La langue française

Hylémorphisme

Sommaire

  • Définitions du mot hylémorphisme
  • Étymologie de « hylémorphisme »
  • Phonétique de « hylémorphisme »
  • Citations contenant le mot « hylémorphisme »
  • Traductions du mot « hylémorphisme »

Définitions du mot hylémorphisme

Trésor de la Langue Française informatisé

HYLÉMORPHISME, subst. masc.

MÉTAPHYS. Doctrine d'Aristote et des scolastiques selon laquelle l'être est constitué, dans sa nature, de deux principes complémentaires, la matière et la forme. Avicebron, qui admet comme Avicenne l'universalité de l'hylémorphisme et par suite met de la matière dans les intelligences qui meuvent les sphères (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1217).Il y a dans le matérialisme historique une vérité mal formulée qu'une philosophie qui appliquerait au mouvement de l'histoire les principes de l'hylémorphisme pourrait sauver (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 92).Théorie spiritualiste directement inspirée de l'hylémorphisme aristotélicien (Hist. sc.,1957, p. 1680).
REM. 1.
Hylémorphique, adj.Qui relève de l'hylémorphisme. Hypothèse hylémorphique. L'âme est composée d'une forme et d'une matière incorporelle. Bien qu'il refuse d'admettre cette composition hylémorphique de l'âme, Albert le Grand maintient que sa vraie définition est celle qu'Avicenne en a donnée (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 186).Elle [l'Église] ne dit pas surtout qu'il y a, dans tous les sacrements et pour chacun d'eux, équivalence parfaite entre « forme et matière » et « substance ». La conception hylémorphique ne doit pas être appliquée aux sacrements avec cette rigueur métaphysique (Théol. cath.t. 14, 11939, p. 575).
2.
Hylémorphiste, adj.,hapax. Qui ressortit à l'hylémorphisme. Le vocabulaire hylémorphiste (Maritain, Human. intégr.,1936p. 99).
Prononc. : [ilemɔ ʀfism̥]. Étymol. et Hist. 1904 (D. Nys, L'hylémorphisme dans le monde inorganique ds Revue néo-scolastique, t. 11, p. 35). Composé du gr. υ ̔ λ η (v. hylé), de μ ο ρ φ η ́ « forme » et du suff. -isme*. Bbg. Quem. DDL t. 10.

Wiktionnaire

Nom commun

hylémorphisme \i.le.mɔʁ.fism\ masculin

  1. (Philosophie) Philosophie aristotélicienne qui considère que tout être, — objet ou individu —, est composé de manière indissociable d’une matière et d’une forme.
    • Pour se soustraire à cette disgrâce suprême qui consisterait à choir dans le polythéisme, il faut, ou bien recourir à l’expédient des Augustiniens de Duns Scot et de Suarez : soutenir l’hylémorphisme des Anges et des âmes désincarnées, et se mettre en contradiction avec la lettre des Écritures ; ou bien… — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hylémorphisme »

(Siècle à préciser) Composé de hylé (« matière ») et -morphisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hylémorphisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hylémorphisme ilemɔrfism

Citations contenant le mot « hylémorphisme »

  • En valorisant le rite essentiel, la théologie classique des sacrements qui prend ses repères dans l’hylémorphisme médiéval, avec la trilogie matière, forme, et intention du ministre, comporte le risque de survaloriser un moment et plus exactement celui où, pour reprendre la formule augustinienne, « la parole se joint à l’élément » pour que le sacrement soit « fait » (2). Il suffit de rappeler ici l’importance accordée aux formules sacramentelles et notamment aux verba Christi dans la messe, pour mesurer la force de ces représentations. Dans une telle approche, l’instant sacramentel est en quelque sorte enrobé par un déploiement cérémoniel. Ainsi la célébration du mariage est réduite à l’échange des consentements, tandis que le baptême n’est compris qu’à partir du geste de l’eau avec la formule sacramentelle. La Croix, Corref – Frère Prétot et sœur Mariolle : “La liturgie comme conversation, dialogue, entretien”
  • Selon Gilles Deleuze - qui a lui aussi parlé d'un animal parasite dans son abécédaire : le tique - il y a deux sortes de philosophes : ceux qui enseignent des doctrines et ceux qui inventent des concepts, les commentateurs et les inventeurs : Platon et les "Idées", Aristote et l'hylémorphisme, les Epicuriens et l'ataraxie, Descartes et le "cogito", Kant et les "noumènes", Nietzsche et le "gai savoir"... Michel Serres, sont des "inventeurs". AgoraVox, Michel Serres, Le Parasite - AgoraVox le média citoyen
  • "Complexe" est le contraire de "simple". L'esprit est simple, il est pur esprit, alors que la matière est complexe parce qu'elle n'existe pas à l'état pur, elle revêt une forme, elle dépend pour exister en tant que matière d'autre chose que d'elle-même, de la forme. Tout objet matériel est un composé de matière et de forme. Il n'y a pas de matière à l'état pur. Hegel reprend ici la conception aristotélicienne de l'hylémorphisme". AgoraVox, Hegel et le sens de l'Histoire - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « hylémorphisme »

Langue Traduction
Anglais hylemorphism
Espagnol hilemorfismo
Italien ilemorfismo
Allemand hylemorphismus
Chinois 多态
Arabe التشكل
Portugais hilemorfismo
Russe hylemorphism
Japonais ハイモルフィズム
Basque hylemorphism
Corse hylemorphism
Source : Google Translate API
Partager