La langue française

Fumature

Définitions du mot « fumature »

Wiktionnaire

Nom commun

fumature \fy.ma.tyʁ\ féminin

  1. Fumure, action de fumer un terrain par le parcage.
    • Le parcage des bêtes à laine ou fumature est en usage dans les causses du Gévaudan et du Rouergue. (Gustave Heuzé, La France Agricole, carte n° 8)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FUMATURE (fu-ma-tu-r') s. f.
  • Action de fumer un terrain par le parcage. Le parcage des bêtes à laine ou fumature est en usage dans les causses du Gévaudan et du Rouergue, Heuzé, la France agricole, carte n° 8.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fumature »

Forme latinisante de fumure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fumature »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fumature fymatyr

Évolution historique de l’usage du mot « fumature »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fumature »

  • Pour chaque propriétaire, un minutieux décompte est établi, sur la base de 32 nuits de « fumade » ou de « fumature », moitié selon la contenance des terres, moitié selon leur valeur, d’après l’allivrement de chacun. Pour 110 sétérées (105 ha) et 37 livres de taille, Étienne Valentin dispose de 6 nuits ¾ ; Pierre Amouroux, pour 35 sétérées (33 ha) et 14 livres 14 sous d’impôt, a droit à 2 nuits ¼. En revanche, les plus démunis reçoivent au prorata : Pierre Peytavin, pour 2 sétérées et 4 cartelières (2,2 ha), et 1 livre 9 sous d’imposition, se contentera d’un quart de nuit. Quant à Jean et Vidal Roux, dotés chacun d’un peu plus d’une sétérée de terre (1 ha) et allivrés entre 5 et 10 sous, ils ne compteront que pour 1/16e de nuit. Pour respecter cette distribution, les bergers devaient changer les bêtes de place au cours d’une même nuit. La France Agricole, Vie pastorale : les nuits de « fumature »
  • En arrivant sur la colline dominant l’abbaye, le groupe de marcheurs a été réuni pour un historique très complet de la vie quotidienne dans ce lieu jadis, si prospère, obéissant à l’ordre cistercien. Les moniales consacrées, les novices, les convers observaient la règle appliquée de l’idéal monastique de l’abbaye de Citeaux. Quant à l’activité économique, elle reposait sur l’apport de revenus des domaines extérieurs, mais aussi sur la culture du seigle, de l’orge et de l’avoine, grâce à de la main-d’œuvre locale, sur des champs fertilisés par la fumature des ovins et bovins transhumants et entretenus par du personnel. Ce qui représentait une population supérieure à la ville de Langogne, si on y ajoute la population de Chaudeyrac ! midilibre.fr, Lorsque l’abbaye de Mercoire dominait Langogne - midilibre.fr

Traductions du mot « fumature »

Langue Traduction
Anglais fuming
Espagnol echando humo
Italien fumante
Allemand wütend
Chinois 发烟
Arabe دخن
Portugais fumegante
Russe дымящей
Japonais 発煙
Basque fuming
Corse fuming
Source : Google Translate API

Synonymes de « fumature »

Source : synonymes de fumature sur lebonsynonyme.fr

Fumature

Retour au sommaire ➦

Partager