La langue française

Lobule

Définitions du mot « lobule »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOBULE, subst. masc.

A. − [Correspond à lobe A] Petit lobe. Lobules pulmonaires; lobule de l'oreille (synon. de lobe de l'oreille). La surface des hémisphères [du cervelet] est divisée par une infinité de sillons (...) qui la divisent en lobules, lames et lamelles (G. Gérard, Anat. hum.,1912, p. 307).Chaque lobe est constitué par des lobules élémentaires (Boryds Nouv. Traité Méd. fasc. 8 1925, p. 263).(Voir aussi infra dér. 1, ex. de Policard) :
Elle est entourée d'une aponévrose générale, très-forte, dans l'épaisseur de laquelle les vaisseaux de la glande se divisent avant d'entrer dans sa substance. Chaque lobe est composé d'environ trente lobules d'un tissu assez ferme, séparés par des sacs particuliers, formés d'une membrane extrêmement mince, et qui ne sont liés entr'eux, et avec les lobes qu'ils entourent, que très-foiblement... Cuvier, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 532.
B. − [Correspond à lobe B] ,,Petite expansion épiblaste − que l'on rencontre, opposée au scutellum, à la base de la gemmule de l'embryon des Gramineae et que Van Tieghem considère comme un second cotylédon`` (Gatin 1924).
REM.
Lobulation, subst. fém.Formation de lobules, d'appendices; état qui en résulte. La lobulation des deux poumons est sujette à de nombreuses variétés. Dans des cas qui ne sont pas extrêmement rares, on observe trois lobes sur le poumon gauche; par contre, on rencontre parfois des poumons droits qui ne présentent que deux lobes (Testut, Traité d'anat. hum., Paris, Doin, t. 3, 1894, p. 753).
Prononc. et Orth. : [lɔbyl]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1690 « petit lobe (du cerveau) » (P. Dionis, L'Anat. de l'homme, p. 326); b) 1747 « lobe de l'oreille » (James, Méd., s.v. lobellus); c) 1747 lobule adipeux (ibid.); 2. 1823 bot. (Dict. des sc. nat. par plusieurs professeurs du Jardin du Roi). Dimin. de lobe*; suff. -ule*. Fréq. abs. littér. : 46.
DÉR. 1.
Lobulé, -ée, adj.Qui est composé de lobules; qui contient des lobules. La disposition du tissu glandulaire en lobules ou disposition lobulée est en rapport avec une adaptation de cet ordre (Policard, Histol. physiol.,1922, p. 174).La rate peut être compacte, lobulée ou même divisée en petites masses distinctes (E. Perrier, Zool., t. 3, 1899-1925, p. 2502).Le fibrome est généralement une tumeur arrondie lobulée (Roussyds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 2 1929, p. 104).[lɔbyle]. 1reattest. 1823 (Dict. des termes de méd., Paris); de lobule, suff. *.
2.
Lobuleux, -euse, adj.Qui contient des lobules; qui est formé de lobules. Structure lobuleuse (Cuvier, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 48).Apparence lobuleuse (Cuvier, Anat. comp., t. 5, 1805p. 54).Cette humeur était profondément lobuleuse, d'un tissu extrêmement résistant, d'aspect fibreux (J. Cruveilhier, Traité d'anat. pathol. gén. II, 1852, p. 396 ds Quem. DDL t. 8).[lɔbylø], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1805 (Cuvier, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 48); de lobule, suff. -eux*.

Wiktionnaire

Nom commun

lobule \lɔ.byl\ masculin

  1. (Anatomie) Petit lobe.
    • Chaque lobe du cerveau se divise en une multitude de lobules.
    • Les lobes du foie sont divisés en lobules hépatiques.

Nom commun

lobule \ˈlɒb.juːl\

  1. (Anatomie) Petit lobe.
  2. (Botanique) Chez les hépatiques aux feuilles bilobées, le plus petit des deux lobes, parfois modifié pour former un sac.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOBULE. n. m.
T. d'Anatomie. Petit lobe. Chaque lobe du cerveau se divise en une multitude de lobules.

Littré (1872-1877)

LOBULE (lo-bu-l') s. m.
  • 1 Terme d'histoire naturelle. Petit lobe. Les lobes se divisent en une multitude de lobules.

