La langue française

Marianiste

Sommaire

  • Définitions du mot marianiste
  • Étymologie de « marianiste »
  • Phonétique de « marianiste »
  • Citations contenant le mot « marianiste »
  • Traductions du mot « marianiste »
  • Synonymes de « marianiste »

Définitions du mot « marianiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARIANISTE, subst.

RELIG. CATH.
A. − Au plur. Société de Marie (fondée au xixes., à Bordeaux), dont les membres, prêtres ou non, ont pour activité principale l'enseignement. Citons parmi les ordres enseignants qui possèdent des établissements du second degré: − pour les garçons (...) les maristes, les jésuites, les marianistes (Encyclop. éduc., 1960, p. 86).
B. − Membre de cette société. On compte environ 3 000 marianistes répartis en 180 oeuvres ou communautés (Lar. encyclop.).
Emploi adj. Guillaume Joseph Chaminade (...) est le fondateur de ce qu'on appelle la «famille marianiste», religieux, religieuses, laïcs, dont la vocation spéciale est, pour ainsi dire, de se tenir aux côtés de Marie dans sa mission de Mère de l'Église. Ils se sont signalés par leurs oeuvres d'enseignement (Quels saints pour quels tempsds Missi, 4 mai 1981, p. 184, col. 1).
Prononc. et Orth.: [maʀjanist] Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1892 marianistes (Guérin); 1907 marianite (Lar. pour tous). Dér. du nom de Marie, mère du Christ, v. marial; suff. -ite* désignant le partisan d'une personne ou d'une doctrine (Nyrop t. 3, §340) et -iste*.

Wiktionnaire

Adjectif

marianiste masculin

  1. Relatif à la Société de Marie, fondée à Bordeaux en 1817 par Guillaume-Joseph Chaminade.
    • Les pères marianistes se consacrent à l’éducation et à l’enseignement.
    • Les pères marianistes, dont la congrégation date du début du XIXe siècle, exercent leur mission dans l'esprit du temps, qui est celui de la connaissance scientifique et d'un optimisme positiviste dont il faut contrer les tentations athéistes par le dialogue et par une foi compréhensive et tolérante. — (Virgil Tanase, Saint-Exupéry, Gallimard, « folio - biographies », 2013, page 26)

Note : Ne pas confondre marianiste et mariste, les deux faisant référence à deux congrégations appelées Société de Marie mais distinctes.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARIANISTE. n. m.
Membre d'une société religieuse, composée de prêtres et en majorité de frères qui se consacrent à l'éducation et à l'enseignement. On les appelle quelquefois abusivement MARISTES. Voyez ce mot.

Étymologie de « marianiste »

 Composé de Marie, -an et -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marianiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marianiste marjanist

Citations contenant le mot « marianiste »

