La langue française

Frasil

Définitions du mot « frasil »

Wiktionnaire

Nom commun

frasil \Prononciation ?\ masculin

  1. (Canada) Pellicule formée par la glace qui commence à prendre.
  2. (Canada) Fines aiguilles ou plaquettes de glace flottante.
    • Lors du dégel printanier, cette situation, qui est d'ailleurs commune au Québec (…), favorise la création d’embâcles surtout le long de son cours inférieur. Les embâcles se forment lorsqu'il y a empilement de glaçons ou accumulation sous le couvert de glace d'une rivière ou d'un fleuve d'énormes quantités de frasil (cristaux de glace aux propriétés adhérentes). — (Rapport-synthèse sur l'état du Saint-Laurent, Centre Saint-Laurent, Éditions MultiMondes, 1996, p. 26)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frasil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frasil frasil

Évolution historique de l’usage du mot « frasil »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frasil »

  • Une estacade de sapins permet d'accélérer la formation de glace et minimiser la quantité de frasil, un type de glace particulier qui accentue les risques d'inondation. Radio-Canada.ca, Beauceville : malaise autour de l'installation d'une estacade sur la rivière Chaudière | Radio-Canada.ca
  • La municipalité de 10 300 habitants s’est dotée récemment d’un seuil rocheux sur le cours d’eau à environ une vingtaine de kilomètres de son centre-ville. L’idée est de capter le frasil, cette glace en formation ou «sloche», avant qu’il ne se rende au cœur du village où il risque de créer un embâcle au potentiel dévastateur en hiver et au printemps.  Le Journal de Québec, Inondations: Saint-Raymond intervient pour dompter sa rivière | JDQ
  • Le frasil est une glace en suspension qui peut s’apparenter à de la « slush », à la surface de l’eau. Toutefois, en profondeur, elle prend des airs un peu moins sympathiques. « La « slush » est non-collante, mais le frasil, lui, va coller aux surfaces et geler. C’est ce qui se passe sous l’eau, où il a l’effet d’une véritable tempête de neige », d’expliquer Brian Morse, professeur titulaire en Génie civil et génie des eaux à l’Université Laval et à la tête du Projet Frasil. Journal Le Placoteux, Projet Frasil : on étudie la « slush » du fleuve au large de Rivière-Ouelle - Journal Le Placoteux
  • Sous les ponts, au centre-ville, le couvert de glace est lisse et nettement plus bas qu’il y a un an. L’eau de la rivière Sainte-Anne circule bien et il n’y a pratiquement pas de frasil, cette « sloche » qui cause tant d’ennuis. Le Journal de Québec, Saint-Raymond mieux protégée contre les inondations cette année | JDQ
  • La neige hâtive et le froid ont déjà formé un peu de frasil dans la rivière. L’installation d’estacades en aval et en amont des Rapides-du-Diable ne pourra pas se faire en décembre ni en janvier. Le Journal de Québec, À Beauceville, les estacades ne seront pas installées pour l’hiver | JDQ
  • En cas de grand froid, le principal risque pour les centrales est l’obstruction des grilles qui protègent l’entrée des prises d’eau nécessaires pour le refroidissement de leurs installations. En effet, le frasil (paillettes de glace en suspension dans l’eau) peut colmater ces grilles et bloquer le passage de l’eau de refroidissement. L'EnerGeek, Grand froid : quelles mesures prises pour le parc nucléaire ? - L'EnerGeek
  • «À l’heure actuelle, on travaille de façon préventive afin de retirer la glace et le frasil qui recouvre la rivière», explique Sylvain Dufresne, directeur et coordonnateur de la sécurité civile, direction des incendies, à la Ville de Terrebonne. Journal Métro, Cassage de la glace préventif sur la rivière des Mille Îles
  • Il n’est pas rare que du frasil, une pellicule qui se forme quand la glace commence à prendre, s’installe sur la rivière des Mille Îles. La Presse, Rivière des Mille Îles: une baisse salutaire du niveau de l'eau
