La langue française

Hiérophanie

Définitions du mot « hiérophanie »

Trésor de la Langue Française informatisé

hiérophanie , subst. fém.« Manifestation du sacré, révélation d'une modalité du sacré ». Le christianisme (...) établit une visée de Dieu sur une sélection de faits ou d'objets « révélateurs de Dieu », selon le processus de toutes les hiérophanies connues dans l'histoire (Philos., Relig., 1957, p. 38-10).L'alchimiste prolongeait encore le comportement de l'homme archaïque, pour lequel la nature était une source de hiérophanies et le travail un rituel (Caron, Hutin, Alchimistes,1959, p. 106)

Wiktionnaire

Nom commun

hiérophanie \je.ʁɔ.fa.ni\ féminin

  1. Manifestation du sacré telle que peut la vivre l’être humain. → voir théophanie
    • Dans l’étendue homogène et infinie, où aucun point de repère n’est possible, dans laquelle aucune orientation ne peut s’effectuer, la hiérophanie révèle un « point fixe » absolu, un « centre ». — (Mircea Eliade, Le Sacré et le profane)
    • À l’origine de toute tradition religieuse se trouve, selon Mircea Eliade, un événement fondateur ou hiérophanie. La capacité d’une religion à évoluer reposera donc sur la manière plus ou moins souple dont cette hiérophanie est transmise par la tradition. — (Gérard Donnadieu, De l'évolution dans les religions [1])
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hiérophanie »

Créé en 1949 par Mircea Eliade dans son Traité d'histoire des religions à partir du mot hiérophante (du grec ἱερός, hierós (« sacré ») et phanios, « qui apparaît »). L'usage de ce mot apparaît précédemment dans d'autres écrits notamment le Journal intime d'Henri-Frédéric Amiel le 11 juin 1857[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hiérophanie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hiérophanie ierɔfani

Citations contenant le mot « hiérophanie »

  • En faisant de la tempura un signe, Barthes ne prônait-il pas une certaine théologie sémiologique de la nourriture ? Pour lui tout est langage mais ça va plus loin : il parle d’un signe vide comme une forme de hiérophanie où le sacré se montre sans le sacré mais en tout cas il y a une sorte de révélation du signe comme tel par la nourriture.      Quand on parle de signe vide on pense à une sorte d’Eucharistie, quelque chose qui se transmet, élaboré, sophistiqué, qui se transmet par la nourriture. C’est là qu’est le paradoxe chez Barthes, à la fois il oppose de manière très radicale Orient et Occident, nourriture européenne et nourriture japonaise et en même temps ce qu’il met en évidence c’est qu’au Japon et notamment dans les objets les plus humbles comme la tempura, il y a une forme de hiérophanie, de moment où le signe se révèle comme signe, une mutation de la matière en langage s’opère.                             Eric Marty France Culture, Roland Barthes, l’empire des signes - Ép. 2/4 - Philosophies du Japon
  • Un album merveilleux proposé par des passionnés de musique, et de Miles Davis, mais qui n’a rien d’une hiérophanie. L’homme y est certes loué, décrit comme un génie de la musique et un gentleman, mais présenté également avec ses doutes, ses ratés, ses travers. Le Quotidien, [Bande dessinée] Miles et Juliette, un mariage parfait entre image, texte et musique | Le Quotidien

Vidéos relatives au mot « hiérophanie »

Traductions du mot « hiérophanie »

Langue Traduction
Anglais hierophany
Espagnol hierofanía
Italien ierofania
Allemand hierophanie
Chinois 层次性
Arabe الهيروفاني
Portugais hierofania
Russe иерофания
Japonais ヒエロファニー
Basque hierophany
Corse hierofania
Source : Google Translate API

Synonymes de « hiérophanie »

Source : synonymes de hiérophanie sur lebonsynonyme.fr

Hiérophanie

Retour au sommaire ➦

Partager