La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « force électromagnétique »

Force électromagnétique

Définitions de « force électromagnétique »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

force électromagnétique \fɔʁ.s‿e.lɛk.tʁɔ.ma.ɲe.tik\ féminin singulier

  1. (Physique) Force agissant entre deux corps chargés électriquement, historiquement considérée comme deux phénomènes séparés, l’électricité et le magnétisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « force électromagnétique »

Composé de force et de électromagnétique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « force électromagnétique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
force électromagnétique fɔrs elɛktrɔmanjetik

Évolution historique de l’usage du mot « force électromagnétique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « force électromagnétique »

  • Par exemple, elle oublie complètement l’une des quatre forces fondamentales que l’on connaît aujourd’hui. Elle décrit parfaitement la force électromagnétique, l’interaction faible, et l’interaction forte, mais elle laisse en revanche l’interaction gravitationnelle de côté. Elle ne suffit pas non plus à expliquer certains phénomènes obscurs comme la matière noire. Journal du Geek, Le modèle de la physique des particules à l’aube d’une révolution ?
  • Ces gravitons seraient des particules qui transmettraient la gravité un peu à la manière des photons associés à la force électromagnétique. Les scientifiques sont parvenus à démontrer comment les informations à l’intérieur d’un trou noir restent connectées avec l’espace environnant le trou noir. Science-et-vie.com, Les « cheveux quantiques de la gravité » permettent de résoudre le paradoxe du trou noir ! - Science & Vie
  • La force électromagnétique est l'une des quatre forces fondamentales de la physique. Et des astronomes affirment aujourd'hui, preuves à l'appui, que son intensité est la même sur Terre qu'ailleurs dans l'univers, aujourd'hui comme dans le passé lointain. Futura, Force électromagnétique : quand l'univers fait preuve de constance
  • Un canon magnétique (ou canon de Gauss) est une arme à projectile accéléré par une force électromagnétique. Ce type de canon est généralement constitué d’un ou plusieurs électro-aimants disposés le long d’un tube. Les bobines sont allumées et éteintes dans une séquence programmée avec précision, provoquant l’accélération rapide du projectile ferromagnétique jusqu’à la sortie du canon. À l’instar du canon électrique (ou railgun), c’est une arme expérimentale largement exploitée dans les jeux vidéos (Fallout, Half-Life, Metal Gear, StarCraft, Quake, etc.). Ces armes font également l’objet de recherches actives au sein de l’armée. Trust My Science, Une start-up américaine commercialise un canon magnétique semi-automatique portatif
  • A titre de comparaison, un TGV peut atteindre les 320 km/h en usage commercial, tandis qu'un avion circule en moyenne entre 800 et 900 km/h. La force électromagnétique permet aux trains Maglev de « léviter » au-dessus d'un rail central et de se déplacer sans frottement ni contact. Ce qui devrait aussi permettre de réduire la facture d'énergie de ces trains, une fois qu'ils seront opérationnels. Les Echos, La Chine dévoile un train capable de rouler à 600 km/h en « lévitation » | Les Echos
  • Si la gravité est puissante dans l’univers, à échelle humaine c’est la force électromagnétique qui domine. Cette interaction ne dépend pas de la masse mais de la charge des particules qui peut être positive comme par exemple la charge du proton ou négative comme celle de l’électron. L’électromagnétisme ne décrit pas seulement une force d’attraction mais également une force de répulsion lorsque 2 particules du même signe sont trop proches. Amphisciences, Les quatre forces de l'Univers - Amphisciences
  • D'ordinaire, la force électromagnétique est plus forte que la force nucléaire faible mais dans des expériences à hautes énergie, la théorie quantique des champs et le modèle électrofaible prédisent que ces forces finissent par avoir des intensités identiques. Les bosons W et Z des forces nucléaires faibles que les électrons peuvent échanger avec les quarks se comportent alors de façon analogue aux photons et les forces en présence deviennent aussi intenses. Futura, On a vu l'unification des forces éléctromagnétique et nucléaire faible
