La langue française

Gargouillade

Définitions du mot « gargouillade »

Trésor de la Langue Française informatisé

GARGOUILLADE, subst. fém.

A. − CHORÉGR., vx. Pas de danse. La gargouillade. Fort répandue vers la fin du xviiiesiècle (...) « fuyez la gargouillade et les pas hasardeux. » C'est un saut de chat précédé de petits ronds de jambe (Brillant, Probl. danse,1953, p. 95).
B. − MUS., péj. Vocalise ou roulade de mauvais goût, évoquant le bruit de l'eau qui tombe d'une gargouille. J'ai gardé un tendre souvenir des Tyroliennes, particulièrement d'une musicienne (...) qui me chantait toujours les gargouillades de son pays pendant mon dîner (Mérimée, Lettres Mmede La Rochejacquelein,1862, p. 324) :
... Rabastens se « donne le plaisir », dit-il, de m'entendre et me prie de déchiffrer des choses fortement embêtantes, romances néfastes, ou airs à gargouillades dont les vocalises démodées lui paraissent le dernier mot de l'art. Colette, Cl. école,1900, p. 76.
C. − Pop. Nourriture. Il n'est pas à moi ce poisson-là? Un poisson que je nourris de mes propres mains avec de la bonne gargouillade d'asticots (Courteline, Ah! Jeunesse, Bon pêcheur, 1890, p. 146).
Prononc. et Orth. : [gaʀgujad]. Ds Ac. 1762-1835. Étymol. et Hist. 1747 danse (La Morlière, Angola, I, 21 ds Brunot t. 6, p. 1305); 1812 « verre à boire » (Boiste); 1834 chant (ibid.). Dér. de gargouille*; suff. -ade*; on peut se demander si le terme de danse, bien qu'il soit attesté antérieurement, n'est pas une extension d'emploi du terme de chant.

Wiktionnaire

Nom commun

gargouillade \ɡaʁ.ɡu.jad\ féminin

  1. Pas de danse dans le genre du pas tortillé.
    • La gargouillade, dit le Dictionnaire encyclopédique, est un pas consacré à l'entrée des vents. Il se forme en faisant, du côté que l'on veut, une demi-pirouette sur les deux pieds ; une des jambes, en s'élevant, forme un tour de jambes en dehors, et l'autre un tour de jambes en dedans, presque dans le même temps. Le danseur retombe sur celle des deux jambes qui est partie la dernière, et forme cette demi-pirouette avec l'autre jambe, qui reste en l'air. — (Hippolyte Étiennez, Histoire de la danse dans Musée des familles, 2e série, t. 3, 1845-1846, p. 287)
    • Pourvu que vous n'alliez pas vous oublier au milieu de la contredanse et faire quelque pirouette ou quelque gargouillade. — (Théophile Gautier, La Peau de tigre, Michel Lévy, 1866, p. 184)
    • Elle est nue, échevelée, et pantelante — comme ayant tous les satyres mythologiques sur ses talons — ses seins dansent la gargouillade, les basses branches lui fouettent les fesses. — (Marcel Arnac, Le Brelan de joie, 1924, p. 84)
  2. (Musique) Ornement de mauvais goût, sans netteté, et comparé à un gargouillement.
    • Puis, pensant par cet éloge m'avoir payé son tribut d'hospitalité, il se remit à sa toilette, tout en coquetant avec ses admirateurs et en laissant de temps en temps échapper quelque gracieuse gargouillade, à l'instant même applaudie par les assistants. — (Alexandre Dumas, Souvenirs d'une favorite, G. Towne, 1865, p. 91)
    • Ici, notre virtuose exécuta une gargouillade terminée par le si aigu. — (Jules Moinaux, Le Monde où l'on rit, E. Flammarion, 1885, p. 271)
    • Quand Ben, le marin balourd, veut lui faire la cour, elle le renvoie avec des injures, elle se démène, elle lâche une gargouillade de petits cris et de gros mots, elle l'appelle grand veau marin. — (Paul Lenoir, Histoire du réalisme et du naturalisme dans la poésie et dans l'art, depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, Quantin, 1889, p. 473)
    • Pour finir, Rabastens se « donne le plaisir », dit-il de m’entendre et me prie de déchiffrer des choses fortement embêtantes, romances néfastes, ou airs à gargouillades dont les vocalises démodées oui paraissent le dernier mot de l’art. — (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 60)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GARGOUILLADE (gar-gou-lla-d', ll mouillées) s. f.
  • 1Nom d'un pas de danse dans le genre du pas tortillé, qui n'est plus en usage. C'est le danseur Dupré qui fait la gargouillade, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 219, dans POUGENS.
  • 2 Terme de musique. Ornement de mauvais goût, sans netteté, et comparé à un gargouillement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GARGOUILLADE, s. f. (Danse. Ce pas est consacré aux entrées de vents, de démons, & des esprits de feu ; il se forme en faisant du côté que l’on veut, une demi-piroüette sur les deux piés. Une des jambes, en s’élevant, forme un tour de jambe en-dehors, & l’autre un tour de jambe en-dedans, presque dans le même tems. Le danseur retombe sur celle des deux jambes qui est partie la premiere, & forme cette demi-piroüette avec l’autre jambe qui reste en l’air. Voyez Tour de jambe.

Ce pas est composé de deux tours. Il est rare qu’on puisse faire ce tour également bien des deux côtés.

Le célebre Dupré faisoit la gargouillade très bien lorsqu’il dansoit les démons ; mais il lui donnoit une moindre élevation que celle qu’on lui donne à-présent : on l’a vûe plus haute & de la plus parfaite prestesse dans le quatrieme acte de Zoroastre.

Mlle Lyonnois qui y dansoit le rôle de la Haine, & qui y figuroit avec le Desespoir, est la premiere danseuse qui ait fait ce pas brillant & difficile.

Dans les autres genres nobles la gargouillade est toûjours déplacée ; & fût-elle extrèmement bien faite, elle dépare un pas, quelque bien composé qu’il puisse être d’ailleurs.

Dans la danse comique on s’en sert avec succès, comme un pas qu’on tourne alors en gaieté ; au lieu qu’il ne sert qu’à peindre la terreur dans les entrées des démons, &c. (B)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gargouillade »

→ voir gargouiller
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gargouiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gargouillade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gargouillade gargwilad

Évolution historique de l’usage du mot « gargouillade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « gargouillade »

Langue Traduction
Anglais gurgling
Espagnol gluglú
Italien gorgoglio
Allemand gurgeln
Chinois 淙淙
Arabe الغرغرة
Portugais gorgolejante
Russe бульканье
Japonais うがい
Basque gurgling
Corse gurling
Source : Google Translate API

Synonymes de « gargouillade »

Source : synonymes de gargouillade sur lebonsynonyme.fr

Gargouillade

Retour au sommaire ➦

Partager