La langue française

Filandre

Sommaire

  • Définitions du mot filandre
  • Étymologie de « filandre »
  • Phonétique de « filandre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « filandre »
  • Citations contenant le mot « filandre »
  • Images d'illustration du mot « filandre »
  • Traductions du mot « filandre »
  • Synonymes de « filandre »

Définitions du mot filandre

Trésor de la Langue Française informatisé

FILANDRE, subst. fém.

Gén. au plur.
A.− Fibre longue, coriace, qui se trouve dans certains légumes, certaines viandes. Les légumes à production foliacée, demandant une fumure abondante, languissaient faute d'une nourriture suffisante et donnaient, trois mois plus tard, un quart de récolte, et quelle récolte! ... des filandres partout et dans tout (Gressent, Potager mod.,1863, p. 18).
Au fig. [En parlant d'une œuvre littér.] Discours confus, obscur, surchargé à l'excès. Une maîtresse avec laquelle nous avons supprimé tout ce qu'on met de « machine » autour de la chose, poésie, tirades, filandres épistolaires (Goncourt, Journal,1860, p. 819).Sainte-Beuve, lamentable auteur des filandres mornes de Joseph Delorme (L. Daudet, Rech. beau,1932, p. 27).
B.− Fil blanc très léger voltigeant dans l'air en automne. Synon. fil de la Vierge.Toute la campagne était pleine de filandres (Ac.1798-1932).Déjà l'été laisse après lui paraître un grand nombre de signes Tels que parmi les joncs le rayon de la filandre d'argent Ou la dépouille d'un mulot près d'un amas de brindilles (P. Oster, Les Dieux,Paris, Gallimard, 1970, p. 23).
Au masc. [P. anal. d'aspect] Raie longue et fine. Un rayon pâle du soleil de décembre traversait la croisée du galetas et traînait sur le plafond de longs filandres d'ombre et de lumière (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 523).
C.− MÉD. VÉTÉR.
1. ,,Filets blancs qui se forment sur les plaies des chevaux et qui s'opposent à la cicatrisation`` (Ac. 1835-1932).
2. ,,Petits vers intestinaux des oiseaux de proie`` (Ac. 1932).
D.− TECHNOLOGIE
1. Défaut de vitrification d'une glace. Les filandres sont dues au manque d'homogénéité de la masse vitreuse au moment du travail (A. Wurtz, Dict. chim.,t. 3, 1878, p. 664).
2. ,,Veine de matière plus tendre qui divise le marbre`` (Ac. 1932).
Prononc. et Orth. : [filɑ ̃:dʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1878 au plur.; ds Ac. 1932 au sing. Étymol. et Hist. 1. Ca 1290 filaundre « fil de la Vierge » (G. de Bibbesworth, Traité, éd. A. Owen, 124); 2. ca 1375 fauconn. (Livre du Roi Modus et de la reine Ratio, éd. G. Tilander, 107, 2 et 3); 3. xvies. « fibre longue et coriace de certaines viandes, de certains légumes » (d'apr. Lar. Lang. fr.). Altération par épenthèse de -r- de *filande, dér. de filer*; suff. -ande*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 316.

Wiktionnaire

Nom commun

filandre \fi.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. Fibre de la viande, des légumes, lorsqu’elles sont longues et coriaces.
    • C’est une viande pleine de filandres.
  2. Fil d’un discours indigeste ou ennuyeux.
    • Sainte-Beuve, lamentable auteur des filandres mornes de Joseph Delorme. — (L. Daudet, Rech. beau, 1932)
  3. (Zoologie) Chacun des fils blancs et longs qui volent en l’air dans les beaux jours d’automne, qui sont de petites araignées qui migrent, emportées par ce fil qui s’attache au chaume, aux haies, aux herbes.
    • Toute la campagne était pleine de filandres.
    • Il est beaucoup plus difficile d'analyser cette logique et, puisque nous sommes obligés d'accepter ces liens tendus, […], ces fils rouges, ces fils d'Ariane, ces filandres d'araignée, nous devons quitter notre bonne vieille logique terre à terre (earthbound) et permettre à cette autre logique de s'immiscer en nous, de la faire nôtre. — (Bernard Hoepffner, Fil rouge narratif ou Red Herring, Exposition Rebecca Horn à Grenoble 1995)
  4. Filet blanc qui se forme quelquefois sur les plaies des chevaux et qui s’opposent à la cicatrisation.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. Petit ver intestinal des oiseaux de proie.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. Veine de matière plus tendre qui divise le marbre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
    1. Espace mal vitrifié qui forme un défaut dans une glace.
      • Les filandres sont dues au manque d'homogénéité de la masse vitreuse au moment du travail. — (A. Wurtz, Dict. chim., t. 3, 1878)

Nom commun

filandre \Prononciation ?\ féminin

  1. Filet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Objet filé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FILANDRE. n. f.
Chacun des fils blancs et longs qui volent en l'air dans les beaux jours d'automne et qui s'attachent au chaume, aux haies, aux herbes. Toute la campagne était pleine de filandres. On l'appelle aussi Fil de la Vierge. Il se dit aussi des Fibres de la viande, des légumes, lorsqu'elles sont longues et coriaces. C'est une viande pleine de filandres. Il se dit de Certains filets blancs qui se forment quelquefois sur les plaies des chevaux et qui s'opposent à la cicatrisation. Il se dit encore de Petits vers intestinaux des oiseaux de proie.

