux de savoir comment vivait ce genre de communauté, quel était son mode de vie et quelles étaient ses motivations". C'est lors d'un deuxième voyage qu'il a réalisé ses portraits. Site-LeVif-FR, Immersion au coeur d'une communauté mennonite - International - LeVif
  • Dans «Ce qu’elles disent», la Canadienne s’inspire de crimes commis contre les femmes d’une communauté mennonite en Bolivie Le Temps, Miriam Toews, un chœur de femmes debout - Le Temps
  • Après une errance planétaire, les mennonites sont arrivés au Paraguay dans les années 1920. Ils ont transformé le Chaco en un eldorado agricole. En conservant scrupuleusement leurs règles de vie. Au risque de l’isolement. La Croix, La réussite solitaire des mennonites du Paraguay

Images d'illustration du mot « mennonite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mennonite »

Langue Traduction
Anglais mennonite
Espagnol menonita
Italien mennonite
Allemand mennonit
Chinois 门诺派
Arabe مينونايت
Portugais menonita
Russe меннониты
Japonais メノナイト
Basque mennonite
Corse mennonite
Source : Google Translate API

Mennonite

Retour au sommaire ➦

Partager