La langue française

Hétéronomie

Définitions du mot « hétéronomie »

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉTÉRONOMIE, subst. fém.

PHILOS., MOR. Fait d'être influencé par des facteurs extérieurs, d'être soumis à des lois ou des règles dépendant d'une entité extérieure. Anton. autonomie.Si elle [la liberté] prétend se garder toute en elle-même et se complaire en sa puissance, cette seule prétention commence à la dénaturer et à la pervertir; en sorte que l'hétéronomie morale est le complément nécessaire de l'autonomie de la volonté (Blondel, Action,1893, p. 135).Cette transcendance greffée au plus intime de la personne conjugue enfin la tendance à l'autonomie et la tendance à l'hétéronomie dans une lutte créatrice (Mounier, Traité caract.,1946, p. 684).
Prononc. : [eteʀ ɔnɔmi]. Étymol. et Hist. 1867 (Littré). Composé des élém. hétéro-* et -nomie (suff. -nome* et -ie*); cf. angl. heteronomy dès 1798 ds NED Suppl.2Fréq. abs. littér. : 18.

Wiktionnaire

Nom commun

hétéronomie \e.te.ʁɔ.nɔ.mi\ féminin

  1. Fait de dépendre de lois ou de règles extérieures.
    • Le contraire de l’autonomie qui isole, c’est l’hétéronomie qui reconnaît avoir besoin de l’autre, de la richesse de sa différence. — (André Colombel, agriculture-de-conservation.com, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HÉTÉRONOMIE (é-té-ro-no-mie) s. f.
  • Terme de philosophie. Nom donné par Kant aux lois que nous recevons de la nature, à la violence qu'exercent sur nous nos passions et nos besoins ; par opposition à autonomie.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HÉTÉRONOMIE. Ajoutez :

Il se dit encore, par opposition à autonomie, de la puissance qu'exerce sur l'esprit une autorité autre que sa nature elle-même. Le principe de l'hétéronomie doit-il être l'Église, comme le veulent les protestants ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hétéronomie »

Mot dérivé de hétéronome avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hétéro…, et νόμος, loi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hétéronomie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hétéronomie eterɔ̃ɔmi

Citations contenant le mot « hétéronomie »

