La langue française

Lévirat

Définitions du mot « lévirat »

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉVIRAT, subst. masc.

A. − Loi hébraïque qui oblige le beau-frère à épouser la veuve de son frère mort sans enfant afin de perpétuer le nom de ce dernier. Le lévirat (...) implique un souci des droits de la femme bien rare dans l'antiquité (Renan, Hist. peuple Isr., t. 3, 1891, p. 229).
B. − P. anal. [Dans d'autres sociétés] Fait pour un homme, d'être tenu de prendre en charge sa belle-sœur veuve. Le lévirat et le sororat illustrent tous deux l'importance du status ou rang social (...) On ne laisse pas ce lien [le mariage] rompre du fait de la mort d'un individu; on remplace le défunt par un autre individu sortant de la même unité sociale (Lowie, Anthropol. cult., trad. par G. Métraux, 1936, p. 262).Sans doute l'homme est-il tenu, par le droit coutumier, d'avoir des relations avec chacune de ses épouses (...). La même question se pose à propos des femmes héritées, dans les populations où cette espèce de « lévirat » se pratique (Tiers Monde,1956, p. 164).
Prononc. : [leviʀa]. Étymol. et Hist. 2emoitié xviies. (Sacy, Bible, Deut. 25, 5 ds Rob.). Formé sur le b. lat. levir « beau-frère »; suff. -at*.

Wiktionnaire

Nom commun

lévirat \le.vi.ʁa\ masculin

  1. (Droit) Mariage d’une veuve avec le frère de son époux décédé, obligation faite à celui-ci de subvenir aux besoins de la veuve de son frère et de ses neveux orphelins.
    • Durant l'Antiquité, le lévirat était pratiqué par les Égyptiens, les Babyloniens, les Phéniciens les Hébreux et les Xiongnu
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LÉVIRAT (lé-vi-ra) s. m.
  • Terme d'antiquité juive. Obligation que la loi de Moïse imposait au frère d'un défunt d'épouser la veuve de celui-ci.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lévirat »

Lat. levir, beau-frère, le même que le grec δαήρ ; sanscrit, dêvar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin levir (« beau-frère ») avec le suffixe -at.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lévirat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lévirat levira

Citations contenant le mot « lévirat »

  • Les veuves peuvent être victimes du lévirat, accusées d’être guignardes, ou encore avoir du mal à se remarier. Les veuves, en plus de subir la volonté divine, subissent aussi les injustices de notre société. , Les veuves ne sont pas à craindre - Bamada.net
  • Le lévirat est un mot dérivé du bas latin « levir » qui signifie « beau-frère ». Il est le remariage d’une veuve avec le frère de son mari. Dans la pratique, le lévirat connaît des formes diverses. Selon la loi hébraïque, il est l’union entre un homme et la veuve de son frère mort sans enfant afin de perpétuer le nom du défunt et d’assurer la transmission du patrimoine. , Terminologie et forme du mariage : Lévirat et sororat, qu'est-ce que c'est ? - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Dans l’ouest du Kenya, la coutume veut que la veuve épouse son beau frère. Une pratique séculaire propice à toutes les dérives. Elle serait dégradante pour la femme et l’exposerait au pillage de ses ressources par des chasseurs de veuves peu scrupuleux. Pire : le lévirat contribuerait à la diffusion du Sida. Afrik.com, Kenya : les veuves luttent contre le Lévirat
  • Certaines ethnies africaines estiment qu’une veuve ne doit pas rester seule. C’est pourquoi elles appliquent le lévirat, une coutume qui veut que la femme endeuillée épouse le petit frère de son mari. Une tradition dont le but social serait de plus en plus perverti par des hommes uniquement soucieux de récupérer l’héritage de l’être perdu. Afrik.com, Une fois veuves, elles doivent épouser le frère du défunt
  • Thomas Sankara met fin à la dot et au lévirat, qu’il considère comme une marchandisation du corps féminin. Progressivement, il met aussi un terme aux mariages forcés en imposant un âge légal ainsi qu’à la prostitution qui est, selon lui, « la quintessence d’une société où l’exploitation est érigée en règle et le symbole du mépris que l’homme a de la femme. » Le président institue enfin le salaire vital, un prélèvement automatique (environ 0,5 %) sur le salaire des fonctionnaires pour rétribuer le travail quotidien de leur épouse et faire en sorte qu’elle puisse subvenir aux besoins de la famille. Cette dernière mesure sera toutefois très peu appliquée tant elle va rencontrer d’opposition. Le Monde.fr, Thomas Sankara, le féministe
  • En des termes simples, tentons de signifier ces concepts pour une meilleure appréciation du phénomène par tous. Le sororat est le mariage d’un veuf avec la sœur  de son épouse. Et le lévirat est le mariage forcé d’une veuve avec le frère de son mari. Quant à la transmission de la maladie du vih/sida, elle se fait surtout, à travers des relations sexuelles non protégées. Ceci étant, voyez comment on court un grand risque d’être contaminé lorsqu’on observe cette coutume du sororat et du lévirat dans une situation ou l’état sérologique du partenaire potentiel est ignoré. , Quand le sororat, le lévirat et le vih/sida ne font pas bon ménage ! | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Traductions du mot « lévirat »

Langue Traduction
Anglais levirate
Espagnol levirato
Italien levirato
Allemand levirat
Chinois 左旋
Arabe زوجة أخي
Portugais levirato
Russe левират
Japonais 持ち上げる
Basque levirate
Corse levità
Source : Google Translate API

Lévirat

Retour au sommaire ➦

Partager