La langue française

Frêne

Sommaire

  • Définitions du mot frêne
  • Étymologie de « frêne »
  • Phonétique de « frêne »
  • Évolution historique de l’usage du mot « frêne »
  • Citations contenant le mot « frêne »
  • Images d'illustration du mot « frêne »
  • Traductions du mot « frêne »
  • Synonymes de « frêne »

Définitions du mot « frêne »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRÊNE, subst. masc.

Arbre (Oléacées) des régions tempérées, généralement de taille élevée, à l'écorce grisâtre, assez lisse, dont plusieurs espèces sont utilisées en pharmacie pour les propriétés de leurs feuilles ou de leurs rameaux, et en menuiserie pour la qualité de leur bois. Frêne blanc, commun, élevé; frêne à feuilles rondes, à fleurs, à (la) manne. Les frênes vieux de cinq siècles laissent pendre leurs branches tordues et leurs feuilles allongées (...). Leurs vieilles têtes sont chargées de panaches arrondis (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 10):
... il y a, au bord de l'eau, un groupe de frênes. Légèrement contournés, comme un peu dansants, les branches graciles et griffues, le feuillage découpé en petites palmes, ils ont je ne sais quoi d'exotique... Chardonne, Attach.,1943, p. 195.
Frêne pleureur. Un frêne pleureur, dont les branches retombent (Goncourt, Journal,1854, p. 145).
Bois de frêne ou, p. méton., frêne. Bois de cet arbre, recherché pour son absence de nœuds, sa dureté et son élasticité. Colonnes accouplées, exécutées en frêne teint en vert (Nosban, Manuel menuisier,t. 2, 1857, p. 96).Une essence très élastique comme le frêne (Campredon, Bois,1948, p. 129).Les bois clairs, plus rares, ne sont employés que si leurs veines sont une parure suffisante pour de vastes panneaux dépourvus de toute autre ornementation. On rencontre ainsi du hêtre ponctué, du platane moiré, du frêne tacheté (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 130).
P. métaph. « Ma race est forte », me disait-il hier, − et je le crois. Ces gens de Fresney ne sont pas des frênes, mais des chênes plutôt! (Barb. d'Aurev., Memor. 2,1856, p. 75).
REM. 1.
Frênaie, subst. fém.Lieu planté de frênes. Différents types de frênaies. (...) Thill (1970) en distingue 5 (...) − les forêts riveraines et alluviales sur sols périodiquement inondés (aulnaies et ormaies à Frêne) (R. forestière fr.,1975, no2, p. 104).
2.
Frénette,(Frenette, Frénette) freinette, subst. fém.Boisson fermentée, à base de feuilles de frêne. Une grande jarre méridionale qui contenait, pétillante et renouvelée, la boisson inoffensive nommée « freinette » (Colette, Belles saisons,Nudité, 1943, p. 129).Il buvait du cidre et de la frenette aux repas (Vialar, Homme de chasse,1961, p. 68).
Prononc. et Orth. : [fʀ εn]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1100 nom d'un arbre et du bois de cet arbre (Roland, éd. J. Bédier, 2537 : hanstes de fraisne). Du lat. imp. fraxinus « frêne ». Fréq. abs. littér. : 182. Bbg. Ascoli (C. I.). Saggiuoli diversi. Archivo glottologico italiano. 1890, t. 11, p. 427. − Cocco (V.). Preistoria linguística del Fraxinus Ornus L. Publicações do XXIIIoCongresso Luso-espanhol para o Progresso das Ciências. Coimbra, 1957, t. 8, 16 p. − Tuaillon (G.). Chêne et frêne en gallo-rom. R. Ling. rom. 1971, t. 35, pp. 106-130.

Wiktionnaire

Nom commun

frêne \fʁɛn\ masculin

  1. (Botanique) Genre (Fraxinus) d’arbres forestiers de la famille des Oléacées, surtout des forêts tempérées, aux feuilles composées, et aux grappes de samares simples surnommées localement « langues d’oiseau ».
    • La capitale du nord n'a pas le moindre monument, mais elle se glorifie de posséder un arbre, le seul qu'il y ait en Islande; c'est un frêne d'environ cinq mètres de haut, ombrageant la façade d'une maison tournée vers le fjord. Les indigènes en sont extrêmement fiers et le montrent comme la grande curiosité du pays. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 69)
    • Les lentilles d’eau font de la roubine un chemin vert tendre entre saules et frênes. — (Lise Gros, Couleur dimanche, couleur Camargue, 2003, page 35)
  2. (Spécialement) Frêne élevé (Fraxinus excelsior), arbre au bois très utilisé dans l’industrie, notamment en manchisterie.
    • Quand il se dresse face à quelque « vieille écorce », chêne, frêne, ou hêtre, plus large qu’une huche, lorsque d’un simple regard, il le cube de la souche au houpier, tant de solives pour le tronc, tant de stères pour les branches […] Arsène André éprouve une virile volupté. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. Bois de cet arbre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRÊNE. n. m.
Arbre forestier de la famille des Oléacées, dont le bois est fort utilisé pour l'industrie.

