La langue française

Intellectualisme

Définitions du mot « intellectualisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

INTELLECTUALISME, subst. masc.

A. − PHILOS. [P. oppos. à volontarisme et à pragmatisme] ,,Doctrine selon laquelle tout ce qui existe est réductible, du moins en principe, à des éléments « intellectuels », c'est-à-dire à des idées (aux différents sens de ce mot), à des vérités et à des implications`` (Lal. 1968). La croyance dogmatique au « monde » pris comme réalité en soi dans l'empirisme et comme terme immanent de la connaissance dans l'intellectualisme (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 37).La vocation de la philosophie est d'éclairer par notions l'existence même. À quoi convient une phénoménologie descriptive : elle est la ligne de crête qui sépare l'effusion romantique et l'intellectualisme sans profondeur (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 20):
1. Les grands métaphysiciens classiques éprouveront du reste beaucoup de difficultés à justifier et sauver spéculativement, avec les principes du rationalisme ou de l'intellectualisme absolus, cette liberté elle-même de la volonté humaine. Maritain, Human. intégr.,1936, p. 28.
PSYCHOL. Doctrine qui affirme la spécificité, l'antériorité ou la prédominance des fonctions intellectuelles par rapport aux autres aspects du psychisme, notamment par rapport à l'affectivité et à la volonté, qui sont alors considérés comme réductibles ou du moins subordonnés à l'intelligence. La raison d'être de l'activité du moi s'exprimerait en une formule de pur intellectualisme : transmuer la sensation en perception, transformer en spectacles des émotions (Gaultier, Bovarysme,1902, p. 277).La pathologie [des états morbides] se trouvait ainsi placée devant le dilemme du sensualisme et de l'intellectualisme, selon qu'on interprétait les déficiences du sujet comme des anéantissements matériels ou comme des effondrements catégoriaux (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p. 159).
Rem. ,,Ce terme [intellectualisme] est devenu très usuel dans les discussions philosophiques contemporaines; il y a, presque toujours, un sens péjoratif, apparenté à l'usage défavorable qui a été fait aussi du mot Intellectuel dans les discussions politiques`` (Lal. 1968).
B. − P. ext. [À propos d'une pers.] Attitude qui consiste à accorder la prédominance aux solutions intellectuelles au point souvent de méconnaître les réalités. Les poèmes du cycle breton, de Thibaut de Champagne, de Marie de France sont de pures expressions de sentiments, où ne se glisse sous aucun masque le démon de l'intellectualisme (Benda, Fr. byz.,1945, p. 167).Le danger de tout intellectualisme est de se dessécher dans le dogme et dans le procédé. Le cubisme y a échappé. Sans doute parce que ses créateurs étaient beaucoup moins théoriciens qu'ils ne le prétendaient (Cassou, Arts plast. contemp.,1960, p. 185):
2. ... il n'y avait pas échange, et chacun gardait ses idées (...). Cette réserve avait des causes multiples (...). D'abord, un excès de critique, qui voit trop nettement les différences irréductibles entre les esprits, et un excès d'intellectualisme qui attache trop d'importance à ces différences... Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 982.
Plus rare. Intellectualisme de qqc.L'intellectualisme systématique de la civilisation du livre a commencé par submerger (...) le capital authentique de la sensibilité personnelle (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 53).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tεl(l)εktɥalism], [-telεk-]. Att. ds Ac. 1935. Cf. intellect. Étymol. et Hist. 1851 (Amiel, Journal intime, 7 avr. ds Quem. DDL t. 15). Dér. sav. de intellectuel*; suff. -isme*; cf. l'angl. intellectualism (1829 ds NED). Fréq. abs. littér. : 193.

Wiktionnaire

Nom commun

intellectualisme \ɛ̃.te.lɛk.tɥa.lism\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Philosophie) Doctrine métaphysique d’après laquelle tout dans l’univers est subordonné à l’intelligence.
    • Wolff n’a fait que verser, en quelque sorte, du côté où penchait déjà Leibniz, lorsqu’il a professé le pur intellectualisme. — (Revue critique, 23 septembre 1876, p. 202)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTELLECTUALISME. n. m.
T. de Philosophie. Doctrine de la prédominance de l'intelligence sur la volonté.

