La langue française

Filandière

Sommaire

  • Définitions du mot filandière
  • Étymologie de « filandière »
  • Phonétique de « filandière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « filandière »
  • Citations contenant le mot « filandière »
  • Images d'illustration du mot « filandière »
  • Traductions du mot « filandière »
  • Synonymes de « filandière »

Définitions du mot « filandière »

Trésor de la Langue Française informatisé

FILANDIÈRE, subst. fém.

Femme qui a pour tâche de filer à la main; habile fileuse. Béelzébuth faisait ronfler son rouet aussi bruyamment que Berthe la filandière (Gautier, Fracasse,1863, p. 16).La tour du Nord a pu cacher jadis sous son toit pointu la vieille filandière dont le fuseau piqua la Belle au Bois Dormant (France, Bonnard,1881, p. 350).
P. métaph. La lune, comptable et fabricatrice de nos mois, filandière d'un fil avarement mesuré (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 109).
Emploi adj. apposé, littér. Les pennules d'un moucheron ou la quenouille d'une araignée filandière (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 209).Une chenille filandière, couleur de jade, transparente, pendait à un fil soyeux (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 191).
Les Sœurs Filandières (Ac.); les Filandières. Les Parques :
Parques à la robe de lin, sœurs inévitables assises à l'essieu des sphères, tournez le fil de la destinée de Cynthie sur des fuseaux d'or; (...) immortelles Filandières, ouvrez la porte d'ivoire à ces songes qui reposent sur un sein de femme sans l'oppresser. Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 287.
Prononc. et Orth. : [filɑ ̃djε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1292 subst. masc. et fém. filandriers, filandrieres (Rôle de la taille ds Delb. Notes ds DG). Dér. du rad. de filer*; suff. -andier*, -andière*; cf. filandre; v. aussi Z. rom. Philol. t. 27, p. 459, sqq. et t. 43, p. 641, sqq. Fréq. abs. littér. : 18. Bbg. Lew. 1960, p. 41.

Wiktionnaire

Nom commun

filandière \fi.lɑ̃.djɛʁ\ masculin (pour un homme on dit : filandier)

  1. (Vieilli) (Poétique) Celle dont le métier est de filer.
    • Une habile filandière.
    • Les sœurs filandières, les Parques.
    • Ce ciel changeant et toujours à demi voilé fut sillonné par les chars des fées, et la tour du Nord a pu cacher jadis sous son toit pointu la vieille filandière dont le fuseau piqua la Belle au bois dormant. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; réédition Le Livre de Poche, 1967, page 92)
    • Mais il me semblait que les ténèbres envahissaient la classe. Les trois sœurs filandières se dressaient sur l’estrade. Elles étaient noires comme le tableau, avec des yeux blancs comme la craie. Surtout Atropos, la plus méchante, qui coupait le fil de la vie. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 112)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FILANDIÈRE. n. f.
Celle dont le métier est de filer. Une habile filandière. Il ne s'emploie guère que dans le style poétique. Adjectivement, Les sœurs filandières, Les Parques.

Littré (1872-1877)

FILANDIÈRE (fi-lan-diê-r') s. f.
  • 1Femme dont le métier est de filer (Il est du style archaïque ou badin). Elle filait et le chanvre et le lin, On la nomma Berthe la filandière, Millevoye, Charlemagne à Pavie, V.

    Par extension. Ainsi… Se plaignait l'araignée autrefois tapissière, Et qui, lors étant filandière, Prétendait enlacer tout insecte volant, La Fontaine, Fabl. X, 7. Il y a des filandières [parmi les oiseaux] qui recueillent la soie sur un chardon, Chateaubriand, Génie, I, V, 6.

  • 2 Adj. Les sœurs filandières, les Parques. Elles filaient si bien que les sœurs filandières Ne faisaient que brouiller au prix de celles-ci, La Fontaine, Fabl. V, 5. On me montra les trois sœurs filandières, Qui font le sort des peuples et des rois, Voltaire, Songe creux.

HISTORIQUE

XVIe s. Que mauldictes soyez-vous, Filandieres de la vie, Du Bellay, J. VII, 39, recto. De voir ainsi devenu filandier Ce grand Alcid' des monstres le meurdrier, Ronsard, 117.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « filandière »

Filer, par l'intermédiaire du participe présent. On disait plus anciennement filaresse qui était le féminin de fileur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Voir filandier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « filandière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
filandière filɑ̃djɛr

Évolution historique de l’usage du mot « filandière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « filandière »

  • L’artisan d’art Bruno Vicquery est feutrier, spécialisé dans le feutre à l’aiguille. Il trie, lave et carde les toisons et réalise des sculptures et tableaux en feutre à l’aiguille. Quant à Brigitte Vicquery, elle est filandière, peintre et plasticienne. Elle réalise des tableaux en feutre à l’aiguille et incorpore parfois la laine à la peinture. Tous deux conçoivent des pièces d’art textile à porter ou à exposer. Le Telegramme, Cinq artistes au moulin des créateurs - Huelgoat - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « filandière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « filandière »

Langue Traduction
Anglais die
Espagnol morir
Italien morire
Allemand sterben
Chinois
Arabe موت
Portugais morrer
Russe умереть
Japonais 死ぬ
Basque hiltzen
Corse mori
Source : Google Translate API

Synonymes de « filandière »

Source : synonymes de filandière sur lebonsynonyme.fr
Partager