La langue française

Lysergique

Sommaire

  • Définitions du mot lysergique
  • Étymologie de « lysergique »
  • Phonétique de « lysergique »
  • Citations contenant le mot « lysergique »
  • Traductions du mot « lysergique »
  • Synonymes de « lysergique »

Définitions du mot lysergique

Trésor de la Langue Française informatisé

LYSERGIQUE, adj.

CHIM. Acide lysergique. Substance dérivée d'un alcaloïde de l'ergot de seigle, possédant de puissantes propriétés hallucinogènes et douée d'une action antagoniste de la sérotonine. Un jour de 1943, H. avala accidentellement une quantité infime de l'ergot de seigle, ou plutôt de son principe actif, l'acide lysergique (Le Monde, 22 avr. 1966ds Gilb. Mots nouv. 1971).
Diéthylamide de l'acide lysergique. Synon. L.S.D., lysergamide (infra rem.).
P. ext. Provoqué par le diéthylamide de l'acide lysergique. L. a reconnu les dangers que peut présenter le L.S.D. et s'est engagé devant le tribunal à suspendre momentanément ses «extases lysergiques» (Le Monde, 28 avr. 1966ds Gilb. Mots nouv. 1971).
REM.
Lysergamide, subst. masc.Dérivé de l'acide lysergique, le diéthylamide de l'acide lysergique (aussi appelé lysergamide ou L.S.D. 25) est un produit de synthèse récent (Encyclop. univ.t. 201975, p. 1159).
Prononc.: [lizε ʀ ʒik]. Étymol. et Hist. 1959 (Duval). Composé de lys- (v. lyse), de erg- (v. ergot); suff. -ique*.

Wiktionnaire

Adjectif

lysergique \li.zɛʁ.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. (Chimie) Qualifie des composés organiques dérivés de l’ergot de seigle, précurseurs de médicaments et du LSD.
    • Acide lysergique, substance dérivée d'un alcaloïde de l’ergot de seigle, possédant de puissantes propriétés hallucinogènes et douée d'une action antagoniste de la sérotonine.
    • J’ai ensuite passé trois jours à chercher la clef de songes, c’est-à-dire un peu d’acide lysergique. Pour les non-voyants et les malentendants, du LSD… — (Jean-Bernard Pouy, Ma ZAD, Gallimard, Paris, 2018)
  2. (Chimie) Qui se rapporte à certains alcaloïdes d’ergoline ayant l'acide lysergique pour précurseur.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Qui se rapporte aux effets du LSD.
    • L'ivresse lysergique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « lysergique »

(XXe siècle) Voir lyse, ergot et -ique[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lysergique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lysergique lizεr

Citations contenant le mot « lysergique »

  • Une folie de surcroît loin d’être douce et à l’acidité toute lysergique. Le Sens de la Vie proposé en 1983 par les Monthy Python est une succession de délires à la fois visuels et scénaristiques dont un prologue ( The Crimson Permanent Assurance ) signé Terry Gilliam, où l’on trouve la griffe si personnelle du réalisateur et qu’il développera deux ans plus tard dans Brazil. , Culture - Loisirs | Garden-party du Lézard : un certain sens de la fête
  • L'effort de recherche était poussé par Sandoz, un laboratoire pharmaceutique suisse. Celui-ci distribuait gratuitement du diéthylamide de l'acide lysergique (LSD) aux universités dans l'espoir de trouver des applications commerciales à cette molécule, après que ses propriétés psychédéliques aient été découvertes par Albert Hofmann, l'un de ses chimistes, en 1943. Les Echos, Bientôt le LSD à usage thérapeutique ? | Les Echos
  • La chose n'est pas totalement nouvelle, puisqu'avant son interdiction dans quasiment tous les pays du monde à partir des années 1960, le LSD (diéthylamide de l'acide lysergique) intéressait déjà les thérapeutes américains. Grâce à des doses de cheval, ils parvenaient à soulager certaines affections mentales et addictions. « Ces thérapies aidaient les patients à accéder à leur inconscient plus facilement, ce qui permettait de soigner leurs traumatismes, relate Vittorino Biancardi, historien à l’École des  hautes études en sciences sociales  (EHESS).  Et certains psychiatres en  prenaient également, pour se mettre  à la place du patient ! »  Cinquante  ans plus tard, le tabou autour de ces  substances est tombé et de nouvelles  recherches ont été menées, de façon  plus rigoureuse. Science-et-vie.com, Les hallucinogènes sont-ils utilisés en médecine ? - Science & Vie
  • Le LSD, ou l’acide lysergique diéthylamide, est synthétisé en 1938 par Albert Hofmann et Arhur Scholl, en Suisse. Le mot LSD est une abréviation issue de l’allemand Lyserg Säure Diethylamid. Figaro Santé, Acide : LSD25 - Qu’est ce que c’est ? - Fiches santé et conseils médicaux
  • La prise de drogues à des fins médicales intéresse de plus en plus la science, alors que le LSD, ce physchotrope hallucinogène plus connu sous son acronyme que son nom savant — le diéthylamide de l’acide lysergique — s’est déjà frayé un chemin dans la Silicon Valley pour remplacer le café, à faibles doses. Numerama, Du LSD en microdoses pour combattre des maladies : où en est la recherche scientifique ?

Traductions du mot « lysergique »

Langue Traduction
Anglais lysergic
Espagnol lisérgico
Italien lisergico
Allemand lysergisch
Chinois 麦角状
Arabe ليسرجيك
Portugais lisérgico
Russe лизергиновой
Japonais lysergic
Basque lysergic
Corse lisergici
Source : Google Translate API

Synonymes de « lysergique »

Source : synonymes de lysergique sur lebonsynonyme.fr
Partager