La langue française

Langouste

Définitions du mot « langouste »

Trésor de la Langue Française informatisé

LANGOUSTE, subst. fém.

A. − Grand crustacé de l'ordre des Décapodes, du sous-ordre des Macroures, sans pinces mais pourvu de longues antennes, très recherché pour sa chair savoureuse, qui est pêché notamment sur les plateaux marins continentaux, européens et africains. Langouste américaine, européenne, du Cap; langouste à l'américaine, au court-bouillon, au gratin. Maman demandait à mon père s'il avait trouvé la langouste bonne et si M. Swann avait repris de la glace au café et à la pistache (Proust, Swann,1913, p. 34).On s'installe dans la salle à manger autour d'une langouste mayonnaise au sujet de laquelle on épilogue un petit bout de temps (Queneau, Pierrot,1942, p. 36):
Elles [les poissonnières] ont de grands tas roses de crevettes, des paniers rouges de langoustes cuites, liées, la queue arrondie; tandis que des langoustes vivantes se meurent, aplaties sur le marbre. Zola, Ventre Paris,1873, p. 728.
B. − Vx. [Surtout p. réf. à la nourriture frugale de saint Jean-Baptiste] Sauterelle. (Dict. xixes. et Lar. Lang. fr.).
Pop. [Précédé d'un poss.] Maîtresse, prostituée. C'est fini! tout liquidé! soldé! lavé! voilà! tu me comprends? T'as compris maintenant ma langouste? (Céline, Mort à crédit,1936, p. 547).
Prononc. et Orth. : [lɑ ̃gust]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. languste « sauterelle » (Lapidaire de Marbode, éd. P. Studer et J. Evans, I, 640, p. 54); 2. 1393 langouste de mer, langouste (Ménagier, II, 225, 196 ds T.-L.). Empr. à l'a. prov.langosta « sauterelle » (fin xiie-1erquart xiiies. Dauphin d'Auvergne ds Rayn.) et « crustacé, langouste » (xves. Lettre du Prêtre Jean, Bibl. nat. fr. 6115 [anc. 10535] ibid.), issu, avec nasalisation secondaire (v. Ronjat, § 179), d'un lat. vulg. *lacusta, altération, prob. par dissimilation vocalique, du class. locusta « sauterelle » et « langouste ». De *lacusta, la forme rég. a. fr. laöste « sauterelle » : xiiies. laüstes (Lapidaire de Marbode, version de Cambridge, éd. citée, 816, p. 182), fin xiiies. laouste (Gloss. abavus, 1628 ds Roques t. 1, p. 42), dont on relève les corresp. dans les domaines ital., esp., cat. et roum. (FEW t. 5, p. 397 a). Cf. l'a. fr. locuste « sauterelle » (1remoitié xiies., Ps. Oxford, 108, 22 ds T.-L.), locuste marine « crustacé, crevette » (début xiiies. Lapidaire des pierres gravées, 1reversion, éd. P. Studer et J. Evans, § L, p. 286), empr. au latin. Fréq. abs. littér. : 84.

Wiktionnaire

Nom commun

langouste \lɑ̃.ɡust\ féminin

  1. (Zoologie) Crustacé décapode, qui vit dans la mer et qui, à la différence du homard, n’a pas de pinces et est pourvu de longues antennes.
    • De grosses langoustes dormaient immobiles en abaissant leurs longues cornes sur le sable fin. — (Alphonse Daudet, Paysages gastronomiques, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 209.)
    • Quant au petit loup, elle donnait plutôt l'illusion d'une femelle de kanguroo dont on aurait craint, tout le temps, que les gros yeux tombassent dans la mayonnaise de sa langouste. — (Alphonse Allais, Le petit loup et le gros canard, dans Deux et deux font cinq, Paris, Paul Ollendorff, 1895,)

Nom commun

langouste \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de laouste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LANGOUSTE. n. f.
Crustacé décapode, qui vit dans la mer et qui, à la différence du homard, n'a pas de pinces et est pourvu de longues antennes.

