La langue française

Gésier

Définitions du mot « gésier »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÉSIER, subst. masc.

Troisième poche digestive, fortement musclée, des volailles et des oiseaux granivores, ayant pour fonction le broyage des aliments. Les doigts experts de la gorgeuse vont et viennent le long du cou (...). Le gésier plein, l'oie est lâchée. Une autre lui succède (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 48).
Fam. ou pop. Estomac d'une personne. Ça ne va pas, mon cher! J'ai eu dernièrement une vilaine histoire qui m'a tapé sur la tête et sur le gésier. Je vous conterai cela! (Flaub., Corresp.,1879, p. 307).Si on t'a dit une raison de trop, faut jamais s'en souvenir avec du vin dans le gésier (Giono, Baumugnes,1929, p. 12).
Prononc. et Orth. : [ʒezje]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Av. 1154 gisier « foie » [correspond au lat. jecur] (S. de Nanteuil, Proverbes de Salomon [Prov., VII, 23] ds Bartsch-Horning, 152, 6); 2. début xiiies. giser « jabot, viscères, estomac d'un oiseau » (Castoiement d'un Père (vers) éd. A. Hilka et W. Söderhjelm, B, 2573). Du lat. gigerium, (attesté seulement au plur. gigeria « les entrailles de volailles »), d'où gésier par dissimilation consonantique entre [ʒ] initial et [ʒ] intervocalique passé à [z], peut-être sous l'infl. de gosier, et dissimilation vocalique (v. Fouché, p. 610). Il est difficile de rendre compte des formes de type jusier, juisier, ainsi que de celles en g initial (FEW t. 4, p. 136a). Fréq. abs. littér. : 83.

Wiktionnaire

Nom commun

gésier \ʒe.zje\ masculin

  1. (Ornithologie) Le second ventricule de certains oiseaux qui se nourrissent de grains, comme les poules, les pigeons, etc.
    • La plupart des oiseaux ne peuvent pas mastiquer leur nourriture et le gésier renferme des gastrolithes (des petits cailloux ingérés, les pierres du gésier, du gravier) responsables du broyage de ce qui est ingéré. — (Lauralee Sherwood, Hillar Klandorf & Paul Yancey, Physiologie animale, chap. 14 : Les systèmes digestifs, traduit par Jean-Pierre Cornec, De Boeck Superieur, 2016, p. 681)
    • - Il n'est pas rare de trouver des cailloux dans un gésier, ces cailloux sont nommés gastrolithes et aident au broyage des aliments.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÉSIER. n. m.
Le second ventricule de certains oiseaux qui se nourrissent de grains, comme les poules, les pigeons, etc. Le grain passe du jabot dans le gésier, où il est broyé et réduit en pâte avant d'arriver dans l'estomac.

Littré (1872-1877)

GÉSIER (jé-zié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : les jé-zié-z et les jabots) s. m.
  • 1Deuxième estomac des oiseaux, formé, chez les oiseaux de proie, par des parois membraneuses, et chez les autres, surtout chez les granivores, par des parois musculeuses épaisses et très puissantes. Le grain passe du jabot dans le gésier, où il est broyé et réduit en pâte avant d'arriver à l'estomac. On reprochait à Mme la duchesse qu'elle n'avait point de cœur, mais seulement un gésier, Saint-Simon, 417, 21. Le grenat, cette pierre si dure, n'est pas plus à l'abri de l'action mécanique du gésier ; elle est assez puissante pour émousser à la longue les angles de cette pierre, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 16, note 1.
  • 2Coquille de la Nouvelle-Hollande, cyprée ventricule (univalves), porcelaine gésier de certains auteurs.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si resavés, biaus Genius, Comment li juisier Ticius [Titye] S'efforcent ostoir [autours] de mangier, Ne riens nes en puet estrangier, la Rose, 19506. Diex est li frans oisiaus qui ne vuelt de sa proie Que le cuer purement, sans jusier et sans foie, J. de Meung, Test. 1494.

XIVe s. Prenez jugiers et foies, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Urine, fiente, membrane de gezier, Paré, t. III, p. 634.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gésier »

Du latin gigeria (« entrailles de volailles »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, gigi ; Hainaut, gigé, gigier, zizier ; génev. gigier, gisier ; Berry et lorrain, gigier ; picard, giger, gigier ; du lat. gigeria, entrailles de poule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gésier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gésier ʒesie

Évolution historique de l’usage du mot « gésier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gésier »

  • Car les ingrédients sont loin d’être légers : pain de campagne, gésier, lamelles de magret et foie gras chaud. Ah oui, on allait oublier : il y a aussi un peu de salade… Cap ou pas cap de le déguster ? , Vidéo collector. Gésier, foie gras, magret : la recette du hamburger gascon par Maïté | Le Républicain Sud-Gironde
  • Selon le récit de la police, la jeune étudiante voulait se livrer pour 300 000 FCFA de gain, après déduction d’une commission de 200 000 FCFA par un mystérieux entremetteur. Dans le jargon de certaines jeunes abidjanaises, cette pratique courante s’appelle « vendre du gésier ». Afriksoir, Une étudiante voulait vendre du « gésier » pour 300 000 FCFA à un gosse de riche, elle se fait violer par 2 adolescents à Angré – Afriksoir

Images d'illustration du mot « gésier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gésier »

Langue Traduction
Anglais gizzard
Espagnol molleja
Italien ventriglio
Allemand muskelmagen
Chinois
Arabe قوانص
Portugais moela
Russe глотка
Japonais 砂嚢
Basque gizzard
Corse gizzard
Source : Google Translate API

Synonymes de « gésier »

Source : synonymes de gésier sur lebonsynonyme.fr

Gésier

Retour au sommaire ➦

Partager