La langue française

Glossolalie

Sommaire

  • Définitions du mot glossolalie
  • Étymologie de « glossolalie »
  • Phonétique de « glossolalie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « glossolalie »
  • Citations contenant le mot « glossolalie »
  • Traductions du mot « glossolalie »
  • Synonymes de « glossolalie »

Définitions du mot glossolalie

Trésor de la Langue Française informatisé

GLOSSOLALIE, subst. fém.

A. − RELIGION
1. [Chez les premiers chrétiens] Don surnaturel de parler spontanément une langue étrangère. (Ds Littré Add. 1872, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Quillet 1965, Lexis 1975).
2. Langue inintelligible que parlent les mystiques en début d'extase. Jusqu'au iiiesiècle, la « glossolalie » (...) fut considérée comme un miracle permanent. Quelques-uns des mots sublimes du christianisme sont sortis de ces soupirs entrecoupés (Renan, Apôtres,1866, p. 72) :
Pendant cette expérience [l'expérience mystique], les facultés, la mémoire, la volonté sommeillent plus ou moins et laissent libre jeu à un ensemble de puissances. C'est là le phénomène de l'inspiration. Au début, force trouble et glossolalie, et puis les vrais chrétiens et les poètes trouvent presque fatalement l'expression rythmée, poétique. Barrès, Cahiers, t. 14, 1922, p. 15.
B. − MÉD. ,,Langage imaginaire de certains aliénés, fait d'onomatopées dont la relative fixité au point de vue de la syntaxe et du vocabulaire permet la compréhension dans une certaine mesure`` (Carr.-Dess. Psych. 1976).
REM. [Correspond à A supra] 1.
Glossolale, subst.Personne qui est doué de glossolalie (cf. Renan, Apôtres, 1866, p. 71).
2.
Glottolalie, subst. fém.Synon. de glossolalie.La glottolalie du médium donne libre cours à l'émotion (Philos., Relig., 1957, p. 54-5).
Prononc. : [glɔsɔlali]. Aucune transcr. ds les dict. Étymol. et Hist. 1866, (Renan, loc. cit.). Composé du gr. γ λ ω ̃ σ σ α « langue » [v. élém. formant gloss(o)-] et d'un élém. -lalie tiré du gr. λ α λ ι α ́ « bavardage, babil ». Bbg. Riverain (J.). Ces mots souvent obscurs. Foi Lang. 1976, no1, pp. 73-74.

Wiktionnaire

Nom commun

glossolalie \ɡlo.so.la.li\ féminin

  1. (Religion) Don de parler une langue étrangère sans la connaitre, don de parler la (supposée) langue des anges.
    • Jusqu’au IIIe siècle, la « glossolalie » se manifesta d’une manière analogue à ce que décrit saint Paul, et fut considérée comme un miracle permanent. — (Ernest Renan, Les Apôtres, 1866)
    • Les pentecôtistes croient que le baptême de l’Esprit Saint est toujours accompagné au départ par la manifestation extérieure de la glossolalie.
    • Comme son premier père, Caracole, il s'humanisa d'abord par la voix, par glossolalie et gazouillis sifflants, jusqu'à ce qu'il se forme des lèvres et qu'il apprenne à téter. — (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)
  2. (Médecine) En neurologie, parler agrammatical que certains sujets produisent souvent inconsciemment.
    • … capable de susciter des signes, en particulier le « chant en langue », ou glossolalie – le fait de prononcer une suite de syllabes incompréhensibles pouvant faire penser à une langue étrangère. — (Marie Malzac Les Pentecôtistes – Journal La Croix, page 16, 24-25 juin 2017)
    • « Awopbopaloobop alopbamboom » sera la première tentative de traduction de ce nouveau langage, qui ne repose pas sur des mots, mais sur une énergie fulgurante et créatrice. Little Richard parlait du « juste cri », Nik Cohn se fera l’exégète de sa glossolalie. — (Mathilde Serrell, Little Richard, le cri du futur, La Théorie, dans Les Matins de France Culture 11 mai 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GLOSSOLALIE (glo-sso-la-lie) s. f.
  • Don surnaturel de parler les langues, par exemple chez les apôtres après la mort de Jésus.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glossolalie »