  • J'ai d'abord vérifié l'intensité du champ magnétique de la bobine. J'ai été surpris de constater la faiblesse de sa force électromagnétique : alimentée directement en 5 V, elle pouvait à peine saisir le plus petit objet en fer. Il ne semble guère possible de soulever quoi que ce soit avec, et on voit encore moins comment elle pourrait faire flotter une charge relativement lourde comme un aimant auquel on aurait attaché un objet. Mais j'ai oublié quelque chose de très important : lorsque la bobine n'est pas alimentée, il existe déjà une force magnétique statique entre l'aimant permanent de la charge et le noyau métallique de la bobine. Cette dernière est bien plus forte que la force électromagnétique de la bobine. C'était donc ça l'astuce : quand l'aimant permanent s'approche du noyau, il y a un point où la force statique n'est tout simplement pas assez forte pour tirer l'aimant vers le noyau. Et là, le champ électromagnétique supplémentaire entre en jeu : la bobine n'ajoute qu'une petite force au champ statique, juste assez pour tirer l'aimant vers le haut. Le champ magnétique mesuré par le capteur à effet Hall augmente (et donc sa tension de sortie) à mesure que l'aimant se rapproche du noyau, et la bobine s'éteint (avec un réglage correct de RV1) bien avant que l'aimant n'atteigne le noyau. La gravité reprend le dessus et l'aimant repart vers le bas, le champ mesuré par le capteur baisse, ce qui réactive la bobine, etc.   Le champ électromagnétique étant bien plus faible que le champ magnétique statique, il est difficile de mesurer si la bobine alimentée attire ou repousse l'aimant. J'ai utilisé une bonne vieille boussole pour voir si l'orientation du champ électromagnétique était correcte pour remplir la 2ème condition de lévitation. En relisant la documentation de Peter, j'ai vu qu'il indiquait une solution simple pour trouver la bonne orientation de la bobine : La tension de sortie du capteur doit augmenter si l'aimant se rapproche. Elle doit aussi augmenter quand on alimente la bobine (par ex. en reliant le collecteur de Q1 à GND). Il faudra peut-être intervertir les connexions de la bobine et de la LED D3 pour y arriver. Elektor, La lévitation magnétique sans peine | Elektor Magazine
  • C'est l'œuvre de l'interaction forte, l'une des quatre forces fondamentales de la physique (avec la gravitation, la force électromagnétique et la force faible)… qui n'avait pas encore livré tous ses secrets. Cela ne devrait plus tarder, grâce à une collaboration internationale qui vient de dévoiler une nouvelle technique pour mesurer l'interaction forte entre toutes sortes de particules. Science-et-vie.com, Physique des particules : la quatrième force fondamentale... - Science & Vie
  • Un autre mystère est que la force gravitationnelle est d’environ 36 ordres de grandeur plus faible que la force électromagnétique. C’est ce qu’on appelle le problème de la hiérarchie. Un cadre connu sous le nom de théorie des cordes, qui a été développé en partie pour fournir une description quantique théorique de la gravité, aborde ce problème en proposant qu’il y ait plus de dimensions spatiales que les trois que nous pouvons observer. Trust My Science, Détection d'un couplage gravitationnel entre deux minuscules masses
  • Dans le monde de l'infiniment petit, on retrouve les deux forces nucléaires. La force forte permet le maintien des noyaux atomiques, tandis que la force faible permet à certains atomes de subir une désintégration radioactive. À notre échelle, la force électromagnétique est nécessaire pour maintenir nos molécules ensemble, tandis que la gravité est l’interaction physique responsable de l’attraction des corps massifs entre eux. Sciencepost, Aurait-on découvert une cinquième force de la nature ?
  • « Aujourd’hui, on considère que notre univers est régi par quatre interactions fondamentales : la force électromagnétique comme la lumière, l’électricité, la force nucléaire forte comme dans les centrales d’énergie atomique et les étoiles, la force nucléaire faible qu’on observe avec la radioactivité et la gravitation », résume le chercheur. « Nous avons des lois qui expliquent très bien ces interactions, dans le cadre de la physique newtonienne qu’on apprend à l’école avec des vecteurs, et la physique relativiste, celle d’Einstein qu’on aborde en Terminale. Cette dernière permet d’avoir des GPS plus précis aujourd’hui. Plus raffinée encore, la physique quantique qui a permis d’inventer les appareils d’imagerie IRM. Mais avant de faire de la physique appliquée, il faut faire de la recherche fondamentale et théoriser des objets, les éprouver avec des lois citées plus haut. Ce sont des objets que l’on ne découvrira peut-être que dans un ou deux siècles » ajoute-t-il. , Belfort. Astrophysique : ouvrir la porte des étoiles au grand public
