La langue française

Germanisé

Sommaire

  • Définitions du mot germanisé
  • Phonétique de « germanisé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « germanisé »
  • Citations contenant le mot « germanisé »
  • Traductions du mot « germanisé »
  • Synonymes de « germanisé »

Définitions du mot « germanisé »

Trésor de la Langue Française informatisé

GERMANISER, verbe

A. − Emploi trans. Rendre germanique. Je lui fais l'effet d'un esprit lucide, que Berlin n'a nullement germanisé (Amiel, Journal,1866, p. 531).Il est probable que, sans les Romains, la Gaule eût été germanisée (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 15).
Donner un tour, une forme germanique (à un mot, à une phrase) :
... [À propos d'une traduction] L'admirable richesse de certains détails me laisse parfois dans l'incertitude si je dois germaniser la phrase ou la rendre par un équivalent français. Nerval, Corresp.,1840, p. 103.
Emploi pronom. Prendre certains caractères germaniques. Méthode, dont le discours (...) se germanise, (...) de nouveaux vocables, allemands, s'ajoutent aux termes scandinaves (Comment parlent les sportifsds Vie Lang.,1953, p. 139).
B. − Emploi intrans. [Le suj. désigne une pers.]
1. Faire des germanismes. (Dict. xixeet xxes.).
2. Se familiariser avec la langue et la civilisation allemandes. Le jeune homme [J.-J. Ampère], venant de Bonn où il avait passé quelques mois à germaniser (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 13, 1868, p. 205).
REM.
Germanisatrice, adj. fém.,hapax. Qui germanise. Nous considérons les socialistes en Alsace-Lorraine comme les meilleurs soutiens de l'œuvre germanisatrice (Wetterléds Le Nouvelliste,30 oct. 1911, d'apr. Barrès, Cahiers, t. 10, 1913, p. 173).
Prononc. et Orth. : [ʒ ε ʀmanize], (il) germanise [ʒ ε ʀmani:z]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1578 « employer des mots germaniques » (H. Estienne, Dial. du lang. franç. ital., I, 86 ds Hug.); 1755 « rendre allemand » (Prévost ds Fr. mod. t. 25, p. 55). Dér. du rad. de germain2*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 17.
DÉR.
Germanisation, subst. fém.Action de germaniser; résultat de cette action. A Metz, Strasbourg, Colmar (...), j'ai été frappé de certains progrès extérieurs de la germanisation (L. Gosset, La Gazette de France ds Barrès, Cahiers, t. 7, 1908, p. 52).[ʒ ε ʀmanizasjɔ ̃]. 1reattest. 1876 (Le Temps, 16 oct., 2ep., 3ecol. ds Littré); de germaniser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Adjectif

germanisé

  1. Qui a pris la nationalité allemande, en parlant d'une personne.
    • En 1819, un Français germanisé, que connaissent et aiment les lecteurs de la Revue, annonça une découverte qui, en étrangeté et en inattendu, ne le cédait en rien à celles du siècle précédent. Chamisso venait de découvrir le mode de reproduction des biphores et de prononcer les mots alternance de génération. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))

Forme de verbe

germanisé \ʒɛʁ.ma.ni.ze\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe germaniser.
    • Le christianisme doit donc se “nationaliser”, comme il s’était germanisé (sarmatisé ?) aux temps de la conversion, pour être en adéquation avec la spécificité “racique” des nouvelles ouailles nord-européennes ou issues de la cavalerie des Légions de l’Urbs. — (site www.archiveseroe.eu, 1er octobre 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GERMANISER. v. tr.
Rendre allemand. On fit tout pour germaniser cette province.

Phonétique du mot « germanisé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
germanisé ʒɛrmanise

Évolution historique de l’usage du mot « germanisé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « germanisé »

