La langue française

Glossodynie

Sommaire

  • Définitions du mot glossodynie
  • Étymologie de « glossodynie »
  • Phonétique de « glossodynie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « glossodynie »
  • Citations contenant le mot « glossodynie »
  • Traductions du mot « glossodynie »

Définitions du mot glossodynie

Trésor de la Langue Française informatisé

glossodynie , subst. fém.« Douleur ou sensation de brûlure linguale observée dans différentes maladies ou syndromes (...) ou à l'occasion des troubles de la ménopause, et évoluant souvent sur un terrain psychopathique. Synon. glossalgie » (Méd. Biol. t. 2 1971)

Wiktionnaire

Nom commun

glossodynie \ɡlo.si.di.ni\ féminin

  1. (Médecine) Douleur au niveau de la langue.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « glossodynie »

(Date à préciser) Mot composé de glosso- (« langue ») et de -odynie (« douleur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glossodynie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glossodynie glɔsɔdini

Évolution historique de l’usage du mot « glossodynie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glossodynie »

  • La glossodynie touche principalement les femmes ménopausées : en quoi consiste ce syndrome de la langue en feu ? On fait le point. Femme Actuelle, Glossodynie ou syndrome de la langue en feu : quels sont les traitements les plus efficaces contre les douleurs à la langue ? : Femme Actuelle Le MAG
  • La glossodynie, aussi appelé syndrome de la langue de feu, est une maladie qui se traduit par des picotements sur la langue. C’est un un trouble psycho- somatique gênant mais sans gravité. Quelles sont les solutions pour atténuer les troubles ? ConsoGlobe, Glossodynie ou langue qui brûle : existe t-il des remèdes naturels ?
  • La glossodynie interroge encore beaucoup aujourd’hui, car sa physiopathologie (l'étude des troubles survenant dans le fonctionnement des organes) demeure floue. Neuropathie, origine psychosomatique, ensemble d’affections multiples… De nombreuses recherches sont en cours pour tenter de déterminer le mécanisme précis de ce trouble et permettre ainsi de prescrire le traitement adapté. Ses symptômes représentent une proportion conséquente des consultations auprès des stomatologues et dentistes. Medisite, Glossodynie : qu'est-ce que c'est ?
  • Ils vous arrivent d'avoir des sensations gênantes ou douloureuses dans la bouche, sur la pointe de la langue, sur les lèvres ou le palais ? C'est peut-être une glossodynies comme nous l'explique le docteur Jean-Jacques Erbstein : France Bleu, J'ai mal à la bouche
  • Ma soeur a 50 ans et souffre depuis deux ans de symptômes : elle a d’abord souffert de démangeaisons à la gorge, du côté gauche. Ensuite, les douleurs se sont amplifiées jusqu’à l’oreille durant six mois. Une visite chez un dentiste spécialiste de la bouche a diagnostiqué un lichen plan. Les douleurs ont diminué pour ensuite se localiser au fond de la langue. Aujourd’hui, la douleur va-et-vient, parfois sur le côté gauche de langue, parfois sur le côté droit, pour disparaître pendant plusieurs jours. La sensation d’avoir la langue qui brûle est la plus douloureuse. En cherchant des informations sur Internet, elle se demande aujourd’hui si elle ne souffre pas de ce que l’on appelle la glossodynie. Qu’en pensez-vous ? , Alternative Santé - Glossodynie ? - Alternative Santé
  • Il faut dire que les maux invisibles sont très divers, souvent complexes, chroniques. Céphalées terribles, du matin au soir, glossodynies, syndrome de la bouche brûlante, douleurs dans un sein pourtant enlevé (chez 30 % des femmes même si elles sont guéries). La liste est longue. Le diagnostic impossible, ou parfois excessivement long. Alors, il faut toujours croire les patients, répètent les experts. « En 2018, on ne trouve pas toujours la cause mais on se doit de les écouter », explique Alain Serrie, chef de service de la douleur à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), à Paris. leparisien.fr, Journée de lutte contre la douleur : non, les maladies imaginaires, ça n’existe pas ! - Le Parisien