  • De fait, la dualité de de Broglie s'applique non seulement à la matière et à l'énergie mais aussi aux quatre forces fondamentales de la physique : la force électromagnétique, la force nucléaire faible, qui maintient ensemble les protons et neutrons du noyau atomique ; la force nucléaire forte, qui lie les quarks des protons et neutrons ; et la force de gravité. Science-et-vie.com, Graviton : la particule la plus étrange et improbable du m... - Science & Vie
  • La constante de structure fine est l'équivalent de la constante de la gravitation mais pour la force électromagnétique. En utilisant une technique d'intelligence artificielle pour analyser la lumière de très anciens quasars, une équipe de physiciens confirme y voir des indices de sa variation dans l'espace, ce qui pointerait en direction d'une nouvelle physique, comme celle de la théorie des supercordes. Futura, Des signes d'une nouvelle physique avec une variation d'une constante fondamentale ?
  • Elle fait tourner la Terre autour du Soleil et nous empêche de nous envoler, et pourtant, par rapport aux autres forces fondamentales de l'univers, elle est incroyablement faible. On peut en faire l'expérience très simplement avec un aimant et un clou. Le premier empêche le second de tomber, ce qui montre que la force électromagnétique de cet aimant de quelques grammes est plus forte que la gravité venue d'une planète entière. Et pour cause, la gravité est 1036 fois (un 1 et trente-six zéros derrière) plus faible que les autres forces fondamentales de l'univers, sans qu'on ne sache vraiment pourquoi. Enfin si, on sait : un certain Albert Einstein a bien expliqué dans sa célèbre théorie de la relativité générale que la gravité n'était pas une force, mais une courbure de l'espace-temps provoquée par les objets massifs (on chute vers ces objets, ils n'appliquent directement aucune force sur nous). Le souci, car il y en a quand même un gros, c'est que la gravité n'est pas franchement compatible avec la physique quantique et le modèle standard de la physique des particules, là où les autres forces fondamentales s'intègrent parfaitement. Au quotidien, ce n'est pas forcément très gênant, les deux théories n'entrant pas vraiment en conflit. La physique quantique s'occupe de l'infiniment petit, et la relativité générale du reste. Mais intellectuellement, il n'est pas très satisfaisant d'avoir deux lois pour un seul univers. De plus, si on remonte très loin dans le temps, juste après le Big Bang, on arrive à un moment où elles entrent en conflit. Il y a donc bien un truc qui cloche. Les grands spécialistes de la physique théorique travaillent pour élaborer une «théorie du tout» qui réconcilierait tout le monde. On trouve ainsi la théorie des cordes et celle de la gravitation quantique à boucle, mais il est impossible aujourd'hui de les vérifier par l'expérience. Libération, La gravité La plus étrange de toutes les forces en présence – Libération
  • À l'instar de la charge électrique portée par les particules sensibles à la force électromagnétique, les quarks portent des charges de couleur. C'est pourquoi on qualifie parfois l'interaction forte de « force de couleur ». Futura, Définition | Interaction forte - Force forte - Force de couleur | Futura Sciences
  • Surtout, le chercheur estime que derrière la compréhension des étoiles à neutrons, se cache une connaissance plus profonde encore : celle de l'interaction forte ! C'est elle qui détermine le comportement de la matière aux très hautes densités : si les neutrons se transmutent, et en quel type de particules… Avec la gravité, la force électromagnétique et l'interaction faible, l'inter action forte est l'une des quatre interactions fondamentales qui régissent notre Univers. Et c'est la moins bien comprise de toutes… "L'objectif ultime des observations comme celles de Nicer est, pour moi, de comprendre l'interaction forte, explique Jérôme Margueron. Les étoiles à neutrons sont un laboratoire naturel pour explorer la matière à des densités impossibles à reproduire dans les laboratoires terrestres." Science-et-vie.com, On a plongé dans une étoile à neutrons - Science & Vie