  • Pendant plus de quatre décennies, Sylvie Reich, aujourd’hui professeur des écoles à la retraite, a enseigné à des générations d’élèves la règle du h et de son élision. Tous les grammairiens en sont d’accord : le h muet précédé d’une voyelle appelle l’élision. La règle s’applique aux noms propres comme aux noms communs. Sylvie Reich se souvient : « J’ai toujours entendu autour de moi et dit : d’Hagondange. Lorsque j’ai commencé à écrire des articles en tant qu’historienne locale, il m’a été opposé par plusieurs instances qu’il convenait de dire, comme d’écrire, « de Hagondange ». Mes écrits étaient systématiques modifiés dans ce sens. Je me suis conformée à la consigne mais pour autant, cette règle non appliquée demeurait au fond de ma mémoire. Un jour, j’ai découvert qu’un service de L’Académie française, celui du Dictionnaire, répond aux questions d’ordre orthographique et grammaticale envoyées par mail. J’ai posé la question afférente à ce fameux h muet avec sous sans élision. La réponse a été immédiate et sans ambiguïté, signée de Patrick Vannier, agrégé de grammaire : « Les noms des villes suivent les mêmes règles que les noms communs. Le h d’Hagondange étant muet on fait l’élision. » Le doute n’est plus permis. Sylvie Reich s’est longtemps interrogée sur la provenance de l’absence élision. Elle émet une hypothèse : elle entend ici et là prononcer le nom d’Hagondange avec un h aspiré comme on le prononçait du temps de Hagendingen où le nom de la ville alors sous l’annexion allemande avait été germanisé. D’où la confusion aujourd’hui. L’ancienne institutrice précise : « Dans tous les documents anciens que j’ai pu consulter jusqu’ici, j’ai toujours lu : d’Hagondange. Que s’est-il passé dans les années 2000 ? La question reste posée. Quoi qu’il en soit, lorsque nous avons déposé au tribunal les statuts de notre association, nous l’avons appelé Groupe d’histoire d’Hagondange. Nul jusqu’ici nous en a fait la remarque. » , Edition Metz et agglomération | D’Hagondange ou de Hagondange : une réponse
  • Le bâtiment connaît une grande phase de travaux dans les années 1900 alors que l'on assiste à un bon de fréquentation, sous l'impulsion notamment des hygiénistes qui recommandaient des voyages à la campagne pour rester en bonne santé. La gare telle qu'on la connaît aujourd'hui, avec son bâtiment d'origine et son extension d'une architecture différente, classés monument historique en 1984 et que Benjamin Griveaux ne souhaitait pas démolir, date pour l'essentiel de 1924. Elle a été, à sa façon, l'un des théâtres de la Grande Guerre. Le 2 août 1914, nombreux sont ceux qui partent vers la frontière allemande depuis ses quais. Une fresque dans le hall le rappelle et ne montre pas tant des soldats “fleur au fusil” que le point de vue d'un père acceptant déjà la mort de son fils. C'était aussi le lieu où les poilus arrivaient et ne voulaient pas repartir de permission. Vestige de la Deuxième Guerre, un abri secret de 120 m2 existe toujours à une dizaine de mètres sous le quai 3, réalisé pour protéger les cheminots des gaz plus que des bombes. Quelque 70 téléphonistes et régulateurs pouvaient y travailler. Construit par les Français, germanisé par les nazis, il n'a in fine jamais servi. Affiches Parisiennes, Déplacer la Gare de l'Est, une idée complètement à l'Ouest ?
  • En 2019, Zoé Décamps voit un de ses rêves se réaliser : la publication de son premier livre, Anatomeine. Il devait d’abord s’intituler « Anatomie du Moi » -du latin anatomia qui signifie « dissection »- puis l’auteure a finalement opté pour un titre avec un suffixe germanisé, créant ainsi un lien avec cette langue d’esprit qu’est l’allemand. On l’aura compris, l’objet de ce recueil, c’est l’anatomie : car avec les mots, on dissèque le cœur, on décortique les sentiments capables d’égayer ou de désespérer l’âme. Ces poèmes relatent combats, amours et blessures de l’âme ; çà et là se glissent quelques références littéraires, un peu de langue de Shakespeare et des clins d’œil à notre époque numérique. Cet ouvrage, c’est une « tentative de définition de la recherche permanente du beau » : c’est ainsi que l’auteure le décrit elle-même. , Culture - Loisirs | Anatomeine : le recueil de poésie de Zoé Décamps
  • Inconvénient : la typologie du marché européen, très « premium germanisé», plutôt chauvin et assoiffé de techno et de puissance. , Magazine Automobile | Kei cars, la solution pour l’Europe ?
