La langue française

Laîche

Définitions du mot « laîche »

Trésor de la Langue Française informatisé

LAÎCHE, subst. fém.

Synon. pop. de carex.Des myriades de mouches bourdonnent sur les laîches et les cardamines des prés bas (H. Bazin, Vipère,1948, p. 233).
Prononc. et Orth. : [lε ʃ]. Ac. 1694, 1718, laische, ensuite laîche. Sans accent ds Littré, Pt Rob. (var.). Étymol. et Hist. [Fin xies. (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, lesche : « laîche »)]; ca 1250 lesche (Joufroi, éd. P. B. Fay et J. L. Grigsby, 1928). Représente un type *lĭsca, attesté par le lat. lisca, de même sens (fin viiies., Gloses de Reichenau, éd. H.-W. Klein et A. Labhardt, t. 1, p. 450 : carecto : lisca) et l'a. h. all. lehscha « id. » (xies. ds FEW t. 5, p. 373b); cf. aussi le m. h. all. liesche et l'all. Liesch « id. ». L'ext. du mot en all. (Franconie et Alémanie), fait penser à une étymol. germ., mais la propagation de celui-ci, à partir du Nord de l'Espagne jusque dans tout le domaine gallo-roman et l'Italie du Nord n'est guère favorable à cette hypothèse. La variété et la répartition des formes rencontrées dans le domaine gallo-roman et germ. pour la voyelle du rad. (e/ie < ī : piém. lesca; m. néerl. lies(c)...; o/u/ue < ọ : champ. lauche; néerl. dial. leus, luutjch; rhénan lüüsch... et i < ī : lomb., piém., génois lisca, alémanique de Suisse : lische) et le caractère non germ. de l'alternance vocalique, invitent à penser que ce groupe de mots vient de la lang. d'un peuple prégermanique et prélatin. Cf. FEW t. 5, pp. 372a-374b et Bl.-W.5Bbg. Hubschmid (J.). Fr. laîche... Z. für keltische Philol. 1953, t. 24, pp. 81-90. - Krogmann (W.). Zur Wortsippe dt. lische, frz. laîche. Z. für keltische Philol. 1955/56, t. 25, pp. 174-175. - Wartburg (W. von). Probleme germanisch-galloromanischer Wortbeziehungen. In : [Mél. Jud (J.)]. Genève-Zürich, 1943, pp. 336-338.

Wiktionnaire

Nom commun 1

laîche \lɛʃ\ féminin

  1. (Botanique) Carex, genre de plantes vivaces, à feuilles coupantes, qui croissent généralement dans les lieux humides.
    • Pendant ce temps, le cri de la meute était devenu un Bouaf ! de dépit : les chiens avaient perdu la piste, leur course compacte se ramifiait en un réseau de recherches olfactives tout autour d’une clairière de laîches ; ils étaient trop impatients de retrouver le filet d’odeur perdu pour bien le chercher ; leur élan était retombé et déjà certains en profitaient pour lever la patte contre une pierre. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 115-116)
    • De la Bresse au Dauphiné, herbes palustres, les laîches, qu'on utilise comme litière ; espèce de roseau qui servait parfois d'aliment au bétail. On dit aussi flaches. — (Marcel Lachiver, Dictionnaire du monde rural, Fayard, Paris, 1997)
    • L'animal était certainement occupé à brouter de la laîche, cette herbe qui pousse au bord de l'eau, ou à grignoter quelque racine de nénuphar. — (Michelle Paver, Chroniques des temps obscurs, vol.4 : Le banni, Hachette Jeunesse, 2008, chap.17)

Nom commun 2

laîche \lɛʃ\ féminin

  1. (Zoologie) Ver de terre, amorce.
    • On donne ce nom et celui de laiche à certains vers qui servent à nourrir des oiseaux ou à faire des appâts pour la pêche. — (AlphonseKarr, La pêche en eau douce et en eau salée, 1860, p. 45)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAÎCHE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes vivaces, à feuilles coupantes, qui croissent dans les lieux humides.

Étymologie de « laîche »

(Nom commun 1) (XIe siècle) De l’ancien français lesche, attesté en latin lisca (VIIIe siècle), apparenté à l’allemand Liesch et au néerlandais lis, sans que l’on puisse dire avec certitude si l’étymon du mot est germanique, latin, ou - plus probablement - prélatin et prégermanique.
(Nom commun 2) Formé de ancien français êche et de l’ancien français esche « amorce » (esca) donnant le verbe aescher, « munir l’hameçon d’un appât », et de l’article le : « l’êche » (ancien français lesche) puis laîche, après agglutination de l’article.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « laîche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
laîche laiʃ

Citations contenant le mot « laîche »

  • Carex scaposa, la laîche de chine ou carex de Chine, est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des Cypéracées. Elle est originaire des zones forestières du Yunnan en Chine, où elle croît en lisière, dans les vallées encaissées, sur pentes ombragées ou les falaises. Le carex de Chine est considéré comme une graminée ornementale, non pas du point de vue de la botanique, mais de celui des jardiniers. Bien que rare en culture, Carex scaposa est une belle plante d’ombre. Persistant, son feuillage apporte une réelle touche d’exotisme. auJardin.info, Laiche de Chine, Carex de Chine, Carex scaposa : planter, cultiver, multiplier
  • Elles s’appellent jonc, laîche, massette, salicaire, roseau commun, iris faux acore… ce sont toutes des plantes hélophytes (qui vivent les pieds dans l’eau et la tête au soleil). Elles ont la particularité de pousser autour des étangs de Lachaussée. Ce trésor y est présent naturellement depuis toujours. , Edition Bar le Duc | Joncs et laîches, la nouvelle agriculture des étangs
  • Inauguré le 5 juillet 2019 , le marais de Chaumont-devant-Damvillers est une des dernières tourbières alcalines de Lorraine, où se développent une faune (insectes, papillons, libellules…) et une flore (laîche de Davall) particulières. Longtemps méprisé, le site s’est progressivement développé à partir de 2012. , Ici on agit | Un marais réhabilité au profit de la faune et de la flore

Traductions du mot « laîche »

Langue Traduction
Anglais sedge
Espagnol juncia
Italien carice
Allemand segge
Chinois
Arabe البردي
Portugais junco
Russe осока
Japonais セッジ
Basque sedge
Corse sedge
Source : Google Translate API

Laîche

Retour au sommaire ➦

Partager