La langue française

Gentilice

Sommaire

  • Définitions du mot gentilice
  • Étymologie de « gentilice »
  • Phonétique de « gentilice »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gentilice »
  • Citations contenant le mot « gentilice »
  • Images d'illustration du mot « gentilice »
  • Traductions du mot « gentilice »
  • Synonymes de « gentilice »

Définitions du mot gentilice

Trésor de la Langue Française informatisé

GENTILICE, subst. masc. et adj.

ANTIQ. ROMAINE. Nom du groupe de familles (lat. gens), intercalé, dans le nom d'une personne, entre le prénom (praenomen) et le surnom (cognomen). On a pensé que le nom de base des autres toponymes terminés par -acus était un gentilice, c'est-à-dire un nom que portaient tous les membres d'une gens romaine (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 692) :
... c'était une femme, portant selon les règles de l'onomastique romaine classique un gentilice, que l'état de la pierre n'a pas permis à notre auteur de copier avec clarté, et un cognomen qui était, semble-t-il, celui fort commun de Barbara. Marrou, Connaiss. hist.,1954, p. 116.
Emploi adj. Quand sa sœur lui paraît [à Horace] manquer à l'honneur national et à l'honneur gentilice, l'idée ne lui vient pas de porter l'affaire devant son père, il n'en prend pas le temps, il tue la coupable (G. Dumézil, Horace et les Curiaces, Paris, Gallimard, 1942, p. 118).P. ext. Le système de la communauté taisible [taciturne], famille gentilice groupant des familles matrimoniales dans un foyer et sur une exploitation commune. Disparu dans le Massif Central français au cours du dernier siècle, il achève à peine de mourir dans les Balkans (Meynier, Paysages agraires,1958, p. 38).
Prononc. : [ʒ ɑ ̃tilis]. Étymol. et Hist. 1541 (Michel de Tours, Trad. de Suétone, v, 178 vods Hug. : les noms gentilices : cest à scavoir de leur gent et famille), ex. isolé; 1872 subst. (Littré Add.). Empr. au lat.gentilicius « propre à une famille ».

Wiktionnaire

Adjectif

gentilice \ʒɑ̃.ti.lis\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Relatif à la gens, la famille romaine.
    • La société romaine connaissait une forme intermédiaire de culte, le culte gentilice rendu par plusieurs familles, issues d’un même ancêtre, à cet ancêtre commun considéré comme le dieu de la gens ; les gentes les plus illustres de Rome faisaient parfois remonter leur origine à un dieu.
  2. Relatif au nom de famille.
    • L’abandon progressif des formes gentilices de dénomination au profit d’un seul nom (qui devient nom de baptême à mesure que progresse le baptême des enfants, principalement à partir de l’époque carolingienne) […] — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)

Nom commun

gentilice \ʒɑ̃.ti.lis\ masculin

  1. (Antiquité) Nom porté par tous les membres d’une même gens.
    • Les Romains reconnaissaient les membres d’une même gens à la communauté du nom qu’ils appelaient le gentilice. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GENTILICE (jan-ti-li-s') s. m.
  • Terme d'antiquité romaine. Dans les noms d'homme, celui qui désignait la gens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gentilice »

(Date à préciser) Du latin gentilis (« qui appartient à une race, de famille ») ou gentilicius (« id. »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. gentilicius, de gentilis (voy. GENTIL 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gentilice »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gentilice ʒɑ̃tilis

Évolution historique de l’usage du mot « gentilice »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gentilice »

  • Ce sont les Romains qui ont été les premiers à donner à tous un prénom et un nom. Au départ, ils utilisaient un système de trois noms : le prénom, le gentilice (nom du groupe de familles) et le cognonem (surnom, devenu nom de famille). Cependant, le peuple ne portait généralement que deux noms : le prénom et le cognonem. Pleinevie.fr, Dis, pourquoi porte-t-on un nom de famille ? - Pleine vie
  • Il est intéressant de noter que la volonté du défunt a été exécutée par une femme, peut-être sa nièce Iulia Festilla. L’épigraphe révèle non seulement de qui il était le fils, mais aussi que Caius Valerius entretenait de toute évidence de bonnes relations avec les Éduens et les Helvètes, les tribus des régions situées au sud et au nord du col de Jougne. En outre, son nom nous confirme également que cette branche de la famille s’est très tôt romanisée. À partir de l’époque impériale, les étrangers utilisaient souvent le gentilice de l’empereur au pouvoir.  SWI swissinfo.ch, L’influente famille des Camilli d’Avenches - SWI swissinfo.ch
  • La deuxième est une sorte de structure politique désignée pour la gestion des affaires de la cité (une sorte de démocratie gentilice selon P. Bourdieu dans « Sociologie de l’Algérie »). Mais elle ne constitue pas un Etat ni  même un proto-Etat. DzVID, Le hirak, le coronavirus et l’enjeu de l’auto-organisation
  • L’empereur Trajan joue un rôle important dans la carrière de Plutarque, puisqu’il lui donne les ornements consulaires. Entretemps, il est devenu citoyen romain grâce à son ami Florus - dont il prend le gentilice Mestrius- et à un proche de Trajan, Q. Sosius Senecio (consul en 99, 102 et 107), avant d’accéder à l’ordre équestre.  Plutarque termine sa carrière comme procurateur en Achaïe pour l’empereur Hadrien, dont il aurait assuré une part de l’instruction. Il meurt vers 120, à Thèbes, à un âge avancé pour l’époque, respecté de tous, après avoir fondé une famille nombreuse.  , Plutarque, penseur grec (46-120)
  • elle ne se compose pas seulement d’hommes armés, mais aussi d’annexes matérielles, de prisons et d’établissements pénitentiaires de toutes sortes, qu’ignorait la société gentilice. AgoraVox, La police entre parenthèses, ouvrons les guillemets - AgoraVox le média citoyen
  • Martin ne vient pas de Marie (prénom hébreux à l’origine) mais de Martinus, nom gentilice romain de Saint Martin, évêque de Gaule au Ve siècle, vocable le plus courant d’églises en France. AgoraVox, La généalogie : une histoire de noms de familles - AgoraVox le média citoyen
  • Une solution pourrait être de décrire le nouvel Etat comme « Royaume Uni d'Angleterre, du pays de Galles et d'Irlande du Nord ». Certes, le terme serait imprécis puisque le Pays de Galles n'est pas un royaume, mais une principauté. Mais l'obstacle est minime, car cette solution aurait plusieurs avantages. D'abord, on conserve le terme de Royaume-Uni (« UK ») utilisé partout pour décrire l'Etat. Le nom du pays ne changera donc pas réellement dans l'esprit des citoyens aujourd'hui britanniques. Ensuite, le terme « Uni » permettra d'atténuer l'effet « artichaut. » Mais il faudra néanmoins trouver un nouveau gentilice, car il ne sera plus possible aux Britanniques de s'appeler britanniques (terme qui provient de Grande-Bretagne). Et ceci sera sans doute relativement choquant pour ceux qui resteront dans le Royaume-Uni… La Tribune, Comment s’appellera le Royaume-Uni si l’Ecosse le quitte ?

Images d'illustration du mot « gentilice »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gentilice »

Langue Traduction
Anglais kindness
Espagnol amabilidad
Italien gentilezza
Allemand freundlichkeit
Chinois 善良
Arabe اللطف
Portugais bondade
Russe доброта
Japonais 親切
Basque adeitasuna
Corse amabilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « gentilice »

Source : synonymes de gentilice sur lebonsynonyme.fr
Partager