  • Cependant, des données importantes manquaient, qu’il ne pouvait récolter que de tout proche : l’épaisseur de la glace, la consistance du frasil – cette barbotine mouvante qui court en dessous et l’alimente – et l’amplitude des vagues qui animent toute cette masse. Radio-Canada.ca, En canot sur le fleuve gelé pour étudier la banquise | Radio-Canada.ca
  • «On est un peu plus alerte que d’habitude, confie Sylvain Veilleux, à cause de l’épaisseur de la glace, mais aussi parce qu’on a eu beaucoup de frasil cette année. Ça a été confirmé par des études réalisées tout au long de la saison». L'Éclaireur Progrès, Inondations printanières : les services d'urgence sont prêts - L'Éclaireur Progrès
  • L’estacade composée d’une vingtaine de sapins a été installée au mois de décembre dernier, à une vingtaine de kilomètres en amont de la municipalité. Les aiguilles des arbres fonctionnent comme des peignes retenant les flocons de neige qui se déposent sur l’eau et deviennent de petits glaçons, phénomène appelé «frasil». Le Journal de Québec, Barrage de sapins anti-inondations | Le Journal de Québec
  • L’installation de ces estacades prend de huit à dix semaines, selon M. Morse. La ville en a déjà fait la commande afin d’être dans les délais. L’objectif de ces estacades est de former plus rapidement un couvert de glace afin d’éviter que le frasil s’accumule dans le lit de la rivière, ce qui diminue le risque d’inondation selon M. Morse. L'Éclaireur Progrès, Mesures d'atténuation des inondations: Beauceville aura des estacades de sapins - L'Éclaireur Progrès
  • Les branches qui trempent dans l’eau permettent d’accumuler les fragments de glace flottante, le frasil, qui pose habituellement problème au centre-ville, explique Christian Julien, coordonnateur du Service technique à Saint-Raymond. Radio-Canada.ca, Des sapins pour éviter les inondations à Saint-Raymond | Radio-Canada.ca
  • Selon une étude réalisée il y a environ un mois par Hydro Météo sur la rivière Chaudière à Beauceville, il y a très peu de frasil cette année dans le cours d’eau, a également mentionné M. Veilleux. L'Éclaireur Progrès, Beauceville touchée par le débordement de la Chaudière - L'Éclaireur Progrès
  • 1) les importantes quantités de frasil produites en amont de Beauceville et contribuant à épaissir et à solidifier le couvert de glace 2) les imposants volumes de glace qui dévalent de l’amont et s’accumulent contre des couverts de glace résistants 3) les difficultés d’évacuation de la glace dans le secteur entre le Rocher et le centre-ville de Beauceville. EnBeauce.com, Inondations de la Chaudière: déplacer les riverains et draguer massivement la rivière, préconise un comité d'experts | EnBeauce.com
  • En matinée, une excavatrice tentera de dégager sur une distance de près de 200 mètres le frasil et la glace situés à l’est du pont Lepage à partir du boulevard J.-S.-Archambault sur l’île Saint-Jean. Journal Métro, Terrebonne: léger débordement de la rivière des Mille Îles
  • "Au printemps, lorsque le frasil fond à vau-l'eau dans les ruisseaux dont les orées sont encore tout enneigées" Il aurait fallu écrire "lorsque le frasil VA à vau-l'eau". "dont les orées sont encore TOUTES enneigées". Le Devoir, 4e édition de la Grande Dictée Éric-Fournier - «Le frasil fond à vau-l'eau» et autres perles québécoises | Le Devoir
  • Ces estacades doivent être mises en place avant l'apparition du frasil dans le cours d'eau pour justement retenir et emprisonner sur place cette «soupe de glace». Ces équipements auraient pour effet d'atténuer la montée des eaux et des glaces au centre-ville de Beauceville sans toutefois nécessairement empêcher une inondation. Or, l'arrivée hâtive de l'hiver et du froid a débuté la formation de frasil dans la Chaudière à la hauteur beaucevilloise. EnBeauce.com, Notre-Dame-des-Pins se défend d'être contre le projet | EnBeauce.com
