La langue française

Jonquille

Sommaire

  • Définitions du mot jonquille
  • Étymologie de « jonquille »
  • Phonétique de « jonquille »
  • Citations contenant le mot « jonquille »
  • Traductions du mot « jonquille »

Définitions du mot « jonquille »

Trésor de la Langue Française informatisé

JONQUILLE, subst. fém.

BOT. Variété de narcisse dont les feuilles rappellent celles du jonc, à fleurs jaunes et odorantes; la fleur elle-même. La fête des jonquilles. Je respirai l'odeur de l'herbe fraîchement tondue, je marchai dans le parc de Bagatelle, éblouie par la profusion des pâquerettes et des jonquilles, et des arbres fruitiers en fleurs (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 317):
1. La chapelle de la Vierge était remplie de fleurs : bouquets de jonquilles, juliennes, pensées, roses, chèvrefeuilles et jasmins mis dans des vases de porcelaine blanche ou dans des verres bleus, étalaient leurs couleurs sur l'autel et montaient entre les grands flambeaux vers le visage de la Vierge... Flaub., Champs et grèves,1848, p. 305.
Emploi adj. inv. D'une couleur jaune clair rappelant celle de la fleur. Couleur jonquille. Les groupes de gentilshommes en bas de soie s'inclinèrent devant la robe jonquille de la délicieuse tante Aurélie (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 392):
2. La petite cuisinière Marie nous fait entrer (...) dans un salon du rez-de-chaussée tout neuf, tout nu, tout doré, tout blanc, avec son meuble jonquille battant neuf, qui semble un mobilier fourni par un tapissier à une putain. Goncourt, Journal,1867, p. 387.
P. méton., subst. masc. Couleur secondaire à base de blanc et de jaune. Un beau jonquille. Y en a pour toutes les couleurs! Une bataille d'échantillons!... Des jonquilles!... Des verts par là... Des violets... C'est l'échauffourée! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 251).Rare, au fém. :
3. C'était de petits nuages humides où l'oranger, la jonquille, le vert pâle, luttaient suivant les accidents d'un rayon ou le caprice de l'air contre l'azur, le pourpre et le violet. Nodier, Trilby,1822, p. 161.
Prononc. et Orth. : [ʒ ɔ ̃kij]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1596 bot. iouquille [on a proposé de voir dans cette forme une coquille; notons cependant qu'elle est correctement placée entre jouir et jour] sans indic. de genre (Hulsius) − 1628, Stoer d'apr. FEW t. 5, p. 67a, note 9; 1660 ionquille (Oudin Fr.-Esp.); 2. 1715 couleur de jonquille (doc. ds J.-J. Guiffrey, Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV, t. 1, p. 325); 1748 adj. de couleur (Livre-journal de Lazare Duvaux, éd. L. Courajod, II, 2 ds IGLF : moulures en vernis jonquille). Empr. à l'esp.junquillo (dep. 1192, Junquello, n. propre d'apr. Cor., s.v. junco; terme de bot. 1599, Percivale d'apr. Al.), dér. dimin. de junco (jonc*). Le genre fém. du mot fr. a été prob. déterminé par la finale. Fréq. abs. littér. : 63. Bbg. Boulan 1934, p. 76.

Wiktionnaire

Nom commun 1

jonquille \ʒɔ̃.kij\ féminin

  1. (Botanique) Plante du genre des narcisses (Narcissus jonquilla L., 1753), spontanée en Europe, que l’on cultive aussi dans les jardins pour son élégance et son parfum.
    • À chaque escale à Amsterdam, je filais au marché aux fleurs du Singel ou chez un vieil horticulteur de Schoorl pour lui rapporter des oignons de jonquilles, de jacinthes, de muscaris, d'amaryllis. — (Gérard Gréverand, Le Capitaine à l'heure des ponts tranquilles, Éditions Les Escales Domaine français, 2016)
  2. Fleur de cette plante.
    • Jonquille simple, double. Odeur de jonquille. Essence de jonquille.
    • J’expédiai en même temps dans la campagne trois enfants chargés de me rapporter des branches de verdure, et des gerbes, de pleins paniers de narcisses et de jonquilles. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)

