La langue française

Ichneumon

Sommaire

  • Définitions du mot ichneumon
  • Étymologie de « ichneumon »
  • Phonétique de « ichneumon »
  • Citations contenant le mot « ichneumon »
  • Traductions du mot « ichneumon »

Définitions du mot « ichneumon »

Trésor de la Langue Française informatisé

ICHNEUMON, subst. masc.

A. − ZOOL., vx. Mammifère carnassier d'Afrique (d'Égypte notamment où il était honoré dans l'Antiquité), destructeur de reptiles (œufs et animaux). Synon. rat d'Égypte, rat de(s) Pharaon(s) (Littré, DG), mangouste (Ac., Littré, Rob.).Nourrissez les ours, appelez les vautours, sifflez les crocodiles et l'ichneumon sur le rivage! (Flaub., Tentation,1856, p. 534).L'ichneumon qui est très-friand des œufs de crocodile, qui les cherche et les dévore (Pommier, Athéisme,1857, p. 78) :
Le crocodile affreux, dont le Nil cache l'antre, Et qui laisse aux roseaux la marque de son ventre, A peur de l'ichneumon... Hugo, Légende, t. 4, 1877, p. 578.
B. − ENTOMOL. Insecte hyménoptère térébrant (famille des Ichneumonidés, infra), dont la larve est parasite des chenilles. Larves d'ichneumons. Cette multitude (...) d'insectes, où les seuls genres papillon, phalène, noctuelle, teigne, mouche, ichneumon (...) offrent déjà tant d'espèces qui s'avoisinent, se nuancent, se confondent (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 61).Le plus terrible ennemi de l'araignée, l'ichneumon (Michelet, Insecte,1857, p. 386).
REM.
Ichneumonides, ichneumonidés, subst. masc. plur.,entomol. Famille d'insectes hyménoptères du type ichneumon, destructeurs de larves et parasites d'autres insectes. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth. : [iknømɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1547 « mangouste » (J. Martin, Annotations sur l'Architecture de Vitruve, Biii); 2. 1562 « insecte » (A. du Pinet, L'Histoire du monde de C. Pline second d'apr. FEW t. 4, p. 531a); 1762 (Ac.). Empr. au lat.ichneumon « mangouste », « espèce de guêpe », gr. ι ̓ χ ν ε υ ́ μ ω ν de mêmes sens, littéralement « qui suit à la piste » dér. de ι ̓ χ ν ε υ ́ ω « suivre à la trace ». Fréq. abs. littér. : 30. Bbg. Quem. DDL t. 9 (s.v. ichneumonide(s)).

Wiktionnaire

Nom commun

ichneumon \ik.nø.mɔ̃\ masculin

  1. Mangouste d’Égypte que les Égyptiens révéraient parce qu’il détruit les serpents et les jeunes crocodiles.
    • L’ichneumon, quand il doit venir aux prises avec le crocodile, munit son corps, l’enduit et le crouste tout à l’entour, de limon bien serré et bien paistry, comme d’une cuirasse. — (Michel de Montaigne, Essais, II.12, 1595)
    • Nourrissez les ours, appelez les vautours, sifflez les crocodiles et l’ichneumon sur le rivage ! — (Flaubert, Tentation de saint Antoine, 1856, p. 534)
    • L’ichneumon qui est très-friand des œufs de crocodile, qui les cherche et les dévore. — (Pommier, Athéisme, 1857, p. 78)
    • Le crocodile affreux, dont le Nil cache l’antre,
      Et qui laisse aux roseaux la marque de son ventre,
      A peur de l’ichneumon.
      — (Victor Hugo, Légende, t. 4, 1877, p. 578)
    • Tanios est venu me voir dans mon bureau pour m’expliquer la situation dramatique dans laquelle se trouvait son village, qu’il a comparé à un ichneumon pris au piège et qui attend la lame du trappeur… — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, pages 120-121.)
  2. (Entomologie) Insecte hyménoptère pourvu d’un aiguillon comme les abeilles et qui dépose ses œufs dans le corps des chenilles.
    • Le plus terrible ennemi de l’araignée, l’ichneumon. — (Michelet, Insecte, 1857, p. 386)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ICHNEUMON. (CH se prononce K dans ce mot et dans les huit suivants.) n. m.
Nom que les Égyptiens donnaient à la mangouste. Il se dit encore d'un Genre d'insectes hyménoptères, qui sont pourvus d'un aiguillon comme les abeilles et qui déposent leurs œufs dans le corps des chenilles.

Littré (1872-1877)

ICHNEUMON (i-kneu-mon) s. m.
  • 1Quadrupède, dit aussi rat de Pharaon et mangouste, de la taille d'un chat et de la forme d'une martre, que les Égyptiens révéraient parce qu'il détruit les serpents et les jeunes crocodiles, viverra ichneumon, L. ordre des carnassiers, famille des civettes. Ses œufs [du crocodile], de la grosseur de ceux d'une oie et au nombre de cinquante ou soixante, multiplieraient trop la race redoutable de cet énorme amphibie, si l'ichneumon, qui est très friand de ces œufs, n'en détruisait un grand nombre, Bonnet, Contempl. nat. XI, 5, note 1.
  • 2Nom d'un genre d'insectes hyménoptères, qui sont pourvus d'un aiguillon comme les abeilles, et qui déposent leurs œufs dans le corps des chenilles. Notre guêpe-ichneumon creuse dans un sable bien dur un trou d'environ deux pouces de profondeur ; son travail ne se borne point à excaver ce trou, à lui donner une forme cylindrique, à en polir les parois, à transporter au dehors le sable qu'elle en tire, Bonnet, ib. XII, 41.

