La langue française

Litham

Définitions du mot « litham »

Trésor de la Langue Française informatisé

LITHAM, subst. masc.

Voile dont les femmes musulmanes et les Touaregs se couvrent le (bas du) visage. Aujourd'hui, comme de temps immémorial, le touareg, cavalier voilé du désert, protège par le litham son visage et ses yeux contre la fine poussière qui flotte dans l'air (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 129).
Prononc. et Orth. : [litam]. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971 proposent d'écrire -tam. Cf. Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1831 (Quatremère, Notice d'un ms. ar. contenant la description de l'Afrique ds Notices et extraits des mss de la bibl. du Roi, t. 12, 1repartie, p. 633). Empr. à l'ar.liṯām « voile couvrant la partie inférieure du visage ». Bbg. Dozy (A.) Vêt. 1845, p. 399.

Wiktionnaire

Nom commun

litham \Prononciation ?\ masculin

  1. (Habillement) Genre de foulard porté au Sahara et couvrant le bas du visage.
    • Il semble qu’une autre vie commence et qu’elle se cantonne, là, dans notre tache d’ombre, avec un petit coq arrogant au milieu de ses poules, deux pigeons sur une selle d’Agadès aux appliques de cuir vert et rouge, avec le Corse Scarbonchi — déjà très targuisé, et nous l’aimons comme ça! — El-Ranaffi, astucieux goumier et notre hôte Kinan qui nous observe avec discrétion par-dessus son litham. — (Jean Gabus, Initiation au désert, 1993, page 51)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « litham »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
litham litam

Citations contenant le mot « litham »