Nom commun 2

jonquille \ʒɔ̃.kij\ masculin

  1. (Peinture) (Par analogie) Couleur secondaire composée avec du blanc et du jaune.
    • Le rousset doré. Ch. D'abord d'un beau jonquille mêlé de pourpre; ensuite brouillé d'un rouge indécis entre le pourpre et l’écarlate et d'un jaune jonquille plus ou moins foncé; […]. — (Louis Secrétan, Mycographie suisse, ou, Description des champignons qui croissent en Suisse, particulièrement dans le canton de Vaud, aux environs de Lausanne, tome 1, Genève, 1833, p. 479)
    • La Moire olivâtre, de même forme que les précédentes, & non dépouillée, non plus que les suivantes, mais à robe d'un jonquille sale nué de vert-olivâtre dans la direction des crûes, […]. — (La Conchyliologie, ou Histoire naturelle des coquilles de mer, d'eau douce, terrestres et fossiles , avec un traité de la zoomorphose, ou représentation des animaux qui les habitent, par M. Désallier d'Argenville, 3e éd., tome 2, Paris : chez Guillaume De Bure, 1780, page 762)

Adjectif

jonquille \ʒɔ̃.kij\ masculin et féminin identiques

  1. (Peinture) (Par analogie) Qualifie cette couleur.
    • Elle était si jolie avec son bonnet rond et son ruban rose, son déshabillé de cirsakas et ses petits souliers jonquille, que mon oncle s'arrêta un instant pour la regarder. — (Pigault-Lebrun, Mon Oncle Thomas, chap. 5, Paris : chez Gustave Barba, 1843)
    • Ils manœuvraient sous la surveillance d’un caporal équipé comme eux, mais dont la coiffure portait en outre deux galons de laine jonquille, insigne de son grade. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 227.)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 169)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JONQUILLE. n. f.
T. de Botanique. Plante du genre des Narcisses, que l'on cultive dans les jardins pour son élégance et son parfum. On le dit également de la Fleur de cette plante. Jonquille simple, double. Odeur de jonquille. Essence de jonquille. En termes d'Arts, il se dit, par analogie, comme nom masculin, d'une Couleur secondaire composée avec du blanc et du jaune. Le papier de cette pièce est d'un beau jonquille.

Littré (1872-1877)

JONQUILLE (jon-ki-Il', ll mouillées, et non jonki-ye) s. f.
  • 1Plante du genre des narcisses que l'on cultive dans les jardins (narcissus junquilla, L.).

    Grosse jonquille, narcissus odorus, L.

  • 2La fleur de cette plante. Jonquille simple. Jonquille double.
  • 3 S. m. Terme de peinture et de doreur. Le jonquille, couleur secondaire que l'on compose avec du blanc et du jaune. Il est d'un beau jonquille.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JONQUILLE, s. f. (Botan.) narcissus juncifolius, plante bulbeuse, qui est une espece de narcisse à fleur blanche, jaune, simple, double, grande ou petite ; vous trouverez les caracteres du genre au mot Narcisse.

Il a plu aux Fleuristes d’appeller jonquilles diverses especes de narcisse, d’en multiplier les variétés, & & de leur donner des noms vulgaires à leur fantaisie ; par exemple, ils ont appellé jonquille simple, le narcissus juncifolius luteus de C. B. P. jonquille double, le narcissus juncifolius, flore pleno de Clusius ; jonquille à grand godet, le narcissus juncifolius, petalis angustissimis, calice maximo, tubam referente de Boerhaave ; grande jonquille au godet citronné, le narcissus juncifolius, luteus, major, oblongo calice de C. B. P. &c.

Toutes les jonquilles sont fort cultivées dans les jardins ; mais il faut les transplanter presque chaque année, autrement leurs racines s’allongent, s’amincissent, & ne donnent plus de belles fleurs dans la suite. On remarque aussi qu’elles ne prosperent pas long-tems dans une terre riche, & qu’elles veulent une terre qui ne soit ni forte, ni légere, ni fumée ; qu’elles demandent encore la profondeur de trois pouces, & pour le moins autant de distance. On s’attache à les perpétuer par bulbes ou par oignons, parce que c’est la voie la plus prompte ; cependant on obtient de graines un plus grand nombre de belles variétés.

Nous devons ces vérités aux soins, ou plutôt aux hasards de la culture, qui après nous avoir procuré la jonquille, nous en fournit non-seulement au printems, mais dans l’automne plusieurs especes fort recherchées. M. le Comte Hamilton a dit une partie de tout cela dans les vers suivans, qui sont aisés & agréables.


Allez, trop aimables jonquilles,
Nouvelles fleurs que le hasard
Sauve du frimat, du brouillard,
Des hannetons & des chenilles ;
Quoique vous veniez un peu tard
Pour être du printems les filles,
Allez de vos jaunes guenilles
Offrir l’hommage de ma part ;
Allez, hâtez votre départ
Pour la plus belle des familles.