    Bonnet a dit, au féminin, une ichneumone, et, adjectivement, une mouche ichneumone. Je renfermai ces coques dans une boîte, et, vers la mi-mai, il en sortit de petites ichneumones, semblables à celles dont M. de Réaumur a donné la description, Bonnet, Observ. 7e, Insect. Dans quelques chardons que j'avais ouverts suivant leur longueur, je trouvai une mouche ichneumone, longue d'environ quatre lignes…, Bonnet, Observ. 19, Insectes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ICHNEUMON, s. m. (Hist. nat.) animal quadrupede. Voyez Mangouste.

Ichneumon, (Hist. nat.) insecte ; on a donné ce nom à des mouches voraces qui mangent les araignées ; elles ont deux fortes dents, quatre aîles, & d’assez longues antennes qu’elles agitent continuellement ; c’est pourquoi on a appellé ces insectes vibrantes. Le ventre ne tient à la poitrine que par un filet très-fin. Il y a grand nombre d’especes d’ichneumons, & de grandeur très-différente ; les uns n’ont point de queue apparente ; d’autres en ont une qui est très-longue dans plusieurs especes. Les ichneumons qui n’ont point de queue apparente, déposent leurs œufs sur des chenilles ; les vers qui en éclosent vivent de la substance de ces chenilles, & forment des coques qui sont rangées régulierement les unes à côté des autres, & attachées à des branches d’arbres, d’arbrisseaux, ou à des tiges de chaume. Des vers un peu plus gros, & qui éclosent aussi sur des chenilles, forment leurs coques sur une feuille ; ces coques sont blanches & dispersées sur la feuille ; de gros ichneumons ne déposent qu’un œuf ou deux sur chaque chenille : les vers qui en sortent suffisent pour la manger, & deviennent presqu’aussi grands qu’elle. Il y a de ces vers qui après avoir vécu dans le corps d’une chenille, la percent par le côté, & filent une coque qu’ils attachent à la chenille & au terrein sur lequel elle se trouve posée : ces coques sont rondes, blanches, & grosses comme un grain de froment ; elles semblent être les œufs de la chenille. On trouve de ces coques qui sont sur des feuilles, & qui ont différentes couleurs, du noir, du blanc, du brun, disposées par bandes. On voit dans les forêts de chênes des coques d’ichneumons qui sont attachées à des fils longs de trois ou quatre pouces, & attachées à de petites branches. Ces coques ont une bande blanche sur le milieu.

« Lorsqu’on les prend sur la main elles sautent à terre où elles continuent de faire plusieurs sauts à des distances de tems trop éloignées les unes des autres pour que l’on puisse croire que ce sont les bonds d’une balle qui feroit ressort ». En effet les bonds que fait la coque sont causés par le mouvement du ver qu’elle renferme. Les femelles des ichneumons ont à leur partie postérieure une espece d’aiguillon qui pénetre dans les chairs les plus compactes, & même dans des substances beaucoup plus dures ; cet aiguillon est renfermé dans le corps de l’ichneumon, ou sort tout entier en dehors ; il paroît être la queue de l’insecte ; il s’en sert pour enfoncer ses œufs dans le corps des chenilles. Il y en a qui les déposent seulement sur la chenille, mais le ver sort de l’œuf par le bout qui pose sur son corps, & y entre en naissant. D’autres ichneumons placent leurs œufs auprès de ceux d’autres insectes, tels que l’abeille maçonne, avant que le nid soit fermé ; lorsque le ver de l’ichneumon est éclos, il mange les vers qui sortent des autres œufs. Les ichneumons à longue queue, c’est-à-dire à longue tarriere, percent avec cette tarriere des matieres dures, telles que le bois, la terre, le mortier, pour introduire leurs œufs dans des lieux convenables. La tarriere des ichneumons est composée de trois filets aussi déliés que des poils. Quelquefois ils sont réunis ensemble, d’autrefois ils sont séparés les uns des autres : celui du milieu est la tige de la tarriere, les autres sont les étuis. La tarriere est ferme, solide & dentelée par le bout : « l’espece de cannelure qui paroît la partager en deux est le canal par lequel l’insecte fait descendre ses œufs ». Il fait faire à sa tarriere des demi-tours à droite & à gauche en la pressant contre la substance qu’il veut percer. Abregé de l’histoire des Insectes, tom. III. pag. 142 & suiv. Voyez Insecte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ichneumon »

(1547) Du latin ichneumon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) Du latin ichneumon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἰχνεύμων, de ἰχνεύω, fureter, suivre la piste, de ἴχνος, piste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ichneumon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ichneumon iknjumœn

Citations contenant le mot « ichneumon »

  • Les experts recommandent également la lutte biologique : de minuscules guêpes ichneumon, qui détruisent les oeufs, sont exposées à cette fin. Les guêpes peuvent être achetées sur des cartes en carton et placées dans le garde-manger infesté. Après environ neuf semaines, les mites disparaissent et les guêpes ichneumon mourront d'elles-mêmes. Site-LeVif-FR, Que faire contre les mites alimentaires ? - Santé - LeVif

Traductions du mot « ichneumon »

Langue Traduction
Anglais ichneumon
Espagnol raro
Italien ichneumon
Allemand ichneumon
Chinois 鱼龙
Arabe النمس
Portugais ichneumon
Russe наездник
Japonais ichneumon
Basque mangosta
Corse ichneumon
Source : Google Translate API
Partager