    Terme d'anatomie. Lobules du cerveau, voy. LOBE.

    Terme de botanique. Rudiment de feuille qui, dans les plantes monocotylédones, se développe quelquefois du côté opposé au cotylédon, et représente imparfaitement un second cotylédon.

  • 2Lobule de l'oreille, voy. LOBE.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LOBULE, lobellus, en Anatomie, est un petit lobe. Voyez Lobe.

Chaque lobe du poumon est divisé en plusieurs lobes plus petits, ou lobules, qui sont attachés de chaque côté aux plus grosses branches de la trachée artere. Chaque lobule est composé d’un grand nombre de petites vessicules rondes, qui toutes communiquent ensemble. C’est dans ces vessicules que l’air entre par la trachée-artere dans le tems de l’inspiration ; & il en sort dans le tems de l’expiration. Voyez nos Pl. d’Anat. &c. Voyez aussi Poumon, Trachée-artère, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lobule »

Diminutif de lobe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de lobe avec le suffixe -ule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) Dérivé de lobe avec le suffixe -ule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lobule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lobule lɔbyl

Citations contenant le mot « lobule »

  • Les objets de parure sont abondants (Somrong-Sen, 1902, planche XIII) : anneaux ou bracelets en roche noire, dure sans doute du pétrosilex ; disques aplatis larges et peu épais, coupés obliquement à l'intérieur ; ornements auriculaires en terre cuite et en os en forme de court cylindre et présentant une cannelure circulaire analogue à la gorge d'une poulie. L'usage de ces ornements s'est perpétué jusqu'au XXe siècle. Des vielles femmes dont le lobule de l'oreille était distendu par cette mutilation ethnique, en étaient le souvenir. Des dessins cruciformes sont représentés et il ne conviendrait pas de les considérer comme de simples motifs de décoration. Il s'agit bel et bien d'une représentation symbolique à rapprocher de signes semblables, depuis longtemps observés sur des objets et des monuments remontant aux périodes préhistoriques et protohistoriques. La croix est figurée sur des poteries néolithiques de Suisse, sur les dalles d'une sépulture dolménienne de la même époque découverte à Brézè, dans le Maine et Loire. A Callernish, dans les Hébrides, un monument mégalithique affecte la forme d'une croix. Les Terramares d'Italie ont donné également des fragments de céramique portant ce signe. Sur des poignées d'épées de l'âge du bronze, provenant des palafittes du lac du Bourget, tout aussi bien qu'à Hallstatt, la même croix simple est associée à d'autres croix. En Extrême-Orient, le signe de la croix est représenté en Chine, environ 3000 ans avant notre ère. Ce signe s'observe en Corée et un bouddha du musée Guimet en porte une sur la poitrine. Une hypothèse existe selon laquelle la croix primitive représenterait l'instrument employé pour obtenir du feu. , INDOCHINE - HISTOIRE: Les découvertes de l'archéologue Henri Mansuy, l'autre visage du Cambodge ancien
  • C'est ce qui a conduit un chercheur à étudier ce signe chez 1 000 patients hospitalisés. Les lobules de leurs deux oreilles ont été photographiés et classés en fonction des caractéristiques des stries : inclinaison, longueur, profondeur, localisation uni- ou bilatérale. Ces « rides » ont été décrites par des médecins qui ne savaient rien des patients et de leurs problèmes cardiovasculaires. « L'étude du lobule de l'oreille s'est déroulée en 2 phases : une phase initiale (300 patients) visait à définir les critères qui permettaient la classification des stries et ceux qui déterminaient la sensibilité, la spécificité et les valeurs prédictives d'une athérosclérose, de chacun des types de stries ; une phase de confirmation (700 patients) analysait l'association de la présence de cette strie avec les événements cardiovasculaires », précise le JIM. Le Point, On peut voir les maladies cardiovasculaires dans le lobe de l'oreille - Le Point

Traductions du mot « lobule »

Langue Traduction
Anglais lobule
Espagnol lóbulo
Italien lobulo
Allemand läppchen
Chinois 小叶
Arabe فصيص
Portugais lóbulo
Russe долька
Japonais 小葉
Basque lobule
Corse lobule
Source : Google Translate API

Lobule

Retour au sommaire ➦

Partager