La langue française

Industrialisme

Définitions du mot « industrialisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

INDUSTRIALISME, subst. masc.

A. − HIST. ÉCON. Doctrine dans laquelle est posée, souvent avec excès, la supériorité économique et politique du mode industriel de production. La doctrine de l'industrialisme attrayant, comme on l'entend dans le fouriérisme, n'est pas dépourvue de principes (Sand, Corresp., t. 2, 1844, p. 300).Le socialisme, dit scientifique (...), pensée née dans les premières années de l'industrialisme moderne (Camus, Actuelles I,1948, p. 165).
B. − Introduction de l'industrie dans tous les secteurs de l'économie. Un siècle d'industrialisme inhumain et de gloutonne ploutocratie, un machinisme asservisseur (...) devaient fatalement mener à ces confuses mêlées (Rolland, Gandhi,1923, p. 180).Longtemps il avait été entendu qu'industrialisme et machinisme feraient le bonheur du genre humain (Bergson, Deux sources,1932, p. 310).
Prononc. et Orth. : [ε ̃dystʀijalism]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1823 écon. (Saint-Simon, Catéchisme des industriels, p. 163 ds Fr. Mod. t. 9, p. 47). Dér. sav. de industriel*; suff.-isme*. Fréq. abs. littér. : 37.
DÉR.
Industrialiste, adj. et subst.a) Adj. Relatif à l'industrialisme. Économie, société industrialiste. L'avenir tient en réserve un nouvel idéal, aussi différent de l'idéal industrialiste que celui-ci est différent de l'ancien idéal militaire (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 102).b) Subst. Partisan de l'industrialisme. Les industrialistes étaient des ignorans qui dupaient le corps social (Fourier, Nouv. monde industr.,1830, p. 77).[ε ̃dystʀijalist]. 1reattest. 1824 (Saint-Simon, Catéchisme des industriels, t. 4, vol. 8, p. 197 ds Vardar Soc. pol. p. 249); de industrialisme par substitution du suff.-iste* à -isme*.
BBG. Dub. Pol. 1962, pp. 322-323. - Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917/18, t. 30, pp. 134-135. - Quem. DDL t. 2 (s.v. industrialiste).

Wiktionnaire

Nom commun

industrialisme \ɛ̃.dy.stʁi.a.lism\ masculin

  1. Système d’après lequel l’industrie est considérée comme le principal ressort de la société moderne.
    • Ces deux courants dominants de notre époque, le nationalisme et l'industrialisme sont en conflit constant et inévitable. L'industrialisme tend à embrasser tout le globe dans sa sphère d'activité. (Emery Reves; « Anatomie de la Paix » -1945)
    • Viens te purifier au sein des solitudes,
      Si l’industrialisme a fatigué tes sens.
      — (Robert Caze, Ritournelles, Invitation ; Librairie Sandoz et Fischbacher, Neuchâtel-Paris, 1879, page 20)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDUSTRIALISME. n. m.
Système d'après lequel l'industrie est considérée comme le principal ressort de la société moderne.

Littré (1872-1877)

INDUSTRIALISME (in-du-stri-a-li-sm') s. m.
  • Néologisme. Goût pour l'industrie ; préférence donnée au monde industriel.

    Système qui considère l'industrie comme le pivot des sociétés.

    Prépondérance politique des industriels ; puissance de l'industrie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « industrialisme »

 Dérivé de industriel avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Industriel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « industrialisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
industrialisme ɛ̃dystrialism

Citations contenant le mot « industrialisme »

  • Nous avons été touchés par la technologie numérique et la raison pour laquelle cela va à l'encontre de notre nature et de notre collectivité sociale est que la technologie numérique a été utilisée comme une extension de la télévision, de l'industrialisme et du capitalisme des consommateurs extractifs, plutôt que d'être autorisée à se développer seule. Blasting News, Douglas Rushkoff: On a besoin d’un réseau qui encourage la liberté d'expression
  • « Le début de mon film suggère que c’est une catastrophe naturelle qui a causé l’épidémie de zombies. Et le colonialisme et l’industrialisme sont deux choses qui ont détruit l’environnement. Mon but était d’abord et avant tout de faire un bon film de zombie. Mais je voulais qu’il y ait ce commentaire social. La difficulté, c’est que ce message ne soit pas didactique ; je sais à quel point ça peut être rebutant de sentir qu’un film nous fait la morale. Je pense que les éléments d’horreur et de gore viennent tempérer le tout », indique-t-il.   Le Journal de Montréal, Quand la réalité se rapproche de la fiction | JDM
  • Le patriarcat capitaliste en tant que vision du monde, de système de connaissance et d’organisation de l’économie a été institué au cours des derniers siècles, par le colonialisme, l’industrialisme des combustibles fossiles et la règle de la violence, de l’avidité et de la destruction de la nature et des cultures. Il suppose que la nature est une matière morte et que les femmes sont des objets passifs. Les pères fondateurs de ce système ont consciemment construit l’anthropocentrisme basé sur l’hypothèse de la supériorité des humains sur les autres espèces pour justifier la maîtrise sur la nature. Terra Madre, la Terre mère, qui vit et soutient la vie, a été transformée en matière inerte, simple matière première dédiée à l’exploitation industrielle. Francis Bacon, considéré comme le père de la science moderne, a appelé ce changement « la naissance masculine du temps », portée par un concept profondément patriarcal de projet de science mécaniste réductionniste. L'Humanité, Penser un monde nouveau. L’écoféminisme face au capitalisme patriarcal, par Vandana Shiva | L'Humanité
  • La vision industrialiste a été forgée en Europe avec la réforme grégorienne du XIIe siècle. Une première formulation en est donnée par le philosophe chancelier d’Angleterre Francis Bacon, pour qui il faut «triompher de la nature par l’industrie» et par Descartes qui invite à devenir «comme maîtres et possesseurs de la nature». Ce n’est qu’au XIXe siècle que la science, les techniques et l’industrie se ficellent en un mélange explosif. Pour y parvenir il fallait concevoir que la technique «applique» la science et l’industrie au nom du «Progrès». Cette vision associée à la naissance de l’économie politique, peut être résumée par l’affrontement vers 1750 entre quelques géants : d’un côté, les Lumières écossaises conduites par David Hume et Adam Smith qui plaident pour l’industrialisation et de l’autre, le solitaire Rousseau qui critique le Progrès, réserve la science aux savants et considère que la technique est un mal remède. Après la Révolution française, l’industrialisme est l’objet d’une véritable foi partagée par les socialistes et par les libéraux. Dominer la nature par la science et par le travail au nom du Progrès, pour transformer le monde et l’Histoire, tel est le credo de cette religion industrielle. Libération.fr, L'industrie, une vision du monde - Libération
  • Exploration de cette philosophie de l’industrialisme, qui est, pour ses fondateurs, un humanisme, avec Pierre Musso, l’un de ses meilleurs spécialistes. France Culture, Les Saint-simoniens, hommes de raison et du réseau

Traductions du mot « industrialisme »

Langue Traduction
Anglais industrialism
Espagnol industrialismo
Italien industrialismo
Allemand industrialismus
Chinois 产业主义
Arabe التصنيع
Portugais industrialismo
Russe индустриализм
Japonais 産業主義
Basque industrialism
Corse industrialisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « industrialisme »

Source : synonymes de industrialisme sur lebonsynonyme.fr

Industrialisme

Retour au sommaire ➦

Partager