  • La VIe armée bavaroise du Kronprinz Rupprecht a investi Lille, germanisé en "Ryssel", situé à une quinzaine de km du front et idéalement placé pour soutenir l'effort de guerre contre les Français. Des quantités énormes de munitions sont stockées dans le bastion des Dix-huit Ponts - en référence à son nombre d'arches - dans le quartier populaire de Moulins, où se trouvent de nombreuses usines et filatures. Le Point, Il y a cent ans, l'explosion des Dix-huit Ponts ravageait Lille - Le Point
  • [Article initialement publié le 21 mai 2016] Melania, épouse du milliardaire américain Donald Trump, est née à Sevnica, petite ville slovène située à une heure de route de la capitale Ljubljana. Son extraordinaire ascension sociale a radicalement changé la vie de ses anciens compatriotes. Désormais, des équipes de télévision campent nuit et jour devant le HLM datant des années 1960 dans lequel a grandi la petite Melania Knauss (son nom de jeune fille germanisé) en compagnie de sa sœur aînée, Ines. Courrier international, Reportage. Melania Trump, la femme qui fait rêver la Slovénie
  • Jumelle technique de la Peugeot e-208, puisqu'elles font désormais partie de la même famille, la petite Opel est pourtant très différente de la Française. Présentation intérieure, ergonomie, confort ferme, la Corsa a savamment germanisé sa base française, comme nous vous le disions dans notre essai des versions classiques. Et malgré une puissance et des batteries (donc une autonomie) identiques à celles de la Peugeot, l'Opel est moins chère, avec un prix de départ de 29.195€. AutoScout24, Les matchs du Salon : la Renault Zoé face aux alternatives - AutoScout24
  • Birkenau, c’est la germanisation sans signification de Brzezinka, qui nommait ce bourg du sud de la Pologne occupée, un « massif de bouleaux », un nom champêtre devenu symbole de l’horreur absolue. Oświęcim, le village voisin de 3 km de Birkenau, inclus dans la voïvodie de Petite-Pologne, avait lui aussi été germanisé, en Auschwitz. Il porte à l’égal de son indissociable Birkenau cette empreinte indélébile de la barbarie nazie. Le Soir Plus, Grand format – Auschwitz-Birkenau, symbole cruel de tout l’enfer concentrationnaire - Le Soir Plus
  • Pas sûr! Alexander Tschäppät est probablement le maire le plus populaire de Suisse. Au cours du siècle écoulé, ce nom – qui claque comme une gifle à la figure de ses adversaires politiques – est devenu une marque de fabrique, synonyme d’amour et de dévouement pour la capitale fédérale. Son origine n’est pas établie avec certitude. Sur le papier, les Tschäppät sont originaires de Boujean, un quartier de Bienne. En fait, ils sont probablement des Huguenots ayant fui la France après la révocation de l’Edit de Nantes, puis ayant germanisé leur patronyme. Le Temps, Les Tschäppät, la dynastie qui a modernisé la capitale fédérale - Le Temps
  • Le sketch se construit autour d'un homme qui présente un sujet Theo Francken à partir de son ordinateur mais la machine ne lui obéit plus et fait apparaître le secrétaire d'Etat de plus en plus "germanisé" et "nazifié" au fur et à mesure du sketch. RTL Info, Sketch comique sur la télé publique flamande: il ne contrôle plus son PC pendant un sujet Theo Francken (vidéo) - RTL Info
  • Ils l’étaient certainement, mais depuis que ce pays s’est germanisé et que les gens refusent de s’exprimer en français, ce n’est plus le cas….et c’est d’une tristesse inouïe… Une langue est une richesse et plus on en connaît, plus on est riches….on peut se promener dans le monde entier sans être perdus et s’y exprimer sans problème. Ech kéint daat ganzt och op letzebuergëscht (ann nach aaner Sprooche) schreiwen, mais déi Leit déi daat gäre géife verstoën, verstinn daat och. Le Quotidien, Langues : les Luxembourgeois sont les plus polyglottes d’Europe | Le Quotidien
  • J’aime beaucoup l’extérieur, qui me semble un peu germanisé – surtout vu de l’avant – tout de même mais c’est la tendance. J’espère que l’intérieur sera aussi simple et efficace, d’après la vidéo de présentation faite à l’usine, on aperçoit des bouches d’aération rondes chromées et une planche de bord laquée rouge, couleur carrosserie. Les moteurs Firefly 1.0 77 cv et surtout 1.3 109 cv sont sans turbo, ça c’est bien pour éviter les NOx et les casses… ils sont aussi présentés comme discrets et efficients ce qui ne gâcherait rien ! Italpassion, Fiat Argo : premières images officielles - Italpassion
