La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gorgerin »

Gorgerin

Définitions de « gorgerin »

Trésor de la Langue Française informatisé

GORGERIN, subst. masc.

Vieilli.
A. − Partie inférieure d'un casque d'armure servant à protéger le cou. Le lieutenant, vêtu d'un justaucorps blanc, le cou défendu par un gorgerin d'acier damasquiné d'or exécuté en manière de trompe-l'œil (Du Camp, Hollande,1859, p. 135).
B. − Synon. de gorgerette (cf. ce mot A).Dans sa robe à queue changeante, un gorgerin d'azur attaché à son cou royal, ses aigrettes sur la tête, la maîtresse de maison, étincelante, traverse sa cour aux yeux émerveillés des badauds (Proust, Plais. et jours,1896, p. 179).
Rem. Les dict. gén. et certains ouvrages spécialisés attestent le sens : ,,Partie de certains chapiteaux placée juste au-dessus de l'astragale, prolongeant le volume du corps de la colonne ou du pilastre sous l'évasement de l'échine`` (Archit. 1972 p. 90, col. 116).
REM.
Gorgeret, subst. masc.,synon. de gorgerin.Leur cravate de velours à coins brodés d'or serrée au cou comme le gorgeret de fer des chevaliers (Hugo, Rhin,1842, p. 384).
Prononc. et Orth. : [gɔ ʀ ʒ(ə)ʀ ε ̃]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1419 (Comptes de l'écurie du daulphin, fo25 ds Gay). Dér. de gorgière (v. gorgère*); suff. -in*. Bbg. Guiraud (P.). Le Jargon de la Coquille. Cah. Lexicol. 1967, no11, p. 50.

Wiktionnaire

Nom commun - français

gorgerin \ɡɔʁ.ʒə.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Histoire) Pièce de l’armure qui servait autrefois pour couvrir et défendre la gorge d’un homme d’armes.
    • … et, du gorgerin de son casque, […], des gouttes de sang coulant sur l’armure du comte indiquaient que la pointe de l’épée avait pénétré par chaque ouverture qui lui avait été offerte. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Dès le matin, Riesencraft se vêtit de son costume d’archer. Il mit la salade à gorgerin, sans visière, et une chemise de mailles sans manches. — (Charles De Coster; La Légende d'Ulenspiegel)
    • … c’était un collier de cuivre ressemblant à celui d’un chien, mais sans aucune ouverture et fortement soudé à son cou, assez large pour n’apporter aucune gêne à la respiration, et cependant assez serré pour qu’on pût l’enlever sans employer la lime ; sur ce singulier gorgerin était gravée, en caractères saxons, une inscription …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • On lit dans l'article 11 de ces statuts : « Les armuriers feront tous harnais pour hommes, comme corcelets, cuirasses, haussecols, gorgerins, etc., et toutes bardes pour chevaux comme frontails, chanfreins, flanquois et collières. » — (Bulletin de la Société des sciences naturelles et des arts de Saint-Etienne, 1850)
  2. Collier de chien hérissé de pointes de métal.
  3. (Architecture) Sur certains chapiteaux, partie lisse ou ornée placée au-dessus de l’astragale de la colonne.
  4. (Antiquité) En Égypte, un bijou lourd et volumineux constitué de métal et lacé derrière la nuque.
    • Lord Evandale se sentait embarrassé de ne pas avoir la coiffe à barbes cannelées, le gorgerin d’émaux et le pagne étroit bridant sur les hanches : seul costume convenable pour se présenter à une momie royale. — (Théophile Gautier, Le Roman de la momie, 1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GORGERIN. n. m.
Pièce de l'armure qui servait autrefois pour couvrir et défendre la gorge d'un homme d'armes. En termes d'Architecture, il désigne la Partie du chapiteau dorique, au-dessus de l'astragale de la colonne.

Littré (1872-1877)

GORGERIN (gor-je-rin) s. m.
  • 1Pièce de l'armure qui couvrait la gorge de l'homme d'armes.

    Par extension, collier épais qui défend la gorge d'un chien. Témoin maître Mouflar armé d'un gorgerin ; Du reste ayant d'oreille autant que sur ma main, Un loup n'eût su par où le prendre, La Fontaine, Fabl. X, 9.

  • 2 Terme d'architecture. Partie du chapiteau dorique, au-dessus de l'astragale de la colonne.

HISTORIQUE

XVe s. Ung gorgerin de mailles d'or, garny de deux platines esmaillées, De Laborde, Émaux, p. 333.

XVIe s. Ce que gantelet amasse, gorgerin depend [ce qui a été gagné par le bras est dépensé par la gorge], Expilly, Suppl. à l'hist. de Bayard, p. 433.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GORGERIN, s. m. (Hist. mod.) partie d’une ancienne armure qui servoit à couvrir la gorge quand un homme étoit armé de toutes pieces. Voy. Arme & Armure. Chambers. (Q)

Gorgerin, (Archit.) est la petite frise du chapiteau dorique, entre l’astragale du haut du fut de la colonne & les annelets ; on l’appelle aussi colarin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gorgerin »

Dérivé de gorge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De gorger et -in.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gorgerin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gorgerin gɔrʒœrɛ̃

Citations contenant le mot « gorgerin »

  • Remonter le temps, ça prend… du temps. Pas loin de trente minutes et l’assistance d’un écuyer bienvenue pour endosser les différentes couches qui vont enfermer le combattant dans une gangue d’acier. D’abord le gambison, survêtement matelassé en lin qui recouvre corps et jambes pour amortir les coups et sur lequel viennent s’ajuster au moyen de lacets de cuir, solerets pour protéger les pieds, grèves, genouillères et cuissots pour les jambes, gorgerin pour le cou, spalières pour les épaules et brigandine, un manteau doublé de plaques d’acier ou de titane pour le corps. Les bras disparaissent à leur tour sous le métal, avant de coiffer le casque. , Magazine Lifestyle | Le béhourd, full-contact médiéval en armure, avec Lotharii Regnum, près de Metz (57)
  • Au pied des remparts givrés d'une forteresse, deux gardes et un samouraï en armure patrouillent, le puissant devant, les deux benêts derrière, sous les yeux d'un quatrième larron qui observe leur ronde quelques mètres de là. En une microseconde, tout bascule : poignard en avant, deux shinobis descendent du ciel et clouent les troufions au sol dans deux belles gerbes de sang. Le disciple du bushido fait volte-face une main sur son tsuka, mais son cri d'alerte est stoppé net par une balle de mousquet qui frappe l'armure en plein coeur et le jette au sol. Une apprentie ninja jaillit d'un fourré, écarte le gorgerin du commandant et fait couler son sang sur le sol enneigé. Le vigile qui assurait leur sécurité ? Il a quitté son poste juste avant le drame, attiré dans un recoin par une fiole de délicieux saké qui émergeait de la poudreuse. Le pauvre a déjà d’ailleurs probablement la tête tranchée à l’heure qu’il est. , Test Shadow Tactics : Blades of the Shogun - Gamekult

Traductions du mot « gorgerin »

Langue Traduction
Anglais gorget
Espagnol gorguera
Italien gorgiera
Allemand gorget
Chinois get
Arabe gorget
Portugais gorget
Russe горжет
Japonais ゴルゲット
Basque gorget
Corse gorget
Source : Google Translate API

Synonymes de « gorgerin »

Source : synonymes de gorgerin sur lebonsynonyme.fr

Gorgerin

Retour au sommaire ➦

Partager