  • Les effets indésirables graves les plus fréquents sont : hypertension, diarrhée, PPES, embolie pulmonaire, fatigue et hypomagnésémie. Très fréquents (>1/10) : anémie, hypothyroïdie, diminution de l’appétit, hypomagnésémie, hypokaliémie, dysgueusie, maux de tête, vertiges, hypertension, hémorragie, dysphonie, dyspnée, toux, diarrhée, nausées, vomissements, stomatite, constipation, douleurs abdominales, dyspepsie, SEPP, érythème, douleurs dans les extrémités, fatigue, inflammation des muqueuses, asthénie, œdème périphérique, perte de poids, élévation des ALAT, ASAT sériques. Fréquents (>1/100 à <1/10) : abcès, thrombocytopénie, neutropénie, déshydratation, hypoalbuminémie, hypophosphatémie, hyponatrémie, hypocalcémie, hyperkaliémie, hyperbilirubinémie, hyperglycémie, hypoglycémie, neuropathie sensorielle périphérique, acouphènes, thrombose veineuse, thrombose artérielle, embolie pulmonaire, perforation gastrointestinale, fistule, maladie du reflux gastro-œsophagien, hémorroïdes, douleur buccale, sécheresse buccale, encéphalopathie hépatique, prurit, alopécie, sécheresse cutanée, dermatite acnéiforme, changement de la couleur des cheveux, spasmes musculaires, arthralgie, protéinurie, élévation des PAL dans le sang, élévation des GGT, élévation de la créatinine sanguine, élévation de l’amylase, élévation de la lipase, élévation du cholestérol sanguin, baisse de la numération leucocytaire. Rares (>1/1000 à <1/100) : lymphopénie, convulsions, pancréatite, glossodynie, hépatite cholestatique, ostéonécrose de la mâchoire, élévation des triglycérides sanguines, complications de la cicatrisation des plaies. Fréquence inconnue : accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde. Anévrismes et dissections artérielles Effets indésirables sélectionnés : Perforation GI, encéphalopathie hépatique, diarrhée, fistules, hémorragie, LEPR. Les prescripteurs doivent consulter le RCP pour une information complète sur les effets indésirables. , Ipsen : rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib (CABOMETYX®) associé à l'atezolizumab dans le cancer du poumon et dans le cancer de la prostate métastatique | Zone bourse
  • Par ailleurs, la langue peut aussi être le reflet du stress et du mal être: la "glossodynie" ou "langue de feu" n'est pas une maladie organique. La langue est normale mais le siège de douleurs qui relèvent d'une prise en charge psychologique. Sciences et Avenir, La langue, parlons-en ! - Sciences et Avenir
  • "On ignore encore les raisons de ce phénomène, explique Didier Gauzeran. Certaines zones se repapillent spontanément, tandis que d’autres se dépapillent. Nous parlons dans ce cas de 'glossite exfoliatrice migratrice', parce que cela se déplace sur la langue. La guérison peut être spontanée. Mais elle reste aléatoire et extrêmement variable, avec une forte composante psychosomatique, comme si les différents problèmes de la personne venaient se nicher sur sa langue. Ce sont surtout les femmes après la quarantaine, souvent ménopausées, qui en souffrent, avec une note dépressive. Elles consultent pour une langue qui brûle (glossodynie), et souvent on retrouve cette cartographie géographique."  Marie Claire, La langue, indicateur de santé et de maladies - Marie Claire

Traductions du mot « glossodynie »

Langue Traduction
Anglais glossodynia
Espagnol glosodinia
Italien glossodinia
Allemand glossodynie
Chinois 舌痛
Arabe ألم اللسانيات
Portugais glossodinia
Russe glossodynia
Japonais 舌痛症
Basque glossodynia
Corse glossodynia
Source : Google Translate API
Partager