La langue française

Hypogé, hypogée

Sommaire

  • Définitions du mot hypogé, hypogée
  • Étymologie de « hypogé »
  • Phonétique de « hypogé »
  • Citations contenant le mot « hypogé »
  • Traductions du mot « hypogé »

Définitions du mot « hypogé, hypogée »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOGÉ, -ÉE, adj.

A. − [En parlant d'un organisme animal ou végét.] Qui se développe au-dessous de la surface du sol, dans la terre, dans les grottes ou les eaux souterraines. Synon. endogé (s.v. endo-); anton. épigé.Cotylédon hypogé. Les truffes sont hypogées (Lar. Lang. fr.). La germination du chêne est hypogée (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 15).
B. − [En parlant d'une (partie d'une) construction] Situé en dessous du niveau du sol. La salle (...) est hypogée. On y descend par un escalier fort étroit, et les corps y arrivent en suivant le réseau des couloirs en sous-sol (Duhamel, Maîtres,1937, p. 200).
Prononc. : [ipɔ ʒe]. Étymol. et Hist. 1831 hypogée (Lecoq et Juillet, Dict. de Bot.); 1833 cotylédons hypogés (A. Richard, Nouv. élém. de Bot., p. 402). Empr. au b. lat.hypog(a)eus, gr. υ ̔ π ο ́ γ α ι ο ς « souterrain », composé du gr. υ ̔ π ο ́ « sous » et γ α ι ́ α « terre », opposé à épigé*.

Wiktionnaire

Adjectif

hypogé \i.pɔ.ʒe\

  1. (Botanique) Qui vit ou se développe dans le sous-sol, souterrain.
    • La gousse de l'arachide est hypogée.
    • Pour cette raison, ces champignons sont dits hypogés. — (J. Trappe et al., Pour la science, juin 2010)

Nom commun

hypogée \i.pɔ.ʒe\ masculin

  1. (Archéologie) Construction souterraine où les anciens déposaient leurs morts. Note : Employé également par apposition.
    • L’hypogée de la vallée des Rois.
    • Les hypogées de Syout sont pour la plupart de vastes chambres carrées dont les parois sont chargées d’hiéroglyphes et de représentations qui se rapportent à l’art militaire. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)
    • J’avais vécu jusque-là dans un hypogée, éclairé de lampes fumeuses ; maintenant, le soleil et la lumière allaient m’être montrés. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 96.)
    • Une clarté diffuse plutôt qu’un point lumineux, paraissait emplir une sorte d’hypogée à l’extrémité du couloir. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 161)
    • Je t’aime liberté qui veille dans les hypogées — (Guillaume Apollinaire, Calligrammes, 1918)

Forme d’adjectif

hypogée

  1. Féminin singulier de hypogé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYPOGÉ (i-po-jé, jée) adj.
  • Terme de botanique. Qui reste ou se développe sous terre ; opposé à épigé.

    Cotylédons hypogés, ceux qui restent sous terre lors de la germination.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypogé »

Hypo…, et γῆ, terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien ὑπόγειος, hypogeios (« souterrain »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypogé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypogé ipɔʒe

Citations contenant le mot « hypogé »

  • La truffe, à l'inverse d'une majorité de champignons, est la résultante d'une fructification souterraine. On parle de champignon hypogé. L'autre particularité fondamentale d'une truffe est la relation qu'elle entretient avec un arbre. En effet, la truffe est le fruit du mycélium vivant dans le sol en liaison avec un arbre. ladepeche.fr, Tournon-d'Agenais. France Truffes, au cœur de l'excellence dans le Fumélois - ladepeche.fr
  • La truffe «tuber brumale» est une sorte de champignon comestible de la famille des Tuberaceae dans la classe des ascomycètes. Ce champignon est hypogé et vit en symbiose avec un arbre (chêne, noisetier, pin tilleul..) tout comme son cousin le champignon tuber mélanosporum. Il est donc mycorhisé, ce qui veut dire qu'il a besoin d'un arbre hôte aux racines duquel il s'associe. ladepeche.fr, Prayssas. La truffe «tuber brumale» sur le marché dimanche prochain - ladepeche.fr
  • La truffe est un champignon hypogé. Ce nom veut dire qu’il est souterrain et qu’il vit parfois jusqu’à 30 centimètres sous terre. On la trouve habituellement dans des terrains calcaires, souvent tout près de chênes, de tilleuls, de hêtres ou de noisetiers. Radio-Canada.ca, Les truffes, des trésors qui poussent comme des champignons… même au Canada | Radio-Canada.ca
  • Plus cher que l'an passé. La récolte est excellente cette année, tant d'un point de vue de la qualité que des quantités, après une saison difficile l'année dernière. "Cette saison est très positive parce qu'il y a eu des précipitations en juillet, juillet et août et des orages, qui ont pu donner un bon apport d'eau. Et la truffe, comme on le sait, est un champignon hypogé, et a donc besoin d'une saison de ce type", a souligné Antonio Degiacomi. "L'année dernière, en raison de la sécheresse qui avait conduit à une faible récolte, on était arrivé à 600-700 euros les 100 grammes". Europe 1, Italie : une truffe blanche d'Alba vendue 85.000 euros
  • La truffe du Périgord est une espèce de champignons comestibles de la famille des Tuberaceae dans la classe des ascomycètes. Ce champignon est hypogé et vit en symbiose avec un arbre (chêne, noisetier, pin, tilleul, charme italien etc.). Il est donc mycorhize ce qui veut dire qu’il a besoin d’un arbre hôte et saprophyte, car il se nourrit des matières organiques des végétaux en décomposition. , Edition Vesoul Haute-Saône | Une truffe du Périgord récoltée en Haute-Comté
  • Sitôt la porte du cellier poussée, le parfum puissant mêlant des arômes de sous-bois et de cèpe, si caractéristique de ce champignon hypogé, assaille les visiteurs. Derrière les étals, sept vendeurs de la région Grand Est présentent le précieux diamant et délivrent bien volontiers quelques conseils de préparation pour l’apprécier. Journal L'Est Éclair abonné, Gastronomie : la truffe d’automne, ce diamant d’exception
  • Regardons le plus cher d’entre eux, la truffe et son arbre préféré, le chêne vert. Enfin attention, le petit champignon hypogé, qui naît dans le sous-sol, est parfois infidèle, il s’amourache alors du noisetier. Vous voyez, même les champignons choisissent leur mariage. Et désormais, on peut planter un plant mycorhizé, c’est à dire ensemencé avec de la truffe, en cas de succès, vous mangerez vos truffes… en février 2025, il est temps de planter ! , 7 choses à savoir sur les CHAMPIGNONS
  • Geopora sumneriana développe un carpophore sphérique de de 2 à 6 cm à moitié enterré, semi-hypogé. L’épiderme est brun recouvert de longs poils denses. La partie supérieure, au-dessus de la terre, se divise en étoile, s’étalant de 5 à 7 cm, plus rarement 10 cm. l’apothécie s’ouvre sur un hyménium lisse, crème à légèrement gris, parfois un peu ocre. L’hyménium produit les spores du champignon. La chair du géopore des cèdres est assez épaisse, mais fragile, cassante. Elle ne sent pas grand-chose, si ce n’est une légère odeur terreuse. auJardin.info, Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana

Traductions du mot « hypogé »

Langue Traduction
Anglais hypoge
Espagnol hipoge
Italien hypoge
Allemand hypoge
Chinois 假冒
Arabe هيوج
Portugais hipogeu
Russe hypoge
Japonais ハイポ
Basque hypoge
Corse ipoge
Source : Google Translate API
Partager