  • M. Simard confirme que des sondages effectués ces derniers jours ont permis de constater la présence d’une épaisseur de glace d’environ huit pouces constituée d’un frasil et de neige formant une glace de mauvaise qualité. Le Quotidien, La saison de pêche blanche annulée à l'Anse-Saint-Jean | Actualités | Le Quotidien - Chicoutimi
  • Après une semaine de températures négatives, la Loire commence a montrer quelques signes superficiels de gel (le frasil pour les spécialistes), avec ces petites plaques de glace emportées par le courant. Magcentre, Embâcle de la Loire: ce n’est qu’un début | Magcentre
  • Selon Sébastien Doire, directeur de la Sécurité civile pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, rien n'indique que les blocs de glace géants causeront des problèmes au cours des prochains mois. La rapidité ou non du redoux printanier, la quantité de précipitations et le comportement du frasil (cette « sloche » qui se forme sous la glace) sont autant de facteurs qui peuvent avoir un impact positif ou négatif. « Si l'eau circule bien, les glaces peuvent mourir sur place et il n'y aura pas de problème, souligne M. Doire. Mais ça reste très difficile à prédire. » Faute d'un retrait naturel de la glace, il faudra alors la briser pour l'évacuer. La Presse, La guerre contre les glaces
  • Cette procédure réduit le risque d’embâcles en ralentissant le courant de façon à atténuer les forces qui agissent sur les plaques de glace flottantes et le frasil. Les courants plus lents maintiennent la glace à la surface ou immédiatement en dessous et avec les conditions météorologiques le permettant, facilitent la formation de grandes plaques qui s’accumulent, se solidifient et forment un couvert de glace uniforme en amont. Journal Saint-François, Des « fluctuations des niveaux d’eau extrêmes » à prévoir dans le fleuve - Journal Saint-François
  • Rappelons que la mise en place de cet équipement a pour but d'atténuer les effets d'une inondation par rétention de la glace dans un secteur donné. Or, pour produire cet effet, les estacades, qui consistent en des câbles, garnis de conifères, harnachés à des ancrages de part et d'autres des rives d'un cours d'eau, doivent être mis en place en eau libre avant que le frasil, cette « soupe de glace », ne soit formée. Or, les glaces sont déjà prises dans le secteur aval des Rapides-du-Diable, ce qui rendrait totalement inutile l'installation des câbles. EnBeauce.com, Estacades à Beauceville: pas de forage ce matin! | EnBeauce.com
  • Selon Raymond Bégin, directeur de la station de réception d’images satellitaires Starismat, le vent de la fin de semaine a contribué au départ des glaces. « La chaleur fait en sorte que le couvert de glace se transforme en millions d’aiguilles prises solidement ensemble. Dès que le vent se lève, il brasse l’eau et les aiguilles se brisent pour former du frasil », explique-t-il.  Le Quotidien, Le lac libéré de ses glaces | Actualités | Le Quotidien - Chicoutimi
  • Au premier chef, l'arrivée hâtive de l'hiver avec des neiges abondantes et un froid digne du mois de février qui ont débuté la formation de frasil dans la rivière. Or, l'installation des barrières doit se faire avant l'apparition de cette «soupe de glace» pour justement la retenir en place. Il serait surprenant que Dame Nature décide de ramener le temps chaud. EnBeauce.com, Les estacades à Beauceville: c'est à l'eau ou presque! | EnBeauce.com
  • Après deux inondations majeures en trois ans à Saint-Raymond, l'objectif visé est de gérer l'embâcle du mieux possible en réduisant au maximum les accumulations de frasil, ces fragments très épais de glace flottante. Le Journal de Québec, Une estacade flottante pour Saint-Raymond | JDQ