  • Dans la documentation de Jean, on trouve un rappel de l’époque féodale, avec les deux annexes de Herny, le Seutry datant de 993 et Hernicourt de 1247, ainsi que les armoiries du village. Un bond dans l’histoire et Jean présente photos et écrits : la copie d’un Ausweis (laissez-passer en Allemand), de Julien Bigarel, datant de 1915, la photo de la gare au nom germanisé, Herlingen, le témoignage émouvant d’une personne expulsée, la liste des 155 personnes qui ont dû quitter le village pour le Gers ou les Hautes-Pyrénées, le 20 novembre 1940… , Edition Metz et agglomération | De Herlingen à Herny : voyage dans le temps avec Jean Portes
  • La technologie est au goût du jour, les moteurs performants et l’habitacle beaucoup plus moderne. Le design extérieur, lui, s’est sensiblement « germanisé », en particulier celui de la XE, très influencé par le style de la BMW Série 3. Le Monde.fr, Le luxe automobile n’est pas seulement allemand
  • l’hégémonie linguistique de l’anglais est liée à la domination politique de l’axe anglo-américain, mais il n’y a pas que ça : il y a aussi des modes, comme celle du « germanisme » en France au 19ème siècle, qui a germanisé y compris des toponymes comme le mont Kemberg, dans les Vosges, dont l’ancienne orthographe était Cambert, du nom du proprétaire des lieux... à l’« époque ». AgoraVox, Dites-le en français ! - AgoraVox le média citoyen
  • Puisqu'en Amérique du Nord, ce sont les automobiles allemandes qui font autorité, le design intérieur comme extérieur s'est ouvertement germanisé. Le RDX n'est plus rondelet comme autrefois. Ses formes parfois anguleuses sont néanmoins moins torturées que celles d'un NX de Lexus, l'un de ses concurrents directs. La Presse, Banc d'essai Acura RDX 2019 - Une personnalité affirmée
  • Et dire que cela commençait par une légendaire libération de l'esclavage ! qui fatalement s'était poursuivie elle-même dans de nouveaux asservissements et conquêtes, de Canaan aux violences romano-chrétiennes contre les « païens** » au Haut Moyen-Âge germanisé (l'empire de Charlemagne), sans parler des conquêtes islamiques toutes fraîches à l'époque, ni des futures croisades, ni des conversions et colonisations européennes des trois derniers siècles. AgoraVox, Énième réflexion sur « la question juive » - AgoraVox le média citoyen
  • « L'auteur de 'Critique de la raison pure' ne peut pas être un grand symbole d'une région russe », a ainsi protesté Andreï Kolesnik, député local inquiet de voir son aéroport ainsi germanisé, un choix « non patriotique ». Sans raison évidente, il a traité Kant de « russophobe ». Le vice-amiral Igor Moukhametchine, chef d'Etat-major de la flotte russe basée à Kaliningrad, a pareillement accusé Kant d'avoir « trahi sa patrie » mais surtout d'être allemand. Des arguments de poids dans le port de la Baltique où, entre Pologne et Lituanie, deux Etats membres de l'Otan, le Kremlin a régulièrement mis en scène ses diatribes militaires et missiles nucléaires. Du coup, Kant a chuté en ligne. Et le sondage a été remporté par… l'impératrice Elisabeth Ire. En 1758, son armée avait brièvement pris la ville. Dans l'anonymat de l'université locale, enseignait alors un certain Emmanuel Kant. Les Echos, On en parle à Kaliningrad : un trublion nommé Kant | Les Echos
  • Au cours des 20 dernières années; il a retenu 1,2 millions d’enfants en Allemagne qu’il a germanisé METHODIQUEMENT avec l’accord de la COMMISSION EUROPEENNE. Le Quotidien, Quand l’État allemand arrache des enfants à leurs familles | Le Quotidien
  • Antoine Choplin, dans son dernier ouvrage, pénètre dans Terezin, cette "ville-ghetto", plus réellement camp de concentration avant l'extermination à Auschwitz ou Treblinka, que les Nazis avaient germanisé en Theresienstadt. C'est ce camp qui leur servait de trompe-l'œil : pour les Juifs eux-mêmes que les Nazis déportaient en leur faisant croire à des jours meilleurs, et pour la propagande qui consistait à filmer une colonie modèle où on y trouvait médecins, barbiers, on y faisait du théâtre et on cultivait, dans les douves humides de la forteresse, des légumes. Un envoyé spécial de la Croix-Rouge internationale (CICR) se laissera berné, décrivant des conditions de vie acceptables. Club de Mediapart, Terezin ou dessine-moi un ghetto | Le Club de Mediapart