  • «Avec le port du masque obligatoire généralisé et tous les désagréments qu’il produit (respiration difficile, essoufflement...) j’espère que tout le monde se rendra compte du calvaire permanent que vivent les femmes en burqa ou en litham», a-t-il écrit, provoquant ainsi de vives réactions. Répondant à l’une d’elles, le député réfute toute «visée liberticide» dans ses propos. «J’ai pris conscience que porter un masque pendant plusieurs heures, parler à travers pendant des dizaines de minutes d’affilée est très désagréable. Les dames qui portent un litham vivent cela tout le temps. On peut penser à elles», a-t-il enchaîné. , Coronavirus : Le glissement d’Omar Balafrej entre port de masque et port de burqa
  • Le litham est connu pour être un voile que portent les femmes musulmanes. Il sert également aux Touaregs à se couvrir en cas de tempête. Ici, il n’est pas question de tissu, mais de musique. Litham est un de ces rares groupes qui a tenté de créer une alternative entre le Rai et le Chaabi. Je me souviens de ce jour ou j’étais branché sur Arte...je vois que la fabuleuse émission « Tracks » annonce un reportage sur un groupe de métal algérien. Dans ma petite tête, l’assemblage « métal algérien » me fait vriller. Je commence déjà à me préparer au pire. C’est après une rubrique sur un peintre Suèdois qu’on introduit Litham, les fameux. Le genre musical : à mi-chemin entre du heavy métal et du Death Métal. Crée à la fin des années 90, cette bande de jeunes algériens révoltés d’écouter du Cheb Mami a décidé de monter un groupe de métal. Ils sont énervés, beaucoup trop énervés. Litham sort son album "Dhal Ennar" ("Maison de l'Enfer" en arabe) en 1999, et à même le droit à une chronique sur le webzine VS, une source sure pour les metalleux. Dans cet album, on y dénonce la société algérienne, la vie quotidienne des jeunes ou la politique du pays. Ce qui expliquerait probablement l'assassinat de leur producteur. Sa musique est le cliché du métal: riffs de guitares, musiques dynamiques et chants gutturaux. Litham reste tout de même un groupe qui n’a jamais connu la gloire ni le succès. La preuve en est que leurs titres sont quasi introuvables, c'est encore pire pour leur album. Mais, ce qui est louable, c’est quand même d’avoir eu l’audace de sortir un album innovant dans le paysage de la musique arabe. Historiquement, il s'agit du premier groupe issu de la culture arabe à sortir un album de métal. Le groupe a toutefois réussi  à produire quelques prestations en Europe. Actuellement certains membres continuent à faire du métal et à promouvoir ce style encore inconnu et surtout très controversé dans ces pays (qu'on connaît bien, regardez comment je m'appelle). Alors Litham c'est un gros « Big up » pour le geste, en revanche pour la musique, ça l'est un peu moins. Pour les curieux, Tracks c'est tous les samedis soirs, sur Arte sur les coups de 23h30 ou tout simplement sur leur site. http://www.youtube.com/watch?v=Fm3Igpba87g , Tribute to...Litham, quand l'Algérie tente de faire autre chose que du Rai
  • Midi, place Maréchal. En ce dimanche très ensoleillé de ramadan, une vingtaine de femmes se sont donné rendez-vous pour une balade unique en son genre au centre-ville de Casablanca. Toutes vêtues de haïks et de lithams, elles marchent en direction de Bab Marrakech, l’un des plus vieux quartiers de la ville, tout en fredonnant des titres cultes de la musique andalouse agrémentés de zgharit (youyous). La scène semble sortir du Casablanca des années 1950. Et pourtant, cette action inédite est partie d’un challenge lancé fin avril dernier sur les réseaux sociaux par des passionnées de coutumes traditionnelles. “C’est Amani, une fille originaire de Chefchaouen, qui habite aujourd’hui à Tétouan, qui a lancé le challenge. On était plusieurs à suivre ses stories et ses posts. Face au succès du défi sur Instagram, nous nous sommes organisées pour faire des sorties en haïk et en litham dans plusieurs villes du Maroc”, nous explique Wahiba, 22 ans, étudiante à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Aïn Chock et coordinatrice de la sortie en haïk à Casablanca. Avant ça, des défilés similaires ont été organisés récemment à Tanger, Larache, Oujda, Rabat, Marrakech, Agadir ou encore à Demnate. En mars 2016, le collectif d’artistes algériens Belaredj avait organisé une initiative semblable à Alger pour “explorer les dimensions et les usages, même les plus modernes” du haïk, rapportait alors le magazine web Onorient. “Plusieurs personnes nous demandaient de faire pareil à Casablanca. J’ai créé un groupe pour organiser une sortie dans la ville à la demande de Amani. Une vingtaine ont répondu présentes dimanche”, précise-t-elle. L’objectif derrière cette initiative, qui n’a rien de religieux, est de faire revivre ces habits traditionnels pratiquement disparus de l’espace public. Selon Meriem, 21 ans, le but est aussi de faire barrage à une forme d’acculturation. “Nous voulons redonner de la considération à notre habit traditionnel. Aujourd’hui, les filles s’inspirent beaucoup de l’étranger pour s’habiller, notamment des pays du Golfe”, estime-t-elle. “S’il n’y avait pas la djellaba et le caftan, on aurait perdu toute notre identité vestimentaire”, ajoute Wahiba. Selon la jeune femme, les participantes au “haïk challenge” ont fait une collecte de vêtements destinée à l’association Maghrib al ibdaâ (Maroc de la création). Après ça, elles veulent se constituer en association pour “défendre et donner un nouveau souffle au patrimoine traditionnel national”. Telquel.ma, Quand le haïk fait son “flashback” - Telquel.ma
  • En réponse à ceux qui appellent à s’habiller ainsi toute l’année, elle a souligné que « les participantes à cette initiative auraient souhaité porter le Haïk tous les jours mais en réalité il reste un symbole difficile à porter pour étudier ou travailler ». Et d’ajouter: « Le plus important c’est l’habit pudique tout en essayant de porter le Haïk et le litham et de les faire connaître ». Article19.ma, Nostalgie - Le port du Haïk et du litham traditionnels au Maroc, une initiative qui suscite admiration et stupéfaction - Article19.ma

Traductions du mot « litham »

Langue Traduction
Anglais litham
Espagnol litham
Italien litham
Allemand litham
Chinois 里瑟姆
Arabe ليثام
Portugais litham
Russe litham
Japonais リサム
Basque litham
Corse litham
Source : Google Translate API

Litham

Retour au sommaire ➦

Partager