La langue française

Irrationaliste

Définitions du mot « irrationaliste »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRATIONALISTE, adj. et subst.

I. − Adj. Relatif à l'irrationalisme; qui soutient l'irrationalisme. Dans l'enthousiaste générosité d'idées de l'époque, naissaient de toutes parts les germes d'une philosophie irrationaliste du sentiment, de l'intuition globale, du devenir vivant (Béguin, Âme romant.,1939, p. 60).Passons aux thèses irrationalistes. Elles feraient hausser les épaules aux ingénieurs qui se battent contre des lois physiques obstinées et inflexibles (Ruyer, Cybernétique,1954, p. 227).
II. − Subst. Partisan de l'irrationalisme. Romantiques, irrationalistes, vitalistes de toute obédience soutiennent bien en effet les droits du sentiment, de l'intuition et de l'instinct (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 87).
Prononc. : [iʀ(ʀ)asjɔnalist]. Étymol. et Hist. 1922, 1eroct. (B. de Schlœzer, Un penseur russe : Léon Chestov, in Mercure de France, 100 ds Quem. DDL t. 7 : Chestov, irrationaliste et immoraliste, mais non moins enthousiaste, esprit essentiellement religieux). Dér. de irrationalisme*; suff. -iste*; cf. l'angl. irrationalist « id. » attesté dès 1836 (NED, s.v. irrationalism).

Wiktionnaire

Nom commun

irrationaliste \i.ʁa.sjɔ.na.list\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Celle ou celui qui établit sa pensée sur le refus de la raison scientifique.
    • L’irrationaliste accusera parfois le rationaliste d’hypocrisie. Il soutiendra que ceux qui défendent la raison le font parce qu’ils ont foi en elle ou en la science. — (David E. Walker, La Pauvreté de la foi, dans Le Québec sceptique, no 21, p. 32, hiver 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « irrationaliste »

(Date à préciser) Mot dérivé de irrationalisme avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irrationaliste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irrationaliste iratjɔ̃alist

Citations contenant le mot « irrationaliste »

  • Une telle conception du racisme peut être qualifiée d’irrationaliste. Elle consiste à considérer que les propos ou les comportements discriminatoires sont portés par les acteurs à ­l’insu de leur plein gré. Comme si c’était le système qui parlait à travers eux. Une conception non seulement fausse, mais aussi dangereuse. Charlie Hebdo, Racisme systémique : c'est cadeau ! - Charlie Hebdo
  • Car dans le livre de Herf, c’est bien de technique qu’il s’agit, en l’occurrence du rapport qu’entretenait l’idéologie nazie avec la technologie moderne. Il s’attaquait en effet à la thèse répandue selon laquelle le nazisme aurait été fondamentalement anti-moderne, irrationaliste et cultivant l’esprit rustique du sol et du sang, rejetant tous les acquis de la raison éclairée, idéal des Lumières. Herf montre au contraire que le nazisme s’est nourri d’un courant idéologique qui «entendait réconcilier les idées antimodernistes, romantiques et irrationalistes, présentes dans le nationalisme allemand, avec la technologie moderne, qui est la manifestation la plus évidente de la rationalité instrumentale». Autrement dit, nourri par la pensée de philosophes connus (Spengler, Jünger, Schmitt, Heidegger) et moins connus voire oubliés dont il fait aussi la liste (quelque peu fastidieuse), le nazisme est le lieu de la réconciliation de la technologie et de l’irrationalité. C’est ce que Herf appelle le «modernisme réactionnaire». Le Temps, La technophilie des nazis - Le Temps
  • Le "locus of control" c'est cela, l'alliance finalement bien étrange d'une pensée irrationaliste et d'un principe de causalité aux pouvoirs infinis. Rien n'est trop mystérieux pour ceux qui pratiquent le plus souvent sans le savoir, la théorie du "locus of control". Au fait, le théologien irakien dont je vous parlais, Hadi al-Modarresi, il a été lui même atteint par le virus. France Culture, Le "Locus of control" et le coronavirus
  • L'ambition de ce volume est de dissiper le sentiment sourd d'arbitraire qui peut accompagner la rencontre de Nietzsche, plus communément sans doute que ce n'est le cas des philosophes qui le précèdent. Son objectif est d'offrir au lecteur une voie d'accès à la démarche que suit le philosophe, de lui en montrer la logique, de lui indiquer quelques-unes des principales justifications sur lesquelles Nietzsche s'appuie constamment, et de faire ainsi apparaître les raisons qui légitiment les positions qu'il adopte. Nietzsche n'a rien d'un mystique, d'un romantique ou d'un irrationaliste, mais il a bel et bien tout fait pour compliquer la tâche de son lecteur. Et ce, avant tout en masquant la cohérence à laquelle il se soumet. , P. Wotling, La Philosophie de l’esprit libre. Introduction à Nietzsche
  • Le débat, aussi vieux que la philosophie, est aujourd’hui relancé par le projet «posthumaniste» de fabriquer sur une base non biologique un cerveau pensant, un cerveau matériel doté de conscience de soi et d’émotions. Les matérialistes de la Silicon Valley y croient, les spiritualistes n’y croient pas. Tâchons de préciser aussi simplement que possible les termes de ce débat. Pour un matérialiste, il va de soi que tout est naturel, que tout, par conséquent, y compris la pensée, est un produit de la matière, en l’occurrence de notre cerveau, que le corps et ce qu’on appelle bêtement «l’âme» ne font évidemment qu’un. À ses yeux de «moniste», le spiritualiste (que je suis et reste résolument) appartient à une espèce archaïque fort heureusement en voie de disparition, celle des irrationalistes qui croient au surnaturel, à la transcendance de l’esprit par rapport à la matière. Le matérialiste les renvoie en souriant sous cape à l’alchimie, à la magie et à la superstition, comme si le spiritualiste Le Figaro.fr, Luc Ferry: «Matérialisme ou spiritualisme?»
  • Pourquoi alors cette recherche désespérée, à grands renforts associatifs, de l’élément ethnique pur? Dans son livre,  la naissance de la civilisation,  Gordon Childe évoque la nostalgie des historiens du début du 20ème siècle à un Age d’or primitif. «  En histoire aussi bien que dans les sciences de la nature, on observe souvent depuis un demi-siècle une orientation pessimiste et irrationaliste, dans de nombreux écrits de vulgarisation,. Certains anthropologues à l’instar des Anciens, tournent un regard nostalgique vers la simplicité d’un Age d’or primitif. ». Espace Manager, Je ne suis pas Amazigh II
  • Je considère que Lacan est un homme des Lumières, c'est ce qui l'a opposé à beaucoup de ses contemporains, c'est un rationaliste intégral. Ce n'est pas parce qu'il a parlé du désir et de la jouissance, de l'infini de la jouissance féminine, qu'il a concédé quoi que ce soit à l’obscurantisme. De même que Freud n'a jamais cédé par rapport à la dérive archétypale et mythologisante de Jung, de même Lacan n'a jamais cédé par rapport à tout ce qui lui apparaissait comme une interprétation dérivante et irrationaliste du désir.  France Culture, Alain Badiou : "Je considère que Lacan est un homme des Lumières, c'est un rationaliste intégral"

Traductions du mot « irrationaliste »

Langue Traduction
Anglais irrationalist
Espagnol irracionalista
Italien irrazionalista
Allemand irrationalistisch
Chinois 非理性主义者
Arabe غير عقلاني
Portugais irracionalista
Russe иррационалист
Japonais 不合理な
Basque irrationalist
Corse irrazionista
Source : Google Translate API

Irrationaliste

Retour au sommaire ➦

Partager