  • Survivante d’Auschwitz-Birkenau, écrivaine et cinéaste, elle était une amie proche de Simone Veil. De son histoire, il restera cet esprit libre infrangible que même les kapos des camps de concentration ne sont parvenus à briser. Rien ne lui résistait. Pas même les autorités polonaises quand en 2002, elle tourne à Birkenau pour son film « La petite prairie aux bouleaux », (N.D.L.R : traduction du polonais Brezinka, germanisé en Birkenau), alors que Spielberg ne l’a pas été autorisé pour « La Liste de Schindler ». « Je suis pratiquement la seule survivante cinéaste… Comme j’ai passé de nombreux mois dans cet endroit, c’était difficile pour eux de refuser », nous confia celle qui portait le matricule 78750 à Auschwitz. , Edition Epinal | Une enfance à Épinal et Nancy pour Marceline Loridan-Ivens
  • Chez Bruno de Weck, le calme règne en ce début d’après-midi. Il a sorti les archives de la famille. Enfin, une partie seulement. Car on ne résume pas dans un seul classeur l’histoire d’une des plus grandes familles du canton de Fribourg. L’arbre généalogique prend racine au XIVe siècle, avec Pierre du Borjat, alias Cugnyet, tailleur et messager à pied de l’Etat, qui a quitté la Gruyère pour s’établir à Fribourg. Devenu propriétaire, il a obtenu la bourgeoisie. Son nom de famille s’est germanisé lorsque Fribourg est entré dans la Confédération. Place aux Weck, dont le nom désigne une sorte de petit pain. La particule s’est greffée plus tard, en 1782. «A l’époque, les nobles n’avaient pas le droit d’exercer de charges politiques, résume Bruno de Weck. Ce droit leur est finalement accordé et, en échange, les patriciens comme nous ont obtenu celui d’ajouter une particule à leur nom de famille.» Le Temps, Les bons services de la famille de Weck - Le Temps
  • Le ténor Philippe Talbot, lui, est vif, éloquent et suave en Gardefeu, face au baryton dégourdi de Christophe Gay en Bobinet (encore que celui-ci pourrait affiner les nuances). Très bon comédien, Patrick Rocca joue de sa voix plus parlante que chantante en baron de Gondremarck. Stuart Petterson campe un Frick à l’accent délicieusement germanisé, alors que Louis Zaitoun manque un peu de gouaille (et de coffre) en Brésilien. Le Temps, Une «Vie parisienne» joliment délurée  - Le Temps
  • Pourtant, malgré toutes les informations qu'il a réunies sur la Bohême et sa culture, il ne sait pas une chose d'intérêt majeur pour lui. Apparemment, le poète qui s'intéresse beaucoup aux traductions de ses oeuvres, ne sait pas que son chef d'oeuvre « Atala » a été traduit en tchèque, déjà en 1805, par le chercheur et linguiste Josef Jungmann. Ce dernier a donné, par cette traduction, une preuve irréfutable que la langue tchèque, une langue réduite au silence dans un pays germanisé, est un excellent instrument qui permet de traduire jusqu'aux nuances de la grande poésie française. Chateaubriand ne sait pas et ne saura probablement jamais que son oeuvre a joué un rôle clé à la naissance de la langue tchèque moderne. Radio Prague International, Chateaubriand : « Un bateau qui m'aurait pris au pont de Prague, m'aurait pu débarquer au Pont-Royal à Paris.» | Radio Prague International
  • Donc, la France, qui était libre au début, est sous la coupe d'un groupe politique germanisé qui a pour but de s'engraisser et de détruire les plus faibles... Avec un tel propos nationaliste, difficile d'envisager l'Union européenne et d'avoir envie d'améliorer les choses! Ce genre de discours donnera plutôt envie de rejeter l'autre, surtout s'il est d'Outre-Rhin.  LExpress.fr, "Emmanuel Todd, un intellectuel nationaliste et germanophobe à Mots Croisés" - L'Express
  • Le premier camp d'Auschwitz -le nom germanisé de la ville polonaise d'Oswiecim- a été bâti en 1940. Son entrée est surmontée de l'inscription "Arbeit macht frei" (Le travail rend libre). Mais la plupart des déportés ont été tués dans un second site, Birkenau, ou "Auschwitz II", situé à 2 kilomètres du premier. Sur 170 hectares, cette usine de la mort comptait quatre bâtiments abritant les chambres à gaz et les fours crématoires, dynamités par les SS lors de leur départ. Les restes des centaines de cheminées en brique rouge, liées naguère aux baraques en bois, s'étendent jusqu'à l'horizon.  LExpress.fr, Comment on tente de sauver Auschwitz de l'oubli - L'Express

Traductions du mot « germanisé »

Langue Traduction
Anglais germanized
Espagnol germanizado
Italien germanizzata
Allemand germanisiert
Chinois 德国化
Arabe ألماني
Portugais germanizado
Russe германизировали
Japonais ドイツ語
Basque germanized
Corse germanizatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « germanisé »

Source : synonymes de germanisé sur lebonsynonyme.fr
Partager