  • La Croix Africa : Pouvez-vous vous présenter ?Père Jean-Eudes Lawson : Je suis Jean-Eudes Lawson, religieux-prêtre marianiste, né le 19 août 1967 à Atakpamé, au Togo. Je suis le troisième d’une famille de cinq enfants, de parents catholiques. La Croix Africa, « En tant que prêtre, j’apprends à devenir plus humain » - La Croix Africa
  • Alors que le concile Vatican II a exhorté les religieux à redécouvrir l’esprit de leurs fondateurs respectifs, admirons ensemble cette grâce rare de la postérité spirituelle accordée par Dieu pour le bien de l’Eglise au bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade, fondateur de la famille marianiste. Ce charisme spécial lui a permis de transfigurer les graves difficultés de la fin de sa vie en étant capable d’écrire et de vivre ces mots : «J’ai un peu compris, à l’aide de la lumière de la foi, ces paroles de Notre Seigneur : Amen, je vous le dis, à moins que le grain de blé ne tombe en terre et ne meure, il demeure seul, mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Comment se soutiendra et se multipliera la Société de Marie si je ne meurs tout à fait à moi-même, si je ne suis profondément humilié et rejeté comme absolument inutile et même nuisible ? Que le nom du Seigneur soit seul glorifié ! Que celui de son Auguste Mère soit connu partout ! ». Dans ce 3ème volet de votre série Pèlerins de Dieu en l’honneur ce mois-ci du bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade, plongez avec nous dans l’histoire de la fondation et du déploiement de ses 2 instituts religieux marianistes : les Filles de Marie à partir de 1816 à Agen et la Société de Marie en 1817 à Bordeaux. Bibliographie - BICHELBERGER (Roger), Prier 15 jours avec Guillaume-Joseph Chaminade, Nouvelle Cité, 2000. - COSNARD (Sœur Marie Laurence), « 1850 Le Père Chaminade et la rechristianisation de la France » dans www.notrehistoireavecmarie.com - GIZARD (Vincent), Petite Vie de Guillaume-Joseph Chaminade, fondateur de la famille Marianiste (1761-1850), Desclée de Brouwer, 1995. - GOYAU (Georges), Chaminade, fondateur des Marianistes. Son action religieuse et scolaire, Bloud et Gay, 1914. - MADUENO (Manuel), Suivre Jésus, fils de Marie, un parcours de spiritualité marianiste, Éd. Saint-Augustin, 2009. - MANCIET (Bernard), Guillaume-Joseph Chaminade. La sainteté pas à pas, La presqu’île, 2000. - VASEY (Vincent s.m.), Guillaume-Joseph Chaminade, un nouveau portrait, Tequi, 2006. - www.marianist.org. , Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade (1761-1850) 3/4 : Le fondateur de la famille marianiste
  • La communauté marianiste d'Agen va accueillir quatre cents de ses membres disséminés dans le monde entier samedi. Un événement chargé en émotion et en ferveur puisqu'Adèle a fondé la congrégation en 1 816 à Agen avec le père Chaminade. ladepeche.fr, Agen. Béatification : Les sœurs marianistes vont vivre un grand jour - ladepeche.fr
  • Le dimanche 13 octobre, la journée mondiale de prière marianiste a réuni une trentaine de personnes en la chapelle Sainte-Croix. Membres des fraternités marianistes locales et autres paroissiens ont participé aux vêpres en union de prière avec les pèlerins du Sanctuaire Notre-Dame de l’Atacora au Bénin. , Edition Forbach | Journée mondiale de prière
  • Le patronyme Sainte-Foy, du nom de la première martyre chrétienne disparaît du fronton. Il avait été attribué à l'établissement en 1905 au moment de la séparation de l'église et de l'Etat. Mais en réalité, c'est sous l'impulsion d'Adèle de Batz de Trenquelléon, religieuse missionnaire et fondatrice des «Filles de Marie immaculée» que le collège avait été créé en lieu et place en 1 820. Il s'appelait alors «Collège des Augustins», du nom de la rue qui abritait l'institut des «Filles de Marie» fondé en 1 818 par Adèle avec l'appui du père Chaminade. L'institut sera désigné par la suite «Filles de Marie immaculée» et plus communément sous le vocable des sœurs marianistes. ladepeche.fr, Agen. Première rentrée pour «Adèle de Trenquelléon» - ladepeche.fr
  • La province polonaise des marianistes de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie a publié cette décision du Supérieur de la province polonaise de la congrégation le 18 novembre 2017. Cette sanction frappe l’ancien Supérieur général de la congrégation, accusé d’avoir exprimé son «opposition à la doctrine morale de l’Eglise sur le suicide et les minorités sexuelles», explique le Père Piotr Kieniewicz, secrétaire de la Province polonaise des marianistes. cath.ch, Pologne: les marianistes sanctionnent le Père Adam Boniecki, célèbre journaliste – Portail catholique suisse
  • Dimanche, à l’issue de la cérémonie en la basilique Notre-Dame-du-Bon-Secours de Saint-Avold, l’œuvre a été présentée aux fidèles. Elle sera à nouveau visible, aujourd’hui, à partir de 18 h, à la chapelle Sainte-Croix de Forbach. « Pour des raisons de commodité et de sécurité, nous installons une reproduction », indique Carmen Hocevar. « Mais nous tenons également à disposition l’original », précise cette responsable marianiste à Forbach. , Edition Saint Avold - Creutzwald | A Saint-Avold et Forbach: Deux siècles de marianisme
  • Le 25 novembre débute la vie commune. Le 11 décembre, les premiers Marianistes prononcent des vœux dans la sacristie de la chapelle de la Madeleine, à Bordeaux. C’est ce début de la vie des religieux marianistes ainsi que celle des premières religieuses, le 25 mai 1816, que commémorera la journée du 10 décembre. (cath.ch/com/bh) cath.ch, Sion: les marianistes en fête – Portail catholique suisse
  • Retirées dans une grande bâtisse au portail de bois massif à l’ombre de l’institution Sainte-Foy, au 17 de la rue des Augustins vivent les sœurs marianistes d’Agen. «Les filles de Marie», une communauté très discrète. Cinq sœurs la composent aujourd’hui : Sœur Dominique, la supérieure, qui s’occupe des célébrations, de la liturgie de la paroisse, de la préparation au baptême et de l’aumônerie au sein de l’école et du collège Sainte-Foy; sœur Carmen et sœur Paula, deux Espagnoles chargées de l’aumônerie de l’hôpital Saint-Esprit, de Pompeyrie et des Écrins d’Aliénor; sœur Clotilde, visiteuse de maisons de retraite. Enfin sœur Marie-Luce qui s’est vue confier à la faveur de ses études de théologie la formation permanente du diocèse. ladepeche.fr, Agen. Lumière sur les sœurs marianistes - ladepeche.fr
  • De manière singulière dans l’histoire de la famille spirituelle marianiste, ce ne sont pas les religieux qui ont suscité les mouvements de laïcs associés, mais ce sont les congrégations laïques qui ont donné naissance aux deux instituts religieux réunissant les pères et… SudOuest.fr, Agen : le bicentenaire des sœurs marianistes

Traductions du mot « marianiste »

Langue Traduction
Anglais marianist
Espagnol marianista
Italien marianista
Allemand marianist
Chinois 玛丽安主义者
Arabe مارياني
Portugais marianista
Russe marianist
Japonais マリアニスト
Basque marianist
Corse marianista
Source : Google Translate API

Synonymes de « marianiste »

Source : synonymes de marianiste sur lebonsynonyme.fr
Partager