La langue française

Immortalisation

Définitions du mot « immortalisation »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMMORTALISATION, subst. fém.

Rare. Action de rendre immortel; résultat de cette action.
[Correspond à immortel A] Transformation que l'eucharistie doit opérer en nous (...) l'immortalisation de tout notre être (Théol. cath.t. 14, 1, 1938, p. 501).
[Correspond à immortel D] Un outil d'immortalisation pour ce que nous aimons, pour le xviiiesiècle, (...) livres popularisant par la gravure les hommes et les choses de ce temps (Goncourt, Journal,1859, p. 588).
Prononc. : [im(m)ɔ ʀtalizasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1588 « fait de devenir immortel, dieu » (Montaigne, Essais, III, 13, éd. A. Thibaudet, p. 1256). Dér. de immortaliser*; suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Nom commun

immortalisation \i.mɔʁ.ta.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’immortaliser, de s’immortaliser.
    • (XVIe siècle) Je ne trouve rien si humble et si mortel en la vie d’Alexandre que ses fantaisies autour de son immortalisation. (Montesquieu, IV, 307)

Nom commun

immortalisation

  1. Variante orthographique de immortalization.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

IMMORTALISATION (i-mmor-ta-li-za-sion) s. f.
  • Action d'immortaliser, de s'immortaliser.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne trouve rien si humble et si mortel en la vie d'Alexandre que ses fantaisies autour de son immortalisation, Montaigne, IV, 307.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « immortalisation »

(XVIe siècle) Composé de immortaliser et -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immortalisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immortalisation imɔrtalisasjɔ̃

Citations contenant le mot « immortalisation »

