La langue française

Informité

Sommaire

  • Définitions du mot informité
  • Étymologie de « informité »
  • Phonétique de « informité »
  • Citations contenant le mot « informité »
  • Traductions du mot « informité »

Définitions du mot informité

Trésor de la Langue Française informatisé

INFORMITÉ, subst. fém.

A. − État de ce qui est informe, fait d'être informe :
Devant moi (...) une étendue d'eau illimitée (...); et, derrière moi, le plus étrange mélange d'herbes et d'eau qui se puisse rêver; de nouveau cette énormité, cette informité, cette indécision, cette absence de parti pris, de dessin, d'organisation (...) qui est bien la caractéristique majeure de ce pays. Gide, Voy. Congo,1927, p. 828.
B. − P. méton. Ce qui est informe; chose informe. Comment! Vous l'exposez [le projet d'une tête de plâtre, sans yeux, ni bouche, ni nez]? (Je comprends la surprise; même à notre époque, cette informité est inexposable) (Gide, Journal,1909, p. 273).Telle est bien (...) l'expérience fondamentale du poète, celle du retrait, de l'engouffrement graduel de tout ce qui est et a forme, dans l'immense entité négative de l'informité (Poulet, Métam. cercle,1961, p. 185).
Prononc. : [ε ̃fɔ ʀmite]. Étymol. et Hist. 1586 (B. de Vigenère, Traicté des chiffres cité par J. Stoer, Le Grand dictionaire François-Latin : Informité, il ne faut pas prendre ce Tohu, pour l'Iname qu'a traduict Sainct Hierosme, ou informité, Solitude). Empr. du lat.informitas « absence de forme ».

Wiktionnaire

Nom commun

informité \ɛ̃.fɔʁ.mi.te\ féminin

  1. État de ce qui est informe.
    • Car saint Augustin n'entend pas par le mot informité (informitas) la même chose que les autres Pères. En effet, d'après saint Augustin, le mot informité signifie absence absolue de toute forme. Dans ce cas il y a impossibilité de dire que l’informité de la matière ait temporairement précédé sa formation ou sa distinction. — (La Somme théologique de Saint Thomas, tome 1, annoté par l'abbé Drioux, page 567, Eugène Belin, 1851)
    • Cet abîme immense dont la terre était couverte, ce mélange confus de toute chose, cette informité, si l’on peut parler de cette sorte, de la terre vide et stérile. — (Bossuet, Élévation à Dieu sur tous les mystères de la religion chrétienne III, 2)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

INFORMITÉ (in-for-mi-té) s. f.
  • État de ce qui est informe. Cet abîme immense dont la terre était couverte, ce mélange confus de toute chose, cette informité, si l'on peut parler de cette sorte, de la terre vide et stérile, Bossuet, Élévat. sur myst. III, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « informité »

Du latin informitas « absence de forme », de informis « informe ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. informitatem, de informis, informe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « informité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
informité ɛ̃fɔrmite

Citations contenant le mot « informité »

