La langue française

Ksar

Définitions du mot « ksar »

Trésor de la Langue Française informatisé

KSAR, subst. masc.

Lieu fortifié, en Afrique du Nord. Le Sahara renferme deux populations distinctes, l'une autochtone, sédentaire, avec des centres fixes dans des villes ou villages (k'sour), (...) l'autre, c'est la race des Arabes conquérants, nomade et vivant sous la tente (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 37).Avec l'eau ils font pousser des dattiers, et à l'endroit où il y a le plus de dattiers, ils mettent leur ksar. Ou plutôt ce sont leurs arrière-grands-pères qui ont creusé les puits, construit les remparts et les maisons, il y a des siècles (Mille, Barnavaux,1908, p. 141).
REM.
Ksouriens, subst. masc. plur.Habitants d'un ksar. Les ksouriens sédentaires ont été soumis pendant longtemps à la domination des nomades (Lar. encyclop.).
Prononc. et Orth. : [ksa:ʀ], ksar, plur. ksour [ksu:ʀ] (Lar. 20e, Lexis 1975). Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971 proposent d'écrire, au plur., -s. Étymol. et Hist. 1845-46 k's'our plur. (Besch. Suppl., cite Drummond, s. réf.); 1849 ksar sing., ksours plur. (F. Jacquot, Expédition du Général Cavaignac dans le Sahara algérien, pp. 61 et 8). Empr. à l'ar.qaṣr, plur. quṣūr « château, palais; village fortifié », et celui-ci au lat. castrum « fort, place forte » (K. Vollers ds Z. der deutschen morgenländischen Gesellschaft, t. 51, p. 316). V. alcazar.

Wiktionnaire

Nom commun

ksar \ksaʁ\ masculin

  1. Village fortifié que l’on rencontre dans les pays du Maghreb.
    • Dans le ksar oranais où il vivait, il avait trouvé des camarades français très distingués, très lettrés, et dont l’un possédait une assez vaste bibliothèque. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Ces chasseurs du Sahara sont des hommes rudes et primitifs, vivant à ciel ouvert, sans résidence fixe. Quelques-uns laissent leurs familles très loin, dans les ksour, d’autres sont de véritables enfants des sables, errant avec femmes et enfants – mais ceux-là sont rares. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ksar »

De l’arabe قصر, qaṣr (« château »), apparenté à alcazar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ksar »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ksar ksar

Citations contenant le mot « ksar »

  • A une trentaine de kilomètres des studios d'Ouarzazate (centre), la «Mecque» du cinéma au Maroc, Aït-ben-Haddou est le plus célèbre des ksars du sud marocain, un ensemble d'habitations collectives en terre. La Croix, Aït-ben-Haddou, «Game of Thrones» aux portes du désert marocain
  • Au cours d’une visite à ksar Lalla Fatma, organisé par la wilaya au profit des journalistes et correspondants de presse à l’occasion de la journée nationale de la presse, le chef de l’exécutif Harfouche Benarar a souligné l’impératif de la préservation de ce site archéologique insistant  sur les efforts à consentir pour la réhabilitation et la valorisation des lieux enchanteurs et leur exploitation à des fins touristiques. , El Tarf : classification "prochaine" de Ksar Lalla Fatma en site archéologique national
  • Départ pour le ksar d’Aït Ben Haddou, autre chef d’œuvre architectural. Cela n’avait d’ailleurs pas échappé à David Lean qui, en 1962, y a tourné des scènes de Laurence d’Arabie. Situé sur la route des caravanes, à l’ombre des impressionnants sommets de l’Atlas, il a été construit au XIe siècle sous la dynastie des Almoravides, ces « puritains du désert », également fondateurs du paradis perdu des Andalousies. En 1987, le ksar a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui l’a sauvé de la lente dégradation à laquelle il était voué, la plupart des familles ayant préféré s’installer de l’autre côté de l’oued au bord de la route. Magcentre, Maroc, Ouarzazate : cap au sud | Magcentre
  • Le Ksar Le ksar ou gsar, selon Hedi Ben Ouezdou, est une sorte de quadrilatère formé par un ensemble d’alvéoles superposées ayant pour nom ghorfa : cellules oblongues de 4 à 5 m de profondeur et de 2 m de hauteur, divisées en compartiments et niches où l’on ensilait les céréales, l’huile et le fourrage. Le ksar peut servir de refuge comme il deviendra en temps de paix, en même temps que grenier, un lieu d’échange et de vie sociale. Le commerce-marché hebdomadaire et les réunions des hommes se font au ksar mais on n’y habite jamais. Le ksar peut remplir d’autres rôles, comme les fortifications romaines. Il est le lieu de festivités, d’enseignement, bref d’organisation sociale et religieuse. Les ksours se caractérisent par le choix du site : crêtes plates ou vallées abritées, et par leur plan d’aménagement. Le choix du site dote ces forts de dimensions stratégiques : accès difficile aux étrangers à la communauté propriétaire, observatoires permanents. La Presse de Tunisie, Les Ksours, villages de montagne et troglodytes, revisités : Une trace berbère | La Presse de Tunisie
  • Ce site historique, où se côtoient à la fois, Histoire, Art et architecture militaire caractéristique de l’époque coloniale manuéline, fait face à un processus de dégradation et de transformation dû aux vagues de la mer entraînant la disparition de plusieurs parties du ksar et l’apparition de cavités qui laissent infiltrer l’eau de mer aux autres parties du château mais aussi aux quartiers voisins (Hay de Rabat, Place de l’Indépendance). MAP Express, Ksar El Bhar à Safi, une composante fondamentale du patrimoine de la cité de l’Océan, aujourd’hui menacée d’effondrement | MAP Express MAP Express

Traductions du mot « ksar »

Langue Traduction
Anglais ksar
Espagnol ksar
Italien ksar
Allemand ksar
Chinois 沙皇
Arabe قصر
Portugais ksar
Russe ksar
Japonais クサール
Basque ksar
Corse ksar
Source : Google Translate API

Ksar

Retour au sommaire ➦

Partager