  • Certains demandent le huis clos, d'autre le huis clos partiel, d'autres, au contraire, sont pour la publicité des débats voire pour leur immortalisation. Mercredi 30 juin,  le premier président de la cour d'appel de Paris Jean-Michel Hayat a autorisé que le procès des attentats de janvier 2015, qui doit se tenir du 2 septembre au 10 novembre prochain, soit filmé, une première en matière de terrorisme en France. LCI, Avant celui des attentats de janvier 2015, ces rares procès immortalisés en vidéo en France | LCI
  • A l’occasion de la conférence de presse qu’il a animée le jeudi 25 juin 2020 à la salle de conférence de la direction générale du Cncia, le Délégué général des Rencontres cinématographiques et numériques de Cotonou (Recico), Dimitri Fadonougbo, a levé un coin de voile sur les innovations de la 2ème édition de ce festival qui va se dérouler du 29 août au 5 septembre 2020. Parmi ces innovations figure l’institution du Prix spécial « Donatien Gbaguidi » du Meilleur article de critique de cinéma, pour honorer et immortaliser la mémoire de ce brillant journaliste culturel décédé le 16 août 2018. « Nous ne célébrons pas assez les valeurs de chez nous », a déploré Dimitri Fadonougbo justifiant ainsi la décision prise par le Comité d’Organisation des Recico. A le croire, le journaliste culturel, feu Donatien Gbaguidi est aussi le fondateur de ce festival. Pour postuler à ce Prix, les journalistes culturels accrédités pour la couverture médiatique des activités des Recico, dès l’édition 2020, pourront choisir un article de critique de film parmi ceux qu’ils auront produits. Pour le Délégué général Dimitri Fadonougbo, il a été créé, à cet effet d’hommage et d’immortalisation, deux autres prix spéciaux concernant des personnalités jadis influentes dans le secteur des arts et de la culture. Il s’agit du très célèbre décorateur béninois, feu Joseph Kpobly, par rapport à qui sera attribué le Prix spécial « Joseph Kpobly » du Meilleur décor des films de long-métrage et le Prix spécial « Grégoire Noudéhou » qui sera décerné au Meilleur décor des films de court-métrage. Quant au Prix spécial « Mathieu Kérékou » et au Prix spécial du Président de la République, ils sont traditionnels et maintenus. Pour rappel, le premier a été créé pour rendre hommage à l’ancien Président de la République du Bénin pour le combat qu’il a mené, pendant ses années de gouvernance, afin que soit votée par l’Union africaine en 2003, la Décision 69 permettant de mettre en orbite le cinéma africain. Quant au Prix spécial du Président de la République, le conférencier a notifié qu’il n’a pas de couleur: « Ce Prix n’est attribué que lorsque le Président de la République a mené des actions en faveur du cinéma béninois », a-t-il clarifié. A noter que le Grand prix, le plus prestigieux des Recico, est le Buste d’Or « Paulin Soumanou Vieyra ». , L'événement Précis – 2ème édition des Recico: Dimitri Fadonougbo institue le Prix Donatien Gbaguidi
  • Il n’existe pas de statue innocente ou neutre. Une statue c’est un outil de glorification et d’immortalisation d’une personne, d’une idéologie, d’une certaine conception de l’histoire. Statufier quelqu’un c’est l’honorer. Un tyran qui impose la statue de son personnage dans les rues de son pays c’est une autoglorification comme la glorification d’une figure statufiée par le pays oppresseur. C’est l’hypocrisie de l’universalisme républicain occidental qui amène à approuver et à se réjouir du déboulonnage de la statue de Saddam Hussein dans les rues de Bagdad, il y a quelques années dans le sillage de la chute de l’ancien président irakien, et de vouloir laisser intactes trôner sur les places publiques de nos villes les statues de figures tout aussi despotiques et tyranniques que Faidherbe et tous les autres… SenePlus, DEBOULONNER, DEBAPTISER ET BIEN ENCORE | SenePlus
  • Marion Dumont, 30 ans, est photographe spécialisée dans la sublimation de la femme enceinte et l'immortalisation des premiers jours de vie du nourrisson. Lors de la convention "Focus Talk and Live Show" qui s'est déroulée les 13 et 14 octobre 2019, la photographe bisontine a reçu le 2e prix du jury dans la catégorie "nouveau-né" grâce à cinq photos (diaporama ci-contre). Entretien… macommune.info, Une photographe bisontine reçoit un award pour ses photos de bébés et de futures mamans à Paris • macommune.info
  • Chris Wallace est un photographe professionnel qui s’est spécialisé dans l’immortalisation des cérémonies de mariage. Il est affilié à Carpe Diem Photography, basé au Royaume-Uni. Il exerce ce métier depuis onze ans. Dans sa vie, cet homme à l’agenda chargé a eu l’occasion de photographier plus de 700 cérémonies. Fredzone, Quand un photographe de mariage s'entraine avec des LEGO pendant le confinement
  • Bien qu’étant productif, Joannès Mawuna, c’est l’effacement dans l’exercice d’un métier qui, loin d’être un pis-aller, reste la manifestation et la conséquence d’une vocation intrinsèque lointaine : fasciné par la photo depuis l’enfance, à 7-8 ans, ce titulaire d’une Maîtrise en Géographie et Aménagement du territoire, cet ancien Directeur du mandat 2015 de l’Ensemble artistique et culturel des Etudiants (Eace), se fabrique un appareil-photo rudimentaire en lui adaptant un système de flash, qu’il conçoit avec une ampoule qui s’allume par des piles, au moment fatidique de l’immortalisation de l’instant choisi. En classe de quatrième, par sa mère, il acquiert son premier appareil à pellicule après avoir sacrifié une somme de dix mille francs, offerte par un oncle à l’un de ses passages à la maison. L’occasion pour vivre ce qu’il appelle ses « premières erreurs » dans la gestion de la machine et dans la pratique du métier. En Seconde et en Première, il s’impose comme un bon photographe, écumant les cérémonies de tous ordres, à Gadomé et ses environs, pour faire valoir ses fraîches compétences. « Il faut suivre les enfants depuis le bas âge dans leurs amusements afin de les orienter, de les canaliser, de les mettre dans leur métier », affirme-t-il, le regard revisitant, un laps de secondes, cette époque formatrice. Dès qu’il intègre l’Eace en 2008, il fourbit davantage des armes déjà bien aiguisées jusqu’en 2012 dans la section ’’Ciné-Photo-Unesco” et s’initie, entre temps, au graphisme. En 2009, sa culture des sujets purement sociaux s’affirme avec son intérêt pour les mères fabricatrices des nattes de jonc. La série de photos, qu’il en réalise vise à sensibiliser le grand public, d’une part, sur les grandes difficultés de ces femmes dans le processus de leur labeur  et, d’autre part, sur la rentabilité presque nulle de l’activité, de façon à amener les populations à ne plus débattre le prix déjà dérisoire de ces nattes. Avec sa jouissance d’une demi-bourse de formation reçue à la section ”Ciné-photo-Unesco” de l’Eace, l’appareil photo argentique n’a plus de secret pour lui. Quant à l’appareil photo numérique, il s’y forme en autodidacte.  En 2016, son départ de l’Eace lui ouvre la porte au traitement successif d’autres sujets de société : les jumeaux au ’’Centre’’ de Godomey, sur le thème : « Les jumeaux : retour à l’immortalité », puis « Les enfants talibés dans leur milieu », au Centre culturel ’’Artisttik Africa’’, dans une exposition photographique collective. « Je m’intéresse à tout ce qui se passe autour de moi afin de sensibiliser sur ce qui n’est pas compris », éclaire-t-il sur le choix de ses thèmes de travail, qui, souvent, concernent son environnement immédiat et l’univers des réalités méconnues de la culture endogène. « Mon inspiration naît de mon quotidien », achève-t-il. Par ailleurs, il n’hésite pas à mentionner, d’un ton reconnaissant, l’intérêt pour sa démarche d’un titan béninois de la photographie d’art : Ishola Akpo. Aujourd’hui, Joannès Mawuna, Joannès Doglo, à l’état-civil, Mawuna étant son prénom de maison non enregistré, mais préféré et utilisé par sa grand-mère, gravit lentement mais sûrement les marches d’un professionnalisme rompu, lui qui, dans un passé récent, par le biais d’ ’’Ancéfa Africa’’, au Sénégal, s’est classé 1er sur 39 postulants, dans la catégorie ’’Photo’’, par rapport à une compétition rude. Aller alors voir son tout dernier travail, dans ’’Déambulations urbaines’’, s’impose, avant le 31 juillet 2020, date de la clôture de l’exposition, afin de toucher du doigt un génie créatif inculturé qui respecte l’Afrique, qui dévoile l’Afrique, qui existe pour une Afrique meilleure. Matin Libre, Joannès Mawuna dans le cadre de son exposition au “Centre”: Une exploration de la féminité atypique dans le monde des artisans – Matin Libre

Traductions du mot « immortalisation »

Langue Traduction
Anglais immortalization
Espagnol inmortalización
Italien immortalization
Allemand unsterblichkeit
Chinois 永生
Arabe تخليد
Portugais imortalização
Russe увековечение
Japonais 不死化
Basque hiltzea
Corse immortalizazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « immortalisation »

Source : synonymes de immortalisation sur lebonsynonyme.fr

Immortalisation

Retour au sommaire ➦

Partager