Littré (1872-1877)

INTELLECTUALISME (in-tèl-lè-ktu-a-li-sm') s. m.
  • Doctrine métaphysique d'après laquelle tout dans l'univers est subordonné à l'intelligence. Wolff n'a fait que verser, en quelque sorte, du côté où penchait déjà Leibniz, lorsqu'il a professé le pur intellectualisme, Revue critique, 23 sept. 1876, p. 202.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « intellectualisme »

D’intellectuel et du suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « intellectualisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intellectualisme ɛ̃telɛktµalism

Citations contenant le mot « intellectualisme »

  • Par l’accusation vague de populisme, on confond aujourd’hui celui-ci avec l'anti-intellectualisme. Nous en parlons ce soir en compagnie de Sarah Al-Matary, maîtresse de conférences en littérature française des XIXe et XXe siècles à l’université de Lyon II et rédactrice en chef de La Vie des Idées, pour qui, au contraire, il y a bien des origines intellectuelles à la haine des clercs remontant à 1848 et à la division entre travail intellectuel et travail manuel. France Culture, Qu’est-ce que l’anti-intellectualisme ? - Ép. 3/5 - La véhémence
  • Il y a plus. Le président de la République attise l’anti-intellectualisme. Car dans le même article, il fait la leçon aux historiens : “la guerre d’Algérie reste un impensé” ; et il prétend “se heurter à l’absence d’interlocuteurs.” Les collègues qui travaillent depuis des décennies sur cette histoire et cette mémoire, pour lutter contre “la gangrène et l’oubli”, apprécieront. D’un côté, les universitaires parlent trop ; de l’autre, pas assez. Être responsable, pour le président, c’est sermonner les autres, pour ne jamais assumer sa propre responsabilité. Les Inrockuptibles, Eric Fassin : “Le président de la République attise l’anti-intellectualisme”
  • Le contexte était déjà si particulier qu’il aurait fallu peut-être ne pas en rajouter davantage. Nourrir l’anti-intellectualisme comme le fait le Président dans sa sortie médiatique est au final plus que choquant, tout cela est populiste et vise encore plus à fracturer la République entre des groupes sociaux. Le contraire précisément d’une fonction présidentielle ayant vocation à garantir l’unité et la cohésion de la nation… Chronik, La République de l’anti-intellectualisme – Chronik
  • A ma connaissance, aucune enquête sociologique ne s’est concentrée sur ce type d’anti-intellectualisme, dont Pierre Merle notait l’augmentation il y a déjà quatorze ans dans L’Elève humilié. L’école, un espace de non-droit ? (PUF, 2005). Le Monde.fr, Sarah Al-Matary : « C’est à l’oligarchie et aux technocrates plutôt qu’aux intellectuels que s’en prennent les “gilets jaunes” »
  • La future suppression de l’ENA annoncée par Emmanuel Macron ? Un exemple parmi d'autres de l'anti-intellectualisme en France. Le Point, « Ceux qui se dressent contre les intellectuels s'y apparentent fréquemment » - Le Point
  • La France serait la patrie des intellectuels. Ce lieu commun occulte la virulence des haines que s’attirent les clercs au « pays qui aime les idées ». Faut-il considérer que les accès d’anti-intellectualisme que l’histoire a retenus ‒ l’affaire Dreyfus, le « procès de l’intelligence », la « querelle des mauvais maîtres » ‒ ne seraient que des accidents de parcours propres à dramatiser le récit national ? , S. Al-Matary, La Haine des clercs. L'anti-intellectualisme en France
  • Le système d’aérage : tout est là, car ne sombrons pas dans l’anti-intellectualisme sommaire, de ce que l’intellectualisme est lui-même erroné. AgoraVox, La connaissance peut abrutir - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « intellectualisme »

Langue Traduction
Anglais intellectualism
Espagnol intelectualismo
Italien intellettualismo
Allemand intellektualismus
Chinois 理智主义
Arabe الفكرية
Portugais intelectualismo
Russe интеллектуализм
Japonais 知性主義
Basque intelektualismo
Corse intellettualisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « intellectualisme »

Source : synonymes de intellectualisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « intellectualisme »

Intellectualisme

Retour au sommaire ➦

Partager