La langue française

Hypostatique

Définitions du mot « hypostatique »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOSTATIQUE, adj.

I. − MÉD. [Correspond à hypostase I B] Qui est provoqué par une hypostase. Pneumonie hypostatique. Cette congestion hypostatique est particulièrement fréquente et grave (Nicolle, Conseil dsNouv. Traité Méd., fasc. 2, 1928, p. 517).
II. − THÉOL. [Correspond à hypostase II B] Qui concerne une personne divine. Vous que l'Évangile nous représente comme pleurant, ébranlé jusque dans votre fondation hypostatique par la mort de cet ami, de ce Lazare qui s'était endormi en votre absence (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 283).
Union hypostatique. ,,Union en une seule hypostase, ou en une seule personne, des deux natures, divine et humaine, dans le Christ`` (Foi t. 1 1968). L'union hypostatique de la divinité et de l'humanité dans l'incarnation (Théol. cath.t. 14, 11938, p. 591).
REM.
Hypostatiquement, adv.,théol. D'une manière hypostatique. Le Christ, devant s'unir hypostatiquement à l'humanité (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 399).
Prononc. et Orth. : [ipostatik], [-ɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1474 théol. Ypostatique union. (Mystère de l'Incarnation et Nativité, éd. par P. le Verdier, Rouen, 1884, t. 1, p. 201); 2. a) 1515 méd. (J. Falco, Commentaires, fo139 ds Sigurs, p. 350); b) 1833 pneumonie hypostatique (Transactions médicales, XI, janv., 110 ds Quem. DDL t. 8). Dér. de hypostase*; suff. -ique* avec infl. pour la forme, du lat. médiév. hypostaticus « qui concerne la substance » (apr. 1300 ds Latham), gr. υ ̔ π ο σ τ α τ ι κ ο ́ ς « id. ». Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Adjectif

hypostatique masculin et féminin identiques

  1. (Théologie) Qui a rapport à l’union du verbe avec la nature humaine.
    • La distinction de la nature, […], et de la personne […] permettait de donner un sens au dogme de l'Incarnation, à l'union hypostatique de deux natures en Jésus-Christ. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
  2. (Médecine) Qui a rapport à l’hypostase.
    • Congestion hypostatique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOSTATIQUE. adj. des deux genres
. T. de Théologie. Qui a rapport à l'union du Verbe avec la nature humaine. Il signifie aussi, en termes de Médecine, Qui a rapport à l'hypostase. Congestion hypostatique.

Littré (1872-1877)

HYPOSTATIQUE (i-po-sta-ti-k') adj.
  • 1 Terme de théologie. Qui a rapport à l'hypostase.

    Union hypostatique, celle des natures divine et humaine dans la personne de Jésus-Christ. Les saints Pères ont déclaré Nestorius hérétique, parce qu'il niait l'union hypostatique du Verbe avec l'humanité sainte et qu'il mettait deux personnes en Jésus-Christ, Pascal, Lett. de Nicole au P. Annat. Comme le Verbe divin est homme par ce genre d'union que les théologiens appellent personnelle ou hypostatique, Bossuet, Var. II, 3.

  • 2 Terme d'alchimie. Le principe hypostatique, la réunion des trois éléments que les alchimistes admettaient.

HISTORIQUE

XVIe s. Les anciens ont nommé ceci union hypostatique, entendans par ce mot que les deux natures ont esté conjoinctes en une personne…, Calvin, Instit. 372. Cette forme de parler fut trouvée et mise en usage pour abolir la resverie de Nestorius, Calvin, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYPOSTATIQUE, adj. (Théolog.) se dit en Théologie en parlant du mystere de l’incarnation.

L’union hypostatique est celle de la nature divine avec la nature humaine dans la personne du Verbe. Voyez Incarnation.

