La langue française

Graal

Définitions du mot « graal »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRAAL, subst. masc.

A. −
1. Coupe creuse ou vase qui aurait servi lors de la Cène et où Joseph d'Arimathie aurait recueilli le sang issu de la blessure infligée par Longin au Christ en croix. Si l'on veut en croire la légende, le calice du Graal aurait été taillé dans une seule émeraude (Metta, Pierres préc.,1960, p. 80).
2. Symbole du salut spirituel, objet d'une quête dont le succès requiert de ceux qui l'entreprennent une pureté de cœur absolue (associé au Cycle des romans arthuriens, le Graal ou Saint Graal est devenu le thème central d'un ample corps de récits romanesques et légendaires). Les chevaliers du Graal; le thème, la tradition du Graal. Artisans merveilleux des poèmes de chevalerie, chansons de geste, etc., appartenant au cycle de la Table ronde et du Graal (Fulcanelli, Demeures philos., t. 2, 1929, p. 213).Ces légendes celtiques adoptées par le Moyen Âge, où le chevalier pur parvient au château du roi pécheur, gardien du Graal (Divin.1964, p. 249).Le grand prosateur qui a écrit la Quête du Graal en a fait un sommet mystique de la légende. La quête du Graal devient l'allégorie de l'ascension à la sainteté, la quête de Dieu (Henry, Chrestomathie, t. 1, 1970, p. 119).
B. − P. ext., littér. Coupe symbolique. Les grands Chevaliers (...) Chevauchant deux à deux (...) Vers le sang des graals et l'espoir du combat (Régnier, Poèmes anc.,1890, p. 19).Et moi aussi, un jour, j'ajouterai quelque chose au vase de tristesse, au graal des poètes romantiques (Barrès, Cahiers, t. 1, 1897, p. 128).
Prononc. et Orth. : [gʀal]. Gén. avec une majuscule. Étymol. et Hist. 1. Mil. xiies. « plat large et creux » (Roman d'Alexandre, ms. de Venise ds Elliott Monographs, t. 1, p. 33, 618); en partic. 1181-90 (Chr. de Troyes, Conte du Graal, éd. F. Lecoy, 6207); 2. ca 1200 « plat de la Cène » (Robert de Boron, Graal, éd. W.A. Nitze, 2659). Issu sous une forme fr.-prov. ou occitane d'un lat. gradalis « plat large et creux » (1010 ds Du Cange) d'orig. très discutée; l'étymol. la mieux établie est celle qui y voit un dér. *cratalis de cratis « claie » substantivé au sens de « récipient » apr. ell. d'un subst. tel que vas « vase » (FEW t. 2, p. 1293), mais qui fait difficulté du point de vue sém.; on a proposé d'autres étymons moins vraisemblables ou insuffisamment étayés : − un rattachement au lat. crater « cratère » (Diez5, p. 602; v. aussi Gossen ds Vox rom. t. 18, pp. 207-209), − un dér. de gradus « degré », soit parce que dans ce récipient les morceaux sont disposés l'un après l'autre (REW3, no3830a), soit parce qu'il s'agit d'un récipient à pied (M. Roques ds Les Romans du Graal aux xiieet xiiies., 1956, p. 12 et 13). En tout cas, il est établi dep. l'art. de M. Roques, loc. cit., que le mot est lié à une réalité domestique et rurale et que l'aire des formes gré, greau, grial dans la région Est et Nord-Est du domaine d'oïl représente une aire en régression à laquelle correspond, dans les domaines francoprovençal et occitan, celle du type graal, grazal. Bbg. Gossen (C. Th.). Zur etymologischen Deutung des Grals. Vox rom. 1960, t. 18, pp. 177-219.

Wiktionnaire

Nom commun 1

graal \ɡʁal\ masculin

  1. (Vieilli) Vase.

