La langue française

Licteur

Sommaire

  • Définitions du mot licteur
  • Étymologie de « licteur »
  • Phonétique de « licteur »
  • Citations contenant le mot « licteur »
  • Vidéos relatives au mot « licteur »
  • Traductions du mot « licteur »
  • Synonymes de « licteur »

Définitions du mot « licteur »

Trésor de la Langue Française informatisé

LICTEUR, subst. masc.

HIST. ROMAINE. [Sous la République et au début de l'Empire] Officier au service d'un grand magistrat, ayant pour attributs un faisceau de verges liées et une hache et dont le rôle était de précéder le magistrat dans ses sorties et d'exécuter ses sentences. Le consul avait douze licteurs, le dictateur en avait vingt-quatre (Ac.1878, 1935).Ô fleuve! (...) Toi qui vis sur tes bords (...) Scipion dédaigner les faisceaux du licteur (Lamart., Harm.,1830, p. 344).Sempronius Consul, fier de sa gloire neuve, A fait lever la hache et marcher les licteurs (Heredia, Trophées,1893, p. 72).
P. anal. Un soir qu'il [Rochefort] marchait au milieu De ses licteurs et sentinelles... (Nadaud, Chansons,1870, p. 520).Il [Mussolini] donnait à son pays l'air d'être uni et résolu par le moyen des cortèges, des faisceaux et des licteurs (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 172).
Prononc. et Orth. : [liktœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 2emoitié xives. (Bers., Tit.-Liv., BN 20312ter, fol. 14 vods Gdf. Compl. : Le licteur, c'est le bourrel, se tenoit desja prest a le lier d'un laz). Empr. au lat.lictor « appariteur attaché aux magistrats possédant l'imperium, portant sur l'épaule des faisceaux de verges d'où émergeait le fer d'une hache, et à la main droite, une baguette », v. Pauly-Wissowa, Realencyclop. der classischen Altertumswissenschaft, s.v.; dès l'époque lat., lictor a été relié à ligare (cf. Tite-Live, 1, 26, 7-8 : i, lictor, colliga manus... Accesserat lictor iniciebatque laqueum); il faudrait pour cela supposer un verbe *ligĕre à côté de ligāre; il s'agit peut-être seulement d'une étymol. pop. (Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér. : 47.

Wiktionnaire

Nom commun

licteur \lik.tœʁ\ masculin

  1. (Antiquité) Officier public qui marchait devant les premiers magistrats de la Rome antique, qui portait une hache placée dans un faisceau de verges, et qui faisait à la fois office d’appariteur et de bourreau. (Le consul avait douze licteurs, le dictateur en avait vingt-quatre.)
    • Le jeune homme contempla Senatus Populusque romanus : le consul, les licteurs, les toges bordées de pourpre, les luttes du Forum. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Dion Cassius raconte qu’un jour Claude fut très choqué de voir qu’un affranchi non seulement citait son patron devant les tribuns du peuple, mais encore avait obtenu l’intervention d’un licteur pour le faire mener au tribunal. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 354)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LICTEUR. n. m.
T. d'Antiquité romaine. Officier public qui marchait devant les premiers magistrats de Rome et qui portait une hache placée dans un faisceau de verges. Les licteurs faisaient à la fois office d'appariteurs et de bourreaux. Le consul avait douze licteurs, le dictateur en avait vingt-quatre.

Littré (1872-1877)

LICTEUR (li-kteur) s. m.
  • Nom de douze sergents d'armes de l'ancienne Rome, qui marchaient devant les consuls ou le dictateur, portant des haches enveloppées dans des faisceaux de verges, et toujours prêts à délier les faisceaux, pour fouetter les criminels ou leur trancher la tête ; ils allaient sur une ligne un par un et à quelque distance l'un de l'autre ; ils faisaient faire place au magistrat. Le consul avait douze licteurs, le dictateur en avait vingt-quatre.

    Par extension, satellite, avec l'idée d'une obéissance passive et du meurtre commandé et exécuté. Il [Fouquier Tinville] parle : ses licteurs vers l'enceinte fatale Traînent les malheureux que sa fureur signale, Hugo, Odes, I, 3.

HISTORIQUE

XIVe s. Il print avecques soy douze licteurs, c'est à dire douze serjans d'armes, Bercheure, f° 9, verso.

XVIe s. Ils lioient et garrotoient incontinent ceulx qu'il commandoit ; or les Latins disoient anciennement ligare, pour lier, d'où vient que les huissiers et sergens sont appellez lictores ; toutefois il me sembleroit vraysemblable de dire, que l'on y auroit adjouté un c, et que paravant ils s'appelloient litores sans c, pour ce que ce sont les mêmes que les Grecs appellent liturgos, Amyot, Rom. 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LICTEUR, s. m. (Littérat.) en latin lictor, huissier qui marchoit devant les premiers magistrats de Rome, & qui portoit la hache enveloppée dans un faisceau de verges : il faisoit tout ensemble l’office de sergent & de bourreau.