Les Chimistes & particulierement Paracelse entendent par principe hypostatique les trois élémens chimiques, le sel, le soufre & le mercure, qu’ils appellent tria prima. Voyez Principe & Élément.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hypostatique »

Ὑποστατιϰὸς, de ὑπόστασις, hypostase 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Mot dérivé de hypostase avec le suffixe -ique → voir statique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypostatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypostatique ipɔstatik

Citations contenant le mot « hypostatique »

  • Et dans le principe théologique de la Trinité ,la Raison assimilée au Logos héraclitéen ou l’Esprit de Vérité johannique , fait partie d’une trois hypostases unies dans l’identité de l’union hypostatique  AgoraVox, Michel Onfray, Penser l'islam - AgoraVox le média citoyen
  • C’est pourquoi le Christ devient prêtre au moment même de l’incarnation. Dès cet instant, il est médiateur et pontife. Par l’union hypostatique – l’union des deux natures, divine et humaine, dans l’unité de la personne du Verbe – le Fils, la deuxième personne de la Trinité, pénètre et possède l’âme et le corps de Jésus, il les consacre.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, La grandeur du sacerdoce : le sacerdoce de Jésus-Christ - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • En tant qu’attribut divin, l’amour appartient à l’essence-même de Dieu, tandis que la charité provient d’un engendrement, celui du Fils par le Père. Jésus, Fils bien-aimé du Père, est sa charité, Dieu charité dans l’union trinitaire. L’amour est un attribut de Dieu créateur de l’homme et de l’univers, tandis que la charité provient de la relation entre le Père et le Fils, impliquant l’unité des trois personnes de la Trinité. Ce qui semble distinguer en premier lieu l’amour de la charité, c’est la différence entre l’attribut et la relation. L’attribut identifie Dieu lui-même dans la personne du Père, tandis que la relation désigne le « mouvement » entre le Père et le Fils par l’Esprit, la procession des personnes entre elles dans une union hypostatique. De Dieu à l’homme, son image, l’amour et l’intelligence constituent les deux composantes de l’esprit humain, l’esprit étant ce qui différencie l’homme de l’animal par ces deux parties : la première qui est la capacité d’aimer, la seconde qui est la capacité de connaître. Ces deux facultés caractérisent l’esprit, l’une en vue du bien de l’homme, l’autre en vue de la vérité qui est l’adéquation entre la pensée et la réalité, entre ‘ce que je saisis d’elle’ et ‘ce qu’elle est’, ‘ce que je pense’ et ‘ce qui est’. « Le propre du sage est d’ordonner », dit Aristote, repris par saint Thomas d’Aquin, en particulier dans sa Somme théologique, où le docteur angélique reprend, ordonne et complète ce que les théologiens ont laissé à la postérité avant lui, rappelons-le. Aussi est-il nécessaire dans cette réflexion considérant la charité, et donc l’amour, de saisir leurs domaines d’étude. L’amour est étudié en philosophie du vivant à propos de l’esprit. La charité l’est au niveau éthique après les vertus humaines, de la philosophie à la théologie. La charité est l’une des trois vertus théologales, avec la foi et l’espérance. En tant que vertu ou habitus, elle qualifie celui qui la possède en vue de son bien spirituel et du bien commun, donc du bien aux deux niveaux de son appartenance : bien personnel et bien de la communauté humaine. , La lumière de la charité - Réflexions philosophiques - Aller plus loin - Liberté Politique
  • Deux récentes publications nous démontrent que Casterman et Moulinsart ont su faire preuve d’ingéniosité et de talent pour maintenir cet équilibre quasiment hypostatique : la suite du Feuilleton intégral, ainsi qu’une version commentée de Tintin au Congo, un sujet très sensible depuis plusieurs années. , Pour le 90e anniversaire de Tintin, Moulinsart affirme son (...) - ActuaBD
  • C’est là le pas en avant que François d’Assise, par son expérience de vie, a permis de faire à la théologie. Avant lui, on avait insisté presque exclusivement sur les aspects ontologiques de l’incarnation : nature, personne, union hypostatique, communication des idiomes… C’était nécessaire pour contrer l’hérésie mais, une fois le dogme mis en sécurité, on ne pouvait pas rester fermé sur celui-ci, sans dessécher le mystère chrétien et lui faire perdre une grande partie de sa force de contestation à l’égard du péché et de l’injustice du monde. La Croix, “La terre, comme la vie, n’est donnée en propriété à personne, mais en usage à tous”