Nom commun 2

graal \ɡʁal\ masculin

  1. (Par extension) Objet d’une quête longue et souvent vaine, à l’image de la quête du Graal dans la littérature du Moyen Âge.
    • Le graal de l’industrie pharmaceutique, ce sont les blockbusters, ces molécules à haut rendement financier, qui assurent plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires par an.
  2. (Par extension) Dogme ardu, impératif inatteignable.
    • Placer l’idée essentielle dès le premier paragraphe, c’est le graal de l’écriture sur le Web.
    • La croissance à deux chiffres du bénéfice opérationnel est le graal de la finance d’entreprise.
    • Mais le graal de la troisième étoile échappe encore à ce cuisinier d’élite. — (Stéphane Davet, Jean-François Piège, chef médiatique et prolifique, Le Monde. Mis en ligne le 23 juin 2018)

Nom commun

graal \Prononciation ?\ masculin

  1. Vase.
    • toutes les escueles et les greaus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GRAAL (sin-gra-al) s. m.
  • Vase prodigieusement célèbre au moyen âge, dans lequel Jésus fit la cène, qui servit à Joseph d'Arimathie à recueillir le sang qui coulait des plaies du Christ, et qui, après avoir fait des miracles en Terre Sainte, à Rome et selon d'autres dans la Grande-Bretagne, semblait perdu lorsque, dans le sac de la ville de Césarée, en 1102, il fut retrouvé, devint le partage des Génois et, pendant plusieurs siècles, fut montré aux fidèles dans l'église cathédrale de Gênes sous le nom de sacro catino, DE LABORDE, Émaux, p. 333. Transporté à Paris, à l'époque des guerres et conquêtes de notre révolution, on examina le graal et on démontra sans difficulté qu'il n'était pas taillé dans une gigantesque émeraude, mais fait de verre, coloré d'un beau vert, et la forme qu'en donne la planche alors publiée, fait croire qu'il est d'origine antique, ID. ib.

    Terme de littérature du moyen âge. Cycle du Saint Graal, ensemble de quelques poëmes du moyen âge, dont le sujet est la recherche du Saint Graal par le roi Arthur.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et queu [quelle] sera la renommée Do [du] vaissel qui tant vous agrée ? Dites nous, comment l'apele on, Quant on le nomme par son nom ? Petrus respont : N'ou quier [je ne le veux] celer ; Qui à droit le vourra nummer, Par droit graal l'apelera ; Car nus le graal ne verra, Ce croi-je, qu'il ne li agrée, St Graal, v. 2653. Toutes les escueles et les greaus, en que il [le sénéchal] aura servi le cors du roy dou premier mès, doivent estre soues [siennes], Du Cange, grasala.

XVe s. Comme icelle femme eust appareillé un grasal ou jatte plain de prunes pour porter à mangier à ung leur porc…, Du Cange, ib.

XVIe s. Plats trancheurs et grazals d'estain, et autres fournitures et utencilles necessaires pour bien et honestement estre servis dans leurs refections, Du Cange, grazala. [La cathédrale de Gênes] où fut par les chanoines de là après la messe monstré le riche vaisseau smaragdin, c'est à sçavoir le precieux plat au quel nostre seigneur Jésus-Christ mangea avec ses apostres le jour de la cene ; et est celuy plat qu'on appelle le saint graal, le quel, selon dire commun de Gennes, fut là apporté par les Genevois l'an mille cent un, et fut pris en la sainte cité de Hierusalem en la maniere que vous orrez, Jean D'Auton, Ann. de Louis XII, p. 112, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « graal »

Mot dont l’origine est très discutée [1] ; attesté sous une forme franco-provençale ou occitane issue d'un latin *gradalis (« plat large et creux »). L’étymologie la mieux établie est celle qui y voit un dérivé *cratalis du latin cratis (« claie ») substantivé au sens de « récipient » après ellipse d’un substantif tel que vas (« vase »), mais qui fait difficulté du point de vue sémantique. On a proposé d'autres étymons moins vraisemblables ou insuffisamment étayés :
  1. le latin crater (« cratère ») ;
  2. un dérivé du latin gradus (« degré, pas »), parce qu'il s'agit d'un récipient à pied.
En tout cas, il est établi par M. Roques que le mot est lié à une réalité domestique et rurale et que l’aire des formes gré, greau, grial dans la région Est et Nord-Est du domaine d’oïl représente une aire en régression à laquelle correspond, dans les domaines franco-provençal et occitan, celle du type graal, grazal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. grasal, grazal, grazaus ; anc. catal. gresal ; anc. espagn. grial ; bas-latin, gradalis, gradalus, sorte de vase. Origine inconnue. Diez demande si l'étymologie ne serait pas le latin crater, coupe, pour lequel on a dit cratus, et d'où serait provenue une forme dérivée cratale, cratiale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « graal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
graal graal