  • Comment chacun peut-il choisir la loi qui lui convient? Et comment peut-on devenir son propre législateur? s’interroge le juriste, Alain Supiot. Comment une société privée d’hétéronomie est-elle vouée à la guerre civile? France Culture, Le recul de l’hétéronomie (suite) - Ép. 2/9 - Les figures de l'allégeance
  • Le gouvernement par les lois est-il en train de se retirer? Comment se manifestent le renversement de la hiérarchie du public & du privé, le recul de l’hétéronomie, l’effacement du sytème basé sur des lois reçues de l'extérieur et le retour de nouvelles formes d’allégeance? s’interroge Alain Supiot. France Culture, Le recul de l’hétéronomie - Ép. 1/9 - Les figures de l'allégeance
  • Ensuite, il y a une sorte d’incapacité de la pensée à s’élever pour atteindre un statut d’universalité. La conflictualité de la société ivoirienne avec ses différentes crises et l’affrontement de ses contradictions sont internes à son histoire et propres à celle-ci. Les généralisations que nous en tirons sont possibles que dans la mesure où il est prouvé par l’expérience ou l’observation, que ces réalités possèdent une portée universelle. Que cette expérience particulière est transposable et exportable à d’autres sociétés dans d’autres contextes civilisationnels. Comment définir ces tentatives ou ces aspirations ou encore cette volonté d’universalisation de la part de nos « intellectuels militants » ou « plumitifs » (Sembène Ousmane). Toute définition suppose une interrogation préalable sur les critères qui la permettent. Ethnocentrisme ? Théorisation de l’illusion déformatrice ? Si la réponse est négative, en ce sens que dans l’homme ou dans une société donnée, l’on retrouve l’entière humanité ( Alain et avant lui Montaigne), la démarche doit être mieux structurée en utilisant des matériaux fiables, sans dénaturer la réalité objective ou laisser interférer avec elle. Nos appartenances et convictions personnelles. C’est au prix de cet effort intellectuel que l’on peut prétendre à des vérités universelles. De nombreux intellectuels ont tenté de saisir l’esprit de l’Ivoirien d’une manière synthétique. Ils ont caractérisé, non sans raison, cette démarche comme étant une entreprise sociale de libération de la pensée par rapport aux diverses pressions historiques, imagologiques, socio-culturelles et politiques qui la maintiennent dans un état d’hétéronomie et de sclérose. Il est temps de la sortir de la tutelle politique, de cette prison morale de la dichotomie manichéenne où tout est noir ou blanc, de ce confort illusoire de la certitude et de l’esprit de la facilité (catéchisme politique, populisme, militantisme, clichés et raccourcis réducteurs et déformateurs). Connectionivoirienne.net, Le processus d'émergence des possibilités de la liberté de pensée en Côte-d’Ivoire - Connectionivoirienne.net
  • Qui ne voit en effet que peu à peu réapparaît une nouvelle hétéronomie. Nous devenons dépendants, comme jamais, de petits politiciens avides de pouvoir et d’une énorme administration publique contrôlant chacun de nos gestes. Contrepoints, Convention citoyenne : vers le totalitarisme écologiste ? | Contrepoints
  • L’hétéronomie des médias d’information a deux ensembles de causes [2] : d’une part la privatisation (avec la financiarisation, la concentration et la dépendance à la publicité) ; d’autre part les structures de la personnalité journalistique (ethos professionnel, dispositions profondes). Acrimed | Action Critique Médias, Démocratiser les grands médias - Acrimed | Action Critique Médias
  • Par ailleurs, Gorz est un observateur perspicace et anticipateur des évolutions à l’œuvre du capitalisme. Or, la nature du travail productif a évolué principalement par une division du travail accrue. Gorz cherche donc à adapter sa compréhension de ces évolutions à partir d’outils intellectuels rénovés. Il n’est donc plus possible, selon lui, d’imaginer que la puissance productive du collectif de travailleurs puisse devenir un instrument adapté de libération pour la société dans son ensemble. Le travail social productif est ainsi devenu la sphère de l’hétéronomie. C’est-à-dire pour lui « l’ensemble des activités que les individus ont à accomplir comme des fonctions coordonnées de l’extérieur par une organisation préétablie ». Mieux vaut, dans ces conditions, chercher à ce que ce travail sur lequel les travailleurs ont de moins en moins de prise en termes d’organisation, de coopération (voire d’autogestion) devienne le plus efficace possible en sorte de faire porter la lutte pour l’émancipation sur le front de la réduction du temps de travail puisque les gains de productivité pourront le permettre. Ainsi, les individus pourront espérer obtenir un épanouissement en dehors du travail et y développer des activités autonomes, c’est-à-dire pour Gorz, des activités qui sont à elles-mêmes leur propre fin. L’autre aspect qui poussera Gorz à évoluer dans ses conceptions concerne la dynamique de l’emploi. Il fait en effet le constat que les gains de productivité obtenus par la division du travail et le progrès technique sont tels que l’emploi est condamné à se rétrécir toujours plus. Au point que Gorz affirme dans Les Métamorphoses du travail que « l’économie n’a plus besoin (et aura de moins en moins besoin) du travail de tous et de toutes » [5]. « La société de travail est caduque, ajoute-t-il : le travail ne peut plus servir de fondement à l’intégration sociale ». D’où le sous-titre de ce livre : « quête du sens ». Une société qui fait tout pour économiser du travail ne peut donc pas, en même temps glorifier le travail comme la source de l’identité et l’épanouissement personnels. Les politiques publiques qui se donnent comme finalité de créer de l’emploi sont donc vouées à l’échec, et même plus : elles sont un leurre. Pour lui, au contraire, une politique lucide devrait consister à mettre en œuvre des « formules de redistribution du travail qui en réduisent la durée pour tout le monde, sans pour autant le déqualifier ni le parcelliser » [6]. Cependant, plusieurs auteurs ont critiqué les raisonnements économiques de Gorz et contesté, statistiques à l’appui, ses thèses selon lesquelles la réduction de l’emploi serait inéluctable [7]. Plus précisément, ils lui reprochaient une généralisation excessive du phénomène, tout en reconnaissant qu’elles étaient loin d’être infondées dès lors que l’on se donne la peine de prendre du recul. On doit ajouter que ces critiques adressées à André Gorz étaient antérieures à la « crise » économique et financière survenue avec la faillite de la banque Lehmann Brothers au cours de l’automne 2008. Depuis, non seulement les évolutions de l’emploi (hausse vertigineuse du chômage, précarisation accrue, détérioration de la qualité de l’emploi) mais également l’inefficacité grandissante des politiques de l’emploi n’ont fait que renforcer les thèses gorziennes en leur donnant une pertinence plus aigüe encore. , André Gorz, penseur de l’émancipation - La Vie des idées

Traductions du mot « hétéronomie »

Langue Traduction
Anglais heteronomy
Espagnol heteronomía
Italien eteronomia
Allemand heteronomie
Chinois 异质性
Arabe التغاير
Portugais heteronomia
Russe гетерономия
Japonais 他律
Basque heteronomia
Corse heteronomia
Source : Google Translate API

Hétéronomie

Retour au sommaire ➦

Partager