La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gangrène »

Gangrène

Définitions de « gangrène »

Trésor de la Langue Française informatisé

GANGRÈNE, subst. fém.

A. − PATHOL. Mortification et putréfaction des tissus de quelque partie du corps. Avoir la gangrène; la gangrène gagne; il a une blessure à la jambe, on craint que la gangrène ne s'y mette; arrêter la gangrène (Ac. 1835, 1878).
Gangrène gazeuse. Gangrène due à des microbes qui développent des gaz de putréfaction dans les tissus. Il y avait des gulf stream de phénol et de gangrène gazeuse. La gangrène, c'est un musc douceâtre, infect, un crépuscule d'odeur sur les campagnes (Cocteau, Potomak,1919, p. 26).Gangrène humide. Gangrène à caractère œdémateux. Gangrène sèche. Gangrène avec déshydratation jusqu'à la dessication (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971).
SYNT. Gangrène sénile; atteint, mordu, rongé par la gangrène; une menace de gangrène.
B. − P. métaph. ou au fig. Mal pernicieux qui met en danger la santé morale (d'un pays, d'un parti, de l'être). Gangrène intérieure, morale et physique, sociale :
Et voilà tout le complot (de Vichy) avec ses mystères, ses détours; ses liaisons inattendues, ses conjonctions inavouées. Et c'est toute cette gangrène dont la France est en train de mourir. L'Œuvre,2 févr. 1941.
[Suivi d'un compl. introduit par de désignant la cause du mal] Gangrène du péché, du crime, du parlementarisme, de la liberté, de l'or.
Mal causé par les tenants d'une doctrine, d'une opinion, d'un parti. Gangrène réactionnaire, républicaine, révolutionnaire, romantique, jésuitique.
REM.
Gangrénement, subst. masc.Propagation de la gangrène (au sens B). Une puissance de résistance, parfois même de contamination et de gangrénement, dont le sourd regret, la rancune, le ressentiment nous donnent (...) des images effrayantes (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 356).
Prononc. et Orth. : [gɑ ̃gʀ εn]. Ds Ac. 1694-1932. De 1798 et 1835 : ,,On prononce cangrène``, prononc. rejetée par de nombreux dict. : cf. Fér. 1768, Land. 1834, Besch. 1845, et Littré qui recommande la prononc. des médecins. Étymol. et Hist. 1. Ca 1370 cancrene (N. Panis, Grande Chir. de Chauliac, ms. Montpellier, Fac. de Médecine H 184 d'apr. Sigurs ds Fr. mod. t. 33, 1965, p. 207); 1538 gangrene (d'apr. Sigurs, ibid.); 2. 1561 fig. gangrene (Calvin, Serm. sur la seconde à Timothée, 13 [LIV, 155] ds Hug.). Empr. au lat. class.gangraena (gr. γ α ́ γ γ ρ α ι ν α) « gangrène (au propre et au fig.) »; la forme cancrene, d'apr. le b. lat. cancrena (v. TLL t. 6, 1691, 29-30), altération de gangraena d'apr. cancer (cancer*). Fréq. abs. littér. : 92. Bbg. Quem. DDL t. 5.

Wiktionnaire

Nom commun - français

gangrène \ɡɑ̃.ɡʁɛn\ féminin

  1. (Médecine) Mortification locale des tissus.
    • Gangrène gazeuse ou foudroyante, Complication de certaines plaies, surtout des plaies de guerre, caractérisée par la mortification des tissus et la production de gaz, dont la marche est rapide et aboutit souvent à la mort.
    • Il est très possible que cette compression violente ait causé la gangrène et que la patiente en soit morte. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 135, 2012)
  2. (Figuré) Mal émanant des doctrines pernicieuses, de la corruption des mœurs.
    • Pour lui, il n’était de joli départ pour les frontières qu’après avoir nettoyé le pays de la gangrène réactionnaire qui rongeait les forces vives de la nation. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 74.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GANGRÈNE. n. f.
T. de Médecine. Mortification locale des tissus. Gangrène gazeuse ou foudroyante, Complication de certaines plaies, surtout des plaies de guerre, caractérisée par la mortification des tissus et la production de gaz, dont la marche est rapide et aboutit souvent à la mort.

GANGRÈNE se dit figurément, en parlant des Doctrines pernicieuses, de la corruption des mœurs, etc.

Littré (1872-1877)

GANGRÈNE (gan-grè-n' ; l'Académie dit qu'on prononce kan-grè-ne ; c'est une prononciation ancienne, la plus reçue au XVIIe siècle : il faut prononcer cangrène, disent Marg. Buffet, Observ. p. 134, et Chifflet, Gramm. p. 227. Cette prononciation, qui était suggérée par le désir d'éviter deux syllabes commençant consécutivement par g, n'a plus l'usage pour elle, quoi qu'en dise l'Académie ; les médecins, qui sont ceux qui se servent le plus de ce mot, ne disent que gan-grè-ne) s. f.
  • 1 Terme de médecine. Destruction complète de la vie dans une partie du corps, avec conservation de la réaction vitale dans les parties contiguës. M. de la Rochefoucauld est fort en peine de la blessure de M. Marsillac ; il craint que son malheur ne lui donne la gangrène, Sévigné, 150.