Romulus établit des licteurs, pour rendre la présence des magistrats plus respectable, & pour exécuter sur le champ les jugemens qu’ils prononceroient. Ils furent nommés licteurs, parce qu’au premier commandement du magistrat, ils lioient les mains & les piés du coupable, lictor à ligando. Apulée croit qu’ils tiroient leur nom d’une ceinture ou courroie qu’ils avoient autour du corps, & qu’on appelloit licium. Voyez Licium.

Quoi qu’il en soit, ils étoient toûjours prêts à délier leurs faisceaux de verges, pour fouetter ou pour trancher la tête, selon l’ordre qu’ils recevoient, I, lictor, colliga manus, expedi virgas, plecte securi. Ils étoient cependant, malgré leur vil emploi, de condition libre, de race d’affranchi ; & on n’admettoit point d’esclave à cet office.

Quand les dictateurs paroissoient en public, ils étoient précédés par vingt-quatre licteurs ; les consuls par douze ; les pro-consuls, les préteurs, les généraux par six ; le préteur de la ville par deux ; & chaque vestale qui paroissoit en public, en avoit un par honneur. Comme les édiles & les tribuns ne jouissoient point de l’exercice de la haute justice, les huissiers qui les précédoient s’appelloient viatores, parce qu’ils étoient souvent en route pour donner des ajournemens aux parties.

La charge des licteurs consistoit en trois ou quatre points, 1°. submotio, c’est-à-dire à contenir le peuple assemblé, & chaque tribu dans son poste ; à appaiser le tumulte s’il s’en élevoit ; à chasser les mutins de la place, ce qu’ils exécutoient avec beaucoup de violence ; enfin, à écarter & à dissiper la foule. Horace, Ode XVI. l. II. fait une belle allusion à cette premiere fonction des licteurs, quand il dit :

Non enim gazæ, neque consularis
Submovet lictor miseros tumultus
Mentis, & curas laqueata circum
Tecta volantes.

Eussions-nous encore une escorte plus nombreuse que celle de nos consuls, nous ne viendrions pas à bout de dissiper le tumulte de nos passions, ni les soucis importuns qui voltigent autour des lambris dorés ; le licteur peut bien écarter, submovere, le peuple, mais non pas les troubles de l’esprit.

Matronæ non summovebantur à magistratibus, dit Festus : les dames avoient ce privilége à Rome, de n’être point obligées de se retirer devant le magistrat ; ni licteurs, ni huissiers, ne pouvoient les contraindre de faire place ; on le défendit à ces gens-là, de peur qu’ils ne se servissent de ce prétexte, pour les pousser ou les toucher. Ils ne pouvoient pas même faire descendre leurs maris, lorsqu’ils étoient en carrosse avec elles.

La seconde fonction des licteurs se nommoit animadversio ; ils devoient avertir le peuple de l’arrivée ou de la présence des magistrats, afin que chacun leur rendît les honneurs qui leur étoient dus, & qui consistoient à s’arrêter, à se lever si l’on étoit assis, à descendre de cheval ou de chariot, & à mettre bas les armes si on en portoit.

La troisieme fonction des licteurs s’appelloit præitio ; ils précedoient les magistrats, marchoient devant eux, non tous ensemble, ni deux ou trois de front, mais de file, un à un, & à la suite les uns des autres. De-là vient que dans Tite-Live, dans Valere-Maxime, dans Ciceron, on lit souvent primus, proximus, secundus lictor. Lipse rapporte une inscription qui fait mention du proximus lictor.

Une quatrieme fonction des licteurs, étoit de marcher dans les triomphes devant le char du triomphateur, en portant leurs faisceaux entourés de branches de laurier.

Je ne m’amuserai point à rechercher si dans les cas ordinaires, ils portoient leurs faisceaux droits, ou sur l’épaule ; je remarquerai seulement, qu’outre les faisceaux, ils tenoient des baguettes à la main, dont ils se servoient pour faire ouvrir la porte des maisons où le magistrat vouloit entrer.

Pline observe que Pompée après avoir vaincu Mithridate, défendit à son licteur de se servir de ses baguettes pour faire ouvrir la porte de Possidonius, dont il respectoit le savoir & la vertu.

Enfin, quand les magistrats vouloient plaire au peuple & gagner sa faveur, ils faisoient écarter leurs licteurs, & c’est ce qu’on appelloit submittere fasces. Voyez Faisceaux. Mais les magistrats n’eurent le glaive en main que sous la république & les premiers empereurs ; ce furent ensuite les soldats du prince qui prirent la place de licteurs, pour arrêter les coupables, & pour trancher la tête. Voyez Rosinus, Pitiscus, Bombardini, de carcere, Middleton, & autres. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « licteur »

Lat. lictorem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin lictor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « licteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
licteur liktœr

Citations contenant le mot « licteur »