Littré (1872-1877)

LANGOUSTE (lan-gou-st') s. f.
  • Sorte d'écrevisse de mer, genre de crustacés décapodes macroures dont toutes les pattes sont monodactyles, et qui sont alimentaires ; la langouste diffère du homard en ce qu'elle n'a pas les deux grosses pinces du devant.

HISTORIQUE

XIIIe s. Les blez de la terre livra Diex à langoste [sauterelle], Psautier, f° 95. Sa viande [sa nourriture, de saint Jean-Baptiste] fu miel et langoustes, Latini, Trésor, p. 68. Et laoustes et miel sauvage, Ren. t. IV, p. 442. Car quand elle [la peur] oit braire le vent, Ou elle oit saillir deux langotes [sauterelles], Si l'en prennent fievres et gotes, la Rose, 3897.

XIVe s. Langoustes sont grans escrevices et sont bonnes cuites en l'eau, Ménagier, II, 5.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LANGOUSTE. Ajoutez :
2Anciennement, sauterelle. Ceins d'un cuir de brebis ton corps, pour couverture Prends un rude poil de chameau, La langouste et le miel pour toute nourriture, Et pour tout breuvage un peu d'eau, Corneille, Lexique, éd. Marty-Laveaux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LANGOUSTE, s. f. locusta, (Hist. nat. Icthyolog.) animal crustacée, qui a beaucoup de rapport à l’écrevisse, mais qui est beaucoup plus grand, &c. La langouste a deux longues cornes placées au-devant des yeux, qui sont grosses, raboteuses, garnies d’aiguillons à leur origine & mobiles par quatre jointures ; elles diminuent de grosseur jusqu’à leur extrémité qui est très-menue & pointue. Au-dessous de ces deux longues cornes, il y en a deux plus courtes, plus petites lisses & divisées par des articulations. Les yeux sont durs comme de la corne, très-saillans & entourés de piquans ; le front a une grande pointe, & le dos est hérissé de pointes plus petites ; il y a de chaque côté de la bouche un petit pié, & de chaque côté du corps un bras terminé par une pince, & quatre piés ; la queue est lisse & composée de cinq tables, & terminée par cinq nageoires. La langouste se sert de sa queue comme d’une rame, lorsqu’elle nage ; cette partie est très-forte. La femelle differe du mâle en ce qu’elle a le premier pié fourchu à l’extrémité, & qu’il se trouve sous sa queue des naissances doubles qui soutiennent les œufs. Ces animaux ont deux grandes dents placées une de chaque côté. Les langoustes se dépouillent de leur taie. Voyez Rond. Hist. des poissons, l. XVIII.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « langouste »

(XIVe siècle) Emprunté à l’ancien occitan langosta, du latin locusta.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. langosta, lengosta, lingosta ; anc. catal. lagosta, llangosta ; espagn. langosta ; portug. lagosta ; du lat. locusta, sauterelle, avec épenthèse de l'n, comme dans rendre, de reddere. Langouste, dans les anciens textes, signifie sauterelle ; nom qui, par assimilation, a passé à la langouste de mer ; c'est ainsi que les crevettes sur les côtes de Normandie sont appelées sauterelles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « langouste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
langouste lɑ̃gust

Citations contenant le mot « langouste »

