Matagot : définition de matagot

chevron_left
chevron_right

Matagot : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MATAGOT1, subst. masc.

MAR. Jumelle de bois renforçant l'antenne au portage contre le mât. (Ds Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr.).
Prononc.: [matago]. Étymol. et Hist. 1773 martegau, mattegau «jumelle de brasseyage» (Bourde de La Villehuet, Manuel des marins, t.2, p.93); 1845 matagot ou matagau (Besch.). De Martigues, nom d'un port français des Bouches-du-Rhône, qui fut un lieu de construction navale important (cf. Duhamel du Monceau, Traité gén. des pêches, 1769-71, t.1, p.55 cité par FEW t.6, 1, p.383: Le Port de Martigues a toujours passé pour un de ceux de la Méditerranée où l'on en [une certaine sorte de bateau] fait le mieux la construction).

MATAGOT2, subst. masc.

Fam., rare. Homme excentrique, original, souvent grotesque. À l'heure qu'il est, les cagots, bigots, matagots et autres magots n'ont pas encore pardonné à Renan d'avoir tombé leur Être suprême (La Petite lune,1878-79, no43, p.2).T'as vu le nid du matagot, derrière la colle d'Espel, là où n'y a que des ginestes brûlées, que c'est lui qui les brûle dans son respir? (Giono,Colline,1929, p.110).
Prononc.: [matago]. Étymol. et Hist. 1. 1534, littéralement: guenon apprivoisée, désigne ici un moine hypocrite (Rabelais, Gargantua, chapitre 52, éd. R. Calder, V.-L. Saulnier, M. A. Screech, p.289: Cy n'entrez pas, hypocrites, bigotz, Vieulx matagotz, marmiteux, boursouflez...; v. aussi Quart Livre, chapitre 61, éd. R. Marichal, p.245), att. une fois au xviies. (v. Gdf.), répertorié comme mot de Rabelais ds Cotgr. 1611 et ds Ac. Compl. 1842 avec la mention ,,vx lang.``; 2. 1866 (Delvau, p.246: Matagot. Homme bizarre, original, amusant par son esprit ou par sa laideur de singe). 1 mot créé par Rabelais, peut-être de magot1* «sorte de singe» et «homme laid» par rapprochement entre les gestes des moines prêcheurs et ceux des singes (v. Sain. Lang. Rab. t.1, p.32 et t. 2, p.270); FEW t.6, 1, p.382b n'emporte pas la conviction en classant 2 sous l'étymon Martigues, le rapprochant du prov. martegau «homme naïf, qui s'étonne de tout» et de chausses à la martingualle attesté par Rabelais (v. martingale) mais cependant l'orig. de 1 comme le lien entre 1 et 2 ne sont pas assurés. Il est à noter également que dans certains parlers région. matagot peut désigner la mandragore* «plante dont la racine fourchue peut ressembler vaguement à une poupée et qui, étant réputée posséder des pouvoirs magiques, servait de talisman» (v. FEW t.6, 1, p.158b et aussi Roll. Flore t.8, p.122 à 128) et «un lutin, un esprit follet, un être imaginaire» (v. FEW t.6, 1, p.523b). Bbg. Duffieux (J.). Topon. et préhist.: noms d'êtres fantastiques. R. intern. Onom. 1971, t.23, pp.28-29.

Matagot : définition du Wiktionnaire

Nom commun

matagot \ma.ta.ɡo\ masculin

  1. (Marine) Pièce en bois dur, creusée sur une de ses faces et arrondie sur la face opposée, que l'on applique sur le milieu de la face arrière d'une vergue afin de l'écarter du mat, d'en faciliter le brasseyage.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Rare) Individu bizarre ou grotesque.
    • Ce matagot est si vilain qu’il doit être un des sbires du génie des Vents. — (Jean-Pierre Foucault, Les cigales sont de retour, Le Livre de Poche, page 146)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « matagot »

Étymologie de matagot - Wiktionnaire

Anciennement[1]mattegau, martegau ; au sens premier, c'est une forme masculine de martingale (« courroie, sangle »). Le sens de « individu bizarre » est proprement celui de Martégal, Martégaux (« habitants de Martigues ») qui ont eu, en raison de la situation isolée de leur ville à l'embouchure de l'étang de Berre, une réputation de naïveté, de bizarrerie et d'extravagance[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « matagot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matagot matagɔ play_arrow

Citations contenant le mot « matagot »

  • En 1941, dans la Revue de folklore français et de folklore colonial, le majoral du félibrige Antonin Perbosc, nous révéla la légende du matagot. Cette créature prend la forme d’un grand chat noir et son nom signifie « tueur de chrétiens » (mata-goths), dénomination inverse du matamore (« tueur de Maures ») de la culture populaire et du théâtre classique. Il demeurait dans la maison de mauvais chrétiens et assurait leurs fortunes, à condition qu’on leur fasse faire bonne chère et que l’on consente au risque de la damnation éternelle. Pour s’emparer de cette créature, le meilleur moyen de réussir son coup était d’attacher une poule à la croisée de quatre chemins. www.leveil.fr, Chouette, crapaud ou salamandre : voici le bestiaire des superstitions du Velay - Le Monastier-sur-Gazeille (43150)

Traductions du mot « matagot »

Langue Traduction
Corse matagot
Basque matagota
Japonais マタゴット
Russe матагот
Portugais matagot
Arabe ماتاجوت
Chinois matagot
Allemand matagot
Italien matagot
Espagnol matagot
Anglais matagot
Source : Google Translate API

Synonymes de « matagot »

Source : synonymes de matagot sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires