Lapereau : définition de lapereau


Lapereau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LAPEREAU, subst. masc.

Jeune lapin. À cinq lieues autour de Tarascon, les terriers sont vides, les nids abandonnés. Pas un merle, pas une caille, pas le moindre lapereau, pas le plus petit cul-blanc (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 6).Quelques jours plus tôt, en ouvrant une lapine, la cuisinière avait trouvé à l'intérieur six petits lapereaux (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 86).
Prononc. et Orth. : [lapʀo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Au plur. des lapereaux. Étymol. et Hist. 1330 lapriel (Hugues Capet, 6 ds T.-L.); 1376 plur. laperiaus (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 80, 39); ca 1393 id. lappereaux (Ménagier, II, 110 ds T.-L.). Issu du thème ibéro-roman *lappa- « pierre plate » (à l'orig. du port. lapa « roche saillante; caverne, grotte », attesté en 907 dans un texte lat., et d'autres formes du domaine ibérique citées par J. Hubschmid ds Mél. Jud, pp. 246-257) que l'on trouve à la base du port. laparo « lapereau », dial. lapouço, etc. : v. J. Hubschmid, loc. cit. Le mot est attesté d'abord dans l'extrême nord du gallo-roman : on y faisait prob. commerce par voie de mer des peaux de lapins, ces animaux étant très abondants sur le territoire ibérique (v. Bl.-W.1-5et A. Dauzat ds Fr. mod. t. 18, pp. 1-3). Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. Brüch (J.). Frz. lapereau. Z. rom. Philol. 1930, t. 50, pp. 68-74; 1932, t. 52, pp. 566-579. - Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp. 215-216. - Spitzer (L.). Frz. lapereau. Z. rom. Philol. 1931, t. 51, pp. 705-706.

Lapereau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

lapereau masculin

  1. Jeune lapin.
    • Les garçons enlevaient les assiettes à potage, des crépinettes de lapereaux aux truffes et des niokys au parmesan circulaient. — (Émile Zola, Nana, 1881)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lapereau : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAPEREAU. n. m.
Jeune lapin.

Lapereau : définition du Littré (1872-1877)

LAPEREAU (la-pe-rô) s. m.
  • Jeune lapin de trois ou quatre mois ou au-dessous. Un lapereau sauté.

HISTORIQUE

XIVe s. Poucins, lapereaux et cochons, Ménagier, II, 4. La connille… porte ore deux, ore trois, ore quatre, ore cinq laperiaux, Gaston Phébus, Livre de chasse, VII, Du connil et de toute sa nature.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Lapereau : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LAPEREAU, s. m. (Gram.) petit du lapin. Voyez Lapin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lapereau »

Étymologie de lapereau - Littré

Dérivé de lap, radical qui est dans lapin (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de lapereau - Wiktionnaire

Auguste Scheler le fait dériver du latin lepus, leporis (« lièvre »)  [1] ; d'autres le font provenir de l’ibéro-roman lappa (« pierre plate ») car cet animal fait parfois son terrier dessous. [2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lapereau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lapereau lapro play_arrow

Citations contenant le mot « lapereau »

  • Pure cruauté: un présentateur de radio danois a tué en direct un lapereau à coups de pompe à vélo en affirmant vouloir dénoncer «l'hypocrisie» à l'égard du bien-être animal, provoquant mardi un tollé  au Danemark. , Un animateur radio tue un lapereau en direct à coups de pompe à vélo
  • Le lapin est un animal peureux, facilement effrayé si on le surprend. Les contacts répétés avec l'homme permettent de limiter les réactions des lapins vis-à-vis de sa présence. Par exemple, il a été démontré que des lapereaux qui avaient été manipulés avant leur sevrage étaient moins sensibles au stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage...) pendant l'engraissement et présentaient une meilleure croissance. Chez les lapins de compagnie, les contacts répétés entre l'homme et l'animal, notamment si celui-ci y est habitué très jeune, permet une bonne accoutumance (L'accoutumance ou tolérance est un processus d'adaptation de l'organisme à un stimulus extérieur, un environnement nouveau ou même un produit toxique. Cette accoutumance se manifeste...) du lapin à la présence humaine. Techno-Science.net, 🔎 Lapin domestique - Définition et Explications
  • Les plus faibles succombent aux plus forts. La belette saigne ses proies. La buse éventre le lapereau. La fouine mastique l’oisillon. Pourquoi faudrait-il introduire des valeurs morales dans le milieu naturel ? Et prêter aux animaux une sensibilité identique à celle des humains ? Pourquoi faudrait-il les assimiler à l’homme ? Aucune raison a priori mais la confusion des genres avance à grands pas. Il n’y a plus de « petits » d’animaux mais des bébés, plus de géniteurs mais des « mamans » et des « papas ». La femelle ne met plus bas : elle accouche. Tout juste si on n’exige pas la péridurale ! Et l’animal ne meurt plus : « il décède ». , Comprendre la chasse à courre
  • En Espagne, une activiste végane a mené une opération pour sauver des lapines d’une ferme. Bien que 16 animaux aient été libérés, sa mission a abouti à l’euthanasie de près de 100 lapereaux. , Une végane cause la mort de près de 100 lapereaux à cause de sa «mission de secours» – vidéo - Sputnik France
  • Vendredi 24 juillet, Francis Marchiset, ouvrier vigneron, dans le secteur d’Épernay, dans la Marne a fait une belle rencontre à l’aube dans les vignes. Il a filmé ce moment rare entre un lapereau et un chat, qu’il a publié sur Facebook. Je vous laisse regarder ce qui se passe dans la vidéo ci dessous. Journal L'Union, VIDÉO. Quand un chat rencontre un lapereau dans les vignes, devinez ce qu’il se passe?
  • C’est un oiseau sédentaire et sa vie est réglée comme du papier à musique. Il quitte son arbre le matin pour aller se nourrir au milieu de ses zones de pêche. Il se pose dans l’eau peu profonde et se minéralise. Plus une plume ne bouge. Sous son bec le fretin va et vient, indifférent au danger. Quand le héron voit une proie à portée, le cou se détend et le poignard transperce l’imprudent. L’échassier au long bec emmanché d’un long cou peut aussi attaquer la grenouille, le mulot, le rat des champs et même… le lapereau. J’ai récemment reçu par courriel une séquence de héron en harponnant un. Comme le boa ou le python, l’oiseau a le gosier prodigieusement élastique : il avale un brochet de belle taille. On voit alors son cou se distendre. Puis, avec un petit hoquet, la proie glisse dans son estomac. , L’année du héron

Traductions du mot « lapereau »

Langue Traduction
Corse rabbit
Basque untxi
Japonais ウサギ
Russe кролик
Portugais coelho
Arabe أرنب
Chinois 兔子
Allemand hase
Italien coniglio
Espagnol conejo
Anglais rabbit
Source : Google Translate API

Mots similaires