  • La grande cuisine, ce peut être une dinde bouillie, une langouste cuite au dernier moment, une salade cueillie dans le jardin et assaisonnée à la dernière minute. De Paul Bocuse
  • Dans ce club de braillards, la langouste tient une place de choix. Le savoir populaire l’a enregistré depuis longtemps : en mer d’Iroise, on la surnomme volontiers le « criquet des mers ». Lors de sa capture, l’animal frotte souvent ses deux antennes, à la manière de ses homologues terrestres, cousins arthropodes éloignés. Une réaction de défense, explique Youenn Jézéquel, thésard à l’université de Bretagne-Occidentale (Brest) : « De nombreuses études ont démontré que ces râpes d’antennes [crissements] leur servent pour faire fuir des prédateurs, comme des poulpes ou des poissons. » Mais à quel niveau sonore et jusqu’à quelle portée ? Les études réalisées par le jeune chercheur et ses collègues, publiées le 21 mai dans la revue Scientific Reports, apportent une réponse aussi étonnante que prometteuse. Le Monde.fr, La langouste, assourdissant « criquet des mers »
  • La langouste est un plat raffiné, toujours très apprécié lors des grandes occasions. Il est très important de savoir comment la cuisiner, voici toutes nos astuces pour vous aider. Femme Actuelle, Comment cuisiner la langouste ? : Femme Actuelle Le MAG
  • La langouste était recherchée pour la délicatesse de sa chair. Elle a fait l’objet de nombreuses convoitises et d’une pêche intensive jusqu’à presque l’épuisement du stock. Son sauvetage est alors lancé en 2005 grâce à une vraie collaboration entre pêcheurs et scientifiques France 3 Bretagne, Au large de l'Île de Sein, la langouste rouge est de retour - France 3 Bretagne
  • La langouste est un crustacé prisé, proche du homard mais les pinces en moins, à la chair dense et ferme. Brune, rouge ou verte, la langouste se fait rare alors qu’elle se prête à de nombreuses recettes. Femme Actuelle, Comment réussir la cuisson de la queue de langouste : Femme Actuelle Le MAG
  • Quelle différence entre un homard et une langouste ? Futura, Brève | La langouste émet des sons qu'on entend à 3 km à la ronde
  • Cette recette se réalise avec des Queues de langoustes blanches crues, disponibles au rayon Surgelés. Kiss My Chef, queues de langouste à l’orange, fines et délicates - Kiss My Chef
  • Le Marine Stewardship Council (MSC), ONG internationale à but non lucratif, engagée contre la surpêche, la pêche illégale et qui œuvre en faveur de la préservation des environnements marins a publié le 14 mai 2020 l’annonce de la certification de la pêcherie de langouste de Saint-Paul et Amsterdam, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF). La pêcherie et ses acteurs, portés par l’armement réunionnais SAPMER sont ainsi récompensés pour les décennies d’étude et de recherche en collaboration avec les scientifiques du Museum National d’Histoire Naturelle (MNHN). C’est également une reconnaissance pour l’administration des TAAF dans la mise en œuvre d’une pêche respectueuse de cette ressource fragile. La Jasus Paulensis, plus connue sous le nom de langouste de St Paul, est depuis la toute première campagne de pêche et encore aujourd’hui, pêchée au casier, méthode artisanale reconnue pour son faible impact sur l’environnement marin.  Six jours de mers sont nécessaires pour que le langoustier, l’Austral, véritable base logistique de la pêcherie se rende sur la zone de pêche située à 3000 km au sud des cotes réunionnaises. Il est équipé de petites embarcations, caseyeurs et doris, patronnées par les marins aguerris au large des iles Saint-Paul et Amsterdam. L’équipage est composé de 54 hommes, le plus souvent réunionnais et qui se sont transmis ce savoir-faire si particulier de génération en génération. Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, Respect de l'environnement : Pêcherie de langouste de Saint-Paul et Amsterdam : une certification pour la SAPMER | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos

Images d'illustration du mot « langouste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « langouste »

Langue Traduction
Anglais lobster
Espagnol langosta
Italien aragosta
Allemand hummer
Chinois 龙虾
Arabe سرطان البحر
Portugais lagosta
Russe омар
Japonais ロブスター
Basque otarrain
Corse homosta
Source : Google Translate API

Synonymes de « langouste »

Source : synonymes de langouste sur lebonsynonyme.fr

Langouste

Retour au sommaire ➦

Partager