La langue française

Hymnode

Sommaire

  • Définitions du mot hymnode
  • Étymologie de « hymnode »
  • Phonétique de « hymnode »
  • Traductions du mot « hymnode »
  • Synonymes de « hymnode »

Définitions du mot « hymnode »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYMNODE, subst.

ANTIQ. Celui, celle qui chantait des hymnes dans les cérémonies religieuses. Les litanies et les hymnes étaient entonnées et chantées, au bruit des sistres, des flûtes et des trompettes, par un psalmiste ou préchantre qui, dans l'ordre des prêtres, remplissait les fonctions d'hymnode (Nerval, Filles feu, Isis, 1854, p. 652).
Prononc. et Orth. : [imnɔd]. Att. ds Ac. 1762 : hymnodes. Étymol. et Hist. 1765 (Encyclop. t. 8). Empr. au gr. υ ̔ μ ν ω δ ο ́ ς « qui chante un hymne ou des hymnes », composé de υ ́ μ ν ο ς « hymne » (v. ce mot) et de ω ̓ δ ο ́ ς « chanteur ».

Wiktionnaire

Nom commun

hymnode \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Celui, celle qui chantait des hymnes dans les solennités religieuses.
    • Les hymnodes pouvaient être des jeunes filles, des chœurs ou des prêtres, et être accompagnés d'instruments de musique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYMNODE (i-mno-d') s. m.
  • Terme d'antiquité. Celui, celle qui chantait des hymnes dans les solennités religieuses.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYMNODE, s. m. (Hist. anc.) chanteur d’hymne. C’est ainsi que les Grecs ont appellé ceux qui chantoient les hymnes, comme ils ont nommé hymnographes ceux qui les composoient. Voyez Hymnographe.

Les chanteurs d’hymnes ne furent pas toûjours, & dans toutes les occasions, de même sexe & de même rang. Tantôt c’étoient des filles seulement, comme dans les fêtes de Pallas ; tantôt des chœurs composés de jeunes filles & de jeunes garçons, comme dans les fêtes d’Apollon ; quelquefois comme à Delphes & à Délos, c’étoit le poëte lui-même, ou les prêtres avec leur famille entiere ; dans les veillées, c’étoient les prêtres seuls ; mais au lieu que dans les solemnités, on se servoit communément de la cythare, ici les prêtres unissoient leurs voix au son des flûtes. De-là vient qu’Arnobe dit quelque part, des hymnes chantés dans les veillées, qu’ils sont, si je puis m’expliquer de la sorte, l’exercice matinal des dieux, exercitationes deorum matutinas collatas ad tibiam. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hymnode »

Du grec ancien ὑμνῳδός, humnoidos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ὑμνῳδὸς, de ὕμνος, hymne, et ὠδὴ, chant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hymnode »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hymnode imnɔd

Traductions du mot « hymnode »

Langue Traduction
Anglais hymnode
Espagnol himnodo
Italien hymnode
Allemand hymnode
Chinois 超级节点
Arabe ترنيمة
Portugais hinodo
Russe hymnode
Japonais ヒモノード
Basque hymnode
Corse innu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hymnode »

Source : synonymes de hymnode sur lebonsynonyme.fr
Partager