On fait avec des fleurs de jonquilles des bouquets, des parfums, des poudres, des pommades & des essences. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jonquille »

(Nom 1) De l’espagnol junquillo, lui-même dérivé de l’espagnol junco (« jonc ») (issu du latin juncus (« jonc »).
(Nom 2) Forme elliptique d’un jaune jonquille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. junquillo ; ital. giunchilia ; diminutif dérivé du latin juncus, jonc, à cause de la couleur et de la forme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jonquille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jonquille ʒɔ̃kij

Citations contenant le mot « jonquille »

  • Au bord des avenues, dans les plates-bandes, j’ai retrouvé avec bonheur, presque avec reconnaissance, les jonquilles qui ouvrent plus que leurs corolles, la promesse tenue d’un renouveau qui les fait rayonner au-delà de leurs fleurs. En quelques jours à peine, des branchages se sont couverts de pompons qui mêlent leurs fleurs aux dernières éclosions des jasmins d’hiver. Je songe aux éphémères mimosas des jardins de mon enfance. Je me console de leur absence avec les forsythias et leurs rais d’or dardés au ciel. J’aime cette plante, non pour sa forme, ni pour son parfum d’ailleurs imperceptible, mais pour ses apparitions précoces. Sa couleur claironne et trompette dans les ciels encore chargés de neige. Comment dès lors ne pas faire mienne la formule du poète Pierre-Albert Jourdan, dont la mélancolie fut ébranlée par le surgissement dans son jardin d’un forsythia en fleur : « Il a vaincu la grisaille. Celle de l’esprit. » La Croix, Aux premières jonquilles
  • Appelée Perfect Marc Jacobs (96 $), la fragrance – qui comprend des notes de tête de rhubarbe et de jonquille ainsi qu’un cœur de lait d’amande et des notes de fond de bois de cèdre et de cashmeran – est inspirée d’un message très personnel que Jacobs s’était fait tatouer sur le poignet après un séjour en désintoxication en 2007. MLActu, Le parfum Perfect de Marc Jacobs a été inspiré par son tatouage post-réhabilitation - MLActu
  • C'est le retour de la jonquille. L'Institut Curie lance sa grande campagne de solidarité placée sous le signe de cette fleur. Du 10 au 22 mars, vous pouvez faire un don à cette fondation reconnue d'utilité publique. « Tout au long du mois de mars, cette 16e édition mobilisera les Français à travers de nombreuses initiatives à Paris et en région. Des ventes de jonquilles, des rendez-vous sportifs, des animations culturelles sont organisées », précise l'Institut Curie. leparisien.fr, Une jonquille pour Curie : en mars, soutenez la recherche contre le cancer - Le Parisien
  • La place du Panthéon se pare de jaune, du 10 au 14 mars 2020, pour atteindre la barre des 700 000 euros de dons collectés. Ce sont 16 000 jonquilles qui attendent d’être vendues sur deux points de vente principaux : l’un sur la Place du panthéon, l’autre à la gare Saint-Lazare. Chaque jonquille vendue permet de collecter cinq euros. , Jonquilles, vélo, danse et course à pied pour lutter contre le cancer, pendant une semaine à Paris | Actu Paris
  • Du 11 au 22 mars 2020, Carrément Fleurs sera une nouvelle fois partenaire de l’opération « Une Jonquille contre le cancer ». L’enseigne renouvelle pour la cinquième année consécutive son investissement auprès de l’Institut Curie au travers d’une campagne nationale de solidarité contre le cancer. Afin d’aider le réseau à œuvrer pour cette cause, les clients sont aux rendez-vous chaque année pour acheter des bouquets de jonquilles dans les boutiques Carrément Fleurs proches de chez eux. Père la Fouine, Carrément Fleurs soutient Une Jonquille contre le cancer - Père la Fouine
  • Portez la jonquille pour témoigner de votre engagement et donner de l’espoir à tous ceux qui luttent contre le cancer au quotidien. , Une Jonquille pour Curie. – Que Faire à Paris ?
  • Après un appel d’offre public, l’Institut Curie choisit Grenade & Sparks-Evolve. L’agence de publicité Paris de Netco Group a conçu la campagne d’appel aux dons « Une jonquille contre le cancer » et accompagnera l’événement pour les 3 prochaines années. L'ADN, L'institut Curie lance sa campagne : Une jonquille contre le cancer

Traductions du mot « jonquille »

Langue Traduction
Anglais daffodil
Espagnol narciso
Italien narciso
Allemand narzisse
Chinois 水仙花
Arabe النرجس البري
Portugais narciso
Russe бледно-желтый
Japonais 水仙
Basque daffodil
Corse narciso
Source : Google Translate API
Partager