FILANDRE se dit encore d'une Veine de matière plus tendre qui divise le marbre et d'un Espace mal vitrifié qui forme un défaut dans une glace.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FILANDRE, s. f. (Manége, Maréchall.) terme qui dans l’art vétérinaire, a la même signification que celui de tourbillon dans la Chirurgie. C’est ainsi que l’on nomme par conséquent la matiere purulente, blanche & filamenteuse qui résulte communement de certains abcès. La membrane adipeuse, ce tissu de plusieurs feuillets extrèmement déliés, dont les entrelacemens variés & sans ordre composent des especes de cellules irrégulieres, forme, par exemple, des brides dans les javarts abcédés. Ces cellules ne se vuident pas d’abord, les feuillets ayant subi quelque tems l’impression des matieres purulentes, se pourrissent & tombent en forme de filamens, de-là le terme de filandre que les Maréchaux employent encore, lorsque dans les plaies des tendons une douce suppuration en a fait exfolier la membrane. Voyez Plaies, Javarts, &c. (e)

Filandres, en Fauconnerie, maladie des faucons, qui consiste en des filamens ou cordons de sang coagulé & séché ; occasionnés par une violente rupture de quelque veine, par laquelle le sang venant à s’extravaser, s’épaissit sous la figure de ces filamens, & cause à l’oiseau de grandes douleurs de reins & de hanches. Ce mot est dérivé du mot fil.

Filandres sont aussi une sorte de vers petits & déliés, qui incommodent fort les faucons, soit à la gorge, autour du cœur, au foie ou aux poumons, & qui quelquefois leur font du bien en ce qu’ils se nourrissent de ce qu’il y a de superflu dans ces parties.

Il y a quatre sortes de ces filandres ou vermicules. La premiere, dans la gorge ou le gosier ; la seconde, dans le ventre ; la troisieme, dans les reins, & la quatrieme sorte qu’on appelle aiguilles, à cause de leur extrème petitesse. Cette maladie se découvre par différens symptomes : comme quand l’oiseau bâille souvent, quand il serre le poing ou la perche avec ses ongles, quand il crie pendant la nuit, quand il grate sa queue, quand il frote ses yeux, ses ailes, ses narines, &c.

Comme ces vers sont fort remuans, l’oiseau fait des efforts fréquens pour s’en débarrasser ; & on peut les appercevoir bien facilement en lui ouvrant le bec : du gosier, &c. ils montent au larynx, au cerveau, &c. & se repandent par tout le corps.

C’est la mauvaise nourriture qui est la cause ordinaire de cette maladie ; on prétend que la façon de la guérir n’est pas de faire mourir ces vers, crainte des abcès que leur corruption pourroit former ; mais qu’il faut principalement les endormir, afin qu’ils n’offensent & ne se fassent sentir que rarement.

C’est ce dont on vient à-bout en faisant avaler à l’oiseau une gousse d’ail ; ce remede empêche les filandres de se faire sentir pendant quarante jours, d’autres employent la rue, la poudre-à-ver, l’aloës, la verveine, le safran, &c. Voyez l’article Fauconnerie, où l’on trouvera ce qu’il faut penser des filandres & de leur traitement. Chambers.

Filandres, terme de Boyaudier, ce sont des especes de lanieres qui se détachent des boyaux dans le tems qu’on les dégraisse, & qu’on jette dans des tonneaux ou tinettes pour les nettoyer, d’où des femmes les tirent & s’en servent comme de fil pour coudre les boyaux les uns au bout des autres, afin de leur donner la juste longueur que doit avoir la corde de boyau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « filandre »

De l’ancien français filandre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De fil avec un suffixe obscur → voir solandre et malandre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « filandre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
filandre filɑ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « filandre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « filandre »

  • La double fête du 25 décembre 2015 est donc à l'image de la complexité de ce monde, une filandre de contrastes et d'opposés. Alors que le "clash des civilisations" ne semble pas près d'arriver, elle est l'occasion de méditer sur une réalité autrement plus profonde, la civilisation abrahamique. Le Point, Aberkane - Un Noël christiano-musulman ! - Le Point
  • Reste que les forces biologiques ne sont pas les seules à déterminer notre sexologie. Elles forment plutôt une filandre de forces contradictoires, typique dans le monde du vivant, des écosystèmes aux bactéries... Le Point, Aberkane : l'espèce humaine est-elle asymétrique ? - Le Point

Images d'illustration du mot « filandre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « filandre »

Langue Traduction
Anglais string
Espagnol cuerda
Italien corda
Allemand zeichenfolge
Chinois
Arabe خيط
Portugais corda
Russe строка
Japonais ストリング
Basque katea
Corse catena
Source : Google Translate API

Synonymes de « filandre »

Source : synonymes de filandre sur lebonsynonyme.fr
Partager