Γλῶσσα, langue, et λαλιὰ, parole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1866)[1] Du grec ancien γλῶσσα, glôssa (« langue ») et λαλιά, lalia (« babil, bavardage »). Première attestation, en français, chez Ernest Renan (voir citation).
→ voir glosso- et → voir -lalie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glossolalie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glossolalie glosolali

Évolution historique de l’usage du mot « glossolalie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glossolalie »

  • Le parler en langues, ou glossolalie, en est un parfait exemple. Cette pratique s’ancre dans l’histoire du mouvement pentecôtiste, qui émerge au tout début du XXe siècle aux États-Unis. Les premiers pentecôtistes, réunis au sein de l’institut biblique du pasteur revivaliste Charles Parham, à Topeka dans le Kansas, cherchent à vivre l’expérience des premiers chrétiens. L’étude poussée des Actes des apôtres les convainc que le don des langues est le signe manifeste du “baptême du Saint-Esprit”. Selon la légende dorée du pentecôtisme, le 1er janvier 1901 est une date à marquer d’une pierre blanche. Ce jour-là, Agnes Ozman, une étudiante de l’institut biblique, est justement “baptisée dans l’esprit”. Trois jours durant, racontera par la suite Charles Parham, elle ne s’exprime plus en anglais mais en “chinois”. Reforme.net, Glossolalie chez les évangéliques : qu’est-ce que le parler en langues ? - Reforme.net
  • Corinne Desarzens converse comme on ruisselle. C’est une cascade qui estourbit et vivifie, alors on se laisse emporter: choses vécues, vérités cueillies, usages du monde. Jaillissement profus d’un esprit qui semble avoir tout lu, aussi vous parle en langues: glossolalie de papivore. De mémoire, la dévoreuse de pages produit les vertiges de sa bibliothèque intérieure, cite Moravia, Echenoz puis Tsvetaïeva, fait rouler les mots dans sa bouche comme un raisin mûr: «Закон звезды и формула цветка» – voici le poète qui découvre en rêvant «la formule de la fleur et la loi de l’étoile». , Desarzens, le festin de Babel - La Liberté
  • Le don des langues se divise en « xénolalie » et « glossolalie ». La première catégorie est celle dont nous parlent les Actes le jour de la Pentecôte : une langue immédiatement compréhensible, une langue étrangère non apprise et pourtant connue. À moins que ce jour-là, les apôtres surgissant du Cénacle n’aient parlé un langage universel, celui du cœur, comme celui qu’utilisera François d’Assise lorsqu’il parlera aux oiseaux attentifs et obéissants. Les phénomènes de xénolalie sont attestés maintes fois dans l’histoire du Renouveau charismatique. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Le don des langues : le mystérieux présent de la Pentecôte
  • Little Richard parlait du « juste cri », Nik Cohn se fera l’exégète de sa glossolalie. Cette langue étrange et personnelle, celle des fous et des prières marmonnées en transe où s’enchevêtre un tohu-bohu de syllabes incompréhensibles. « Tutti frutti all rootie, tutti frutti all rootie, awopbopaloobop alopbamboom ! ».  France Culture, Little Richard, le cri du futur

Traductions du mot « glossolalie »

Langue Traduction
Anglais glossolalia
Espagnol glosolalia
Italien glossolalia
Allemand glossolalia
Chinois 词汇
Arabe اللسانيات
Portugais glossolalia
Russe глоссалия
Japonais グロソラリア
Basque glossolalia
Corse glossolalia
Source : Google Translate API

Synonymes de « glossolalie »

Source : synonymes de glossolalie sur lebonsynonyme.fr
Partager