  • À cette période-ci de l’année, il est arrivé à deux reprises que des inondations se produisent depuis 40 ans, notamment pendant la crise du verglas. Dans les deux cas, il s’agissait d’embâcles de frasil. Il fallait cependant une conjonction de facteurs, notamment un niveau élevé, une température glaciale et un couvert de glace dans le goulot de l’île Sainte-Thérèse. Le secteur éprouvé se trouvait à l’aval du rapide des Mille-Roches. Coup d’œil, Richelieu et baie Missisquoi: le niveau d'eau nettement au-dessus de la normale - Coup d’œil
  • Par ailleurs, au cours de l’année 2009, d’autres événements ont affecté la « source froide » des réacteurs. Certains sont consécutifs à des phénomènes naturels comme le frasil à la centrale de Chooz B ou les débris végétaux à la centrale du Blayais. D’autres ont eu pour origine des faiblesses dans la surveillance et l’exploitation de la « source froide » comme à la centrale de Fessenheim ou à la centrale du Tricastin. , Nucléaire : la France vulnérable à la « source froide » – Enerzine
  • En plus du débit élevé provenant du lac Ontario, le débit de la rivière des Outaouais, qui se jette dans le lac des Deux Montagnes, est un peu au-dessus de la moyenne actuellement. Les périodes de froid intense du début de l'hiver ont causé un autre phénomène qui influence le niveau de l'eau : l'« ancrage » des glaces dans les rapides de Lachine, indique le CILOFSL. Il n'y a jamais de couvert de glace à cet endroit, à cause du fort courant, mais par temps très froid, la température de l'eau peut descendre sous le point de congélation, ce qui crée du frasil (cristaux de glace en suspension dans l'eau). Le frasil peut se déposer sur les parois et au fond du lit du cours d'eau, formant une couche de glace qui peut atteindre plusieurs mètres, ce qui relève d'autant le niveau de l'eau. En aval des rapides, les cristaux de glace adhèrent sous la couche de glace qui recouvre le fleuve, créant des barrages en suspension. La pression provoquée par ces obstacles fait aussi monter le niveau d'eau. La Presse, Le Saint-Laurent à un niveau record
  • Comme il se déplace sur des chenilles, le seul élément qu’il faut bien surveiller, c’est la présence de frasil sur la surface des lacs. Il demeure l’ennemi numéro un des véhicules à chenilles. Le Journal de Québec, Une cabane de pêche mobile | Le Journal de Québec
  • Le bulletin météo annonçait des vents de sud-ouest en provenance du détroit de Béring, poussant des vagues de plus de deux mètres vers Kivalina : une langue de sable noir de 13 km dont le point culminant ­n’atteint pas trois mètres. Par chance, le frasil – des morceaux de glace empilés sur la plage – a sauvé les habitations dépourvues d’eau courante et du tout-à-l’égout de la montée des eaux. Le Monde.fr, Kivalina, l’inexorable naufrage d’une île
  • Déglacez doucement le dessus du trou pour dégager le frimas qui se forme en surface, sans toutefois déplacer le frasil. Vos cordes bougeront mieux. Le Journal de Montréal, 10 trucs pour le poulamons | Le Journal de Montréal
  • Les travailleurs devaient notamment tenir compte du refroidissement rapide des températures, déjà en cours samedi. «On a eu une grosse période de chaleur [et beaucoup de pluie], ce qui fait que les couverts de glace se détachent et créent des embâcles. Maintenant, avec le froid qui s’en vient, on risque de rencontrer du frasil [formation de cristaux de glace], qui fait que les embâcles vont se cimenter», a expliqué M. Noonan. Le Soleil, La rivière Saint-Charles sort de son lit à Québec | La Capitale | Actualités | Le Soleil - Québec

Traductions du mot « frasil »

Langue Traduction
Anglais frazil
Espagnol brasil
Italien frazil
Allemand frazil
Chinois 巴西
Arabe فرازيل
Portugais frazil
Russe шуга
Japonais ブラジル人
Basque frazil
Corse frazil
Source : Google Translate API

Synonymes de « frasil »

Source : synonymes de frasil sur lebonsynonyme.fr

Frasil

Retour au sommaire ➦

Partager