La langue française

Louvat, louvart

Définitions du mot « louvat, louvart »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOUVAT, LOUVART, LOUVARD, subst. masc.

Jeune loup. Affriander une table d'hôte de loups, de louvats et de louveteaux (Nodier,Trésor Fèves,1833, p. 42).C'étaient des louvards de deux ans, déjà râblés et qui avaient eu jusqu'à présent tout à gogo dans leurs forêts de Golconde (Giono, Roi sans divertiss.,1947, p. 108).Le prix d'un louveteau est inférieur à celui de certains chiens de grande race (...). Un tel animal fait de vous le chef de la meute. Il grandit, devient louvart puis loup adulte (Rustica,5-12 nov. 1980, p. 51).
Prononc. et Orth.: [luva], [-va:ʀ]. Ac. 1935: louvat, louvart. Lar. Lang. fr.: louvart, -vard. Étymol. et Hist. 1. xives. lovat (Renart, éd. E. Martin, II, 1122, var. ms. L); 1340 id. (d'apr. FEW t. 5, p. 458a); 1398 louphat (doc. Arch. Côte-d'Or ds Gdf.); 2. 1778 louvart (Le Verrier de La Conterie, Vénerie norm. d'apr. FEW t. 5, p. 458b). Dér. de loup* (Nyrop t. 3, § 76); 1 suff. -at*, 2 suff. -ard* (Nyrop t. 3, § 309, 2o). Bbg. Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp. 297-298. _ Stempel (W.-D.). Zur Problematik nichtlateinischer Suffixe im Romanischen. In: Vermischte Beiträge. 1. Heidelberg, 1968, p. 150.

Wiktionnaire

Nom commun

louvat \lu.va\ masculin

  1. (Zoologie) Jeune loup.

Nom commun

louvart \lu.vaʁ\ masculin

  1. (Chasse) Jeune loup d’un à deux ans.
    • — Nous savons, monsieur Le Ménil, que chez Madame Meillan vous vous êtes occupé des femmes plus que des académiciens. Vous avez conduit la princesse Seniavine au buffet et vous lui avez parlé de loups.
      — Comment ? de loups ?
      — De loups, de louves et de louvarts, et des bois noircis par l’hiver. Nous avons trouvé qu’avec une si jolie personne c’était un entretien un peu farouche.
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 20)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOUVER. v. tr.
T. d'Arts. Faire un trou dans une pierre pour y mettre la louve. Louver une pierre.

Littré (1872-1877)

LOUVAT (lou-va) s. m.
  • Terme peu usité. Jeune loup. Au bout de quelque temps que messieurs les louvats Se virent loups parfaits, La Fontaine, Fabl. III, 13.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « louvat »

Diminutif de loup ; provenç. lobat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « louvat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
louvat luva

Citations contenant le mot « louvat »

  • Il écrit d’ailleurs dans la revue nationale de la chasse : « J’aperçois dans mes jumelles deux ombres furtives qui longent une haie. Aucun doute : ce sont bien une louve et son louvart qui se défilent discrètement. Tous les deux paraissent très efflanqués. La louve n’est guère plus grosse qu’un berger allemand maigrelet et le louvart pas plus corpulent que l’épagneul breton de mon neveu. » www.leberry.fr, Le Cher s'interroge sur le retour du loup - Augy-sur-Aubois (18600)

Traductions du mot « louvat »

Langue Traduction
Anglais wolf
Espagnol lobo
Italien lupo
Allemand wolf
Chinois
Arabe ذئب
Portugais lobo
Russe волк
Japonais
Basque otso
Corse lupo
Source : Google Translate API

Louvat

Retour au sommaire ➦

Partager