Littré (1872-1877)

FRÊNE (frê-n') s. m.
  • 1 Terme de botanique. Genre de la famille des oléacées, qui se compose d'une soixantaine d'espèces.
  • 2Arbre forestier dont le bois est blanc et sans nœuds, fraxinus excelsior, L.

    Bois de cet arbre. Le frêne est propre au charronnage.

  • 3Frêne à fleurs, fraxinus ornus, L.
  • 4 Frêne à feuilles rondes, fraxinus rotundifolia, Lamk. celui auquel on doit appliquer les dénominations de frêne de Calabre, de frêne à la manne (mais non de frêne à manne comme l'écrit l'Académie, ce qui est contraire à l'usage des botanistes), Legoarant
  • 5 Frêne à trois feuilles, nom impropre donné parfois à la ptélée trifoliée (térébinthacées), dite également à tort orme à trois feuilles, Legoarant
  • 6Frêne épineux, nom vulgaire du xanthoxyle fraxinifolié (rutacées).

HISTORIQUE

XIe s. Ardent ces hanstes de fraisne et de pomier, Ch. de Rol. CLXXXI.

XIIe s. Haste [il] ot de frasne et vermeil confenon, Ronc. p. 51.

XIIIe s. Un freisne [elle] vit lé [large] e branchu, E mut espès e bien ramu, Marie de France, Frêne.

XVIe s. Les ormes pourront estre avec les erables et fresnes, De Serres, 796. Dessous le frene venin ne regne, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 74.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « frêne »

Berry, frâgne ; du lat. fraxinus, où l'accent est sur fra.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du moyen français frêne[1], fresne, de l’ancien français fresne, fraisne[2], du latin fraxinus[3], du radical indo-européen commun *bherǝĝ-[4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frêne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frêne frɛn

Évolution historique de l’usage du mot « frêne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frêne »

  • Seuls les frênes qui présentent un degré de dépérissement de 30 % ou moins pourront par la suite être traités. , Repentigny poursuit sa lutte à l’agrile du frêne
  • Cette année, la Ville de Trois-Rivières traitera 398 frênes atteints de l’agrile du frêne avec l’insecticide TreeAzinMD. Les travaux visant à ralentir la progression de l’agrile du frêne ont débuté au début de la semaine. L'Hebdo Journal, Agrile du frêne : 398 arbres seront traités cette année - L'Hebdo Journal
  • Les essences concernées sont les épicéas touchés par le scolyte ainsi que les frênes, frappés de longue date par la chalarose, un champignon responsable de la maladie du flétrissement du frêne. , Environnement | Scolyte : la route entre Chattancourt et Forges bientôt fermée
  • Originaire d'Asie, l'agrile du frêne est présent au Canada au moins depuis 2002. Radio-Canada.ca, La présence d’agrile du frêne fait craindre le pire à Edmundston | Radio-Canada.ca
  • La flore et la faune sauvages, les milliers d’essences arboricoles ne sont toutefois pas les seuls atouts du domaine qui s’étire sur 35 hectares. Franchir le seuil de la Grange de Fonclause, tout à côté de la "Maison du Peintre", réserve encore mille surprises : le couloir, qui révèle le talent de la mère de Jean-Yves, dans une exposition haute en couleurs savamment éclairée en enfilade ; les suites, où flotte l’esprit vagabond des maîtres de maison : la chambre "Voyage" et ses trésors rapportés d’Asie, l’élégante chambre "Métro" toute de noir et de blanc drapée, la chambre "Nature", résolument zen avec ses billes de bois de frêne en guise de tables de nuit. centrepresseaveyron.fr, Témoignages du passé - centrepresseaveyron.fr
  • Plusieurs frênes sont dans un piteux état dans le développement Havre du ruisseau à Sainte-Thérèse. (Photo Claude Desjardins) Nord Info - Journal de la ville de Blainville, Ste-Thérèse et les environs sur la rive-nord, Des citoyens veulent une aide financière pour remplacer des frênes
  • L’agrile du frêne est un coléoptère envahissant extrêmement destructeur qui s’attaque aux essences de frêne. Sa présence au Canada a été confirmée à l’été 2002. L’agrile du frêne a déjà causé la mort d’un grand nombre de frênes en Amérique du Nord et constitue une menace importante pour l’économie et l’environnement des régions urbaines et forestières du Canada et des États-Unis, nous apprend le gouvernement canadien. Journal Le Placoteux, L’agrile du frêne cause des maux de tête à l’écocentre - Journal Le Placoteux

Images d'illustration du mot « frêne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « frêne »

Langue Traduction
Anglais ash
Espagnol ceniza
Italien cenere
Allemand asche
Chinois
Arabe رماد
Portugais cinza
Russe ясень
Japonais
Basque errauts
Corse cendra
Source : Google Translate API

Synonymes de « frêne »

Source : synonymes de frêne sur lebonsynonyme.fr
Partager