La langue française

Grammaticalité

Définitions du mot « grammaticalité »

Trésor de la Langue Française informatisé

Grammaticalité, subst. fém.,néol. Caractère d'un énoncé qui est conforme aux règles de la grammaire d'usage. Gramm. générative. Caractère d'un énoncé correctement formé d'après les règles de production d'une grammaire donnée. Si l'on distingue les traits syntaxiques et les traits sémantiques, on fait ainsi la différence entre les degrés de grammaticalité et les degrés d'acceptabilité (Dubois, Gramm. générative et transformationnelle ds Langue française, no1, 1969, p. 56).La notion de grammaticalité n'a donc aucun rapport avec un jugement de valeur (Lang.1973, p. 176).

Wiktionnaire

Nom commun

grammaticalité \ɡʁa.ma.ti.ka.li.te\ féminin

  1. (Linguistique) Qualité de ce qui respecte les règles de production d’un énoncé propres à une langue donnée. La grammaticalité est jugée seulement par la construction tandis que l’acceptabilité est jugée aussi par le sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « grammaticalité »

Calque de l’anglais grammaticality. → voir grammatical et -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grammaticalité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grammaticalité gramatikalite

Citations contenant le mot « grammaticalité »

  • On le voit, certains jugements de grammaticalité ne sont pas dissociables d’appréciations d’une tout autre nature. Il est des usages qui déclassent, socialement parlant, et privent l’usager de cette « distinction » qui est l’apanage des élites en matière de langage. Par contre est du nombre, comme aller au coiffeur ou si j’aurais su . Souvent, il s’agit de jugements à l’emporte-pièce émanant d’une personnalité « qui compte », mais qui méconnaît tant la logique grammaticale que la diversité des usages de la langue française. Le Soir Plus, Par contre, malgré Voltaire… - Le Soir Plus
  • Cette première tentative s’avère nécessaire. Certains auteurs ont eu le courage d’écrire en une langue orale dont la grammaticalité et les mouvements sémantiques n’ont jamais été enseignés comme l’est le français. Il faut les féliciter pour cet exercice combien louable, surtout que certaines traductions en français sont aléatoires car difficile de trouver l’équivalence psycholinguistique du poème. La traduction de la réalité congolaise en réalité française passerait sans pour autant trahir la poétique initiale de la langue du terroir. Comme on le dit souvent « qui embrasse trop, mal étreint » ; il serait souhaitable pour la suite de ce travail, combien important pour notre dimension culturelle, de se concentrer sur nos deux langues nationales : le lingala et le munukutuba pour toucher un grand nombre de Congolais. N’en déplaise  à certains auteurs qui peuvent penser que nos vernaculaires tels le Lari, le Koyo, le Vili, le Bembé… sont moins importants que le lingala et le munukutuba. Ce n’est qu’une réalité linguistique que nous a imposée à dessein le politique en les programmant dans nos médias nationaux tels la radio et la télévision. Pagesafrik.info, ACTUALITE LITTERAIRE. ANTHOLOGIE : Dis à la nuit qu’elle cache son visage (1) ou l’autre versant de la poésie en langues congolaises.
  • Chez Artaud, l’expression «langage articulé» figure dans la plupart des condamnations de la langue et elle se trouve souvent liée à une critique de la «psychologie» : elle désigne les deux faces du logos et la double perversion inscrite dans son essence. De la «parole» il est dit qu’elle «ne sert jamais qu’à exprimer des conflits psychologiques particuliers à l’homme. Ces conflits ont pour propriété (malédiction ?) d’être toujours justiciables de la parole articulée» (TD 85). Et, de la psychologie, il est dit qu’elle a pour principal défaut de s’acharner à réduire «l’inconnu au connu» (TD 95). La psychologie et le langage des mots, parce qu’ils sont discursifs et explicatifs, peuvent se réduire à leur grammaticalité et ne font que réduire l’inconnu, c’est-à-dire, je le répète, l’articuler sur le connu ; et la psychologie, articulée dans l’articulation des mots, est elle-même, directement, un logos articulé. La Règle du Jeu, Bernard-Henri Lévy, Nietzsche, Artaud, 1969. - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • On notera en passant que la grammaticalité des exemples (6), (8) et (10) ou l’agrammaticalité des exemples (7), (9) et (11) dépend de l’application ou de la violation d’une puissante règle syntaxique du créole qui exige que le complément suive immédiatement le verbe dont il est l’objet. , Haïti : Déménagement linguistique
  • APPOSITION. D’abord, cet article comporte une mise en apposition détachée. On appelle apposition un segment placé le plus souvent après un syntagme (le support) et qui apporte une précision sur son référent. Ce segment constitue une prédication supplémentaire, seconde, par rapport à la proposition dans laquelle elle figure. L’apposition est détachée à l’écrit par des virgules. Le segment apposé est supprimable sans que soit altérée la grammaticalité de la phrase. Ainsi donc le segment « après avoir recueilli l’avis du président de l’assemblé nationale et du conseil constitutionnel » est mis en apposition. Ce qui veut dire que nous pouvons la supprimer de la proposition sans altérer le sens de l’article 51. Ce qui donne : « Le Président peut soumettre tout projet de loi constitutionnelle au peuple ». Sans parler de Droit, ni d’avis, encore moins de décision, sachant de ce qui précède que le Droit n’échappe pas à la langue, nous voyons donc ici que dans l’esprit du constituant tel qu’il a rédigé cet article, il n’y a rien qui peut empêcher le Président de la République du Sénégal de soumettre un projet de loi constitutionnel, fusse-t-il la réduction de son mandat en cours, au peuple. A l’évidence donc et si on s’en réfère à votre réflexion, cet article bat en brèche tout votre raisonnement. Conclusion : le constituant n’a pas lié le Président de la République à la décision du conseil constitutionnel. Xalima.com, Grain de Sel : Pierre Hamet BA répond à Ismaïla Madior FALL - Xalima.com

Traductions du mot « grammaticalité »

Langue Traduction
Anglais grammaticality
Espagnol gramaticalidad
Italien grammaticalità
Allemand grammatikalität
Chinois 语法性
Arabe القواعد
Portugais gramaticalidade
Russe грамматичности
Japonais 文法
Basque gramatikaltasun
Corse grammaticalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « grammaticalité »

Source : synonymes de grammaticalité sur lebonsynonyme.fr

Grammaticalité

Retour au sommaire ➦

Partager