  • Le graveur dessine alors la déesse Junon avec dans sa main, le faisceau du licteur, symbole de justice et à ses pieds une urne qui représente le Suffrage Universel. Autour d'elle, on peut lire "République française, démocratique, une et indivisible" et sur le dos "Au nom du peuple français" et "Égalité, fraternité".  LCI, Que représente le sceau remis par Nicole Belloubet à son successeur Eric Dupond-Moretti ? | LCI
  • Dans la Rome antique, ces faisceaux étaient portés par des licteurs, officiers au service des magistrats et dont ils exécutaient les sentences. , Région | Le faisceau de licteur
  • Emmanuel Macron a présenté la stratégie nationale de prévention et de la lutte contre la pauvreté, au Musée de l’Homme, ce jeudi 13 septembre 2018. Sur le coin gauche du pupitre, on retrouve le faisceau de licteur, un emblème souvent utilisé par l’Etat pour représenter la République française. On le retrouve par exemple, sur les documents officiels ou bien sur la couverture des passeports. Libération.fr, Macron a-t-il ajouté la croix de Lorraine aux armoiries de la République ? - Libération
  • Comme l'indique la présence de deux lames symétriques par rapport au manche, il s'agit bien d'une francisque, emblème de la période de l'Etat français, et non d'un faisceau de licteur, symbole tout ce qu'il y a de plus républicain. En outre, comme le montre la photo de Didier Lallement ci-dessous, cet emplacement de la casquette, entre les feuilles de chêne, est normalement vide. Marianne, Une francisque pétainiste se glisse dans une infographie de la préfecture de police
  • Le faisceau de licteur est un emblème "très souvent utilisé pour représenter la République française, même s'il n'a aujourd'hui aucun caractère officiel", indique l'Élysée. ladepeche.fr, C'était quoi ce logo sur le pupitre de François Hollande ? - ladepeche.fr
  • Il existe un monde parallèle, une galaxie brune, où le temps s’est arrêté et où le fascisme est la seule législation en vigueur. Une législation qui régit la mode, la cuisine, le sport, la littérature, le tourisme et le mode de vie, le tout dans une immense et unique agora appelée Internet. Des bustes de Mussolini, des images du Führer, des écharpes de supporters décorées de faisceaux de licteur, des pâtes, du café et des sachets de sucre à la mémoire du régime fasciste, tout à portée de clic, mais disponible aussi – pour les plus nostalgiques – dans les boutiques du “Luna Park” le plus facho d’Italie, Predappio, la ville où est né et a été enterré “Il Duce”. Un business qui pèse des millions, au point de se retrouver sur des portails grand public comme Amazon ou eBay, et de séduire des marchés et des cultures qui sont à des années-lumière de ce petit bout d’histoire, comme l’Australie, par exemple. Courrier international, Le grand marché de la nostalgie fasciste
  • Pourtant, l'agence publicitaire parisienne Fred et Farid qui a créé ce logo a bien travaillé à partir d'un symbole de la république, le faisceau de licteur. Graphiline.com, Que représente vraiment le logo de l'Élysée ?
  • Mais une nouveauté, repérée et signalée sur les réseaux sociaux par l'ancien conseiller ministériel (PS) Valerio Motta, s'est glissée dans le tableau : les armoiries de la République française ont été modifiées avec l'apparition... d'une croix de Lorraine sur le faisceau de licteur – d'origine romaine –, utilisé comme symbole officieux de la République Française depuis la Révolution.  L'Obs, Mais pourquoi diable Macron a-t-il modifié le symbole sous le pupitre présidentiel ?
  • "La partie centrale du motif représente des faisceaux constitués par l'assemblage de branches longues et fines liées autour d'une hache par des lanières. Les faisceaux sont recouverts d'un bouclier sur lequel sont gravées les initiales RF (République française). Des branches de chêne et d'olivier entourent le motif. Le chêne symbolise la justice, l'olivier la paix. Le faisceau de licteur est un emblème très souvent utilisé pour représenter la République française, même s'il n'a aujourd'hui aucun caractère officiel", détaille le texte de l'Elysée. La Tribune, Quand l'Elysée devient la risée du web avec son nouveau logo
  • Jusqu’ici, ce dessin censé identifier la présidence de la République était uniquement composé d’un faisceau de licteur (des branches entourées de lanières et surmontées d’une hache, un symbole de la République hérité de l’Antiquité), d’une branche de chêne et d’olivier (pour la justice et la paix), de deux têtes de lion (pour la force), et d’un bouclier avec l’inscription RF (pour République française). Le Monde.fr, Et la croix de Lorraine est discrètement apparue sur le logo de l’Elysée

Vidéos relatives au mot « licteur »

Traductions du mot « licteur »

Langue Traduction
Anglais lictor
Espagnol lictor
Italien littore
Allemand lictor
Chinois 许可人
Arabe lictor
Portugais lictor
Russe ликтор
Japonais 裁判官
Basque lictor
Corse littore
Source : Google Translate API

Synonymes de « licteur »

Source : synonymes de licteur sur lebonsynonyme.fr
Partager