La langue française

Holiste

Définitions du mot « holiste »

Wiktionnaire

Adjectif

holiste \ɔ.list\ masculin et féminin identiques

  1. Holistique.
    • S'il est moins original, le holisme français est aussi moins néfaste. Tout en étant largement conservateur, il ne fait pratiquement pas montre de cet esprit d'exclusion et de racisme qui transparaît chez de nombreux penseurs holistes allemands. — (L'homéopathie une pratique à histoires : Un temps fort : La crise des années trente, La Recherche, n°310, juin 1998, p.70)

Nom commun

holiste \ɔ.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui professe l'holisme.
    • Certains holistes, comme Leriche, deviendront pétainistes et exerceront des responsabilités sous le régime de Vichy. Mais, en mettant de côté le cas d'Alexis Carrel, les grandes figures du holisme sortiront intactes de la période de Vichy et de l'Occupation. — (L'homéopathie une pratique à histoires : Un temps fort : La crise des années trente, La Recherche, n°310, juin 1998, p.70)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « holiste »

(XXe siècle) De l’anglais holist ; voir holisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « holiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
holiste ɔlist

Citations contenant le mot « holiste »

  • L'idéal républicain a connu récemment, en France, un curieux destin. Il a supplanté l'idéal socialiste dans les dernières décennies du XXe siècle, quand les intellectuels ont compris que leurs sympathies marxistes étaient désormais obsolètes. La République est alors redevenue une icône. Elle est aujourd'hui l'idéal français, partagé par tous les courants et partis. Pourtant, la République pour être sacrée n'en est pas pour autant intangible. Elle évolue avec le temps, comme toute chose humaine. La récupération de l'idéal républicain par nos socialistes désillusionnés, dans les années quatre-vingt, les a incités à récupérer une forme figée de la République, et pour ainsi dire une forme morte (c'est qu'ils avaient l'habitude des formes utopiques et figées) : il s'agissait de la République du XIXe, celle du “souvenir de Rome”. J'entends par là une République faite pour une société holiste, une République communautaire, dans laquelle tout le monde pense de la même façon et agit pareillement, dans la naphtaline de la IIIe République : le lundi matin à 9 heures, tous les écoliers de France ouvrent leur livre officiel de géographie à la même page. Valeurs actuelles, Liberté scolaire : le moment est venu | Valeurs actuelles
  • Dans la littérature des sociologues et des politistes, on se réfère communément aux analyses de Dumont en mentionnant sa grande distinction des deux types de société : holisme et individualisme. Mais le sens de cette distinction n’est pas toujours bien saisi, comme on peut le voir par exemple lorsque des lecteurs croient pouvoir détecter dans sa pensée un parti pris anti-moderne. Certains critiques ont même suggéré que le seul fait de mettre en avant cette opposition trahissait une vague nostalgie pour les anciennes formes hiérarchiques de la vie sociale. Ils n’ont pas vu que Dumont ne faisait ici que reprendre à nouveaux frais, avec cette opposition des deux types d’idéologie sociale, la grande polarité constitutive de la discipline sociologique : statut et contrat (Henry Maine), communauté et société (Tönnies), solidarité mécanique et solidarité organique (Durkheim), etc. À cet égard, l’originalité de la version qu’en donne Dumont est de mettre l’accent sur la révolution des valeurs qui fait passer du type traditionnel au type moderne. En réalité, les lecteurs qui protestent contre l’idée même d’une sociologie holiste sont en désaccord avec Dumont sur ce qui est au principe même de toute son entreprise théorique : pour être compréhensive, la sociologie doit saisir la vie sociale à partir des idées que s’en font les acteurs ; mais pour être une sociologie, il faut qu’elle puisse saisir ces idées comme des idées sociales, ce qui échappe forcément à ces acteurs s’ils sont, comme nous, les citoyens d’une société dont l’idéologie est individualiste. Des idées sociales, c’est-à-dire des idées qu’il faut saisir globalement en les rapportant à une société particulière. Mais comment le sociologue pourrait-il, par un simple retour critique sur lui-même, saisir globalement les idées qu’il doit rapporter à sa propre culture, celle de la société particulière dans laquelle son esprit s’est formé ? Il lui faudrait pour cela cesser de prendre le milieu social qui l’entoure pour allant de soi et l’appréhender dans ce qui le rend particulier. Or, à cet égard, une démarche critique purement réflexive risque fort de n’aboutir qu’à confirmer l’enquêteur dans son sociocentrisme spontané. Et c’est pourquoi la sociologie compréhensive doit être comparative, doit mettre nos idées en rapport avec d’autres idées, celles des gens qui ont développé d’autres civilisations que nous. Toute lecture de Dumont doit partir de ce que lui même a appelé dans les Essais sur l’individualisme le « principe comparatif ». , Louis Dumont : comment penser le politique ? - La Vie des idées
  • Pour les écoféministes, il n’y a donc pas, d’un côté, les êtres humains et, de l’autre côté, la terre et les écosystèmes. Tous les écosystèmes de la planète sont reliés à ce tout vivant que nous appelons la Terre. Autrement dit, tous les êtres vivants sont interconnectés et interdépendants et nous faisons partie d’un même écosystème global. L’interrelation devient dès lors la base essentielle de l’écologie comme une façon de pensée le monde dans sa complexité et sa totalité, comme une éthique de la relation. Le symbole de Gaia, cette déesse grecque de la terre, sert alors à nommer notre univers comme un organisme unifié, un tout vivant, en remettant en cause la vision occidentale, dualiste, séparant les humains et la nature, l’esprit et le corps, la raison et l’émotion, les faits et les valeurs, etc. Gaia est vue ici comme une divinité immanente. C’est dans cette vision holiste (du grec holos, totalité) que s’enracine la spiritualité écoféministe, ou plutôt les spiritualités écoféministes, car il existe plusieurs courants féministes et écoféministes. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Féminisme, Écoféminisme et Spiritualité - Droits humains - Infos La Réunion

Traductions du mot « holiste »

Langue Traduction
Anglais holistic
Espagnol holístico
Italien olistica
Allemand ganzheitlich
Chinois 整体的
Arabe كلي
Portugais holística
Russe целостный
Japonais ホリスティック
Basque holistiko
Corse olistica
Source : Google Translate API

Synonymes de « holiste »

Source : synonymes de holiste sur lebonsynonyme.fr

Holiste

Retour au sommaire ➦

Partager