  • Afin de mesurer cette force électromagnétique telle qu’elle serait apparue lorsque l’Univers était beaucoup plus jeune, les chercheurs se sont appuyés sur les données et images obtenues par le Very Large Telescope (VLT), installé au Chili. Daily Geek Show, Les lois de la physique ne seraient pas aussi "stables" que les scientifiques l'imaginaient
  • Les quatre Forces de la Nature sont la gravité, l’électromagnétique et les forces nucléaires fortes et faibles. Elles permettent d’expliquer et de prédire le comportement de la matière dans notre Univers. À la plus petite extrémité de l’échelle, on retrouve les deux forces nucléaires : la force nucléaire forte est ce qui maintient les noyaux atomiques, tandis que la force nucléaire faible permet à certains atomes de subir une désintégration radioactive. La gravité et la force électromagnétique sont à l’extrémité supérieure de l’échelle. Une force électromagnétique est nécessaire pour maintenir nos molécules ensemble, tandis que la gravité est l’interaction physique responsable de l’attraction des corps massifs entre eux. Tout est très soigné et judicieux, mais il y a un problème : à bien des égards, la gravité fait défaut. Sciencepost, Une cinquième Force de la Nature opère-t-elle au coeur de notre galaxie ?
  • À l’heure actuelle, si la Terre est stable et empêche l’arrivée d’un effondrement gravitationnel, c’est parce que les forces entre les atomes qui la composent (plus précisément entre les électrons des atomes voisins) sont suffisamment importantes pour résister à la force de gravité cumulée fournie par la masse entière de la Terre. Cela ne devrait pas être surprenant, car si l’on compare la force gravitationnelle à la force électromagnétique entre deux électrons, cette dernière force est toujours plus forte d’un facteur d’environ 1042. Forbes France, Et Si La Terre Devenait Un Trou Noir ? - Forbes France
  • Les quatre forces fondamentales de la physique sont ce qui maintient le modèle standard, ce que nous utilisons pour expliquer et prédire le comportement des particules et de la matière dans l’Univers. À la plus petite extrémité de cette échelle, se trouvent les deux forces nucléaires : la force nucléaire forte, qui maintient les noyaux atomiques, et la force nucléaire faible, qui permet à certains atomes de subir une désintégration radioactive. La gravitation et la force électromagnétique sont à l’extrémité supérieure de l’échelle : une force électromagnétique est nécessaire pour maintenir nos molécules ensemble, tandis que la gravité est responsable de s’assurer que les galaxies entières et les planètes ne soient pas littéralement déchirées. Trust My Science, Des physiciens sondent le centre de la Voie lactée dans l'espoir d'identifier la 5ème force fondamentale manquante
  • Pendant environ 35 ans, Einstein a cherché une théorie unifiée de la matière, de l'espace-temps, de la force de gravitation avec la force électromagnétique, également en mesure d'expliquer les phénomènes quantiques. Depuis presque 50 ans, cette quête aux implications philosophiques profondes a été reprise. Dans son dernier ouvrage, le célèbre astrophysicien Jean-Pierre Luminet nous parle des sept chemins explorés à ce sujet pour atteindre le Graal d'une théorie quantique de la gravitation. Futura, Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
  • Einstein espérait trouver une généralisation des équations de sa théorie relativiste de la gravitation qui non seulement unifierait la force électromagnétique et la gravitation, mais permettrait de déduire l'équation quantique du mouvement des points matériels chargés, c'est-à-dire l'équation de Schrödinger pour les électrons dans les atomes ou dans des expériences d'interférence comme celle proposée par Richard Feynman. Futura, Effet EPR : le monde quantique ne peut être construit qu'avec des nombres complexes
  • Pour contenir notre « soleil artificiel », il faut donc une bouteille… immatérielle. On utilise pour cela un champ de force électromagnétique, qui maintient le plasma en suspension, loin des parois du tokamak, comme on appelle ce dispositif de confinement magnétique en forme de tore (donut). Ce champ de force est le plus souvent créé par des électroaimants très puissants, assemblés avec une grande précision. Clubic.com, Des scientifiques du MIT font un pas de géant vers la fusion nucléaire

Images d'illustration du mot « force électromagnétique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Force électromagnétique

Retour au sommaire ➦

Partager