La langue française

Jack

Définitions du mot « jack »

Trésor de la Langue Française informatisé

JACK, subst. masc.

A. − TECHNOL. Pièce qui commande les aiguilles de certaines machines de bonneterie. (Dict. xixeet xxes.).
B. − TÉLÉCOMM. [Dans les centraux téléphoniques manuels] ,,Fiche de forme spéciale s'insérant dans une broche pour établir un contact électrique`` (Siz. 1968). Un abonné appelle. L'opérateur introduit la fiche arrière dans le jack de cet abonné et abaisse la clé d'écoute : il entre en communication (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p. 216).
C. − ÉLECTR. ,,Ensemble formé d'une fiche et d'une douille cylindriques, réalisant la connexion simultanée de deux ou plusieurs conducteurs`` (Dew. Électr. 1973).
Prononc. : [(d)ʒak]. Étymol. et Hist. 1. 1870-71 « machine de filature » (Mém. d'agric., 1870-71, p. 314 ds Littré Suppl.); 2. 1880 jack-knife « commutateur téléphonique à lame » (C. Haskins, Lumière Électr., II, 156 ds Bonn., p. 78); 1882 jack (L'Électricien 1/4, 576 ds Höfler Anglic.). Empr. à l'angl.jack, nom peut-être issu du fr. Jacques mais utilisé généralement comme surnom de John (correspondant au fr. Jean) et qui a été appliqué à toutes sortes de machines, d'instruments et de mécanismes (emplois attestés dès la fin xvies. ds NED). L'emploi dans les télécommunications est une abrév. de l'anglo-américain jack-knife désignant une sorte de grand couteau de poche et, p. anal., un commutateur comportant un mécanisme à lame (cf. DAE).

Wiktionnaire

Nom commun

jack \dʒak\ masculin

  1. (Audiovisuel) (Anglicisme) Prise, fiche mâle.
    • Un jack téléphonique.
    • Un abonné appelle. L'opérateur introduit la fiche arrière dans le jack de cet abonné et abaisse la clé d'écoute : il entre en communication. — (A. Leclerc, Télégr. et téléph., 1924)
  2. (Textile) (Anglicisme) Appareil de filature, différent de la mule-jenny.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Québec) (Anglicisme) Cric.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

jack \ˈdʒæk\

  1. (Cartes à jouer) Valet.
    • The ace, king, queen, and jack are the highest cards in the deck.
  2. Cric.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Prise, connecteur audio.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Marine) (Vexillologie) Pavillon de beaupré.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JACK (jak') s. m.
  • Nom anglais d'un appareil de filature, différent de la mule-jenny, Mém. d'agric. etc. 1870-71, p. 314.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JACK, s. m. (Hist. nat. Bot.) espece de fruit particulier à l’isle de Ceylan, & à qui les habitans donnent différens noms suivant ses différens degrés de maturité ; on le nomme polos lorsqu’il commence à pousser, cose lorsqu’il est encore verd, & ouaracha ou vellas lorsqu’il est parfaitement mûr. Ce fruit croît sur un grand arbre ; sa couleur est verdâtre ; il est hérissé de pointes & d’une grosseur prodigieuse ; il est rempli de graines comme la citrouille ; ce fruit est d’une grande ressource pour le peuple ; on le mange comme on fait les choux, & il en a le goût ; un seul jack suffit pour rassassier sept à huit personnes ; ses graines ou pepins ont la couleur & le goût des châtaignes ; on les fait cuire à l’eau ou sous les cendres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jack »

De l'anglais jack.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(XIVe siècle)[1] De Jack qui a désigné un homme du commun, un serviteur (→ voir jacquerie en français), par la suite appliqué au domaine technique à des outils remplissant la tâche d’ouvriers, de serviteurs[1].
(XVIIe siècle) Il désignait un être humain mâle et, en apposition, tout animal mâle → voir jackass et jackrabbit. Pour le sens de « connecteur audio », c’est proprement une « fiche mâle ».
(Vers 1630) Sens de « petit drapeau de proue » qui donnera, un peu plus tard, Union Jack ; peut-être la dérivation sémantique de « [homme] inférieur, de petite taille ».
(1703)[1] Sens de « cric », probablement avec un sens argotique « érectile » qui se retrouve dans jock.
(XVIIIe siècle) Sens de « valet de jeu de carte », calque de l’allemand Bauer (« paysan, valet aux cartes ») reprenant le sens de « homme du commun ».
(Verbe) (1860) Du nom jack (« cric ») ; le composé jack off (« se masturber ») provient d’un ancien sens de jack (« pénis ») repris par la variante jock ; voir jockstrap.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jack »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jack ʒak

Citations contenant le mot « jack »

  • the penguins have conceded eight goals in 145 minutes at 5v5. jack johnson has been on the ice for five of them in 53.5 minutes. Balle Courbe, Statistique déprimante concernant Jack Johnson - Balle Courbe

Images d'illustration du mot « jack »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jack »

Langue Traduction
Anglais jack
Espagnol jack
Italien jack
Allemand jack
Chinois 插口
Arabe جاك
Portugais macaco
Russe разъем
Japonais ジャック
Basque jack
Corse jack
Source : Google Translate API

Jack

Retour au sommaire ➦

Partager