  • Les Pères de l’Église, en combattant diverses hérésies, formuleront cette divinité de Jésus. Au concile de Nicée (325), convoqué pour mettre fin à la controverse arienne (selon laquelle Jésus Fils de Dieu serait de nature moins divine que le Père), ils affirment que le Christ est de même nature (consubstantiel) que le Père. Au concile d’Éphèse (431), face à l’hérésie nestorienne, ils définissent l’union hypostatique (non séparable) des deux natures, humaine et divine, dans la personne (une seule hypostase) du Christ : Jésus vrai Dieu et vrai homme La Croix, « Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur »
  • Dans la religion chrétienne, le chiffre trois a son importance, en témoigne l’association insécable entre le Père, le Fils et le Saint Esprit. D’où un troisième tome pour notre improbable trio. Ces albums hypostatiques forment un tout que l’on retrouve dans cette intégrale. À savoir que comme dans la religion, on ne pourra détacher le troisième tome de cette Sainte Trinité et qu’il faudra, pour se procurer le tome trois, acheter obligatoirement l’intégrale, principe mercantile efficace qui a déjà fait ses preuves et obligera les adorateurs à revendre les deux premiers tomes pour se payer les trois. God Bless Lili St. CyrUne fois cette opération effectuée, on retrouve nos personnages iconoclastes :  Frère Malachie, empoisonneur notoire et amateurs de décoctions diverses qui ne dépareilleraient pas en skin party, Feargal Mc Gowan, dandy british arborant lunettes noires et gros calibres et au passé trouble, la pin-up torride Sœur Sarah et bien sûr, leurs commanditaires, à savoir Albuquerque, sorte de cardinal de Richelieu aussi bête que machiavélique, et le pape, nain rabougri et hystérique prêt à tout pour conserver le pouvoir, quitte à se foutre ouvertement de la gueule de ses ouailles. On est confronté dans cet album à un gros problème digne d’une intrigue à la Dan Brown. L’Evangile de Judas est réapparu et l’on apprend que ce dernier a L'attaque des lentilles tueusesvendu le Christ par jalousie, ce qui sous-entend une relation contre-nature entre les deux protagonistes, capable de faire vaciller toutes les bases de la Chrétienté. Le commando Torquemada est donc envoyé en Egypte pour mettre la main sur ces fameux écrits, mais devra faire face à une secte dirigée par la Mère de toutes les Sagacités (personnage assez surprenant à la fois le début et la fin de tout), décidée à rétablir la vérité est à crier à la face du monde que Dieu est bi tendance sado-maso et autres élucubrations du même acabit (en plus tout le monde sait depuis Dogma que Dieu c'est Alanis Morissette). Cette secte sera prête à tout pour se débarrasser de notre équipe, et même à empoisonner des lentilles avec du cyanure. On retrouve le ton irrévérencieux des deux premiers tomes avec une L'inquisition c'était le bon tempsprédisposition pour l’humour et la parodie. Les dialogues sont bien sentis, d’une cruauté sans limites et s’enchaînent avec aisance conférant à l’album un rythme endiablé. Seule petite fausse note, mais la qualité du papier est sans doute en cause, le dessin semble moins précis et travaillé que dans les précédents opus. Il n’en reste pas moins que le ton blasphématoire et l’enchaînement des dialogues sont décapants et que le dessin reste tout à fait correct et servant efficacement le propos. Au final, le Commando Torquemada est l’une des bonnes trouvailles de Fluide Glacial de ces dernières années, renouant avec la tradition iconoclaste des débuts sans pour autant faire dans la satire gratuite, et conservant bien sûr un ton humoristique. Ces personnages sans moralité et toujours prêts à sortir un bon mot et des atrocités sur un ton tout à fait naturel distillent un parfum de révolte sur un monde lisse et propre et c’est toujours une bonne chose. krinein.com, Commando Torquemada - Evangiles 1, 2, 3 - Krinein Bande Dessinée

Traductions du mot « hypostatique »

Langue Traduction
Anglais hypostatic
Espagnol hipostático
Italien ipostatica
Allemand hypostatisch
Chinois 实体化的
Arabe أقنومي
Portugais hipostático
Russe гипостатический
Japonais 低血圧
Basque hypostatic
Corse ipostatiche
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypostatique »

Source : synonymes de hypostatique sur lebonsynonyme.fr

Hypostatique

Retour au sommaire ➦

Partager