    Gangrène sénile, gangrène qui affecte les extrémités chez les vieillards, et qui est due à des obstructions partielles dans les artères. Les jambes [de Louis XIV] s'enflèrent ; la gangrène commença à se manifester, Voltaire, Siècle de Louis XIV, 28.

    Gangrène du poumon, maladie fébrile très grave où il y a une gangrène partielle du poumon et des crachats d'une extrême fétidité.

  • 2 Fig. Doctrines pernicieuses, corruption des mœurs. Le discours des hérétiques gagne comme la gangrène, Bossuet, Var. 15. Il n'est point de gangrène si contagieuse que l'hérésie ; elle gagne sans cesse et se répand, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 254. À quoi servirait ce que nous venons d'écrire, si l'on ne guérissait quelques lecteurs de la gangrène du fanatisme ? Voltaire, Philosophie, Hist. établ. christ.
  • 3Maladie des arbres qui détruit l'écorce et le bois.

HISTORIQUE

XVIe s. Gangrene est une disposition qui tend à la mortification de la partie blessée, Paré, X, 11. [Amour de soi] Peste de l'homme, ennemy capital de sagesse, vraye gangrene et corruption de l'ame, Charron, Sagesse, II, 1. Le desreiglé desir d'en avoir [des richesses] est une gangrene en nostre ame, Charron, ib. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gangrène »

Espagn. gangrena ; ital. cancrena, cangrena ; du latin gangræna, qui vient du grec γάνγραινα.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin gangraena (même sens), du grec ancien γάγγραινα, gángraina. Anciennement prononcé \kɑ̃.ɡʁɛn\ (XVIIe siècle)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gangrène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gangrène gɑ̃grɛn

Évolution historique de l’usage du mot « gangrène »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gangrène »

  • Ca peut rendre agressif d'être complètement privé de vie, d'avoir l'écriture qui gangrène tout le reste, en dehors des moments de joie ça peut rendre triste. De Christine Angot / Quitter la ville
  • Chloé, jeune femme libre et indépendante, a une conception toute personnelle de la vie et surtout de l’amour, ce qui désarçonne son entourage. Jusqu’au jour où elle rencontre Colin, à l’indéfectible sourire. Les sentiments vont peu à peu infecter Chloé malgré elle, jusqu’à la gangrène de son cœur. Mais Colin est-il arrivé par hasard dans sa vie ? Unification France, Gangrène, une histoire d'amour : Anti-romance corrosive pour L.-J. (...) - Unification France
  • Le successeur de Christophe Castaner a déclaré que son ministère était le premier des "ministères sociaux", tout en assurant les forces de l'ordre de son soutien. Il a dénoncé "l'islamisme politique" et "l'attaque contre l'autorité qui chaque jour gangrène la République". Franceinfo, VIDEO. "Nous devons être intraitables avec le séparatisme", déclare Gérald Darmanin lors de sa prise de fonctions à l'Intérieur
  • Tribune. Le chômage de longue durée est massif depuis vingt-cinq ans en France. Il touche près de 2,5 millions de nos concitoyens. C’est la gangrène du corps social ; il débouche sur la pauvreté ; taraude les familles ; engendre la désespérance ; il est au fondement du pessimisme et de la défiance des Français. Le Monde.fr, Laurent Berger et Louis Gallois : « L’emploi solidaire apporte une solution au chômage de longue durée »
  • Tribune : La transhumance politique, le cancer qui gangrène la vie politique Guinéenne Guinee360.com - Actualité en Guinée, toute actualité du jour, Tribune : La transhumance politique, le cancer qui gangrène la vie politique Guinéenne
  • Espérons aussi qu'il s'attaquera a une autre forme de voyoucratie, dont les réseaux gangrènent depuis longtemps, des services qui sont aujourd’hui sous sa direction ... lindependant.fr, Perpignan : "Je dote la ville d'un conseil de sécurité pour éradiquer la voyoucratie", promet Louis Aliot en visite à la résidence Les Oiseaux - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « gangrène »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • This illustration depicts a three-dimensional (3D), computer-generated image of a cluster of barrel-shaped, Clostridium perfringens bacteria. The artistic recreation was based upon scanning electron microscopic (SEM) imagery. See PHIL 21914, for another view of these microbes. Photo de CDC via Unsplash

Traductions du mot « gangrène »

Langue Traduction
Anglais gangrene
Espagnol gangrena
Italien cancrena
Allemand gangrän
Chinois 坏疽
Arabe الغرغرينا
Portugais gangrena
Russe гангрена
Japonais 壊疽
Basque gangrene
Corse gangrene
Source : Google Translate API

Synonymes de « gangrène »

Source : synonymes de gangrène sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gangrène »

Gangrène

Retour au sommaire ➦

Partager