  • La tâche qui consiste à présenter un texte, quelle qu’en soit la forme, est toujours impossible, parce qu’une fois le texte écrit, il se débrouille sans l’auteur. Il n’en veut plus, il s’en détache, s’en éloigne, et cet abandon de l’auteur par le texte est peut-être ce qu’espère secrètement l’auteur : l’auteur espère être lâché, remis face au vide, qui est la condition même d’apparition du texte d’après. Si je me pousse d’un texte à l’autre, c’est parce que cette sensation d’être rejeté par la forme que j’ai composée, me renvoie à ma propre informité. Faire et donner forme : comme un besoin humain primaire, aussi élémentaire que boire et manger. France Culture, Les tournesols - Ép. 1/3 - Cycle Fabrice Melquiot
  • Il est vrai qu’inexorablement, faute de résistance plus forte face aux mirages du progrès, nos sociétés ressemblent toujours plus à UniOrd. Ira Levin peut alors s’en donner à cœur joie avec son tableau apocalyptique. Dans son monde orwellien, il y a l’immense masse d’individus rendus à l’état végétatif béat, parfaitement dociles, interchangeables et fongibles dans l’informité d’une humanité artificielle. Papa Jan, le grand-père de Matou, montre à son petit-fils le cerveau du système sur lequel il a jadis travaillé. Il s’amuse de la nervosité de Matou qui, enfant et n’étant pas encore entré en dissidence, s’émerveille d’approcher le Créateur régulateur de toutes choses : « Tu vas voir, c’est l’expérience d’une vie de se retrouver face à la machine qui va te classifier, choisir tes affectations, décider des endroits où tu vas vivre et des filles que tu pourras ou non épouser – et dans l’affirmative, si vous pourrez ou non avoir des enfants, et quels noms vous leur donnerez. » Plus tard, Matou rejoint le rang douillet de la vie ordonnancée pour le Bien de tous : « Pendant toutes ces années, il resta en apparence un membre satisfait, normal. Il travaillait sérieusement, participait aux programmes récréatifs et sportifs de son bâtiment, avait une activité sexuelle hebdomadaire normale, appelait ses parents tous les mois et partait leur rendre visite tous les deux ans, ne loupait aucune séance de télé, aucun traitement, aucun rendez-vous avec son conseiller. Il n’avait aucun inconfort à signaler, ni physique ni mental. » Et comment donner tort à UniOrd ? Se souvient-on du monde brutal qui existait alors ? Avant que l’ingénierie génétique ne réussisse à éliminer l’agressivité, contrôler l’instinct sexuel, optimiser la serviabilité, la gratitude, régnait un monde où « Il y avait des crimes, de la violence, de la stupidité et des famines ; il y avait un verrou à chaque porte ; les drapeaux jouaient un rôle fondamental, tout comme les frontières territoriales. Les enfants attendaient la mort de leurs parents pour pouvoir hériter. Le gaspillage de travail et de matières premières était proprement fantastique. » , Un bonheur insoutenable
  • 26Telle est aussi la gageure de ce qu’il nomme « informité »28. Chr. Pradeau va jusqu’à affirmer : , Échos de Jean-Pierre Richard (Acta Fabula)
  • Le Toshiba 46TL938 offre une informité moyenne, avec des tâches assez visible sur fond noir. C’est du clouding pur et dur et malheureusement, il n’y a pas grand-chose à faire pour y remédier.Le Toshiba 46TL938 n’est pas des plus rapides, et c’est ici aussi une grosse déception pour les joueurs. On retrouve des temps relativement moyen, à 23 ms. Mais surtout, le temps de descente est outrageusement long (comptez 12 ms). Du coup, il y a beaucoup de traînées derrières les objets en mouvement. Ere Numérique, Toshiba 46TL938 : l’écran médian - Ere Numérique
  • Pour nous, le concept de “tourbillon crisique” est particulièrement important parce qu’il constitue la forme ultime, le concept dynamique du “comment” de la GCES : “Comment la crise arrivera-t-elle à son paroxysme, c’est-à-dire à l’effondrement”. Il faut garder cette caractérisation de “forme” (“forme ultime”) bien que le “tourbillon crisique” soit justement “informe”, en constant mouvement, sans aucun sens, etc. Cela correspond parfaitement au caractère généralisé de l’inversion qui caractérise l’ère que nous vivons, l’époque de la modernité tardive, ou de la “basse-modernité”. (La forme idéale en est une complète informité, ou forme devenu entropie.) Le “tourbillon crisique” est le concept essentiel et bientôt exclusif de la dynamique de l’effondrement du Système. Dedefensa.org, Dedefensa.org | Glossaire.dde | Glossaire.dde : le “tourbillon crisique”

Traductions du mot « informité »

Langue Traduction
Anglais informality
Espagnol informalidad
Italien informalità
Allemand ungezwungenheit
Chinois 非正式性
Arabe غير رسمية
Portugais informalidade
Russe неформальность
Japonais 非公式
Basque informaltasuna
Corse informalità
Source : Google Translate API
Partager