La langue française

Juiverie

Définitions du mot « juiverie »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUIVERIE, subst. fém.

Vieilli
A. −
1. Quartier juif. Ne la reconnaissez-vous pas? C'est Dina, la rousse! Dina la belle juive! La fille de Judas, le lapidaire, qui demeure là derrière, dans la juiverie (Borel, Champavert,1833, p. 154).Dans la juiverie de Tolède, le peintre vivait fastueusement avec sa famille et de nombreux élèves (Barrès, Greco,1911, p. 34).
2. Communauté juive. Les juiveries d'Orient. Pour demeurer intelligents nous n'avons pas eu besoin de rester en Palestine. La juiverie de Babylone a jeté autant d'éclat que celle de Jérusalem (Tharaud, An prochain,1924, p. 297).Le régime de compression qui sévissait depuis environ trois siècles sur ces juiveries en décadence (Weill, Judaïsme,1931, p. 38):
Elle reconnaît à une empreinte d'ongle sur un parchemin la différence qui sépare la juiverie de la Judengasse de la juiverie du Ghetto. Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 513.
B. − Péjoratif
1. L'ensemble des juifs, la société juive. La juiverie cosmopolite; la juiverie internationale. Je n'ai pas de chance. C'est un jour de juiverie. Il y a à dîner l'affreux Reinach, le ménage Straus; mais ils me font bonne mine, et MmeStraus, qui est une femme d'esprit, est même très aimable avec moi (Goncourt, Journal,1896, p. 941).
2. Fait, manière d'être juif. Juiverie cynique, mal dissimulée. Il espérait se débarbouiller un peu (...) de sa juiverie honteuse dans les eaux de ce baptême (Zola, Vérité,1902, p. 99).Il y eut toujours, chez cet israélite, un mélange de patriotisme français (mais oui), de parisianisme de boulevard, et de juiverie avisée et sournoise (L. Daudet, Temps Judas,1920, p. 149).
3. Histoire juive. Une juiverie contée ce soir par Hervieu (Goncourt, Journal,1889, p. 1085).
Prononc. et Orth. : [ʒ ɥivʀi]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. Geuerie « ensemble des juifs » (Sermons St Bernard, éd. W. Foerster, 100, 3); mil. xives. juiverie (Dit des mais ds Nouv. Recueil Fabliaux, éd. A. Jubinal, t. 1, p. 188); 2. ca 1208 juerie « quartier juif » (Villehardouin, Conquête Constantinople, éd. E. Faral, § 159). Dér. de juif*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 84. Bbg. Hoebanx (J.-J.). Juiverie. Archives de la société archéol. et folklorique de Nivelles. 1957, t. 17, pp. 245-248.

Wiktionnaire

Nom commun

juiverie \ʒɥi.vʁi\ féminin

  1. (Désuet) Quartier d’une ville habité par les Juifs.
    • C’est ainsi que, le 21 adar 4996 (1236), un pêcheur chrétien étant mort des coups que lui avait portés un juif au cours d’une rixe, la foule envahit la juiverie vicomtale, avec l’intention de la mettre à sac. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Vieilli) (Péjoratif) Marché usuraire. Note : Le terme a une forte connotation antisémite.
  3. (Péjoratif) La société juive.
    • Il y avait là, en un groupe tumultueux, toute une juiverie malpropre, de grasses faces luisantes, des profils desséchés d’oiseaux voraces, une extraordinaire réunion de nez typiques, rapprochés les uns des autres, ainsi que sur une proie, s’acharnant au milieu de cris gutturaux, et comme près de se dévorer entre eux. — (Émile Zola, L'Argent, 1891.)
  4. (Péjoratif) Terme de mépris pour un groupe de gens, sans qu'ils soient particulièrement juifs.
    • […] il finit par comprendre que c’étaient là de ces rôdeurs qui suivaient les armées allemandes, des détrousseurs de cadavres, toute une basse juiverie de proie, venue à la suite de l’invasion. — (Émile Zola, La Débâcle, 1892.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUIVERIE. n. f.
Quartier d'une ville habité par les juifs. Il désigne aussi, en mauvaise part, la Société juive.

Littré (1872-1877)

JUIVERIE (jui-ve-rie) s. f.
  • 1Quartier d'une ville habité par les Juifs. La juiverie de Metz.
  • 2Corporation des Juifs, là où les Juifs ne sont pas ou n'étaient pas comptés comme citoyens. Il en coûta 6 marques sterling pour libérer une terre hypothéquée à la juiverie, Voltaire, Mœurs, 103.
  • 3Familièrement et fig. Un marché usuraire, établissement usuraire. C'est une vraie juiverie. Il m'a fait une juiverie. Ne prêtez-vous pas sur gages à Rome dans vos juiveries, que vous appelez monts-de-piété ? Voltaire, Dial. XXVI, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ensi se hebergierent devant la tour, en la juierie, qu'on apeloit Lestanor, où il avoit moult bone vile et moult riche, Villehardouin, LXXII. Vous creez miex en juerie, Qui la verité dire en ose, Qu'en celui qui par seignorie A la porte d'enfer desclose, Rutebeuf, 216.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JUIVERIE. Ajoutez : - REM. Voltaire a dit juifrerie. Si nous pouvions réussir à le devenir [heureux], sans établir une caisse de juifrerie, ce serait autant de peine épargnée, Lett. à Mme de Bernières, dans STE-BEUVE, Causeries du lundi, XIII, art. Lettres inédites de Voltaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « juiverie »

Juif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot composé de juif, juive et -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « juiverie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
juiverie ʒµivri

Citations contenant le mot « juiverie »

  • RDV place de la juiverie, quelques minutes avant le départ Gratuit, sur inscription avant le 17 septembre (places limitées) Par la Direction du Patrimoine Unidivers, Visite commentée de l’ancien quartier juif : histoire et actualité Place de la Juiverie (à côté de l’école Saint-Laurent) L'Isle-sur-la-Sorgue dimanche 20 septembre 2020
  • Au micro d’Apolline de Malherbe qui lui a certes tendu la main, sur BFMTV (une chaîne dirigée et contrôlée par la juiverie, pense sans doute Mélenchon), le patron des soi-disant Insoumis, grand soutien des indigénistes racialistes, crache à nouveau son venin « Je ne sais pas si Jésus était sur la croix, je sais qui l’y a mis, paraît-il. Ce sont ses propres compatriotes ». Donc le Castro français ignore si crucifixion il y a eu, mais il sait qu’elle a été perpétrée par les Juifs. Opinion Internationale, BFMTV : Jean-Luc Mélenchon ravive le mythe du peuple juif déicide. Un nouveau dérapage ou du bon vieil antisémitisme d’extrême gauche ? L’édito de Michel Taube - Opinion Internationale

Traductions du mot « juiverie »

Langue Traduction
Anglais jewish
Espagnol judío
Italien ebraico
Allemand jüdisch
Chinois 犹太人的
Arabe يهودي
Portugais judaico
Russe иудейский
Japonais ユダヤ人
Basque judu
Corse ghjudei
Source : Google Translate API

Juiverie

Retour au sommaire ➦

Partager