Citations contenant le mot « graal »

  • Donc revenir ici, ça me fait vraiment très plaisir. Et puis je suis assez chauvin, parce que l’Occitanie c’est une des plus grands régions, mais elle est aussi hyper variée. Que vous soyiez dans le Gard, du côté de Bessèges, ou dans les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales… Là en plus on revient d’un stage à Font-Romeu. Les Gorges du Tarn, partout c’est une variété de paysages et de végétation extraordinaire. Ce sont les routes qui me donnent le plus envie. Donc rouler ici, et faire une compétition de haut niveau ici, ce n’est pas le graal, ce n’est pas le mot, mais c’est hyper plaisant ! France Bleu, Pour Lilian Calmejane, la Route d'Occitanie, "ce n'est pas le Graal" mais presque
  • Exposition : "Maillot jaune, le graal du Tour" 🚴⁰📌 Salle Gilbert-Gaillard, du 15 juillet au 20 septembre 2020Plus d'infos 👉 https://t.co/cMa4NMJedjpic.twitter.com/xi9hTN8eaf France Bleu, Critérium du Dauphiné 2020 : les spectateurs devront porter le masque obligatoirement
  • Paris, le 10 juillet 2020. Dans le hall du cinéma de l’Aquaboulevard où ont lieu les interviews, on repère immédiatement sa grande carcasse, ce jour gainée de noir. Teddy Riner baille, un brin affaissé dans son fauteuil. Comme en plein relâchement désabusé face au challenge annulé, ces JO de Tokyo qui devaient s’ouvrir dans deux semaines. Comme un bibendum dégonflé net par un clou imprévisible. Tu m’étonnes. Ces JO, Riner en avait fait son graal, sa motivation pour retrouver les tatamis après un an d’arrêt, alors même que son palmarès invite au repos du guerrier. C’est ce qu’atteste Teddy, documentaire France Télévisions (coproduit par Riner) qui suit le revenant durant sa mise en orbite pour Tokyo, et qui motive la salve de com du jour. Le décuple champion du monde et double champion olympique de judo, vénéré jusqu’au Japon, y enchaîne séances de préparation physique dantesques, stages placés sous l’épée de Damoclès du poids (166 kilos, une vingtaine de trop), évaluations implacables Libération.fr, Teddy Riner, les doigts dans le zen - Libération
  • Passionné, il n’a de cesse, avec les bénévoles, d’enrichir les collections du musée. « Notre fonds est essentiellement composé de dons. Notre budget est trop modeste pour se permettre des acquisitions importantes ». Son graal serait d’avoir une des pièces de monnaie frappée à Hennebont. « Elles sont très rares à ce jour, on ne peut en présenter qu’une copie ». Il « rêve » également, comme cela a été fait au château des ducs de Bretagne, à Nantes, de voir le chemin de ronde se couvrir d’une toiture afin de rendre aux tours leur aspect originel et préserver aussi l’étanchéité du bâti. « L’ancien architecte des Bâtiments de France y était favorable, le nouveau, non… » Le Telegramme, Jean-Pierre Henry, ardent défenseur du patrimoine hennebontais - Pays de Lorient : un lieu, une histoire - Le Télégramme
  • Avant la pandémie, la société basée à San Francisco prévoyait d'atteindre son graal au dernier trimestre 2020. Au printemps elle a indiqué que cet objectif serait retardé de plusieurs trimestres, à cause de la crise sanitaire. , L'appétit pour les livraisons de repas ne rassassie pas Uber | Zone bourse
  • https://www.capital.fr/votre-carriere/le-sommeil-graal-absolu-des-dirigeants-1357207 Capital.fr, Le sommeil, graal absolu des dirigeants - Capital.fr

Images d'illustration du mot « graal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « graal »

Langue Traduction
Anglais grail
Espagnol grial
Italien graal
Allemand gral
Chinois 圣杯
Arabe الكأس
Portugais graal
Russe грааль
Japonais
Basque grial
Corse grail
Source : Google Translate API

Graal

Retour au sommaire ➦

Partager