La langue française

Gobage

Sommaire

  • Définitions du mot gobage
  • Étymologie de « gobage »
  • Phonétique de « gobage »
  • Citations contenant le mot « gobage »
  • Traductions du mot « gobage »
  • Synonymes de « gobage »

Définitions du mot gobage

Trésor de la Langue Française informatisé

GOBAGE, subst. masc.

A. − [Correspond à gober A] Action de gober; p. méton. ride concentrique, brisure faite à la surface de l'eau par un poisson venu gober un insecte. Je me postais (...) face au remous ensavonné que les ablettes criblaient de leurs gobages, ronds de pluie sous le ciel éclatant (Genevoix, Routes avent.,1958, p. 159).
B. − [Correspond à gober C] Fam. Action de croire naïvement tout ce qu'on entend :
C'est terrible, ces illusions que les plus sceptiques prennent au contact de la foule, à toutes ces fausses bonnes nouvelles volant sur toutes les bouches, à la contagion du gobage [it. ds le texte] des groupes, illusions que détruit tout d'un coup la lecture sèche du rapport officiel. Goncourt, Journal,1870, p. 615.
Prononc. : [gɔba:ʒ]. Non transcr. ds les dictionnaires. Étymol. et Hist. 1. 1870 « action de croire trop facilement », supra ex.; 2. 1942 « ride de l'eau faite par un poisson » (Genevoix, Laframboise, Lac Fou, p. 125). Dér. de gober*; suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

gobage \ɡɔ.baʒ\ masculin

  1. Action de gober, d'avaler d'un coup.
    • Les virevoltes de la nage sont bien mesquines à côté de la fulgurance du slalom, précise comme le gobage d'une hirondelle. — (Gilbert Durand, Champs de l'imaginaire, ELLUG, 1996, page 24)
    1. (Par métonymie) Perturbations de l’eau après qu'un poisson ait gobé quelque chose (insecte, pain…).
      • La taille des gobages est rarement proportionnelle à celle des poissons qui les créés. Très souvent, ce sont les plus petits poissons qui provoquent les gobages les plus spectaculaires. Les plus gros, se font beaucoup plus discrets et produisent souvent des petits gobages. Ils aspirent plus la mouche qu'ils ne l'attaquent. — (Bernard Breton, Régis Gérard, Tajana Gérard, Toutes les pêches à la mouche, Editions Jean-paul Gisserot, 2000, page 51)
  2. (Figuré) Fait de croire naïvement tout discours entendu.
    • C’est terrible pour le détraquage de la machine, ces hauts et ces bas de l’espérance ; c’est mortel, ces illusions que les plus sceptiques acceptent au contact de la foule, à toutes les fausses bonnes nouvelles volant sur toutes les bouches, à la contagion du gobage des multitudes crédules : — illusions que détruit tout d’un coup la rédaction sèche du rapport officiel. — (Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt, Journal des Goncourt : Mémoires de la vie littéraire, Bibliothèque-Charpentier, 1892 (7e mille) (Tome quatrième : 1870-1871, pages 3 à 176))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gobage »

(1870) De gober avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gobage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gobage gɔbaʒ

Citations contenant le mot « gobage »

  • Les champions du gobage de hot dogs connaîtront désormais les limites : un humain ne peut en avaler plus de 84 en 10 minutes, selon une étude qui a passé au crible des modélisations mathématiques le traditionnel concours américain Nathan’s. Courrier picard, Le gobage de hot dog n’a plus de secret pour la science
  • Une étude a passé au crible le traditionnel concours américain de gobage de hot dogs, Nathan’s. En combinant les résultats de différentes équations avec les connaissances sur la plasticité intestinale humaine, le chercheur James Smoliga a réussi à calculer le taux maximum de consommation : 84 hot dogs en 10 minutes.  , Insolite | La pie qui boit, les hot-dogs et les frères Maire: trois infos insolites à retenir
  • Mai et juin sont certainement les mois préférés du pêcheur à la mouche. Les pieds au frais, alors qu’une chaude journée n’en finit pas de s’étirer, il savoure, canne en main une éclosion de mouches de mai, en train d’avoir lieu. Les truites il est vrai, raffolent de cette majestueuse éphémère, sortie de l’eau pour quelques heures ou quelques jours au plus, afin de s’accoupler, pondre et disparaître. Ce moucheur, donc, est cette personne, qu’on aperçoit parfois dans la rivière, à l’occasion d’un pique-nique, ou en s’arrêtant sur un pont. Tel un dresseur de fauves, il dessine avec sa canne (le fouet) des arabesques au-dessus de l’eau. En vérité, il donne de l’élan à sa mouche, fixée à la ligne, elle-même raccordée à la soie du moulinet. Puis quand il estime avoir déroulé la bonne longueur de soie pour atteindre sa cible, alors il "pose" le plus délicatement possible sa mouche. Soit sur le poste où un poisson se tient peut – être, soit en amont du gobage qu’il a aperçu. Ce gobage est matérialisé par un "rond" sur l’eau, que provoque le poisson venu se nourrir en surface, un insecte en principe. On ne parlera donc pas ici de pêche en nymphe (insecte à l’état larvaire) sur le fond de la rivière, et encore moins en mouche noyée, entre deux eaux. Votre mouche dérive uniquement à la surface de courants vifs ou de zones lisses, et sera capable de prendre, selon sa taille, ses couleurs, sa famille et l’adresse du pêcheur, truites, chevesnes, ablettes, ombres, vandoises… Considérée souvent comme la plus belle des pêches, et parfois élevée au rang d’un véritable art, cette discipline reçut une véritable consécration avec la sortie du film de Robert Redford, "Au milieu coule une rivière". Un formidable coup de publicité qui permit à certains de découvrir et pratiquer cette pêche ancestrale. centrepresseaveyron.fr, En mai, ils prennent la mouche ! - centrepresseaveyron.fr

Traductions du mot « gobage »

Langue Traduction
Anglais gobbling
Espagnol gluglú
Italien inghiottendo
Allemand verschlingen
Chinois 吞噬
Arabe التهام
Portugais devorando
Russe уплетая
Japonais ゴブリング
Basque gobbling
Corse mugliere
Source : Google Translate API

Synonymes de « gobage »

Source : synonymes de gobage sur lebonsynonyme.fr
Partager