La langue française

Matefaim

Sommaire

  • Définitions du mot matefaim
  • Étymologie de « matefaim »
  • Phonétique de « matefaim »
  • Citations contenant le mot « matefaim »
  • Traductions du mot « matefaim »

Définitions du mot « matefaim »

Trésor de la Langue Française informatisé

MATEFAIM, subst. masc.

Région. (Centre-Est). Crêpe très épaisse. Marat connaissait le rythme des veillées bressanes: vin jusqu'à minuit; à minuit, jambon et lard, tartes et matefaims (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.148).Les matefaims de Montbéliard sont renommés (Ac. Gastr.1962).
Prononc.: [matfε ̃]. Étymol. et Hist. 1546 matafain (Rabelais, Tiers Livre, chap.28, éd. M. A. Screech, p.200); 1560 matefaim (J.Bruyérin Champier, De re cibaria, Lyon, l. VI, ch. II ds Sain. Lang. Rab. t.2, p.182). Mot lyonnais d'apr. Bruyérin Champier, répandu dans le domaine fr.-prov. (FEW t.6, 1, p.519b), comp. de mate- forme verbale de mater1*, et de faim*.

Wiktionnaire

Nom commun

matefaim \ma.tə.fɛ̃\, \mat.fɛ̃\ masculin

  1. Crêpe épaisse et nourrissante faite de farine, œufs, eau et fromage de type comté, il en existe de nombreuses variantes sucrées ou salées.
    • Quant aux bugnes lyonnaises, si le nom et la chose plaisent, c'est que la bugne est un matefaim qui a suivi les modifications de notre goût et de nos faiblesses. C'est le matefaim approprié à notre tempérament. — (Joseph Prajoux, « Matefaims et bugnes », 1909, dans Légendes et diableries de la Loire : Contes des veillées d'autrefois, présentées par Gilbert Laconche, collection Histoires en France, Éditions Verso, 1997)
    • Qui n'a vu, au temps jadis, une ménagère bressane manier sa poêle au long manche et faire sauter les matefaims sur un beau feu clair de cheminée ?
      Le dimanche des Bordes ces matefaims s'amoncelaient sur une assiette pour être mangés tout chauds ou pour être servis au repas du soir.
      — (Traditions des pays de l'Ain, textes recueillis par Germain Forest, Ed. Curandera, 1991, p. 139)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « matefaim »

De mater et faim, ce terme est encore couramment utilisé dans le sud-est de la France, on trouve déjà matafain en 1546 dans le Tiers Livre de Rabelais, proche du matafan francoprovençal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « matefaim »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matefaim matœfɛ̃

Citations contenant le mot « matefaim »

  • De toutes les spécialités lyonnaises, il y en a une qui a eu tendance à être oubliée : le matefaim. Littéralement fait pour "mater la faim", cette grosse crêpe se retrouvait dans l'Ain, la Loire ou le Jura. Rabelais y faisait déjà référence en 1546 dans son Tiers Livre, comme le rappelle Yves Rouèche dans Histoire(s) de la gastronomie lyonnaise. Une confusion a même été entretenue pendant un temps entre le matefaim et la crêpe, même si le premier est très épais, se mangeait salé en début de repas. Le matefaim était le plus souvent cuisiné durant la Chandeleur. Il s'est fait de plus en plus rare après la Seconde Guerre mondiale, même s'il mériterait de retrouver ses lettres de noblesse (certains le cuisinent désormais avec des pommes. Lyon Capitale, Chandeleur : oubliez les crêpes, à Lyon c'est matefaim et bugnes !

Traductions du mot « matefaim »

Langue Traduction
Anglais matehunger
Espagnol hambre de mate
Italien matehunger
Allemand matehunger
Chinois 马特洪格
Arabe ماتي الجوع
Portugais matehunger
Russe matehunger
Japonais マテハンガー
Basque matehunger
Corse matehunger
Source : Google Translate API
Partager